Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 02:15

English Translation

 

ou "le marais de la terre qui tremble" dans la langue indienne locale.

Autrefois lieu d'une intense activité humaine (exploitation forestière entre autres), ce marais, partagé entre la Géorgie et la Floride, est maintenant un parc national de 1600 km2. Le touriste est bienvenu mais doit se comporter en citoyen responsable. Les vacances scolaires nous ont donné l'occasion de nous y rendre : trop courte escapade…

Notre découverte se fera en bateau et à pieds sur ce très long ponton au-dessus du marais.
Notre découverte se fera en bateau et à pieds sur ce très long ponton au-dessus du marais.

Notre découverte se fera en bateau et à pieds sur ce très long ponton au-dessus du marais.

La première impression, en pénétrant dans le marais, est cet enchevêtrement de roseaux, d'arbres et l’omni présence de l'eau.
La première impression, en pénétrant dans le marais, est cet enchevêtrement de roseaux, d'arbres et l’omni présence de l'eau.

La première impression, en pénétrant dans le marais, est cet enchevêtrement de roseaux, d'arbres et l’omni présence de l'eau.

 Ce canal devait assécher le marais. Heureusement, le projet n'a pas abouti car le marais donne naissance à 2 rivières : la Sainte Marie et la Suwannee  ! Aujourd’hui sa seule fonction est touristique.

Ce canal devait assécher le marais. Heureusement, le projet n'a pas abouti car le marais donne naissance à 2 rivières : la Sainte Marie et la Suwannee ! Aujourd’hui sa seule fonction est touristique.

La mousse espagnole tue rarement l'arbre qui la supporte. La chaleur et l'humidité du marais sont les deux éléments favorables à sa présence.
La mousse espagnole tue rarement l'arbre qui la supporte. La chaleur et l'humidité du marais sont les deux éléments favorables à sa présence.
La mousse espagnole tue rarement l'arbre qui la supporte. La chaleur et l'humidité du marais sont les deux éléments favorables à sa présence.

La mousse espagnole tue rarement l'arbre qui la supporte. La chaleur et l'humidité du marais sont les deux éléments favorables à sa présence.

La décomposition des divers éléments naturels donne à l'eau cette couleur très foncée que les locaux appellent "thé" : bon appétit !

La décomposition des divers éléments naturels donne à l'eau cette couleur très foncée que les locaux appellent "thé" : bon appétit !

Le marais est situé au-dessus d'une tourbière préhistorique qui continue de relâcher du méthane. Les orages, fréquents dans la région, l'enflamment parfois et c'est tout le marais qui brûle. Nous voyons ici les résultats du dernier gros incendie qui l’a ravagé en 2011 et qui a duré presqu’un an. Ici, cet événement naturel, permet de maintenir  l'écosystème du pin à longues feuilles, espèce locale en danger.
Le marais est situé au-dessus d'une tourbière préhistorique qui continue de relâcher du méthane. Les orages, fréquents dans la région, l'enflamment parfois et c'est tout le marais qui brûle. Nous voyons ici les résultats du dernier gros incendie qui l’a ravagé en 2011 et qui a duré presqu’un an. Ici, cet événement naturel, permet de maintenir  l'écosystème du pin à longues feuilles, espèce locale en danger.
Le marais est situé au-dessus d'une tourbière préhistorique qui continue de relâcher du méthane. Les orages, fréquents dans la région, l'enflamment parfois et c'est tout le marais qui brûle. Nous voyons ici les résultats du dernier gros incendie qui l’a ravagé en 2011 et qui a duré presqu’un an. Ici, cet événement naturel, permet de maintenir  l'écosystème du pin à longues feuilles, espèce locale en danger.

Le marais est situé au-dessus d'une tourbière préhistorique qui continue de relâcher du méthane. Les orages, fréquents dans la région, l'enflamment parfois et c'est tout le marais qui brûle. Nous voyons ici les résultats du dernier gros incendie qui l’a ravagé en 2011 et qui a duré presqu’un an. Ici, cet événement naturel, permet de maintenir l'écosystème du pin à longues feuilles, espèce locale en danger.

Le roi du lieu, c'est évidemment l'alligator ! Il passe une bonne partie de son temps à se prélasser au soleil. Elle est pas belle la vie ?
Le roi du lieu, c'est évidemment l'alligator ! Il passe une bonne partie de son temps à se prélasser au soleil. Elle est pas belle la vie ?
Le roi du lieu, c'est évidemment l'alligator ! Il passe une bonne partie de son temps à se prélasser au soleil. Elle est pas belle la vie ?
Le roi du lieu, c'est évidemment l'alligator ! Il passe une bonne partie de son temps à se prélasser au soleil. Elle est pas belle la vie ?
Le roi du lieu, c'est évidemment l'alligator ! Il passe une bonne partie de son temps à se prélasser au soleil. Elle est pas belle la vie ?
Le roi du lieu, c'est évidemment l'alligator ! Il passe une bonne partie de son temps à se prélasser au soleil. Elle est pas belle la vie ?
Le roi du lieu, c'est évidemment l'alligator ! Il passe une bonne partie de son temps à se prélasser au soleil. Elle est pas belle la vie ?

Le roi du lieu, c'est évidemment l'alligator ! Il passe une bonne partie de son temps à se prélasser au soleil. Elle est pas belle la vie ?

Tout au long de notre parcours, nous allons rencontrer des tortues de différentes tailles. Echantillon...
Tout au long de notre parcours, nous allons rencontrer des tortues de différentes tailles. Echantillon...
Tout au long de notre parcours, nous allons rencontrer des tortues de différentes tailles. Echantillon...
Tout au long de notre parcours, nous allons rencontrer des tortues de différentes tailles. Echantillon...
Tout au long de notre parcours, nous allons rencontrer des tortues de différentes tailles. Echantillon...
Tout au long de notre parcours, nous allons rencontrer des tortues de différentes tailles. Echantillon...

Tout au long de notre parcours, nous allons rencontrer des tortues de différentes tailles. Echantillon...

Tous les types d'oiseaux dont les plus grands (ibis, grues, cigognes, aigles, pélicans...) vivent dans le marais qui fournit le couvert...
Tous les types d'oiseaux dont les plus grands (ibis, grues, cigognes, aigles, pélicans...) vivent dans le marais qui fournit le couvert...
Tous les types d'oiseaux dont les plus grands (ibis, grues, cigognes, aigles, pélicans...) vivent dans le marais qui fournit le couvert...

Tous les types d'oiseaux dont les plus grands (ibis, grues, cigognes, aigles, pélicans...) vivent dans le marais qui fournit le couvert...

... et le gîte.
... et le gîte.
... et le gîte.

... et le gîte.

Le marais est parcouru par des canaux qui s'ouvrent sur de grandes entendues d'eau appelées "prairies". Elles sont recouvertes de nénuphars et de très jolis "golden clubs". Autrefois, les indiens en consommaient les graines et le rhizome.
Le marais est parcouru par des canaux qui s'ouvrent sur de grandes entendues d'eau appelées "prairies". Elles sont recouvertes de nénuphars et de très jolis "golden clubs". Autrefois, les indiens en consommaient les graines et le rhizome.
Le marais est parcouru par des canaux qui s'ouvrent sur de grandes entendues d'eau appelées "prairies". Elles sont recouvertes de nénuphars et de très jolis "golden clubs". Autrefois, les indiens en consommaient les graines et le rhizome.
Le marais est parcouru par des canaux qui s'ouvrent sur de grandes entendues d'eau appelées "prairies". Elles sont recouvertes de nénuphars et de très jolis "golden clubs". Autrefois, les indiens en consommaient les graines et le rhizome.

Le marais est parcouru par des canaux qui s'ouvrent sur de grandes entendues d'eau appelées "prairies". Elles sont recouvertes de nénuphars et de très jolis "golden clubs". Autrefois, les indiens en consommaient les graines et le rhizome.

Les reflets de la nature participent à l'enchantement du lieu.
Les reflets de la nature participent à l'enchantement du lieu.
Les reflets de la nature participent à l'enchantement du lieu.
Les reflets de la nature participent à l'enchantement du lieu.

Les reflets de la nature participent à l'enchantement du lieu.

Pour une visite ou pratiquer des activités de pleine nature : Okefenokee

Partager cet article

Repost 0
Published by Americano - dans Nature
commenter cet article

commentaires