Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 00:39

English Translation

 

La ville de Carrolton ne manque pas de talents : autant les faire connaitre bien que Gordon n'aie plus besoin de mes services pour être mondialement reconnu !

La ville de Carrolton ne manque pas de talents : autant les faire connaitre bien que Gordon n'aie plus besoin de mes services pour être mondialement reconnu !

Dès mon arrivée (septembre 2006), mon oeil avait été immediatement attiré par ces drôles de sculptures en plein centre ville. Malgrè le côté bric-à-brac, on sentait le talent. J'avais bien rencontré un certain "Gordon" en Alley Cat mais le vrai, celui que je recherchais était introuvable... jusqu'à ce je sois invité à son anniversaire par un copain musicien. Ô surprise : c'était bien la même personne !
Dès mon arrivée (septembre 2006), mon oeil avait été immediatement attiré par ces drôles de sculptures en plein centre ville. Malgrè le côté bric-à-brac, on sentait le talent. J'avais bien rencontré un certain "Gordon" en Alley Cat mais le vrai, celui que je recherchais était introuvable... jusqu'à ce je sois invité à son anniversaire par un copain musicien. Ô surprise : c'était bien la même personne !
Dès mon arrivée (septembre 2006), mon oeil avait été immediatement attiré par ces drôles de sculptures en plein centre ville. Malgrè le côté bric-à-brac, on sentait le talent. J'avais bien rencontré un certain "Gordon" en Alley Cat mais le vrai, celui que je recherchais était introuvable... jusqu'à ce je sois invité à son anniversaire par un copain musicien. Ô surprise : c'était bien la même personne !
Dès mon arrivée (septembre 2006), mon oeil avait été immediatement attiré par ces drôles de sculptures en plein centre ville. Malgrè le côté bric-à-brac, on sentait le talent. J'avais bien rencontré un certain "Gordon" en Alley Cat mais le vrai, celui que je recherchais était introuvable... jusqu'à ce je sois invité à son anniversaire par un copain musicien. Ô surprise : c'était bien la même personne !

Dès mon arrivée (septembre 2006), mon oeil avait été immediatement attiré par ces drôles de sculptures en plein centre ville. Malgrè le côté bric-à-brac, on sentait le talent. J'avais bien rencontré un certain "Gordon" en Alley Cat mais le vrai, celui que je recherchais était introuvable... jusqu'à ce je sois invité à son anniversaire par un copain musicien. Ô surprise : c'était bien la même personne !

 Bonne idée : les Américains commencent très tôt les soirées et soleil de printemps aidant, je me suis fait un plaisir de parcourir son musée à ciel ouvert. Bien sûr le côté bric-à-brac demeure mais tout étant à vendre, à quoi bon mettre en ordre ?
 Bonne idée : les Américains commencent très tôt les soirées et soleil de printemps aidant, je me suis fait un plaisir de parcourir son musée à ciel ouvert. Bien sûr le côté bric-à-brac demeure mais tout étant à vendre, à quoi bon mettre en ordre ?
 Bonne idée : les Américains commencent très tôt les soirées et soleil de printemps aidant, je me suis fait un plaisir de parcourir son musée à ciel ouvert. Bien sûr le côté bric-à-brac demeure mais tout étant à vendre, à quoi bon mettre en ordre ?

Bonne idée : les Américains commencent très tôt les soirées et soleil de printemps aidant, je me suis fait un plaisir de parcourir son musée à ciel ouvert. Bien sûr le côté bric-à-brac demeure mais tout étant à vendre, à quoi bon mettre en ordre ?

Gordon étant un grand garçon, laissons-lui la parole :

A certaines époques, j'ai bien vécu du produit de mon travail mais en ce moment, les temps sont durs... Il y a 10 ans, j'avais 10 galeries, maintenant seulement trois. Jusqu'à cette année, j'enseignais aussi à l'Université (UWG) et je compte recommencer l'an prochain.

A certaines époques, j'ai bien vécu du produit de mon travail mais en ce moment, les temps sont durs... Il y a 10 ans, j'avais 10 galeries, maintenant seulement trois. Jusqu'à cette année, j'enseignais aussi à l'Université (UWG) et je compte recommencer l'an prochain.

"J'ai pratiqué l'art toute ma vie, y compris dans l'enfance! Je me suis installé d'abord dans le Massachussett après avoir obtenu un Master d'art. Je travaille présentement avec un assistant. Mes oeuvres sont vendues localement et dans des galeries (Chicago, Nashville...). Leurs prix varient de $500 pour les plus petites a $30.000 quand elles me demandent un long temps de travail..  Parfois, je reçois des commandes : je vais bientôt travailler pour l'aéroport d'Atlanta et la ville de Taipei (Chine).

"J'ai pratiqué l'art toute ma vie, y compris dans l'enfance! Je me suis installé d'abord dans le Massachussett après avoir obtenu un Master d'art. Je travaille présentement avec un assistant. Mes oeuvres sont vendues localement et dans des galeries (Chicago, Nashville...). Leurs prix varient de $500 pour les plus petites a $30.000 quand elles me demandent un long temps de travail.. Parfois, je reçois des commandes : je vais bientôt travailler pour l'aéroport d'Atlanta et la ville de Taipei (Chine).

Je suis assez connu dans les alentours à tel point que l'on m'attribue des œuvres qui ne sont pas les miennes et j'ai aussi quelques imitateurs...

..

Je n'ai pas beaucoup de difficulté pour mes sources d'inspiration car j'ai sans arrêt de nouvelles idées. Mon plus gros travail est plutôt de les sélectionner! Pour travailler, je dois être profondément investi. Je considère que, dans mon travail, la production se réduit à 50%, l'autre part étant consacrée à l'entretien du matériel, au rangement, aux questions administratives. Je travaille à partir de matériel de recyclage mais j'ai aussi recours à des vendeurs spécialisés comme pour les bidons qui me servent à faire des kimonos. C'est la soudure à l'arc (MIG) que j'utilise le plus pour assembler les pièces de mes sculptures. Mes projets se bâtissent autour de 3 pôles qui s'équilibrent ; argent, temps, énergie. En modifiant récemment une pièce, j'ai constaté que j'ai évolué dans mon travail.

Je n'ai pas beaucoup de difficulté pour mes sources d'inspiration car j'ai sans arrêt de nouvelles idées. Mon plus gros travail est plutôt de les sélectionner! Pour travailler, je dois être profondément investi. Je considère que, dans mon travail, la production se réduit à 50%, l'autre part étant consacrée à l'entretien du matériel, au rangement, aux questions administratives. Je travaille à partir de matériel de recyclage mais j'ai aussi recours à des vendeurs spécialisés comme pour les bidons qui me servent à faire des kimonos. C'est la soudure à l'arc (MIG) que j'utilise le plus pour assembler les pièces de mes sculptures. Mes projets se bâtissent autour de 3 pôles qui s'équilibrent ; argent, temps, énergie. En modifiant récemment une pièce, j'ai constaté que j'ai évolué dans mon travail.

Chaque pièce de ma fabrication est unique : je ne fais jamais deux fois la même y compris pour les kimonos qui sont une de mes plus grosses ventes. Il y a toujours des différences entre eux... Mon inspiration se base aussi beaucoup sur le hasard... J'essaye de faire des œuvres qui ne soient pas "trop mignonnes", "sans surprise".

Chaque pièce de ma fabrication est unique : je ne fais jamais deux fois la même y compris pour les kimonos qui sont une de mes plus grosses ventes. Il y a toujours des différences entre eux... Mon inspiration se base aussi beaucoup sur le hasard... J'essaye de faire des œuvres qui ne soient pas "trop mignonnes", "sans surprise".

La galerie que j'ai ouverte au centre-ville a pour but essentiel d'apporter l'art auprès de gens qui n'en sont guère avertis. Les buts annexes sont la vente et la rencontre avec le public.
La galerie que j'ai ouverte au centre-ville a pour but essentiel d'apporter l'art auprès de gens qui n'en sont guère avertis. Les buts annexes sont la vente et la rencontre avec le public.
La galerie que j'ai ouverte au centre-ville a pour but essentiel d'apporter l'art auprès de gens qui n'en sont guère avertis. Les buts annexes sont la vente et la rencontre avec le public.
La galerie que j'ai ouverte au centre-ville a pour but essentiel d'apporter l'art auprès de gens qui n'en sont guère avertis. Les buts annexes sont la vente et la rencontre avec le public.

La galerie que j'ai ouverte au centre-ville a pour but essentiel d'apporter l'art auprès de gens qui n'en sont guère avertis. Les buts annexes sont la vente et la rencontre avec le public.

Partager cet article
Repost0

commentaires