Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 22:00

Actualités

Chaque printemps, les bas-côtés de la ceinture verte se parent de ces petits tertres élevés par les fourmis.

Chaque printemps, les bas-côtés de la ceinture verte se parent de ces petits tertres élevés par les fourmis.

Quelques temps après, j'ai constaté qu'ils étaient perforés de trous circulaires. Quelqu'un aurait-il une explication ?

Quelques temps après, j'ai constaté qu'ils étaient perforés de trous circulaires. Quelqu'un aurait-il une explication ?

Après avoir vidé sa classe, Cessany a tenu à faire une photo devant son école où elle a passé la dernière décennie : elle vient d'obtenir un poste dans une école de la ville d'Athens, C'était un rêve depuis quelques temps déjà... Conséquence : nous devons quitter Carrollton et déménager. Beaucoup de travail en perspective mais chacun de nous est plein d'espoir car la ville d'arrivée est riche en activités diverses. Américano s'en fera l'écho bien sûr ! Pour l'instant une page se tourne : souhaitons bonne chance à ma collègue et néanmoins épouse !
Après avoir vidé sa classe, Cessany a tenu à faire une photo devant son école où elle a passé la dernière décennie : elle vient d'obtenir un poste dans une école de la ville d'Athens, C'était un rêve depuis quelques temps déjà... Conséquence : nous devons quitter Carrollton et déménager. Beaucoup de travail en perspective mais chacun de nous est plein d'espoir car la ville d'arrivée est riche en activités diverses. Américano s'en fera l'écho bien sûr ! Pour l'instant une page se tourne : souhaitons bonne chance à ma collègue et néanmoins épouse !

Après avoir vidé sa classe, Cessany a tenu à faire une photo devant son école où elle a passé la dernière décennie : elle vient d'obtenir un poste dans une école de la ville d'Athens, C'était un rêve depuis quelques temps déjà... Conséquence : nous devons quitter Carrollton et déménager. Beaucoup de travail en perspective mais chacun de nous est plein d'espoir car la ville d'arrivée est riche en activités diverses. Américano s'en fera l'écho bien sûr ! Pour l'instant une page se tourne : souhaitons bonne chance à ma collègue et néanmoins épouse !

Nous avions remarqué John lors du festival de Dalohnega. Nous sommes allés à sa rencontre dans ce restaurant de Cartersville (une heure de distance de Carrollton) où il se produit chaque semaine en trio.  Il accompagne au washtub un guitariste et un joueur de banjo qui fournissent une belle prestation de blue-grass. Petite précision technique : en fabriquant  son washtub, John a pris soin de placer le trou de sa corde au centre. Il ne joue qu'en variant la tension de celle-ci. Les autres joueurs trouent le washtub sur le bord et changent en permanence leur main gauche de place. Pour John, ce ne sont que des contrebassistes mais pas des joueurs de washtub ! Une guerre menaçant, ne jetons pas de l'huile sur le feu !
Nous avions remarqué John lors du festival de Dalohnega. Nous sommes allés à sa rencontre dans ce restaurant de Cartersville (une heure de distance de Carrollton) où il se produit chaque semaine en trio.  Il accompagne au washtub un guitariste et un joueur de banjo qui fournissent une belle prestation de blue-grass. Petite précision technique : en fabriquant  son washtub, John a pris soin de placer le trou de sa corde au centre. Il ne joue qu'en variant la tension de celle-ci. Les autres joueurs trouent le washtub sur le bord et changent en permanence leur main gauche de place. Pour John, ce ne sont que des contrebassistes mais pas des joueurs de washtub ! Une guerre menaçant, ne jetons pas de l'huile sur le feu !
Nous avions remarqué John lors du festival de Dalohnega. Nous sommes allés à sa rencontre dans ce restaurant de Cartersville (une heure de distance de Carrollton) où il se produit chaque semaine en trio.  Il accompagne au washtub un guitariste et un joueur de banjo qui fournissent une belle prestation de blue-grass. Petite précision technique : en fabriquant  son washtub, John a pris soin de placer le trou de sa corde au centre. Il ne joue qu'en variant la tension de celle-ci. Les autres joueurs trouent le washtub sur le bord et changent en permanence leur main gauche de place. Pour John, ce ne sont que des contrebassistes mais pas des joueurs de washtub ! Une guerre menaçant, ne jetons pas de l'huile sur le feu !

Nous avions remarqué John lors du festival de Dalohnega. Nous sommes allés à sa rencontre dans ce restaurant de Cartersville (une heure de distance de Carrollton) où il se produit chaque semaine en trio. Il accompagne au washtub un guitariste et un joueur de banjo qui fournissent une belle prestation de blue-grass. Petite précision technique : en fabriquant son washtub, John a pris soin de placer le trou de sa corde au centre. Il ne joue qu'en variant la tension de celle-ci. Les autres joueurs trouent le washtub sur le bord et changent en permanence leur main gauche de place. Pour John, ce ne sont que des contrebassistes mais pas des joueurs de washtub ! Une guerre menaçant, ne jetons pas de l'huile sur le feu !

A l'entrée du restaurant, nous avons été accueillis par des membres de l'association "End Slavery". Ce n'est pas un combat dépassé puisqu'ils luttent contre la prostitution en Géorgie : un des hauts lieux de leur combat se situe à l'aéroport international d'Atlanta... Qui l'eut dit ? J'espère pouvoir les rencontrer à nouveau pour les présenter un peu plus... A noter qu'une partie de la recette de la soirée était reversée à l'association par le restaurant.

A l'entrée du restaurant, nous avons été accueillis par des membres de l'association "End Slavery". Ce n'est pas un combat dépassé puisqu'ils luttent contre la prostitution en Géorgie : un des hauts lieux de leur combat se situe à l'aéroport international d'Atlanta... Qui l'eut dit ? J'espère pouvoir les rencontrer à nouveau pour les présenter un peu plus... A noter qu'une partie de la recette de la soirée était reversée à l'association par le restaurant.

On n'arrête pas le progrès

Pour la première fois, j'ai vu un passionné faire voler son drone au-dessus du lac de Carrollton. J'avais déjà envisagé d'utiliser ce genre de technique pour donner une vision différente aux lecteurs. J'avoue que les contraintes tant légales que techniques et son coût me font surseoir à ce projet. Ami lecteur, il faudra vous contenter pendant encore longtemps des photos plus ou moins réussies de votre serviteur !
Pour la première fois, j'ai vu un passionné faire voler son drone au-dessus du lac de Carrollton. J'avais déjà envisagé d'utiliser ce genre de technique pour donner une vision différente aux lecteurs. J'avoue que les contraintes tant légales que techniques et son coût me font surseoir à ce projet. Ami lecteur, il faudra vous contenter pendant encore longtemps des photos plus ou moins réussies de votre serviteur !

Pour la première fois, j'ai vu un passionné faire voler son drone au-dessus du lac de Carrollton. J'avais déjà envisagé d'utiliser ce genre de technique pour donner une vision différente aux lecteurs. J'avoue que les contraintes tant légales que techniques et son coût me font surseoir à ce projet. Ami lecteur, il faudra vous contenter pendant encore longtemps des photos plus ou moins réussies de votre serviteur !

Les USA n'ayant pas fait le choix de racketter les automobilistes à tout-va pour excès de vitesse, nous ne sommes pas espionnés en permanence par des radars. Personnellement, je m'en porte bien... Carrollton vient de s’orner de quelques radars "pédagogiques" nous rappelant à un peu de modération sur l'accélérateur. A mon niveau, ils ont un effet très positifs. Rappelons qu'ici, la vitesse est donnée en "mph" ou "mile per hour". Le 25 de la photo correspond donc à environ 40 Km/h.

Les USA n'ayant pas fait le choix de racketter les automobilistes à tout-va pour excès de vitesse, nous ne sommes pas espionnés en permanence par des radars. Personnellement, je m'en porte bien... Carrollton vient de s’orner de quelques radars "pédagogiques" nous rappelant à un peu de modération sur l'accélérateur. A mon niveau, ils ont un effet très positifs. Rappelons qu'ici, la vitesse est donnée en "mph" ou "mile per hour". Le 25 de la photo correspond donc à environ 40 Km/h.

Le pauvre amateur de bière que je suis a pu en tester différentes grâce à ce dispositif dans une brasserie d'Athens. Bonne idée mais un peu chère à mon goût ($10).

Le pauvre amateur de bière que je suis a pu en tester différentes grâce à ce dispositif dans une brasserie d'Athens. Bonne idée mais un peu chère à mon goût ($10).

Mais que fait ce boitier sur la poignée de notre porte d'entrée ? Il contient la clé ! Stupide ? Non car il ne s'ouvre qu'avec un code. En vue de nous établir en  Athens, notre maison est en vente. L'agent immobilier pose ce boitier et confie son code à tous les intervenants qui viennent réparer la maison. Ingénieux...

Mais que fait ce boitier sur la poignée de notre porte d'entrée ? Il contient la clé ! Stupide ? Non car il ne s'ouvre qu'avec un code. En vue de nous établir en Athens, notre maison est en vente. L'agent immobilier pose ce boitier et confie son code à tous les intervenants qui viennent réparer la maison. Ingénieux...

Si ! Le progrès peut bel et bien s'arrêter comme ici à Cartersville (et comme dans beaucoup d'autres lieux aux USA) où la présence d'un passage à niveaux arrête le traffic routier plusieurs fois par heure. Je vous laisse deviner les conséquences en termes économiques et de pollution...

Si ! Le progrès peut bel et bien s'arrêter comme ici à Cartersville (et comme dans beaucoup d'autres lieux aux USA) où la présence d'un passage à niveaux arrête le traffic routier plusieurs fois par heure. Je vous laisse deviner les conséquences en termes économiques et de pollution...

Dans le rétro

Des routes pour aller d'un endroit à l'autre

En février 1918, un article du Carroll Free Press (journal de Carrollton de l'époque) se faisait l'écho de la décision de deux comtés de s'unir pour bâtir des routes capables d'absorber un fort trafic afin de les relier. A l'époque le système ferroviaire était sous contrôle gouvernemental et, dédié en priorité aux besoins militaires, ne laissait que peu de place au trafic marchand. La proposition était d'étendre l'idée à tous les comtés et états de l'Union. Le concept était fort en avance pour son temps car il fallut attendre 1956 pour que Eisenhower en décide la construction... 

Roads from somewhere leading to somewhere : article CFP in "Blog"  àdisposition des lecteurs !

...et 35 ans pour que le projet soit achevé.

...et 35 ans pour que le projet soit achevé.

Nous étions conviés par le père de Cessany à la réunion annuelle de sa famille (family reunion). Au-delà du repas partagé, c'est l'occasion de rencontrer chacun voire d'approfondir sa connaissance en consultant la longue exposition de photos apportées par les uns et les autres.

Nous étions conviés par le père de Cessany à la réunion annuelle de sa famille (family reunion). Au-delà du repas partagé, c'est l'occasion de rencontrer chacun voire d'approfondir sa connaissance en consultant la longue exposition de photos apportées par les uns et les autres.

Le restaurant par lui-même était déjà une attraction muséographique témoins les moyens de transport dédiés au coca-cola et cette table d'opératrice de téléphone.
Le restaurant par lui-même était déjà une attraction muséographique témoins les moyens de transport dédiés au coca-cola et cette table d'opératrice de téléphone.
Le restaurant par lui-même était déjà une attraction muséographique témoins les moyens de transport dédiés au coca-cola et cette table d'opératrice de téléphone.

Le restaurant par lui-même était déjà une attraction muséographique témoins les moyens de transport dédiés au coca-cola et cette table d'opératrice de téléphone.

Pour commémorer l'entrée en guerre des USA il y a un siècle, le Mémorial Day revêtait un caractère particulier : le General Pershing en personne avait été invité. Cet artiste de grand talent nous gratifia d'un discours poignant retraçant le sens de son combat et ses faits d'arme. L'après-midi était dévolue à un dialogue avec le public local soucieux d'améliorer ses connaissances de la Grande Guerre. Auparavant, je m'étais fait un plaisir de lui remettre un exemplaire de l'Illustration paru à cette epoque. Cet acteur intervient dans toute l'Union au gré des invitations.
Pour commémorer l'entrée en guerre des USA il y a un siècle, le Mémorial Day revêtait un caractère particulier : le General Pershing en personne avait été invité. Cet artiste de grand talent nous gratifia d'un discours poignant retraçant le sens de son combat et ses faits d'arme. L'après-midi était dévolue à un dialogue avec le public local soucieux d'améliorer ses connaissances de la Grande Guerre. Auparavant, je m'étais fait un plaisir de lui remettre un exemplaire de l'Illustration paru à cette epoque. Cet acteur intervient dans toute l'Union au gré des invitations.
Pour commémorer l'entrée en guerre des USA il y a un siècle, le Mémorial Day revêtait un caractère particulier : le General Pershing en personne avait été invité. Cet artiste de grand talent nous gratifia d'un discours poignant retraçant le sens de son combat et ses faits d'arme. L'après-midi était dévolue à un dialogue avec le public local soucieux d'améliorer ses connaissances de la Grande Guerre. Auparavant, je m'étais fait un plaisir de lui remettre un exemplaire de l'Illustration paru à cette epoque. Cet acteur intervient dans toute l'Union au gré des invitations.
Pour commémorer l'entrée en guerre des USA il y a un siècle, le Mémorial Day revêtait un caractère particulier : le General Pershing en personne avait été invité. Cet artiste de grand talent nous gratifia d'un discours poignant retraçant le sens de son combat et ses faits d'arme. L'après-midi était dévolue à un dialogue avec le public local soucieux d'améliorer ses connaissances de la Grande Guerre. Auparavant, je m'étais fait un plaisir de lui remettre un exemplaire de l'Illustration paru à cette epoque. Cet acteur intervient dans toute l'Union au gré des invitations.

Pour commémorer l'entrée en guerre des USA il y a un siècle, le Mémorial Day revêtait un caractère particulier : le General Pershing en personne avait été invité. Cet artiste de grand talent nous gratifia d'un discours poignant retraçant le sens de son combat et ses faits d'arme. L'après-midi était dévolue à un dialogue avec le public local soucieux d'améliorer ses connaissances de la Grande Guerre. Auparavant, je m'étais fait un plaisir de lui remettre un exemplaire de l'Illustration paru à cette epoque. Cet acteur intervient dans toute l'Union au gré des invitations.

Prochaine étape : un défilé à Washington avec son cheval !

Prochaine étape : un défilé à Washington avec son cheval !

Faut-il en rire ?

Oui ! Nous décernerons la palme du mauvais gout à l'hôtel Pullman à Paris (quartier Bercy) qui nous gratifie de cette magnifique statue digne des meilleures œuvres staliniennes. Il parait que ce sont des "œuvres" que louent des artistes. Encore de l'art "comptant pour rien" comme dirait Frank Lepage !

Oui ! Nous décernerons la palme du mauvais gout à l'hôtel Pullman à Paris (quartier Bercy) qui nous gratifie de cette magnifique statue digne des meilleures œuvres staliniennes. Il parait que ce sont des "œuvres" que louent des artistes. Encore de l'art "comptant pour rien" comme dirait Frank Lepage !

Pour éviter toute polémique concernant celui qui a accès à tel ou tel WC, un restaurateur d'Athens où désormais nous habitons a trouvé la parade avec ce signe multigenres. Je trouve un peu farfelu que l'on en soit là...

Pour éviter toute polémique concernant celui qui a accès à tel ou tel WC, un restaurateur d'Athens où désormais nous habitons a trouvé la parade avec ce signe multigenres. Je trouve un peu farfelu que l'on en soit là...

La vie du blog

Sera-ce la fin de cette newsletter avec ce numéro ? Non bien sûr, la vie continue et nous aurons encore l’occasion de rire, de nous offusquer ou de nous enthousiasmer. Toutefois est-il opportun d’appeler « Carrollton news » ce qui sera essentiellement consacré à Athens ? La rédaction s’interroge et fait appel à la sagacité de ses lecteurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Americano
commenter cet article

commentaires