Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2018 4 23 /08 /août /2018 22:14

Actualités

Invité par une amie danseuse, j'ai participé au ramassage de myrtilles à Comer, petite cité proche de Winterville. Le verger appartient à une communauté religieuse qui, faute de trouver des débouchés, met ces fruits à la disposition de tous. Outre les plantations, l'activité du centre est l'accueil de réfugiés. Je me suis promis de vous présenter ce lieu original mais en attendant, je vais aller déguster une part de clafoutis aux myrtilles : délicieux !
Invité par une amie danseuse, j'ai participé au ramassage de myrtilles à Comer, petite cité proche de Winterville. Le verger appartient à une communauté religieuse qui, faute de trouver des débouchés, met ces fruits à la disposition de tous. Outre les plantations, l'activité du centre est l'accueil de réfugiés. Je me suis promis de vous présenter ce lieu original mais en attendant, je vais aller déguster une part de clafoutis aux myrtilles : délicieux !
Invité par une amie danseuse, j'ai participé au ramassage de myrtilles à Comer, petite cité proche de Winterville. Le verger appartient à une communauté religieuse qui, faute de trouver des débouchés, met ces fruits à la disposition de tous. Outre les plantations, l'activité du centre est l'accueil de réfugiés. Je me suis promis de vous présenter ce lieu original mais en attendant, je vais aller déguster une part de clafoutis aux myrtilles : délicieux !

Invité par une amie danseuse, j'ai participé au ramassage de myrtilles à Comer, petite cité proche de Winterville. Le verger appartient à une communauté religieuse qui, faute de trouver des débouchés, met ces fruits à la disposition de tous. Outre les plantations, l'activité du centre est l'accueil de réfugiés. Je me suis promis de vous présenter ce lieu original mais en attendant, je vais aller déguster une part de clafoutis aux myrtilles : délicieux !

La nature nous réserve des surprises ! Témoin cette citrouille poussant sans mon autorisation au sommet d'un tas de feuilles et de débris alimentaires nommé pompeusement "compost". Apparemment, cela lui réussit bien puisque depuis la photo, elle a recouvert entièrement ledit compost et a fourni de magnifiques fruits !

La nature nous réserve des surprises ! Témoin cette citrouille poussant sans mon autorisation au sommet d'un tas de feuilles et de débris alimentaires nommé pompeusement "compost". Apparemment, cela lui réussit bien puisque depuis la photo, elle a recouvert entièrement ledit compost et a fourni de magnifiques fruits !

Autrefois, ce signe servait à indiquer la présence d'un barbier. Outre cette fonction, son propriétaire avait le droit d'effectuer des saignées.

Autrefois, ce signe servait à indiquer la présence d'un barbier. Outre cette fonction, son propriétaire avait le droit d'effectuer des saignées.

C'est ce que m'a dit ma nouvelle coiffeuse que j'ai dénichée dans le petit village de Hull (Nord-est d'Athens). Depuis le "pole barber" a gagné une couleur et tourne sur lui-même. Coût de la coupe : $15 !

C'est ce que m'a dit ma nouvelle coiffeuse que j'ai dénichée dans le petit village de Hull (Nord-est d'Athens). Depuis le "pole barber" a gagné une couleur et tourne sur lui-même. Coût de la coupe : $15 !

Sur le toit du Théâtre d'Athens, Conner a présenté son nouveau CD. Il est très généreux car chacun peut venir en prendre un exemplaire. Nous avons fait sa connaissance dans une discothèque où il nous a régalé de sa musique faite de standards de rock’n roll auxquels il adjoint d'autres titres tout aussi dansant.

Sur le toit du Théâtre d'Athens, Conner a présenté son nouveau CD. Il est très généreux car chacun peut venir en prendre un exemplaire. Nous avons fait sa connaissance dans une discothèque où il nous a régalé de sa musique faite de standards de rock’n roll auxquels il adjoint d'autres titres tout aussi dansant.

A deux occasions, deux arbres ont été brisés par des tornades et sont tombés, l'un dans notre cour et l'autre sur la route. Le voisin, leur propriétaire, a fait appel à des moyens techniques assez lourds pour dégager les deux places. Plus de peur que de mal !
A deux occasions, deux arbres ont été brisés par des tornades et sont tombés, l'un dans notre cour et l'autre sur la route. Le voisin, leur propriétaire, a fait appel à des moyens techniques assez lourds pour dégager les deux places. Plus de peur que de mal !
A deux occasions, deux arbres ont été brisés par des tornades et sont tombés, l'un dans notre cour et l'autre sur la route. Le voisin, leur propriétaire, a fait appel à des moyens techniques assez lourds pour dégager les deux places. Plus de peur que de mal !
A deux occasions, deux arbres ont été brisés par des tornades et sont tombés, l'un dans notre cour et l'autre sur la route. Le voisin, leur propriétaire, a fait appel à des moyens techniques assez lourds pour dégager les deux places. Plus de peur que de mal !
A deux occasions, deux arbres ont été brisés par des tornades et sont tombés, l'un dans notre cour et l'autre sur la route. Le voisin, leur propriétaire, a fait appel à des moyens techniques assez lourds pour dégager les deux places. Plus de peur que de mal !
A deux occasions, deux arbres ont été brisés par des tornades et sont tombés, l'un dans notre cour et l'autre sur la route. Le voisin, leur propriétaire, a fait appel à des moyens techniques assez lourds pour dégager les deux places. Plus de peur que de mal !
A deux occasions, deux arbres ont été brisés par des tornades et sont tombés, l'un dans notre cour et l'autre sur la route. Le voisin, leur propriétaire, a fait appel à des moyens techniques assez lourds pour dégager les deux places. Plus de peur que de mal !

A deux occasions, deux arbres ont été brisés par des tornades et sont tombés, l'un dans notre cour et l'autre sur la route. Le voisin, leur propriétaire, a fait appel à des moyens techniques assez lourds pour dégager les deux places. Plus de peur que de mal !

Pour la première fois, après six mois de résidence à Winterville, je me suis rendu à la décharge du comté. A l'entrée, nous devons nous acquitter d'une petite taxe dépendant du nombre de sacs apportés. Ce fut modeste pour moi qui ne venais qu'avec un seul mais il faut dire que ce sont nos déchets ultimes car nous recyclons la plus grosse part de ce que nous produisons. La décharge est en partie constituée de ces monticules de déchets qui sont compactés au fur et à mesure puis recouverts de sol végétal qui lui-même est planté par la suite. Par ailleurs, beaucoup d'autres déchets peuvent être apportés là pour être recyclés. J'ai aussi appris que les déchets verts qui sont apportés, sont compostés puis réutilisés.
Pour la première fois, après six mois de résidence à Winterville, je me suis rendu à la décharge du comté. A l'entrée, nous devons nous acquitter d'une petite taxe dépendant du nombre de sacs apportés. Ce fut modeste pour moi qui ne venais qu'avec un seul mais il faut dire que ce sont nos déchets ultimes car nous recyclons la plus grosse part de ce que nous produisons. La décharge est en partie constituée de ces monticules de déchets qui sont compactés au fur et à mesure puis recouverts de sol végétal qui lui-même est planté par la suite. Par ailleurs, beaucoup d'autres déchets peuvent être apportés là pour être recyclés. J'ai aussi appris que les déchets verts qui sont apportés, sont compostés puis réutilisés.
Pour la première fois, après six mois de résidence à Winterville, je me suis rendu à la décharge du comté. A l'entrée, nous devons nous acquitter d'une petite taxe dépendant du nombre de sacs apportés. Ce fut modeste pour moi qui ne venais qu'avec un seul mais il faut dire que ce sont nos déchets ultimes car nous recyclons la plus grosse part de ce que nous produisons. La décharge est en partie constituée de ces monticules de déchets qui sont compactés au fur et à mesure puis recouverts de sol végétal qui lui-même est planté par la suite. Par ailleurs, beaucoup d'autres déchets peuvent être apportés là pour être recyclés. J'ai aussi appris que les déchets verts qui sont apportés, sont compostés puis réutilisés.

Pour la première fois, après six mois de résidence à Winterville, je me suis rendu à la décharge du comté. A l'entrée, nous devons nous acquitter d'une petite taxe dépendant du nombre de sacs apportés. Ce fut modeste pour moi qui ne venais qu'avec un seul mais il faut dire que ce sont nos déchets ultimes car nous recyclons la plus grosse part de ce que nous produisons. La décharge est en partie constituée de ces monticules de déchets qui sont compactés au fur et à mesure puis recouverts de sol végétal qui lui-même est planté par la suite. Par ailleurs, beaucoup d'autres déchets peuvent être apportés là pour être recyclés. J'ai aussi appris que les déchets verts qui sont apportés, sont compostés puis réutilisés.

 Mon téléphone (à gauche) semblant être en panne, je me suis rendu au magasin de la compagnie qui me l'avait vendu. Là, j'ai appris que la société Verizon qui les commercialisait, n’en assurait plus le service. Formidable ! Ne voulant pas d'un appareil sophistiqué, c’est celui de droite qui m'a été vendu. Décidément, cette société de gâchis ne me convient pas !

Mon téléphone (à gauche) semblant être en panne, je me suis rendu au magasin de la compagnie qui me l'avait vendu. Là, j'ai appris que la société Verizon qui les commercialisait, n’en assurait plus le service. Formidable ! Ne voulant pas d'un appareil sophistiqué, c’est celui de droite qui m'a été vendu. Décidément, cette société de gâchis ne me convient pas !

Belle image du gâchis dont je parlais à l'instant lors d'un vol entre Atlanta et Bruxelles. Je suis effaré par la quantité de choses qu'il faudra jeter après le repas : serviettes, tasse, verre, emballages plastique ou aluminium, couverts... C'est surement très bon pour la planète !

Belle image du gâchis dont je parlais à l'instant lors d'un vol entre Atlanta et Bruxelles. Je suis effaré par la quantité de choses qu'il faudra jeter après le repas : serviettes, tasse, verre, emballages plastique ou aluminium, couverts... C'est surement très bon pour la planète !

Tous les premiers jeudis du mois, le centre social de Winterville propose une auberge espagnole (pot luck) fréquentée plutôt par les seniors. Ce moment de partage et de socialisation est suivi d'une animation : ce jour-là, une apicultrice locale venait nous présenter son travail.
Tous les premiers jeudis du mois, le centre social de Winterville propose une auberge espagnole (pot luck) fréquentée plutôt par les seniors. Ce moment de partage et de socialisation est suivi d'une animation : ce jour-là, une apicultrice locale venait nous présenter son travail.
Tous les premiers jeudis du mois, le centre social de Winterville propose une auberge espagnole (pot luck) fréquentée plutôt par les seniors. Ce moment de partage et de socialisation est suivi d'une animation : ce jour-là, une apicultrice locale venait nous présenter son travail.
Tous les premiers jeudis du mois, le centre social de Winterville propose une auberge espagnole (pot luck) fréquentée plutôt par les seniors. Ce moment de partage et de socialisation est suivi d'une animation : ce jour-là, une apicultrice locale venait nous présenter son travail.
Tous les premiers jeudis du mois, le centre social de Winterville propose une auberge espagnole (pot luck) fréquentée plutôt par les seniors. Ce moment de partage et de socialisation est suivi d'une animation : ce jour-là, une apicultrice locale venait nous présenter son travail.

Tous les premiers jeudis du mois, le centre social de Winterville propose une auberge espagnole (pot luck) fréquentée plutôt par les seniors. Ce moment de partage et de socialisation est suivi d'une animation : ce jour-là, une apicultrice locale venait nous présenter son travail.

Une tenue extravagante mon petit Christian ? Non, simplement une tenue de travail pour aller tondre le jardin.  Nous avons plusieurs espèces de serpents venimeux dans la région et il est hautement recommandé de s’en protéger en portant des guêtres. J'ai appris qu'ils ne piquent pas plus haut que le genou. En principe me voilà donc paré...
Une tenue extravagante mon petit Christian ? Non, simplement une tenue de travail pour aller tondre le jardin.  Nous avons plusieurs espèces de serpents venimeux dans la région et il est hautement recommandé de s’en protéger en portant des guêtres. J'ai appris qu'ils ne piquent pas plus haut que le genou. En principe me voilà donc paré...

Une tenue extravagante mon petit Christian ? Non, simplement une tenue de travail pour aller tondre le jardin. Nous avons plusieurs espèces de serpents venimeux dans la région et il est hautement recommandé de s’en protéger en portant des guêtres. J'ai appris qu'ils ne piquent pas plus haut que le genou. En principe me voilà donc paré...

On n'arrête pas le progrès !

Depuis peu est apparu (principalement dans les hôpitaux), ce genre de service. Est-ce bien nécessaire ? Pour le marchand de plastique, sans doute !

Depuis peu est apparu (principalement dans les hôpitaux), ce genre de service. Est-ce bien nécessaire ? Pour le marchand de plastique, sans doute !

Sharon a dû subir une opération du genou et bien sûr la rééducation qui s'en suit. Elle a bénéficié d'un nouvel appareil qu'elle réglait comme elle voulait avec la télécommandé. Celui-ci lui fait plier la jambe en permanence en tenant compte des angles programmés. Important pour elle qui veut reprendre ses activités de danseuse au plus vite. Bonne récupération l'amie !
Sharon a dû subir une opération du genou et bien sûr la rééducation qui s'en suit. Elle a bénéficié d'un nouvel appareil qu'elle réglait comme elle voulait avec la télécommandé. Celui-ci lui fait plier la jambe en permanence en tenant compte des angles programmés. Important pour elle qui veut reprendre ses activités de danseuse au plus vite. Bonne récupération l'amie !

Sharon a dû subir une opération du genou et bien sûr la rééducation qui s'en suit. Elle a bénéficié d'un nouvel appareil qu'elle réglait comme elle voulait avec la télécommandé. Celui-ci lui fait plier la jambe en permanence en tenant compte des angles programmés. Important pour elle qui veut reprendre ses activités de danseuse au plus vite. Bonne récupération l'amie !

Au prochain numéro !

Qui couvrira, peut-être comme  celui-ci, seulement deux mois : l'actualité se fait dense et d'autre part, il y a réellement beaucoup à découvrir dans les environs. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires