Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 22:03

Voir la partie I

 

En route pour Moulins* (Allier)


Fontainebleau (4)   C'est dans notre voiture de location qu'Hélène nous accompagnera  jusqu'au château de Fontainebleau.

   Il faudra nous séparer en attendant de nous retrouver sur Skype ou, qui sait, un jour à Moscou? Paris? Atlanta?

 

 

 

 

Moulins-2012--17-.JPG

 

 

 

 

    Avec émotion, je retrouve, dans la ville de mon enfance, ma mère, ma soeur, mon second fils, sa fille. Privés de ces deux derniers l'an passé, nous avons pris une revanche de grands-parents. Défilé du 14 juillet (Bastille Day pour nos congénères), bal des enfants au Grand Bal de l'Europe à Gennetines, fréquentation du jardin public, visites des monuments locaux...

A Moulins, la maison Mantin est restée fermée pendant

100 ans. Son propriétaire voulait montrer

ce qu'était la vie d'un bourgeois du début du XXème siècle.

14-juillet-2012--8-.JPG

 

* Ville inconnue des Américains (et de pas mal de Français d'ailleurs!) mais par contre, ceux qui ont un minimum de culture ont entendu parler de Vichy (malheureusement pas pour ses pastilles!) : ça leur permet de me situer...  J'ai bien parlé de ceux qui ont une certaine culture : récemment, une dame m'a dit que la France était une belle ville !

 

 

Défilé du 14 juillet à Moulins : la petite fille est enthousiaste, le grand-père ému (aux larmes, hé oui...)

 

Vers la Provence


Aire-autoroute-copie-1.JPG   Avec un conducteur qui oublie peu à peu ses repères : je me suis trompé de direction ! La conduite nous attire à chaque fois les mêmes remarques :

- les autoroutes françaises sont propres : pas de déchets de toutes sortes, de voitures en panne sur les bandes d'arrêts d'urgence... On apprécie!

- nous pouvons nous arrêter pour manger, aller aux toilettes, nous délasser dans les aires de repos : nous n'en disposons pas ici...

 

Autoroute du soleil

 

Auto-ecole.jpg

 

- les conducteurs roulent à droite : on se sent plus en sécurité qu'ici où chacun fait selon son bon plaisir ;

- pourquoi les banques américaines n'optent-elles pas pour les cartes à puces : impossible de payer les autoroutes avec nos cartes à bandes magnétiques... Ceci dit, grand avantage des autoroutes américaines sans péage...

- ...ni radars fixes ; je suis interloqué par ce système français. Big Brother me semble de plus en plus proche...

 

L'auto-école, une solution d'avenir aux USA ?

 

   Sisteron--1-.jpg C'est maintenant la rencontre avec tous les amis du sud : danseurs, musiciens, parents d'élèves, habitants de mon ex-commune.

    Là aussi, d'une fois à l'autre, de nombreux changements m'attendent et je comprends de mieux en mieux comment un étranger peut facilement se perdre, se tromper* voire attraper un accident...

* ou être trompé : Cessany a bénéficié de prix "touristes" à plusieurs reprises sur les marchés !

 

 

Tentant, non ? Oui, mais méfiance (inconnue des Américains..)


Salernes-2012--2-.JPG

  
   Une visite que nous recommandons à tous : la fabrique de céramique (Terra Rosa) de Salernes (83). A quand l'ouverture d'un pareil musée dans notre région vu notre très riche passé potier ?

  Sauvegarder le passé industriel n'est pas partout une nécessité : la preuve avec le désintérêt de la ville de Carollton pour le démantèlement d'une des deux dernières  filatures  des USA et la mise en place du musée du quilt...

    

 

TOS-2012--9-.jpg

 

 

 

   L'émotion est au rendez-vous avec notre  participation au festival Trad O Sud à Montfort/Argens (83). Nous y avons été invités à présenter des danses américaines au cours de deux ateliers : Country Two-steps et East Coast Swing.

 

 

TOS-2012--3-.jpg

  

   Quel plaisir que ce genre de participation où je n'ai plus à m'occuper de l'organisation! Merci à tous ceux qui ont pris le relais.

 

   Quel plaisir également de participer à des festivals de danses généralistes. C'est pratiquement inconnu aux USA où pendant de longues heures nous avons droit au même : contra, swing, zydeco mais rarement ensemble !

 

 

 

   C'est déjà le retour et après avoir livré le quilt dont j'ai parlé précédemment, nous rejoindrons l'aéroport de Marseille/Marignane.

 

    Le jour suivant le vol, Cessany devait retourner au travail où une autre longue année scolaire l'attendait!

 

Taux de chang

 

 

   A l'année prochaine... si les tribulations de l'Euro me le permettent !

 

  

 

 

   Cet avatar figurait sur le bureau de mon ordinateur. Je l'ai supprimé : ca me procure trop de stress sans avoir prise sur le marché...

Partager cet article

Repost 0
Published by Americano - dans En touriste
commenter cet article

commentaires

plume de loin 28/09/2012 06:08


A l'année prochaine et peut-être à Moscou cette fois ?

Americano 28/09/2012 15:39



Pourquoi pas mais voir mon commentaire sur l'Euro..



Yves Taboulot 23/09/2012 10:14


  L'éternel dilème entre l'envie de voyages, de découverte de civilisations,  de rencontres différentes, .... et le besoin de retour aux origines.


  Nous ne nous connaissons peu Christian, masi si l'on s'était rencontré à Moulins ou Vichy tu aurais fait ressurgir en moi la nostalgie du temps où je voyageais pour mon job dans tant de
pays où des amis pensent peut-être encore à moi de temps en temps ...


   Merci pour ton blog," j'y" ( expression typiquement bourbonnaise) lis de bien belles choses. Ma préférence va aux articles où tu donnes la paroles aux personnages que tu rencontres,
souvent atypiques .

Americano 23/09/2012 20:09



Tout a fait d'accord avec ta premiere phrase. Le probleme est que maintenant je ne vis plus en France et que c'est difficile de s'y considerer en touriste. Le retour aux USA est de plus en plus
difficile pour moi...


Il ne tient qu'a nous de nous revoir. J'ai peu de nostalgie car je suis plutot dans le futur. Si tu as connu des gens pendant tes voyages,n'hesite pas a les recontacter. On s'apercoit que
generalement, les raisons pour lesquelles on etait amis sont toujours vraies. Cet ete j'ai rencontre un vieux copain qui etait avec moi a l'EN et que j'avais tres peu revu depuis ce temps. Je
l'apprecie toujours autant. La retraite, c'est peut-etre l'occasion de renouer ces liens-la. En plus, je trouve que la relation n'est plus marquee par d'autres sentiments de jeunesse : envie,
jalousie, competition...


Merci pour ton retour sur le blog : j'ai besoin de ca car je m'interroge... Je continuerai de faire des articles sur les gens : je crois qu'il en faut pour tous les gouts.


Vive le parler bourbonnais et foin des puristes : ce sont eux qui tuent la langue et le plaisir de l'utiliser !