Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 21:28

  suite de l'article précédent

 

Strawberry-Bush.JPG 

 

 

 

 

    Le strawberry bush dont les feuilles pendent en période froide, est une belle attraction dans le jardin : les gousses roses d'environ 1,5cm de diamètre révèlent, lorsqu'elles s'ouvrent sur l'arbuste, 4 ou 5 graines d'un orange brillant. Attention : poison !



Resurrection-Fern.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

    Comme son nom l'indique, la fougère de résurrection "renaît" en fonction du degré d'humidité. En période sèche, elle se racornit donnant l'impression qu'elle est desséchée...

 

 

 

 

 

 

 

 

Umbrella-Magnolia.JPG     

   A l'extrémité de la branche du magnolia parapluie (juste en dessous du bourgeon), les feuilles sont regroupées en forme de parapluie d'où le nom de l'arbre. Au sol, celles qui sont déjà tombées.

 

 

 

 

Muscadine.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   La muscadine se reconnaît facilement à son écorce écaillée. C'est la vigne indigène qui est de nouveau cultivée en Géorgie. Plusieurs articles y font référence.

 

Poison-Ivy.JPG

 

   Toutes les parties du lierre dont on présente la tige sont toxiques d'où le nom : poison ivy...

 

   Passons vite : Mike commence déjà à se gratter. Lorsqu'il est contaminé, il n'a trouvé qu'une solution pour l'instant : prendre un bain contenant du détergent de machine à laver...

 

   Au secours ! Quand je pense qu'il n'y a encore pas de serpents!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Buckeye.JPG Sweetshrub.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bourgeons      Calycanthacées

 

Buckeye

 

 

Beebalm.JPG

 

   La mélisse (famille de la menthe) croit dans des endroits plus ombragés que la plupart des plantes indigènes. Ses fleurs sont roses très pales.

 

   Êtes-vous comme moi : en appréciez-vous la tisane ?

 

 

   Greenbrier.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Baies de smilax, apparenté

a notre salsepareille provençale

 

 

 

 

Suite aux questions de Marie-Claude, Mike nous apporte les précisions suivantes :

 

" La plupart des arbres et arbustes indigènes dans cette région sont caduques. Il y a beaucoup de grands peuplements de pin qui sont persistants mais pas autant que d'espèces caduques. Le Cèdre Rouge est un autre conifère qui est persistant.

  Communes, des espèces à feuilles larges  
persistantes sont américainesHolly, Red Bay (liée au Magnolia), Rhododendron et Southern Magnolia.

  Certains des Chênes et le Hêtre gardent leurs feuilles mortes pendant l'hiver quand ils sont petits mais après avoir atteint 30 pieds , ils ne les gardent plus.

   Il y a un chêne, nommé le Live Oak qui est commun le long de la côte, mais pas dans le Piémont.

   Il y a un conifère rare qui pousse ici mais qui n'est pas persistant : c'est le Cyprès Chauve. Il y en a un au bord de mon bassin. On le trouve habituellement dans les marais et il fait des rejets à partir de ses racines. Le mien est jeune et n'a qu'un rejet jusqu'à présent ; toutefois, j'ai remarqué cet été qu'il travaille sur un autre. "

 


Partager cet article
Repost0

commentaires