Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 01:37

    Je côtoie Josh depuis plusieurs années dans les lieux de culture de la ville. Quoi de plus normal que de lui rendre visite ? Ça tombe bien : aujourd'hui jeudi il est présent..

 

    Josh tient un magasin de livres d'occasion ouvert  il y a un an.   Books underground (2)

Celui-ci, en contre-bas de la rue, près du centre ville, nous est signalé par ce panneau à même le trottoir. 

 

Books underground (1)  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            Assis derrière son comptoir, il nous attend sagement. L'homme n'en finit pas de nous raconter son projet, son  histoire. Ecoutons-le...

 

     "En Amérique, les grandes librairies sont en train de fermer massivement, phénomène dû, entre autre, à l'apparition de la vente par correspondance et de sites internet tels E-Bay... Book-store-underground--4-.JPG

Underground-Books-Grand-Opening-0311-030.jpg

   Ainsi, il y a un autre créneau qui s'ouvre pour les libraires : créer de petites structures bien intégrées dans la société locale. Dans cet esprit, nous programmons des évènements particuliers autour d'auteurs, de conférenciers, de documentalistes.

 

Le groupe "The opposite of the Hee-How" pour l'inauguration.

 

 

Book-store-underground--2-.JPG     J'essaye de vendre des livres que l'on ne trouve pas dans les supermarchés ; vieux livres, à thèmes plus spécialisés (psychologie, art, photo, Indiens, philosophie par exemples). Je me comporte comme un archiviste qui sélectionne ce qu'il classe et je fais bien entendu des choix éthiques : pas question de vendre des livres consacrés au racisme ou à l'homophobie...

  Environ la moitié de mon stock est amené par des gens qui veulent soit vendre soit échanger. Je fais une évaluation et offre 20% en liquide par rapport à ce que je peux en tirer ou bien 40% en crédit sur achats dans le magasin. Le reste de mes achats provient de ventes aux enchères de maisons, de librairies etc.

   Plus de 90% de mon chiffre d'affaires est constitué par la vente de livres. Le reste ? Disques vinyl, auto-collants, pins, journaux...

Book-store-underground--7-.JPG

 

Miranda

                   Miranda

   Je travaille ici du jeudi au samedi alors que le magasin reste ouvert tous les jours... 

  ...grâce à la présence des vendeuses Maria, Miranda ou Lydia.  Underground-Books-Despair-Ad.jpg 

   J'ai besoin de temps en effet pour pratiquer les autres activités connectées à celle-ci. La vente en ligne (que je pratique depuis 2007) représente 25% environ de mon chiffre d'affaires. Mon site n'apparaît pas à Carrollton car je préfère que les gens viennent acheter au magasin. C'est généralement moins cher en ligne où je suis confronté à une grande concurrence. Je me déplace aussi souvent pour me consacrer à la recherche de livres à acheter.

    Je prends aussi l'option de mettre mon espace

à la disposition de groupes locaux qui veulent se réunir. Ils trouvent là  un espace convivial disposant en permanence de café et de thé, le tout dans un cadre décontracté. C'est excellent pour favoriser la discussion spécialement en Amérique.

Book-store-underground--6-.JPG

Book-store-underground--5-.JPG

 

  J'avais toujours rêvé d'ouvrir une librairie ; cette idée a été influencée par beaucoup de librairies que j'aime dans le monde .

   J'ai visité "City Lights Bookstore" à San Francisco, l'exemple américain  le plus célèbre d'une  librairie radicale et alternative intégrée dans la communauté. "A Capella Livres" à Atlanta en est un autre. La chaîne de librairies appelée " Livres à Demi-Prix" dans l'Indiana m'a aussi inspiré en tant qu'adolescent. J'aime aussi la vie à Carrollton, mais pensais qu'il manquait une petite librairie, pour les livres usagés.  

  

Book store underground (3)

   J'espère aussi voir la naissance d'une maison de cinéma indépendante qui sert de la bière - c'est peut-être la prochaine! :)"

 

 

 

       Josh effectue un nombre de vente important au travers de ce site. ->  Clic 

 

 

     Bonne continuation Josh et pourquoi pas, un petit French évènement ?

 

 

     Au lieu de bénéficier d'une musique d'ambiance assourdissante et uniforme, un vieux tourne-disque diffuse en permanence les musiques de vieux 33 tours...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plume de loin 14/03/2012 13:49


Ils sont très sympathique tous les deux, la librairie et son propriétaire :) Merci pour l'article!
Il n'y a pas longtemps j'ai trouvé l'annonce d'un groupe de lecteurs qui se rencontre dans une librairie de Moscou pour raconter le contenu de tel ou tel livre. C'est une réponse aux écrivains
contemporains qui sont trop productifs mais pas toujours dans le sens de la qualité. Je trouve que cette idée est intéressante, y a-t-il peut-être des groupes pareils à Carrollton?

Americano 14/03/2012 15:20



Je ne sais pas mais je transmets a Josh et je te tiens au courant...