Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 22:17

English Translation

L'image qui nous est donnée de l'agriculture aux USA est souvent celle d'une monoculture extensive, mécanisée, polluante... Il reste pourtant des milliers d'agriculteurs essayant de subsister en travaillant autrement sur de petites surfaces. Certains s'installent  en occupant un autre emploi le temps d'amener leur exploitation à un seuil de rentabilité leur permettant d'en vivre. Roy (Robert Ervin) est de ceux-là.

 

Roy's farm (2)

 

Rencontre surprenante que la nôtre alors qu'il approvisionnait les rayons de Publix : cet emploi lui permet de survivre en attendant de pouvoir vivre pleinement de son exploitation.

 

Il me reçoit dans son "One willow farm". "On a donné ce  nom à la ferme, me dit-il, tout simplement parce que l'on voulait un saule au bord de la mare. Comme il n'y en avait pas, on en a planté un !" Roy vit avec son père, deux de ses fils, sa belle-fille et trois petits-enfants.

 

La propriété s'étend sur 7 acres mais une partie seulement est mise en exploitation car l'installation est récente. Pour l'instant, des poulaillers, des enclos (il faut bien se protéger des coyotes !) ont été installés,  pour élever :

 

Roy's farm (5)

 

des poules.....

 

Roy's farm (9)

 

... des canards...

 

Roy's farm (8)

 

... des dindes.

 

Seuls les oeufs des poules sont commercialisés à ce jour... Pour l'instant, cette lui permet simplement de rentrer dans ses frais.

 

Dans le futur, Roy voudrait leur adjoindre des pintades, des oies.

 

Comprenons que nous sommes dans une phase d'installation : Roy et sa famille ne sont propriétaires que depuis 3 ans. Comme les travaux sont faits manuellement pour la plupart, le processus n'est pas très rapide. Pour l'instant seuls sa belle-fille et lui sont engagés dans cette action.

 

Par ailleurs, ils recyclent tout ce qu'ils peuvent pour procéder à cette installation. Preuve en est le bâtiment ci-dessous :

 

Roy's farm (1)

 

Au départ, une grange, démolie par la  Tornade : une de plus ! L'ensemble a été relevé en réutilisant ce qui pouvait l'être et en lui adjoignant tout ce qui a pu être récupéré ici ou là (chantiers de démolition, poubelles...). La grange est maintenant fermée et abrite plusieurs espaces (atelier, coin eau pour le travail) mais aussi une pièce pour la musique car nous avons affaire à un musicien (blue grass..) et d'autres pour les activités manuelles.

 

Roy's farm (10)

 

Dans le jardin, il est procédé à des essais tel ce maïs qui parait-il donne des épis bleus...  

en s'inspirant des méthodes de culture indiennes :

 

Roy's farm (11)

 

... les haricots s'enroulent autour des tiges et fortifient le sol dont le maïs a besoin.

 

Des pommes de terre ont été aussi plantées.

 

Alors, c'est une ferme bio (ici, on dit "organic") ? Non, car si tel est  le but à terme, la production n'est pas certifiée pour plusieurs raisons :

- cela demande un processus long d'au moins 3 ans pour lequel il faut répondre à des exigences de l'état et payer ;

- toute la chaîne alimentaire doit être bio : c'est une raison de l'essai ci-dessus... ; il y a bien sûr la possibilité d'acheter des produits bio pour nourrir les animaux mais ceux-ci étant tres chers, le prix de revient des oeufs serait tel que personne ne pourrait les acheter. Pour l'instant les animaux sont nourris le plus naturellement possible.

De la même manière, les produits pour lutter contre les insectes sont les plus naturels possibles ; citons la  Diatomaceous earth : roche très fine, saupoudrée un peu partout. Les insectes l'ingèrent et en meurent...

 

ou ce piège japonais à hannetons.

 

Roy's farm (4)

 les insectes sont attirés par la plaquette du milieu mais comme ils ne peuvent s'accrocher, ils tombent au fond du sac !

 

NB : comme il est en au début, nous ferons confiance à l'ingéniosité de Roy pour remplacer le liquide vaisselle et la vanille artificielle...

 

A 60 ans, Roy est un homme très organisé : il a un plan de 5 ans pour amener son exploitation à maturité :

1 - finir la mare pour lui permettre d'accueillir les canards, bâtir 4 serres, démarrer un vignoble ;

2 - porter l'exploitation de poules à 250 têtes, commencer l'élevage de chèvres (6 à 12) et bâtir les locaux nécessaires à  l'exploitation laitière ;

3 - faire grossir tous les projets ; mettre en place les ateliers de création manuelle (travail du bois, joaillerie...) ;

4 - développer le système d'irrigation sur toute la ferme en relation avec l'amélioration de la mare ;

5 - ouvrir un magasin en bord de route pour vendre les produits de la ferme.

 

Roy pense qu'il sera alors temps de laisser la place aux plus jeunes...

 

Questions à l'intéressé pour finir :

 

Are you originally from Georgia ?

 No, I moved here from Florida 

 

Have you been trained for agricultural purposes ? As a teenager or adult ?

I grew up on farms and in agriculture.

 

Why to grow organic ?

Because man-made chemicals are not part of our natural diet and I believe they are the cause of very many of the health problems we have today. I also think that a very high percentage of the toxins used in agriculture today do not even come in contact with their intended victims. Instead they end up in runoff pollution to the rest of the environment.

 

So, good luck!

Le papa de Roy, étant décédé, il n'avait plus les moyens financiers d'entretenir cette ferme. Il va se contenter d'un bout de jardin dans sa nouvelle maison. Il vient de prendre sa retraite (Publix) et doit se marier très prochainement à Karen.

Meilleurs voeux de bonheur !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Kiki 27/06/2010 10:17



Ouhaou, quelle ambition ! Et il veut essayer la vigne aussi !


Tu vois la différence entre ce qui est considéré comme naturel aux USA : la diatommée car elle est extraite de roches naturelles ou de coquillages est considérée comme dangeureuse ici car
elle tue indifféremment les insectes nuisibles que les insectes pollinisateurs qui sont indispensables aux cultures.


Tu devrais demander à Roy s'il a entendu parlé de la Biodynamie, cette méthode de culture qui n'intervient pas sur l'environement mais qui stimule le système défensif de la plante de manière à ce
qu'elle se défende elle même contre ses parasites qu'ils soient insectes ou champignons cryptogamique (je ne sais pas si ça fonctionne contre les coyotes !)


En tout cas bravo à lui pour son courage et merci à toi pour ton article



Americano 27/06/2010 17:45



La realite se chargera de dimensionner ses ambitions a ses possibilites. En tout cas, je trouve courageux de se lancer dans une periode economique difficile et dans un pays qui n;est pas tres
porte sur le "petit"...


Reponse plus longue dans la news


Merci et bises a toi


Christian



enrique 27/06/2010 01:33



Superbe reportage!


Je n'imaginais pas que les européens soient les seuls "bios" de la planète, loin de là et j'étais persuadé que le "mouvement bio" avait démarré chez toi, mais je n'etais même pas sûr qu'il y en
ait vraiment un, après tout, les AMAP sont provençales et le modèle a du mal à prendre ailleurs... Là, je  suis content de constater qu'au moins, il exite vraiment une agriculture
traditionnelle aux Sates.


Merci à ROY, tell him to hold on and carry on! Je suis heureux de l'avoir connu par Blog interposé



Americano 27/06/2010 17:41



OUi, l'europeocentrisme est une maladie grave dont il faut se premunir au meme titre que l'americanocentrisme.


Reponse plus longue dans la prochaine news.


Bises a vous


Chriostian