Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 17:44

 

Lors d'un article consacré aux Shape-note, nos lecteurs avaient pris connaissance de cette tradition chorale.

 

C'est par le plus grand des hasards qu'un jeune français de passage à Carrollton m'invite à un rassemblement dans une petite ville proche. Arrivé trop tard, je ne peux y assister mais les derniers participants m'informent que le prochain aura lieu à .... Carrrollton le... week-end prochain ! Rendez-vous est pris et afin de pouvoir, si je le désire, suivre leurs rencontres, ils me gratifient de leur agenda...

 

Sacred-Harp-Singing-001.jpg

 

... volume de 400 pages pour 2009/2010  ! Premier constat : c'est une tradition bien vivante ! Deuxième constat : ces chanteurs ont le sens de l'accueil...

En gens organisés, ils ne se contentent pas de donner date et lieu, non ! Sont indiqués les noms des responsables et les moyens d'accéder aux lieux de rendez-vous. Notez que dans le cas présent, cela va s'avérer utile car aller chercher ce genre d'évènement en pleine campagne ne viendrait pas à l'idée...

 

En route donc pour la Wilson's Chapel... en route, façon de parler car voici le dernier tronçon de celle-ci :

 

Dirt-road.JPG

 

en quelques jours j'en ai emprunté plusieurs.

 

Sacred harp singing (2)

 

C'est une chapelle privée. Mr Wilson l'a bâtie afin de maintenir la tradition du Sacred Harp. Quand on aime, on ne compte pas car elle est en activité un week-end par an. Quelques rares évènements familiaux s'y tiennent...

 

Je vais donc assister à la Chattahooche Sacred Harp Convention (c'est le mot employé pour parler des rencontres de chorales). Entrons : difficile de saisir le moment opportun pour ne pas gêner : les chants se succèdent très rapidement. C'est une machine bien huilée...

 

Dès leur arrivée, les participants se sont inscrits sur une liste de volontaires pour diriger le chant qu'ils proposent. Pas de chef de choeur permanent donc.
Lorsque le chant est nommé, chacun le recherche sur son livre. Le volontaire va se placer au centre du carré. Il demande à d'autres volontaires de donner le ton. A leur première lecture, les choristes solfient les notes : fa-la-so-me. Le volontaire lance le chant.  En deuxième lecture, les choristes se servent des paroles du chant. Pour avoir fait un peu de chant choral, j'ai été très impressionné par le rendu et la vitesse d'acquisition des chanteurs !

Notez que le volontaire bat la mesure avec l'avant-bras, paume tournée vers le haut. Plusieurs chanteurs l'imitent.
Comme dans n'importe quelle chorale, les chanteurs se répartissent en 4 groupes mais à mon grand étonnement, 2 groupes sont mixtes : ténors et altis. Hommes et femmes interprètent la même partie mais à une octave de différence.
Le temps passe vite et il faut se quitter ... en chantant bien sûr ! Pas de temps perdu : on en profite pour se serrer la main ! Cessany m'indique que c'est une pratique courante dans les églises ici.
   
Avant le dernier chant, chacun peut donner des informations pratiques sur de prochaines conventions ou des pratiques régulières...  J'ai ainsi appris que je pouvais me rendre dans l'état de New-York, en Californie, au Texas et même... en Irlande pour chanter le Sacred Harp ! Confirmation à la sortie ou une collation attendait les chanteurs venus de partout : sur les tables s'étalaient nombre de prospectus.
Je garde une impression très forte de ce moment relativement court mais si intense.
Impression si forte que j'ai eu envie d'en savoir (un peu) plus.
La librairie de Carrollton parmi les nombreux services qu'elle offre vous permet d'obtenir un article (livre, CD, DVD) qu'elle n'a pas en rayons mais présent dans le réseau des bibliothèques du comté voire au-delà. J'ai donc commande et obtenu "Awake my soul", très bon documentaire sur le sujet avec retours sur l'historique, interviews, extraits de Conventions...
Quelques remarques glanées au fil du film :
- lors d'une Convention, on commence le matin à 9h30 ce qui permet de chanter dans une journée de 90 à 100 chants !
- les shaped notes sont si faciles à utiliser qu'une seule semaine est nécessaire pour apprendre ;
- la pratique du Sacred Harp s'est diffusàe dans les "singing schools" à partir de 1770 ; elle est partie de la Nouvelle Angleterre ;
- beaucoup de compositeurs ont écrit pour ce style. Citons le plus important : William Billing ;
- la pratique qui s'était un peu perdue a connu une renaissance importante à partir de 1901 .
Un film à voir ! Un aperçu : link

Partager cet article
Repost0

commentaires

Kiki 30/08/2010 17:25



Les chorales m'ont toujours donné la chair de poule, positivement bien sûr !


Apparemment il faisait très chaud dans cette chapelle, heureusement qu'elle est équipée d'autant de ventilateurs.


Bises Montfortaises



Americano 31/08/2010 03:21



Je ne peux pas dire que j'avais la chair de poule mais j'etais tres impressionne. C'est une sacred experience...


Il faisait effectivement tres chaud et c'etait sympa de les voir agiter leur eventail.


Bises Carrolltonniennes