Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 16:36

English

Suite de la première partie

Etape tradition

Les techniques traversent les âges et les océans : on le savait mais en voici une preuve de plus. Des deux quilts ci-dessous, lequel est : américain ? bourbonnais ?

L'américain a été présenté lors de l'exposition annuelle à la bibliothèque municipale.

Le second était présenté par le groupe folklorique moulinois "La Jimbr'tee" au syndicat d'initiatives. Peu de chance de voir l'équivalent ici : les groupes folkloriques n'existent pratiquement pas. A part les Morris Dancers de la Folkschool, je n'en connais pas d'autres pour le moment...

Alors ?

A gauche l'américain, à droite le bourbonnaisA gauche l'américain, à droite le bourbonnais

A gauche l'américain, à droite le bourbonnais

Des Américains en Europe... (II)

Pas d'océan à traverser : ce jeu traditionnel suédois s'est implanté en Belgique. Pourquoi, comment ? Va savoir...

Je n'ai pas très bien compris les règles ; sachez que le kubb (c'est son nom) s'apparente à nos quilles et à notre pétanque.

Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Kubb

ou rendez-vous à Gand..

Des Américains en Europe... (II)

Si l'on voit pas mal de cabanons se détériorer en Provence, il en est d'autres qui sont magnifiquement restaurés soit par des particuliers, soit par des collectivités comme celui-ci, vu lors de notre marche autour de Cotignac. Ce sont les randonneurs qui l'ont remis en état.

Bravo à eux !

Nota Bene : Le cabanon est une construction typiquement provençale : inutile de venir en chercher un par ici...

Des Américains en Europe... (II)

Feu le feu de la Saint Jean : nous aurions aimé profiter pleinement de cette tradition populaire. Nous nous attendions à écouter des chants, de la musique... Bof... là comme ailleurs en Provence, on cède à la paranoïa ambiante concernant les incendies. On brule quelques cageots au-dessus desquels de très jeunes enfants prennent des risques insensés...

A quoi bon garder ce genre de tradition croupion ? Pour le touriste ?

Ici, pas de tradition similaire et puis d'abord, les saints, on n'en a pas !

Des Américains en Europe... (II)

Je n'avais pas encore vu ce distributeur de timbres en France. Merci à cette brave postière qui est venu spontanément nous en faire la démonstration.

Lors de mon arrivée à Carrollton, il était possible d'utiliser un appareil de ce type. On évitait ainsi les queues inutiles... oui mais sans doute, par crainte de pertes d'emplois, il a été retiré. Rebonjour les queues ! Où l'on voit qu'intérêt du public et intérêt du personnel ne sont pas toujours en adéquation...

Des Américains en Europe... (II)

Etape nostalgie

A Moulins (Allier), nous avons pu admirer cette magnifique 4CV bien remise en état : c'est est une petite sœur de celle-ci qui fut ma première voiture ! Elle était de 1951 et a eu un sort moins enviable que celle-ci après un essai de cascades que je lui fis faire dans un virage mal négocié. J'étais conducteur débutant...

Des Américains en Europe... (II)

Je suis (encore) surpris par l'organisation du recyclage en France. Ici, pas de lieux spécialisés dans les villes ou villages. On peut simplement trier ses ordures dans les décharges publiques. La nôtre est très bien organisée mais faire le tri à domicile demande une organisation, de l'espace et la volonté dont tout le monde ne dispose pas. Résultat : la grande majorité de nos concitoyens continuent de tout mettre dans des sacs poubelles qu'ils vont porter à la décharge !

A Carrollton, les habitants reçoivent ce bac dans lequel ils peuvent mettre ce qui est recyclable. Rien de semblable dans le comté de Carroll. Le seul service (payant) est un banal enlèvement de poubelles... Je rêve du service public à la française...

A Carrollton, les habitants reçoivent ce bac dans lequel ils peuvent mettre ce qui est recyclable. Rien de semblable dans le comté de Carroll. Le seul service (payant) est un banal enlèvement de poubelles... Je rêve du service public à la française...

Des Américains en Europe... (II)

Nostalgie (bis)

Mon ancien village s'embellit et je n'en profite pas : bouh...

Tout d'abord avec la création de la nouvelle coopérative vinicole. C'en est fini de ces affreux tanks qui faisaient tache dans le paysage. Tous les services sont dorénavant regroupés au même endroit (il y avait 3 lieux précédemment...). L'accueil du public se fait dans un vaste espace et tous les produits sont bien mis en valeur.

La nouvelle école ensuite n'est pas complètement terminée mais déjà la partie maternelle et le restaurant fonctionnent. Le nombre de classes a été adapté aux besoins de la nouvelle population, une salle polyvalente est en construction.

Mes collègues nous ont fait le plaisir de la visite et nous n'avons pas été déçus : les classes sont spacieuses et bien éclairées.

Une école à vivre...

L'entrée nous rappelle que l'école est à l'emplacement de l'une des anciennes coopératives...

L'entrée nous rappelle que l'école est à l'emplacement de l'une des anciennes coopératives...

Des Américains en Europe... (II)

L'entraineur des Bluefins (club de natation de Carrollton) m'avait demandé de lui rapporter une casquette de base-ball d'une équipe française. Je l'avais déjà informé que le base-ball en France, ça serait très difficile mais qu'elle n'a pas été ma surprise lorsque j'en ai recherché une ! En effet, sur les marchés, il est plus simple de s'acheter une casquette de n'importe quelle équipe américaine de base-ball !

J'ai quand même fini par dégoter une magnifique casquette de l'OM. . Ma douleur ne s'est pas arrêtée là car au retour il a fallu que j'explique qu'il s'agit d'une des plus importantes équipes françaises de football. Mais non, mon brave monsieur, pas celui-là, le soccer. Il connaissait : ouf ! Il était content de l'explication et de la casquette qu'il montre désormais fièrement à ses amis.

Rassurez-vous : je n'ai pas l'intention d'en faire un métier...

Des Américains en Europe... (II)

Aie ! On n'y échappe pas : même à 8000 Km de distance, on est encore touché par l’américanomania. Enfin, la représentation que les français se font de l’Amérique...

Exemples :

Des Américains en Europe... (II)

Si vous me trouvez un groupe folklorique attifé de la sorte ici, vous me gardez une photo...

Des Américains en Europe... (II)

Personne ne parle ici de "danse country" mais de "line dance". D'une part, il y a d'autres danses se rapportant au style country (le two-step par exemple) et d'autre part, on ne voit pas de présentation. Les danseurs de line dance pratiquent pour eux. Si vous allez à l'Electric Cow-Boy à Kennesaw, ceux-ci dansent au milieu de la piste qu'ils partagent avec les danseurs de two-step. Ces derniers parcourent l'extérieur en faisant de multiples figures. Très joli.

Les Harley-Davidson, elles, ont, par contre, toujours les faveurs des "bikers".
Les Harley-Davidson, elles, ont, par contre, toujours les faveurs des "bikers".

Les Harley-Davidson, elles, ont, par contre, toujours les faveurs des "bikers".

A l'année prochaine pour les nouvelles aventures de Cessany et Christian en Europe !

Partager cet article

Repost 0
Published by Americano - dans En touriste
commenter cet article

commentaires