Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2021 5 17 /09 /septembre /2021 07:45

Suite de l'article

Saint Charles

   A quelques kilomètres de Saint Louis se trouve cette charmante petite ville. Une de ses caractéristiques est d'avoir été la première capitale du Missouri.

Lewis et Clarke, Saint Charles, Missouri

C'est de là que devait partir, en 1804, la célèbre expédition de Lewis et Clarke après l'achat du territoire de la Louisiane par les USA. Ils étaient chargés de rechercher une route commerciale vers le Pacifique mais aussi d’y étudier les tribus amérindiennes, la faune, la flore et la géologie.

'

Il est très courant ici de faire appel aux donateurs pour ériger un monument. Ceux-ci peuvent acheter une brique qui sera inclue dans le pavement de l'édifice comme dans l'exemple ci-dessus.

Franklin

    Sur notre route, nous avons passé la nuit dans cette ville moyenne, la 7ème du Tennessee. Bien que notre séjour y fut court, nous avons eu le temps d'y apprécier :

Marché, Franklin, Tennessee

    Tant par sa taille que par la diversité des produits à disposition, il nous a rappelé les marchés européens : très rares aux USA.

undefined
Théâtre, Franklin, Tennessee

     

 

Office de tourisme, Franklin, Tennessee

   A l'office de tourisme, nous avons été surpris de voir des instruments suspendus en libre service. Ça marche ? La preuve !

   Jamais vu nulle part ailleurs...

 

Paducah

        La route vers Saint Louis est souvent longue, droite et ... plate. La torpeur y côtoie la déshydratation (il faisait très chaud !). Des étapes sont donc nécessaires pour satisfaire des besoins naturels, se dégourdir les pattes et, lorsque l'occasion se présente, comme ici, de satisfaire notre curiosité naturelle. Le long du trajet des panneaux ont attiré notre attention sur la présence d'un "musée du quilt". C'est ce qui a motivé cet arrêt.

 

Musée du quilt, Paducah
Musée du quilt, Paducah

Musée du quilt, Paducah

    Ce magnifique musée possède des pièces originales même si certaines prêtent à discussion... Il est absolument ce que j'aurais aimé voir se bâtir à Carrollton où l'on manque de recul pour voir les œuvres et où elles s'entassent dans un endroit bien trop petit pour accueillir la richesse du lieu en ce domaine. Il faut dire que celui de Paducah est un musée national.

Lewis et Clarke, Paducah, Kentucky

Paducah où nous avons retrouvé nos célèbres explorateurs : ils font partie des légendes nationales ! 

 

Daniel Boone, Saint Louis, Missouri

       Comme Daniel Boone dont nous avons découvert la statue à Saint Louis. Il se rendit célèbre, entre autres, en traçant une route à travers les Appalaches, bien au-delà des treize colonies originales, pour coloniser le Kentucky.

  Il serait injuste de refermer cet article sans évoquer d'autres aspects tout aussi séduisants mais pour lesquels je n'ai pas eu l'idée de faire un témoignage visuel. Dommage mais il restera à nos amis lecteurs la possibilité de visiter par eux-mêmes pour assister à des concerts de rock à Memphis ou de blues à Saint Louis, de manger au fameux BBQ de Saint Louis ou dans le quartier italien de la même ville et de visiter les musées de différentes tailles un peu partout. Ils pourront dire aussi : Quel voyage !

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2021 5 10 /09 /septembre /2021 14:25

Faute de nous rendre en Europe, nous avons décidé de faire un petit périple en interne. Destination : Saint Louis, Missouri.

En voiture !

Première partie

A tout seigneur, tout honneur :

    Construite aux bords du fleuve, l'arche se dresse à 200 mètres de hauteur : majestueux ! Cette "Porte d'entrée vers l'Ouest" (Gateway to the West) rappelle le rôle important qu'a joué la ville dans la conquête de l'ouest. En effet, c'est de là que partaient les caravanes de pionniers.

  De nos jours, la ville est très calme : à son apogée, elle atteignait 700 000 habitants mais en quelques décennies, elle en a perdu plus de la moitié ! Autant vous dire qu'il n'y a pas de problème de stationnement !

On ne s'en lasse pas !
On ne s'en lasse pas !
On ne s'en lasse pas !
On ne s'en lasse pas !

On ne s'en lasse pas !

   Comment être au bord du Mississipi et ne pas s'offrir une petite croisière à bord du "Tom Sawyer" ?

Quel voyage ! (première partie)
Quel voyage ! (première partie)

   Dans son roman "La vie sur le Mississipi", Mark Twain signalait déjà le danger que représentaient les troncs d'arbres à la surface de l'eau. Ils sont toujours bien présents. Je n'ai pas compris si les amas que nous avons vus sont fortuits ou si un service est chargé de les regrouper avant un futur traitement... 

 Près de là, on peut admirer le premier palais de justice ayant existé dans le MIssouri...

 

 

 

 

....où nous découvrons les statues de Dred et Harriet Scott, célèbres pour avoir fait un procès pour leur liberté en 1848. La Cour Suprême  décidait en 1857 qu'ils n'étaient pas citoyens américains ainsi que tous les autres africains-américains. L'opposition à cette décision fut l'une des causes de la guerre civile et amena les amendements 13, 14, 15 à la constitution. Leur combat est un des points essentiels dans le processus d'élaboration des droits civils.

Museum M. L. King - Memphis - Tennessee

    Droits civils toujours : le combat continuait quelques décades après avec ces farouches opposants. A Memphis, j'ai reconnu, avec émotion, l'hôtel que j'avais vu à la télévision où Martin Luther King avait été assassiné par un tireur embusqué dans une chambre louée dans une maison en face. Depuis, le bâtiment a été transformé en un vaste musée consacré aux droits civiques. Avec des dizaines de visiteurs, nous l'avons parcouru et il y tant à voir, découvrir, apprendre que cela nous a pris plusieurs heures, à notre grand étonnement à la sortie.

     

  La basilique cathédrale de Saint Louis terminée en 1914 est entièrement recouverte de céramique à l'intérieur. Cela ne fut terminé qu'en 1988 : des artistes y ont consacré toute leur vie !

   Le sous-sol contient un musée consacré à cet art : très didactique, on y apprend plein de choses.

Quel voyage ! (première partie)
Quel voyage ! (première partie)

Quelques étapes ont marqué notre périple

Memphis

     C'est à ne pas y croire : la ville est dédiée aux pionniers du rock'n roll ! Quelques exemples ci-dessous :

Boulevard B.B. King

 

    Etoile de Chuck Berry insérée dans le trottoir d'une avenue dédiée aux gloires locales. Droit vers les étoiles, le fameux "Johnny B. Goode" du père du rock'n roll est enregistré sur un des disques du vaisseau spatial Voyager avec "le meilleur de notre culture".

Trolley - Memphis, Tennessee

  Un trolley comme celui-ci porte même son nom !

Jerry Lee Lewis Cafe

Le café "Jerry Lee Lewis" diffuse de la musique vivante en permanence.... Dans la rue Blayne, tout est calme mais...

Blayne street, Memphis, Tennessee

 .... à la nuit tombée, fermée à la circulation, illuminée de partout, elle devient le lieu de rassemblement de centaines de motards. Dans une ambiance sonore très... rock'n roll, les bars de la rue accueillent des concerts soutenus par les sonos hurlantes des motos. L'ensemble reste bon enfant !

Humour

     Tous les créateurs souscrivent à la folie ambiante dédiée au rock'n roll. Vue dans une vitrine de la rue Blayne, cette lunette de WC m'a beaucoup fait rire. Pour les amateurs...

Le propriétaire d'un grand hôtel de Memphis a eu l'idée de bâtir une fontaine au centre de son restaurant. Il y a installé.... des canards qui, de générations en générations, sont parvenus jusqu'à nous.

   Pour pimenter la chose (et attirer la galerie...), le même spectacle se répète deux fois par jour :

 

le matin, nos amis canards arrivent par l'ascenseur et gagnent leur lieu de villégiature au milieu du restaurant ;

- en fin d'après-midi, ils regagnent leurs appartements ! 

 Je galège pensez-vous ?

Voyez plutôt !  clic

 

Partager cet article
Repost0
26 août 2021 4 26 /08 /août /2021 13:48

Amis lecteurs,

      En fouillant dans les archives du blog, j'ai retrouvé cet article commencé il y a 7 ans... et jamais achevé pour cause de déménagement. Il contient cependant quelques informations que j'ai pensé intéressantes pour votre connaissance du système d'éducation américain...

Américano

 

 

Suite (et fin) de l'article

Comme nous l'avons déjà signalé, l'université est une petite ville à elle seule.

C'est ainsi qu'elle a son propre château d'eau, sa centrale électrique (photos ci-dessous).

University of West Georgia : pretty cool ! (fin)
University of West Georgia : pretty cool ! (fin)

   C'est aussi un immense chantier permanent : pensez 18000 étudiants  étaient attendus à l'horizon 2020 !

Il fallait bien se préparer un peu... témoin cette nouvelle série de dortoirs en construction (photo printemps 2014).

University of West Georgia : pretty cool ! (fin)

... ou l'école d'infirmières qui ouvrait ses portes cette année-là (ci-dessus).

    On sent un besoin de communication important mais pourquoi ce logo ? Un loup, en France, ça fait peur...

University of West Georgia : pretty cool ! (fin)

Éditeurs du mensuel de l'université, des étudiants seront crédités dans le cadre de leurs études...

         L'Université de West Georgia s'enorgueillit d'une faculté de psychologie reconnue nationalement voire hors frontières. Ce type d'action a pour but de la promouvoir.

University of West Georgia : pretty cool ! (fin)

     La ceinture verte de la ville traverse l'université de part en part.

La population étudiante est féminine à 63 % et composée de minorités à 43 %.  En 2014, elle accueillait 3% d'étudiants hors Géorgie et autant d'étrangers.

 

    Un public si nombreux attire toutes les grandes entreprises de restauration comme Starbucks, Subway… : elles sont présentes sur le campus (je suppose que le ticket d'entrée n'est pas gratuit…).

University of West Georgia : pretty cool ! (fin)

D’autres, comme Macdonald ci-dessus, ) se sont positionnées aux abords.

University of West Georgia : pretty cool ! (fin)

     L'université possède son propre théâtre faisant ainsi concurrence à celui de la ville : un peu bizarre non ? 

    Pas du tout, nous indique Dominique, car le théâtre de l'université est aussi un outil d'éducation pour tous les étudiants des filières artistiques : danse, théâtre...  

Partager cet article
Repost0
18 août 2021 3 18 /08 /août /2021 15:36

La vie du blog

   Il y a quelques articles de ça, Américano avait présenté les nombres et leur emploi en Amérique en signalant au passage que l'on trouvait peu d'utilisation des chiffres romains. Assertion toujours vraie mais la réalité m'a désapprouvé a quelques dizaines de mètres de ma maison avec le panneau d'entrée de notre lotissement !

Photo à l'appui :

 

 

   

Actualités

      Mon beau-père possède un verger de myrtilles dans le sud de la Georgie. Attention : rien à voir avec les myrtilles sauvages que j'avais découvertes en Haute-Loire lors d'une colonie de vacances ! J'avais retrouvé les mêmes dans les pays scandinaves quelques décennies plus tard. Celles dont je vous parle se cueillent sur des buissons un peu plus hauts qu'un adulte. Le fruit est deux fois plus gros que la variété sauvage.

 

La récolte étant importante, nous les conservons de deux manières : la congélation, procédé rapide mais qui contribue à remplir le congélateur et qui est soumis aux aléas de l'électricité. Nous avons choisi parallèlement la mise en bocaux. Même si cela représentait du travail, nous avons passé un moment très agréable. Comme Cessany a choisi un procédé où l'on fait cuire les myrtilles, il subsiste un jus de cuisson qui, lui, a servi à faire du sirop (petits bocaux). Je suis impatient de faire un kir avec !

 

  La maison de mon beau-père est proche des grands vergers de pêche de Georgie. Même si la production a un peu diminué, depuis longtemps la pêche est le produit agricole phare de la Georgie. Elle a été célébrée un peu partout dans l'État : une des principales artères d'Atlanta est Peachtree street (rue du pêcher), il existe une ville nommée Peachtree City et les beautés locales sont appelées Georgia Peach. J'en ai épousé une... qui a eu la bonne idée de me proposer denous rendre dans une ferme de production à Fort Valley et d'en acheter un carton. Devinez la suite !

    J'ai découvert ce type de bocal (jar) ici. C'est la marque Mason qui les fabrique. Le couvercle s'insère dans un anneau qui se visse sur le bocal. Pour une bonne étanchéité, il est recommandé de le changer régulièrement. On en trouve facilement en vente dans les supermarchés.

     Voilà en perspective pour l'hiver de bonnes salades de fruits, de délicieux gâteaux et tartes !

 

Notes de lecture

Lilac girls de Martha Hall Kelly

Club du livre, Pavillon du Parc, Winterville

     

Dans le cadre du club du livre, la bibliothèque nous conviait en ce mois de juillet à cette lecture. Amateurs de romans, passez votre chemin ! Nous assistons à une recréation historique autour de 3 personnages principaux, tous inspirés par de réelles personnes ayant vécu ce moment tragique de l'histoire : 

     Herta est médecin à Ravensbrück, un des rares camps nazis dédiés uniquement aux femmes, et participe à des expériences "médicales" sur des prisonnières. Honte à moi : je n'ai pas le courage de vous les décrire.

    Kasia est polonaise et en sera l'une des victimes : celles-ci s'appelaient entre elles "les lapins" car l'une de leur jambe étant devenue inutilisable, elles devaient sauter sur l'autre pour se déplacer. 

   Caroline, américaine, apprendra pendant la guerre  l'existence des camps de concentration et sera mise au courant de l'expérience sur les "lapins". Elle n'aura alors de cesse de les retrouver pour les aider. Comme Serge Klarsfeld en France, elle devient aussi une grande spécialiste de la chasse aux anciens nazis après-guerre.

      C'est un livre fort dont on devrait parler dans toutes les écoles. Amis lecteurs francophones, vous pouvez vous le procurer sous le titre :

Le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux - Martha Hall Kelly"

Ames sensibles s'abstenir....

 

Copinage

    Lavande et Jasmin est le titre du dernier CD que Miqueu Montanaro vient d'enregistrer avec Sissi Zhou. Le premier, provençal, est un musicien  de longue date, bien connu en Provence. La deuxième, chinoise, a fait un long voyage pour venir étudier et s’installer en Provence. Elle pratique avec grand talent le gu zheng, instrument traditionnel chinois.

Miqueu :

" Nous avons effectué de nombreuses résidences et rencontres. La dernière nous a permis d’enregistrer le CD. 

Il nous fallait trouver un langage commun. 

Cette expérience m’a conforté dans l’idée que c’est la rencontre humaine qui compte et que la musique en est le reflet. 

Tout ceci ne se serait pas fait sans les souscripteurs, vous êtes donc un peu dans le CD. "

 

Dans une récente newsletter, je vous avais présenté la réalisation musicale de Sylvain, fils de mon amie Dominique. Elle vient de nous transmettre la vidéo d’un concert enregistré à Chicago où il accompagnait deux jeunes chanteuses à la flûte et au saxophone.

   Cet homme a du talent !

Réflexion

Trouvé sur Facebook

 

"Depuis 1979, savez-vous combien de fois la Chine a été en guerre ? Aucune et nous, nous le sommes restés.”

Sur 242 ans d'existence, les Etats-Unis ont bénéficié de 16 ans de paix. D'après l'ancien president, c'est ce qui les représente et qui en fait "La plus grande nation guerrière de l'humanité."

"Nous avons dépensé, je pense, 3 mille milliards dans la défense. Les Chinois n'ont pas dépensé un seul penny à faire la guerre et c'est la raison pour laquelle ils nous devancent à peu près partout."

Jimmy Carter à Donald Trump, 13 avril 2019

 

"Nous sommes devenus une nation gérée par la peur. Depuis la Seconde Guerre Mondiale, les différents leaders politiques ont favorisé la peur chez les Américains : peur du communisme, peur des immigrants, peur basée sur la race ou la religion, peur des homosexuels qui veulent se marier et peur de toute personne différente. C'est la peur qui permet aux politiciens de tous nous manipuler pour fausser nos priorités nationales."

Mike Gravel, sénateur

   Dans le rétro

  J'ai dû me rendre chez un serrurier d'Athens qui se trouve être un passionné d'histoire. Cela se voit car son échoppe est un véritable musée. Que viennent donc faire ces bates de baseball à cet endroit ?

     En bon collectionneur, notre homme a aussi sauvé la pancarte de la compagnie Hanna Batrite qui les fabriquait à Athens. Celle-ci a eu son heure de gloire dans les années 1920-1930. Des joueurs professionnels de tout le pays utilisaient cette marque.  Les bates étaient tournées sur un tour à copier.

On n'arrête pas le progrès !

   Un restaurant d'Athens propose à ses clients de scanner cette affichette qui les envoie directement sur la page de ses menus. Ceux-ci sont prêts à être commandés dès qu’un serveur se présente.

Restaurant La Parilla, Athens, Georgia

 

 

La chaîne d'hôtels où nous avons séjourné, a un dispositif particulièrement pratique qui évite le gaspillage de tubes. Une petite pichenette suffit pour délivrer le shampoing, le démêlant ou le savon.

L'ère de la communication

   

Saint Louis, Missouri

     Lors d'une promenade dans Saint Louis, mon attention a été retenue par cette voiture surmontée d'un poulet.  Publicité pour un restaurant qui peut vous servir sur place, vous préparer un menu à emporter et même vous délivrer une commande. 

    Dans le domaine de la publicité, les Américains sont prêts à tout !

 

    De même, les moyens pour collecter de l'argent pour des causes humanitaires sont innombrables. Ici, on est invité à déposer sa pièce dans un petit compartiment. En tout cas, ça a marché avec moi.

 

La ville de Fort Valley a choisi de nous accueillir avec cette grandiose peinture murale. Pas besoin d'évoquer la pêche (voir ci-dessus) mais me direz-vous, pourquoi un bus scolaire ? Comme il faut tout vous  dire, sachez que la compagnie Blue Bird, qui fabrique ces fameux bus scolaires jaunes parcourant tout le pays, à heures régulières, a son quartier général dans cette ville.

Humour

"Ca sèche le linge en utilisant la dernière technologie : une combinaison de solaire et d'éolien"

Bin oui ! (NDLR)

 

- Ma mémoire est très mauvaise.

- Jusqu'à quel point ?

- Jusqu'à quel point  quoi ?

 

Prochaine newsletter : début octobre

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 08:02

     C'est sous ce titre que Tracy L. Atkins a publié son ouvrage. Elle le vendait au marché de Winterville et elle a accepté de répondre à mes questions. Ecoutons la : 

     

Mon intérêt pour les histoires de fantômes et le paranormal vient du fait que j'ai moi-même vécu plusieurs expériences que je ne pouvais expliquer par les moyens rationnels habituels. Je me suis intéressée à lire les expériences d'autres personnes avec des événements pour lesquels elles ne pouvaient pas trouver de raison logique. Parce que ces histoires de première main sur les expériences étranges des gens étaient le genre que j'aimais le plus lire, ce sont les histoires que j'ai le plus appréciées lors de la collecte d'histoires à mettre dans mon livre. J'ai été inspirée pour écrire le livre parce que tant d'autres villes avaient un livre de leurs histoires de fantômes locaux mais pas Athens. Je savais que nous avions de telles histoires et j'ai attendu des années que quelqu'un écrive notre livre. Personne ne le faisant, j'ai décidé que je devais le faire.

    Toutes les photos de cet article font référence à des lieux dont Tracy parle dans son livre.

Maison Cobb - Athens

 

   Ironiquement, la matière qui m'attirait le moins à l'école était l'histoire. J'étais l'adolescente typique qui n'aimait pas partir en vacances en famille et être traînée vers un vieux fort ou un site historique ennuyeux. Bien sûr, je suis reconnaissante maintenant envers mes parents qui m'ont fait faire ces voyages ! Maintenant, c'est une de mes activites favorites lorsque je voyage. 

Ancienne caserne de pompiers d'Athens

 


 

J'ai toujours été écrivain. J'ai commencé à lire à l'âge de 4 ans et à écrire peu de temps après. J'ai toujours excellé à l'école dans les cours d'anglais et d'écriture, ainsi que dans divers cours d'écriture créative. Il n'y a jamais eu aucun doute sur le fait que j'ai grandi en tant qu'écrivain et que je le serai toujours.

undefined
Aéroport Ben Epps - Athens

 

Il a fallu un peu moins de deux ans pour terminer ce livre. Je l'ai commencé début 2014. La partie la plus agréable de l'écriture a été la réalisation d'interviews. J'ai adoré m'asseoir avec les gens et les écouter me raconter leurs expériences ou m'apprendre l'histoire d'un lieu. Je pensais toujours : "Quelle chance j'ai d'avoir un passe-temps où je peux discuter avec des gens d'histoires effrayantes" ! J'aime aussi apprendre l'histoire d'Athens. J'ai découvert beaucoup de détails que je ne connaissais pas avant de faire la recherche.  C'étaient de nouvelles pépites d'informations et je pensais : "Oh, les lecteurs vont adorer apprendre cela !"

Maison du gâteau de mariage - Athens

 

           Le plus difficile a été qu'à la fin de 2014, j'ai déménagé à Asheville, en Caroline du Nord. J'ai donc dû faire des allers-retours à Athens pour mener des entretiens et faire des recherches. C'est ce qui s'est passé avec les archivistes de la bibliothèque des collections spéciales de l'Université de Géorgie. Mais ça en valait la peine. Et je savais, quand j'ai déménagé à Asheville, que je reviendrais souvent visiter Athens, de toute façon. J'ai fini par y revenir définitivement en 2019.

Théâtre Morton

 

J'ai commencé par faire des recherches sur les histoires que je connaissais déjà. J'ai d'abord déménagé à Athens en 1990 pour terminer mes études à l'Université de Georgie. Au fil des années, en  vivant ici, j'ai entendu des histoires sur la Wedding Cake House, le cimetière d'Oconee Hill et d'autres. J'ai fait des recherches dans les archives de l'Université et je suis très reconnaissante pour toute l'aide que j'y ai reçue. Lorsque les gens ont entendu parler de mes recherches, ils ont commencé à me donner des pistes, en me disant « Vous devriez parler à cette personne de son histoire » ou "Vous devriez vérifier cet endroit". Chaque fois que je parlais à une personne, cela m'amenait à une autre. Ça a fait boule de neige. Bientôt, j'ai eu beaucoup plus d'histoires que prévu.

Maison Cobb - Athens

 

Parfois, je regarde les enquêtes à la télévision sur les lieux hantés car parfois elles racontent l'histoire ou partagent les histoires de personnes, ce qui me convient parfaitement. Et, parfois, les choses étranges capturées sur les enregistrements sont intéressantes. Mais je ne suis pas un enquêteur moi-même. Je me contente d'être un chercheur, un écrivain et un intervieweur qui travaille dans une pièce bien éclairée !  

Je n'ai jamais rencontré un autre écrivain qui fasse ce que je fais. J'aimerais bien un jour ! Nous aurions beaucoup de choses à discuter. Je suis d'accord, il y a beaucoup d'histoires de fantômes pour cette région. Mais, je crois que tous les endroits ont des histoires et vous les trouverez si vous regardez. Beaucoup de gens, quand ils entendent parler de mon livre pour la première fois, me disent : "Je ne savais pas qu'Athens avait des fantômes ! " Ainsi, beaucoup de gens ici pensaient qu'Athènes n'avait pas non plus d'histoires. Si vous regardez, vous trouvez les histoires et vous pouvez ensuite les partager.

Maison du gâteau de mariage - Athens

 

Je travaille à plusieurs autres livres qui suivent le même format que Ghosts of Athens :

History and Haunting of Athens qui comprendra de nouvelles histoires de lieux dans la région d'Athens ;

Ghosts of Athens and Beyond avec de nouvelles histoires de lieux de Ghosts of Athens ; il sortira à l'automne 2022.

History and Haunting of North Georgia incluant de nouvelles histoires autour de la Géorgie du Nord comme Washington, Helen, Lexington et plus encore.

Je travaille également sur Ghosts of Asheville (Caroline du  Nord) : History and Haunting of Asheville . Cette ville a une énorme quantité d'activités et d'histoires effrayantes. Publication prévue en 2023

J'ai aussi récemment été embauchée pour une autobiographie fascinante, mais je ne peux pas vraiment en parler.

Maison Cobb - Athens

 

Trois amis ont apporté leur contribution à ce travail :

David :

"J'ai joué une douzaine de fois au Théâtre Morton. J'ai entendu parler du fantôme "Pink” qui hantait ce bâtiment mais je ne l'ai pas rencontré.

Ancien cimetière d'Athens

 

Deirdre

"Je vis à Athens depuis plus de 50 ans et je n'ai jamais entendu parler de fantômes dans cette région. Quand j'étais adolescente, nous pique-niquions au cimetière Oconee parce que c'est une jolie et tranquille place.

    Tracy est venue à la bibliothèque présenter son livre en 2019 : c'était un événement fort attendu. "

Ancien cimetière d'Athens

 

Nancy

"Je n'ai jamais rencontré de fantôme ni fait l'expérience d'une activité paranormale. Je trouve que c'est un sujet intéressant. J'aime écouter les histoires des autres. "

Ancien cimetière d'Athens

 

En savoir plus (tout en anglais !) : article - video

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2021 4 01 /07 /juillet /2021 12:44

Les lecteurs ont la parole

     

       Dominique nous apporte les précisions suivantes :

Sais-tu que la Fête du travail tient ses origines des Américains? 

https://www.lefigaro.fr/emploi/2015/05/01/09005-20150501ARTFIG00020-d-o-vient-la-tradition-de-la-fete-du-travail.php

Le Labor Day date de 1894.”

 

     Amis lecteurs, Americano apprécie votre rafale de commentaires suite à la parution de la dernière newsletter.  Quelques extraits :

  “J'ai aimé la remarque d'Einstein : elle fait réfléchir sur la réelle équité d'un examen, que nous considérons pourtant souvent comme symbole républicain de l'égalité des chances.” Pierre

    “J'aime assez bien cette statue d'ours. C'est pas moche en tous cas !” Floriane

   “Merci pour le festival de La Motte, c'est comme si on y était allé…” Catherine

    “Pourquoi partir dans un pays où ne pousse pas le muguet ? ????” Marie

Tu féliciteras et remercieras.ton amie Nancy. C'est vraiment très sympa ce qu’elle chante.Jean-Claude

Merci pour le compliment de ton ami et de me l’avoir transmis !” Nancy

Alors n'hésitez pas à y aller de votre participation !

 

 

La vie du blog

      La dernière newsletter vous présentait “Motel Blues". Je n'avais pas trouvé d'illustration locale. Réparation est faite ! Sur la route de Commerce en partant d'Athens, j'ai trouvé un de ces fameux motels auxquels l'auteur fait allusion.

      Ça devient de plus en plus difficile de les dénicher car beaucoup sont à l'abandon voire en voie de destruction. Ils sont généralement de plain-pied, la porte des chambres ouvrant directement sur le parking.

     La mode est plutôt aux hôtels appartenant à de grandes chaînes : le confort est plus soigné, les services plus importants. Evidemment, c'est nettement plus cher !

 

Notes de lecture

Contes de la Grande Guerre de Homer H. Howard

 

       Une fois n'étant pas coutume, c'est d'un livre très particulier dont je viens parler. Tout d'abord le mot "contes" me paraît inapproprié puisqu'il s'agit en fait d'une compilation de textes plus ou moins courts relatifs à cet épisode sanglant de l'histoire. En effet, l'auteur, professeur de français en université a écrit ce livre peu après la guerre (1920) pour en faire un support pédagogique pour ses étudiants. Si le lecteur a déjà une bonne connaissance de ce fait historique, il trouvera quelques nouveaux détails peu abordés d'habitude. On peut ainsi suivre quasiment d'heure en heure le voyage du Président Wilson en France...

     Le lecteur pressé de le lire peut se le procurer en ligne. Celui qui est patient peut me le demander et devra attendre mon prochain voyage en France...

Quaterly de Athens-Clarke County

Pour la première fois, nous recevons la publication trimestrielle (=quaterly) de notre comté.

Une belle oeuvre

      A Athens, le Hot Corner est le  centre historique de la culture et des affaires afro-américaines. Cette fresque voisine rend hommage aux membres de sa communauté et à son héritage musical.

 

Une video retrace la création de cette œuvre.

Initiative intéressante

     Rencontrer des étrangers peut s'avérer une entreprise à risque si cela donne lieu à un échange. Afin de procéder en sécurité, les citoyens d'Athens peuvent se rendre sur le parking de l'hôtel de police qui est sous vidéosurveillance 24h/24.

  Sharyn McCrumb : The songcatcher

Je traduirais ce titre, compte tenu du sujet par "le collecteur de chansons”.

     Il s'agit bien de cela car la narratrice, elle-même chanteuse de country, aimerait ajouter à son répertoire une ballade entendue dans son enfance dans les réunions familiales. Tout au long du livre, nous suivons le trajet de l'ancêtre qui l'a emportée avec lui (d'Ecosse) et la quête palpitante de la jeune femme.

   L'auteure a fait un travail remarquable de recherche dans les archives familiales et locales. Si l'on est un peu décontenancé au début du récit, on devient vite captivé par cette recherche.

Recommandé très chaudement aux lecteurs d'Américano !

Actualités

   A l'arrivée du printemps, les cigales sont de retour. J'ai trouvé celles-ci en train de muer sur une des fenêtres de mon beau-père à Warner Robins.

 

     Lors de mon récent séjour en France, il y avait eu débat avec ma petite-fille sur la nature du "scone" (ci-dessus). Je lui ai donc envoyé cette photo. Evidemment, nous n'avons pas le même vécu. Je me référais à ce que j'en connaissais aux USA et elle me montrait une photo sur son smartphone…

  ...qui ressemblait à la photo ci-dessus et ici, qu’on appelle "biscuit". Indémêlable !

De chaque côté du sentier de la Luciole, traversant dorénavant complètement Winterville, ont été plantés des arbres à intervalle régulier. Après quelques années, les promeneurs bénéficieront d'une ombre bienvenue.

      Au pied de chacun, dans un souci éducatif, une plaque indique l'essence de celui-ci.

   Lors de mes promenades, je m'interrogeais sur le futur de cette maison mais...

....après quelques mois de travaux, elle est de nouveau habitable et depuis peu... habitée ! Il faut dire que la demande immobilière est très forte à Athens et dans sa proche banlieue. Donc, tout ce qui peut être retapé l'est. Les maisons en vente ne le restent pas longtemps non plus.

Humour

"Arrête Karen de demander "qui a fait ça ?”

Toi et moi savons qui l'a fait.

 

      Quand vous avez été attaquées par des loups mais que malgré tout, vous continuez vos commissions....

          Voici Buddy. Je l'ai acheté à mon mari en cadeau mais il s'avère que celui-ci est allergique aux chiens. Malheureusement donc, je dois trouver une nouvelle maison pour lui. Je me demandais si quelqu'un pourrait m'aider. Il s'appelle Alan, est un bon bricoleur, conduit une jolie voiture et prépare de merveilleuses vacances.

   De Shirley :

    Après 10 ans de mariage, l'épouse, trouvant un air étrange à son enfant, pratique un test ADN. On découvre que celui-ci n'est pas le leur. Elle en fait part à son époux qui répond : "Tu te rappelles, n'est-ce pas ? Au moment de quitter l'hôpital, le bébé a fait caca et tu m'as dit d'aller le changer. Je suis donc allé à l'intérieur pour en prendre un propre et laisser le sale." La femme s'évanouit...

De Jeffrey :

Traduction : 40 personnes portées disparues après le premier championnat de surf de la terre plate.

Il faut dire, qu'ici, il y a encore des personnes qui croient que la terre est plate. Jeffrey y voit là une bonne occasion de faire de l'humour....

Traduction : On a vu des trous mieux remplis sur PornHub

Dénonciation avec humour (coquin) du mauvais entretien des routes dans le pays. La question de l'entretien des infrastructures est posée de manière permanente.

Traduction du graffiti : Poulpe ivre, désireux de se battre !

   Sur cette note d'humour, je vous souhaite de belles vacances ! Americano

Partager cet article
Repost0
26 mai 2021 3 26 /05 /mai /2021 13:08

Voir article precedent

Home, sweet home III
Home, sweet home III

    Notre maison n'est pas la seule à ne pas posséder de volets ! La majorité des maisons n'en ont pas... Parfois, un propriétaire  se paie le luxe d'en installer  mais ce sont des faux. La pénombre, dans les pièces, s'obtient soit avec des rideaux en tissu soit avec des stores vénitiens.

Home, sweet home III

         L'arrière-cour est grillagée : le propriétaire précédent possédait un chien... La nouvelle voisine a fait installer une palissade. Je regrette notre espace ouvert de Carrollton ! J'ai bien peur qu'en transformant l'espace, les esprits se transforment eux aussi !!!

Home, sweet home III

   Notre entrée (driveway) ne se différencie pas de celle des voisins. Dans certains cas, elle est beaucoup plus longue et seulement en terre battue. Cette photo est prise de l'autre côté de la route qu'il nous faut traverser chaque jour pour relever le courrier. Les boîtes aux lettres ont toutes cette apparence et sont situées à une hauteur standard, à une distance déterminée de la chaussée. Cela permet au facteur de distribuer son courrier sans descendre de sa voiture. Le volant est situé à droite et dans notre quartier, il n'y a des boites que d'un seul côté de la route de la chaussée. Les seules fantaisies apportées par les résidents sont les fleurs  à la base et la décoration de la boîte.

Home, sweet home III
Home, sweet home III

     L'entrée débouche sur un parking qui donne accès au garage. A part sa fonction première, celui-ci a été aménagé en pièce habitable au premier étage : j'en ai fait mon bureau.

Home, sweet home III

    Les deux extrémités de la pièce étant trop basses, elles ont été aménagées en placard de rangement. Bonne séance de gymnastique pour moi en perspective !

Home, sweet home III

       Sur la propriété, il y a des arbres et, qui dit arbres, dit feuilles. Celles-ci ont la fâcheuse tendance de tomber sur le toit et de là dans les gouttières. Elles fournissent un terreau propice aux graines. Le nettoyage s'impose ou....

Home, sweet home III

     ... la protection des gouttières en les recouvrant de ces gardes. Ceux-ci laissent l'eau passer mais pas les feuilles.  Présentement, nous vérifions toutes les gouttières pour les recouvrir.

Fin de l'article

Encore une fois : merci à Cessany pour ses photos !

Partager cet article
Repost0
16 mai 2021 7 16 /05 /mai /2021 12:53

     

  En ce premier mai, mon vieil ami Jean-Claude m'envoie ce magnifique bouquet ! Heureusement, car ici, je n'ai encore jamais vu la moindre clochette ni dans la nature ni dans un magasin. Il n'y a pas non plus une quelconque allusion à une fête du travail. Il en existe cependant une (Labor Day) qui se tiendra le 6 septembre cette année.

 

Copinage

Mon amie Nancy chante et compose. Voici une de ses dernières productions : Faith

 

A cette occasion, elle a bien voulu répondre à mes questions :

Americano : As-tu une formation à la chanson ?

Nancy : Tout au long de ma vie, j'ai reçu une grande variété de leçons de musique : piano enfant, flûte au lycée, violoncelle à l'université. J'ai chanté à l'église et en chorale. J'ai aussi pris quelques leçons de chant autour de mes mes vingt ans. J'aimerais le refaire un de ces jours !

A : Qui compose les musiques ? Qui écrit les paroles ?

N : Je suis auteur-compositeur mais mon partenaire, Lavon, fait parfaitement les arrangements (instrumentation, harmonies).

A : Où te produis-tu ?

N : Je me suis principalement produite avec un groupe (Making Strange) de 2 à 5 musiciens. Notre dernière prestation s'est déroulée à l'université de technologie.

A : Comptes-tu produire quelque chose comme un CD ou plutôt continuer à mettre tes chansons en ligne ?

N : Il semble que les CD soient démodés donc mes prochains enregistrements seront publiés sur SoundCloud.

A : Pourquoi as-tu choisi le ukulele pour t’accompagner ?

N :  C'est un instrument facile à apprendre et il est bien adapté à mes petites mains (la guitare est plus exigeante physiquement parlant). J'ai fait rapidement des progrès lorsque j'ai appris les accords. C'est donc le parfait instrument pour m'accompagner. C'est une grande joie d'en jouer !

 

     

Une belle initiative de ma belle-fille dont je vous livre le contenu :

La recette de ma grand-mere

Des plats de l'Europe entière

Cette année dans le cadre de la Fête de l'Europe et du Joli Mois de l'Europe, le Centre Franco-Allemand de Provence a fait appel aux associations européennes locales et, dans divers pays européens à des sympathisants, pour qu'ils partagent avec nous une recette emblématique de leur grand-mère ou de leur famille, liée à une anecdote, pour croiser récit / souvenir et plaisir culinaire.

Alors, lisez, rêvez, cuisinez, dégustez !

 

 

Dominique voulant vendre son camion, je l'ai accompagnée au magasin de voitures Carmax afin de la ramener chez elle. Ecoutons-la :

"Ayant décidé de vendre mon pickup, je consulte le Kelley Blue Book (la plus importante entreprise d'évaluation de véhicules des US) pour avoir une idée de sa cote Argus. Armée de celle-ci, je propose mon camion à plusieurs concessionnaires automobiles et à CarMax, entreprise américaine spécialisée dans la revente et l'achat de véhicules d'occasion. L'offre proposée par CarMax étant nettement supérieure, je me rends sur leur site pour prendre rendez-vous, ce qui n'est d'ailleurs pas obligatoire.

 

    Munie d'une confirmation et des documents requis, pièce d'identité, titre de propriété, assurance et immatriculation, je me rends au magasin, un établissement tout neuf, spacieux, propre et doté d'un parking très pratique. Un représentant me salue et m'invite à me présenter au guichet où il confirme mon rendez-vous. Je suis en avance, je m'installe dans un fauteuil et quelques minutes après l'heure convenue, le même représentant vient chercher mes clés pour examiner mon camion. Dix minutes plus tard, il m'annonce que l'offre tient bon et me demande si je suis toujours d'accord pour vendre. C'est alors seulement qu'il monte à bord pour démarrer le moteur. Pas d'essai routier, le camion est en excellent état et a très peu de kilomètres malgré ses 8 ans d'âge. Le temps de signer les documents, le marché est conclu et le mandat chèque entre mes mains. Le tout a dû prendre 45 minutes et 10 minutes plus tard, grâce à Christian qui a bien voulu venir me chercher, le chèque était à la banque. Une copine m'avait recommandé cette entreprise et je l'en remercie."

Au temps du Covid

   

Faute d'activités sociales depuis très longtemps, il y avait foule en ce samedi d’avril pour le redémarrage des concerts du Front Porch (librairie des amis de la bibliothèque). Rappelons qu'une série de concerts a lieu chaque printemps et automne. C'est une belle opportunité pour les artistes locaux de venir y exprimer leur talent.

 

 

L'association Les Sauts du Loup située à La Motte en Provence n'a pu mettre en place son désormais traditionnel Festival au Pays du Galoubet. Afin de ne pas frustrer les danseurs et les musiciens, elle a enregistré tous les bals qui auraient dû se tenir durant le week-end.

Voyez plutot : http://www.les-sauts-du-loup.fr/html/festival/24e/24_festival_accueil.html

Amis danseurs, voilà une belle occasion de vous dérouiller les pattes et merci à Jean Marc et toute son équipe pour cette belle initiative !

 

Art show festival Eatonton

Chaque année, la guilde des arts d'Eatonton (petite ville du centre de la Georgie) organise un festival des arts. Faute de pouvoir le concrétiser cette année, son président a demandé à ses membres d'envoyer des photos de leurs travaux. Appel entendu : l'ensemble des retours a permis de réaliser un beau diaporama (lien ci-dessous)

 

https://theartisansvillage.org/guild/guild-news-featured-art/

 

     Le restaurant Last Resort d'Athens a eu la bonne idée d'aménager son parking en une vaste salle à manger de plein air. Opération réussie si l'on en juge par le nombre de clients. Tellement que ce jour, nous n'avons pu manger que dans une salle à manger habituelle mais sa grande porte fenêtre complètement ouverte nous a quand même fait profiter de ce beau jour de printemps.

 

Notes de lecture

Motel Blues de Bill Bryson

      Une fois n'est pas coutume : ma fille m'a offert l'édition française de cet ouvrage. L'auteur américain, après un long séjour en Angleterre, décide de redécouvrir son pays en parcourant une quarantaine d'Etats. C'est une sorte de pèlerinage sur les traces de son père qui emmenait toute la famille en voyage lors des grandes vacances.  Tout au long du livre, Bill Bryson nous livre un portrait sans concession de son pays : il est bien loin le "rêve américain" ! Par exemple, les centres villes ont perdu leurs commerces qui ont été remplacés par des centres commerciaux à la périphérie, tous semblables. 

      Heureusement, l'auteur pratiquant l'humour à haute dose, la lecture est assez agréable, le contenu pouvant être rébarbatif.

 

Humour

La différence entre les hommes et les animaux est que ces derniers ne choisiraient pas le plus stupide d'entre eux pour les diriger !

 

Notre système éducatif

Pour une sélection honnête, chacun doit subir le même examen. S'il vous-plaît, veuillez grimper à cet arbre.

"Chacun est un génie mais si vous jugez un poisson par sa capacité à escalader un arbre, il passera toute sa vie en pensant qu'il est stupide." Albert Einstein

 

Vous n'avez pas faim. Vous vous ennuyez. Fermez cette p... de porte !

Un ami m'a conseillé de mettre du fumier sur mes fraises. Je ne le referai jamais. Je retourne à la crème fouettée.

Mon amie Dominique m'a signalé le télescopage de deux pancartes à Winterville qui l'a bien fait rire. Moi aussi !

Winterville, Ga, Main Street

Traduction : Rue de l'amitié

Voie sans issue

 

Quelqu'un m'a dit qu’il fallait 5 moutons pour faire un pull-over. Je ne savais même pas qu'ils pouvaient tricoter !

 

      Dans les supermarchés, des caisses automatiques ont été installées au grand dam de certains consommateurs qui le font savoir

Caisse automatique, Kroger, Clarke County, Georgia

"Hey Wal-Mart (chaîne de supermarchés), ne m'en veux pas de ne pas scanner mes articles : tu ne m'as vraiment pas entraîné avant de me promouvoir comme caissière !"

 

Coutumes

    En me promenant autour de chez moi, et sans aller très loin, j'ai découvert plusieurs de ces petits cimetières. Ouverts aux quatre vents, ils sont toujours très bien entretenus et reçoivent encore de nouveaux défunts, Question : de qui dépendent-ils puisqu'ils ne sont ni proches d'une église ni du bourg  ? J'avais déjà fait le même constat dans le comté de Carroll.

 

 

Coup de gueule

Ce dont je vous avais déjà entretenu se confirme : il y a bien un petit malin qui a trouvé le moyen de faire du business facilement en vendant des statues, à charge des sponsors de clubs sportifs de les décorer !

Rappelons : le loup à Carrollton, le bouledogue à Athens et dernièrement, je viens de découvrir l'ours à Murphy (Caroline du Nord). De mon point de vue, c'est toujours de mauvais goût. Qu'en pensent les lecteurs ?

 

La newsletter 92 est déjà en chantier donc, amis lecteurs, à bientôt !

Partager cet article
Repost0
8 mai 2021 6 08 /05 /mai /2021 07:06

  J'avais pris l'habitude de faire un compte-rendu de mes voyages en France mais celui-ci est très particulier : j'ai dû me rendre aux obsèques de ma maman à Moulins en février 2021... Pas de visites aux amis et il m'a fallu beaucoup marcher dans la ville de ma jeunesse....

Route de Bourgogne, Moulins, Allier
Route de Bourgogne, Moulins, Allier

Route de Bourgogne, Moulins, Allier

Je suis toujours surpris qu'il reste encore des passages à niveau en France ! Tout au long de ma jeunesse, ils ont été une source de nuisances (embouteillages créant pollution et bruit) sans compter les accidents qui ne manquaient pas de s'y produire.

 

Hull, Georgia

    Je suis maintenant très habitué aux barrières de chemin de fer aux USA  : routes et voies ferrées ne s'y croisent pas autrement.

En touriste... malgré moi
En touriste... malgré moi

           Autre différence d'importance : il n'y a quasiment jamais aux USA de double voie ferrée si ce n'est sur de courtes sections pour permettre les croisements.

En touriste... malgré moi
En touriste... malgré moi
En touriste... malgré moi
En touriste... malgré moi
En touriste... malgré moi

           Découverte au foyer de mon fils de cette série de casseroles, très facile à ranger, sans manche. En fait, il n'y en a qu'un qui s'adapte à chacune suivant les besoins. Malin !

Il ne subsiste aucun des trois cinémas de ma jeunesse ! L'un, après avoir été une boîte de nuit pendant des décennies, est maintenant reconverti en salle de sport.

Cinéma Colisée Moulins, Allier

Le deuxième (photo ci-dessus) est en travaux pour devenir la  maison des métiers d'art et du design.

Cinéma Palace, Moulins, Allier

Le dernier (photo ci-dessus) est en attente de jours meilleurs...

Il n'existe désormais qu'un complexe de plusieurs salles.

Vu sur le marché un rempailleur qui aurait bien sa place à la maison des métiers d'art : il y a là un vrai savoir-faire à conserver ! Aux USA, c'est plutôt la  Folkschool (Caroline du Nord) qui joue ce rôle de conservation des savoirs.

      Américano s'est déjà fait l'écho des activités de la Folkschool. Voir les liens ci-après.

 

Folkschool 1 Folkschool 2 Folkschool 3 Folkschool 4 Folkschool 5

Comme ailleurs, les magasins se sont adaptés aux contraintes de la pandémie de Covid :  la boulangerie ci-dessus n'autorise que quatre clients à la fois à l'intérieur. Tout autour de la place, j'ai pu voir des queues à l'extérieur des magasins et dans l'ensemble, constaté que tout se passait bien... 

En touriste... malgré moi
En touriste... malgré moi

Pendant qu'il en reste encore, j'ai pris en photo une des pharmacies de la ville. 

A noter que de telles officines n'existent pas/plus (?) aux USA. Les médicaments y sont délivrés soit dans des chaînes spécialisées comme Walgreens, CVS ou Rite Aid,

Walgreens, Athens, Georgia
Walgreens, Athens, Georgia

Walgreens, Athens, Georgia

 

Pharmacie CVS, Athens, Georgia

 

Rayon pharmacie, Publix, Athens, Georgia
Rayon pharmacie, Publix, Athens, Georgia

Rayon pharmacie, Publix, Athens, Georgia

soit dans les sections spécialisées des supermarchés. 

 

Je n'ai trouvé à ce jour qu'une seule officine indépendante et c'est à Athens.

   J'ai pris plaisir à discuter avec ces deux volontaires des Restaurants du Coeur puisque je suis moi-même volontaire à la Food Bank d'Athens (lien).

Voie aussi dans Americano : Food Bank 1 Food Bank 2

Présentement, je suis au repos forcé car il a été décidé de ne pas utiliser les volontaires pendant la pandémie.

Cela pourrait peut-être changer car la plupart sont désormais vaccinés.

La discussion avec ces personnes  m'a confirmé que nous œuvrions pour la même cause  : la faim n'a pas de frontière !

Chapelle Sainte Claire, Moulins, Allier

    Christophe Colomb n'avait pas encore découvert l'Amérique que cette chapelle (encore en activité) était déjà construite (1421). Par contre, sa taille la rapproche des églises américaines dans lesquelles je suis entré.  Nostalgie : j'y ai officié de nombreux dimanches soirs en tant qu'enfant de chœur...

Moulins, Rue d'Allier

    Je ne suis plus habitué à ce genre d'affiches ! Aux USA, le corps est nettement moins exposé. Les plus prudes penseront que c'est une bonne chose. D'autres y verront une des marques de la mauvaise relation au corps qu'entretient la société américaine...

    Pendant la première partie de ma vie, ma ville est restée une "boite noire". En effet, de nombreux lieux étaient enserrés par de hauts murs. Les larges portes cochères restaient fermées tout le temps. C'est un peu moins le cas aujourd'hui comme ici, où je découvre l'entrée de la chapelle de la visitation.

 

    

 Ce lieu désormais se visite : j'en profiterai lors de notre prochain voyage en France !

Autre objet d'une prochaine visite : l'hôtel de Conny qui, aujourd'hui, est le siège du Fonds Pierre-Bassot. Il abrite le parc d'instruments de musique anciens (ou copies d'anciens). Il les met à disposition de jeunes talents de la musique classique. Ce lieu dispose également d'un fonds de partitions anciennes (XVIIIe au XXe siècle) permettant aux jeunes musiciens d'enrichir leur répertoire.

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2021 7 11 /04 /avril /2021 18:28

Située au centre de la Georgie, la ville de Fort Valley est fort connue pour sa production de pêches. Americano vous a déjà présenté le centre de traitement et d'expédition de celles-ci.

Au milieu d'immenses vergers de pécans (autre spécialité des environs), se loge un jardin botanique de 9 acres (3,5 hectares) dédié principalement aux camélias. Le jour de notre visite, il faisait un soleil splendide et la plupart était en fleurs. Occasion de prendre quelques clichés pour partager ce moment avec les lecteurs d'Américano. 

 

Ce jardin ayant, entre autres, une vocation récréative, pourquoi ne pas profiter d'un jour ensoleillé de février pour le visiter en famille ?

 

Il est possible de rester uniquement dans ces belles allées pavées mais il est permis aux curieux de se rendre dans les massifs afin d'apprécier plus particulièrement une fleur.

Massee Lane Garden
Massee Lane Garden
Massee Lane Garden
Massee Lane Garden
Massee Lane Garden

Dans les années 1930, un simple particulier commençait de collectionner les camélias et agrandissait peu à peu son jardin au fil de ses trouvailles. Dans les années 1960, il confiait celui-ci à la garde de la Société Américaine de Camélias qui en faisait son quartier général.

Bien que dédié principalement aux camélias, le jardin abrite aussi quelques autres espèces de fleurs comme les roses, les azalées ou les hortensias..

Ami lecteur, connais-tu cet arbre ?

Outre son aspect récréatif, le jardin a une vocation éducative importante et reçoit tout au long de l'année tant le public scolaire que celui plus averti des spécialistes.

Tout au long de leur visite les amateurs de précisions profitent d'étiquettes au pied de chaque arbre.

Précisions qui peuvent être décisives aux yeux de certains, le jardin abritant plus de mille variétés de camélias !

 

Massee Lane Garden
Massee Lane Garden
Massee Lane Garden
Massee Lane Garden
Massee Lane Garden
Massee Lane Garden
Massee Lane Garden
Massee Lane Garden
Massee Lane Garden
Massee Lane Garden
Massee Lane Garden

Surprise ! Au beau milieu du jardin, un jardin japonais a été aménagé !

Les amateurs qui veulent en savoir plus peuvent retrouver ce jardin sur sa page Facebook.

Partager cet article
Repost0