Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 20:41

Article I

 

Des loups dans la ville


   Wolves--1-.JPGCe pourrait être le titre du dernier roman policier à la mode : non, ceux-là sont bien pacifiques puisque ce sont des peintures réalisées par différents artistes de la ville. La section artistique de l'université en est à l'origine : cet animal est l'emblème de leur équipe de football...

 

Wolves--7-.JPG

 

 

 


   

 

Penny directrice du Cultural Art Center nous en dit quelques mots :

    "Les 9 loups sont une levée de fonds pour l'Université de West Georgia. Ils espèrent avoir plus quand plus de sponsors s'impliqueront".

 



Train depot

 

    Nous avions un magnifique patrimoine industriel ; laissé à l'abandon, celui-ci est remis en état peu à peu soit par le privé soit par la collectivité. C'est ce qui vient de se passer avec la gare de Carrollton.

 

train depot (10)

Train-depot--1-.JPG

   Sous la surveillance de Bernard, 

les prisonniers* ont procédé 

aux travaux de rénovation. Jugez des résultats...

 

 

 

 

Train-depot--17-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Train-depot--18-.JPG

 

 

Quais aménagés : balustrade, éclairage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Train depot

Avant

Train depot (19)

Apres

   Dépôt de marchandises transformé en une vaste salle de réception.

Ce pourrait être un bel espace de danse...

 

Train-depot--21-.JPG

 

 

 

 

 

  Fond consacré à la préparation des réceptions

 

Train-Depot--13-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                        Grand soucis du détail

 

 

 

 

 

 

Train-depot--24-.JPGSystème de ventilation remis en état

 Train depot (23)

Guichets et chauffage à l'identique

 

   Partie voyageur consacrée à un musée d'histoire locale. 

 

* Ils participent à de nombreux travaux d'intérêt collectif en dehors de la prison. Bonne idée, non ?

 

 

Court house

 

Court-house--4-.JPG 

   Grâce a une taxe spéciale (SPLOT), la ville de Carrollton peut financer des constructions : c'est avec cet argent qu'a vu le jour le nouveau tribunal. Si le résultat n'est pas une prouesse architecturale, le bâtiment semble très fonctionnel.

 

 

 

 

 

 

 

 

Court-house--5-.JPG

 

   On comprend mieux après coup la raison de la construction du nouveau parking a proximité...

 

Court-house--3-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

   L'ancien tribunal se verra attribuer des fonctions plus "historiques"...

 

 

 

Vidéo : Au fil de la construction

 

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 19:58

    Kevin.pngJ'ai rencontré Kevin par hasard  : il lisait un livre en français. C'est assez rare pour avoir attiré mon attention. Il nous fait partager son expérience en Afghanistan en tant que soldat. Les photos proviennent de son album personnel : merci à lui.

    

    A la sortie d'une université réputée de Caroline du Nord avec un diplôme, je n'avais pas  de travail. J'en ai profité pour voyager en Russie et à Cuba.

 

     

 

   Au retour, je voulais faire un travail intéressant. J'avais le choix entre l'enseignement, l'action humanitaire ou l'armée....  

    C'est ainsi que je me suis engagé à 23 ans et retrouvé en Afghanistan à 25 ans en 2008 et 2009.   Aux USA, être soldat et servir ne sont pas contradictoires comme en Europe.

 Je suis allé en Afghanistan parce que j'étais soldat : c'était mon travail. 

 

Afghanistan Kevin (1) 

   J'étais lieutenant d'un peloton d'une vingtaine de soldats dans l'infanterie. Nous n'utilisions pas de chars car le pays est trop montagneux et il y a des mines...

  Un lieutenant reste en moyenne 1 an mais moi je suis resté 2 ans: c'est beaucoup !

  

 

Afghanistan Kevin (4)

 

     J'ai pu  parler avec les gens du pays chaque jour : c'était la plus importante part de mon travail. Mon territoire s'étendait sur  2 comtés. Mes missions étaient la sécurité et la rencontre avec les leaders locaux. Je travaillais avec les soldats afghans : c'était illégal de faire des misions sans eux. Nous avions des interprètes : depuis, j'ai étudié le Pashtoun au Tadjikistan. Dans les réunions de tribus, c'était très formel. En dehors, ça l'était moins.

 

 

Kevin, le traducteur , le lieutenant et le cuisinier afghans

 

   Tous les deux mois, le bataillon afghan changeait : après un moment, je connaissais mieux le territoire qu'eux !


Afghanistan--1-.JPG

  Je me considérais plus comme un homme, mais je savais aussi que j'étais un représentant des États-Unis. Donc, il y avait beaucoup de choses que j'aurais eu  envie de faire ou de dire individuellement qui auraient cause du tort à mon pays : c'était donc hors de ma portée. J'ai essayé d'agir de façon  que ni moi (l'homme), ni mon pays n'aient honte de moi. Je crois y avoir réussi.


    Dans l'infanterie, ceux qui s'engagent ont généralement des problèmes : financiers, familiaux...    La majorité de mes soldats étaient déjà mariés. J'étais célibataire avant mon départ et le suis encore : je pense que c'est mieux dans cette situation. Ça m'a évité bien des déboires, témoin la conversation ci-contre entendue près d'une cabine téléphonique de notre garnison.

    C'est le même soldat qui est venu me demander conseil car sa femme voulait le quitter pour une autre femme...

Un soldat criant à sa femme :

 

- Quoi ? Tu es encore enceinte ?

- .....

- Encore de mon frère ?

     
 

 

    Sur la principale base militaire du pays, j'ai rencontré des chasseurs alpins français reconnaissables à leur grand béret.

 

     Lorsque vous rencontrez la mort comme une réalité immédiate pour la première fois, cela change le sens de ce qui est important dans votre vie. C'est une expérience de clarification et de libération.


   Je pense que la guerre aurait pu être faite différemment après 2001. Nous avons fait beaucoup d'erreurs.

 

   Afghanistan-Kevin--2-.JPGJ'ai vécu des choses* terribles qui sont douloureuses à penser mais il est imprudent de ne jamais en parlerDans mon expérience, les hommes et les femmes qui n'ont jamais partagé leurs problèmes comme ceux-ci finissent par en avoir plus affectivement parce qu'ils sont trop refoulés. La meilleure façon de gérer les mauvais souvenirs est généralement d'en discuter avec quelqu'un qui a une bonne écoute.

  

Rahim Jan (à gauche de Kevin) a eu les deux mains emportées alors qu'il posait une mine durant l'invasion soviétique).

 

*Je pourrais donner plusieurs exemples mais en voici un facile à expliquer : j'ai dû chercher le corps décapité d'un combattant ennemi. Pas un souvenir agréable, mais ce n'est pas quelque chose que vous devez cacher.

 

Afghanistan-Kevin--3-.JPG

  Malgré ça, j'ai de bons souvenirs : j'ai aimé raconter des histoires à la lumière d'un petit  poêle à gaz à mes interprètes et aux soldats afghans. Certaines nuits, je mangeais avec eux et ceux-ci sont pour la plupart de très bons souvenirs. Ils achetaient des noix locales pour moi et nous fumions, buvions du thé vert et écrasions les noix en racontant des histoires jusque tard dans la nuit.

  Les pignons de pin, très chers en Afghanistan, donnent lieu à des guerres tribales pour s'en assurer le contrôle...

  Dans cette vallée, la tribu possédait des abricotiers, phénomène très rare à cette altitude. On peut manger les amandes des abricots. J'avais une bonne relation avec cette tribu.

Afghanistan--2-.JPG

 

   Kevin va se rendre  à Kaboul dans quelques semaines pour y travailler pendant un certain temps en tant que civil. Il se consacrera à la gestion de projets pour Sayara médias.


Retrouvez un épisode tragi-comique de cette guerre écrit par Kevin pour le Huffington Post.

 

   Merci à Cessany, Floriane, Helene, Marie-Claude qui m'ont apporté leur concours dans la préparation de cet article.

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 16:48

Home schooling (1)   Rob nous avait déjà accueilli pour nous présenter son école à la maison avec ses 3 enfants.

 

    Titulaire d'une licence d'histoire et après avoir passé de nombreuses années impliqué dans le cérémonial amérindien et l'activisme politique, il nous livre ici sa patiente quête de son patrimoine indien.

 

   Notez-bien que Rob se sent complètement intégré à la société nord-américaine et que selon lui, 65% des Indiens seraient du même avis.

 

  Entrons dans son tipi et écoutons-le....

 

 

 

  

 

Pow wow (7)

   "Afin d'être «légalement» considéré comme Amérindien aux États-Unis, vous devez être inscrit dans une tribu reconnue au niveau fédéral et vous voir délivrer une carte d'identification sanguine. Pour beaucoup, l'identité familiale suffit. Génétiquement, je suis à un peu plus de la moitié d'ascendance européenne et le reste d'ascendance mixte indienne : Cherokee, Lenape, et Tuscarora. Culturellement, j'ai été élevé dans la culture dominante euro-américaine mais, personnellement, je m'identifie plus avec mon héritage autochtone. L’identité des Indiens  d'Amérique est une question complexe qui nécessiterait  de nombreux articles.

                                                                             Le tipi était l'habitat des indiens des Grandes Plaines

   

Pow wow (11)

 

 

 

 

   Du côté de mon père, l'ascendance est mélangée :  Cherokee et écossais. C'est une combinaison assez courante car la plupart des premiers colons européens sur le territoire Cherokee étaient des écossais  commerçants ou trappeurs. Au moment de l'arrivée des Européens, les Cherokee (Tsalagi ou Ani YunWiyahi) occupaient des dizaines de villages de différentes tailles dans les Appalaches : de la Virginie au Nord de la Géorgie et de l'Alabama. C’était l'une des plus grandes et des plus fortes confédérations tribales d’Amérique du Nord.

 

Les flûtes sont traditionnellement faites en cèdre et un jeune amoureux en jouait à sa belle en guise de sérénade.

 

     Pow wow (1)

      Une grande partie de l'histoire de mon peuple et de ma famille s’est perdue dans le temps et par peur du racisme. Je sais beaucoup de choses sur l'histoire Cherokee. Une grande partie a été enregistrée à la fois en anglais et en Tsalagi grâce à l'œuvre d'un homme du nom de Sequoiya. Il a inventé un alphabet de travail pour la langue cherokee au  début du 19e siècle.

 

Danseur traditionnel avec sa ceinture

et sa coiffure de plumes.

Probablement un Cherokee...

 

Pow wow (13)  

 

     

 

 

 

    Là où j'ai grandi, l’identité indienne était pratiquement inconnue. Si mon père (Roy) ne nous  avait pas fait prendre conscience de notre propre héritage, nous n'aurions jamais su la différence. J'ai visité certaines réserves et  travaillé au sein de la communauté autochtone à la fois dans l'action politique et la pratique spirituelle.

 

   

De la tradition des Plaines, au premier plan, l'attrape-rêves qui vous protège des cauchemars. Utilisé souvent pour les enfants...  

 

  Pow wow (2)

 

     Comme un trop grand nombre de ma génération, j'ai dû réapprendre tout ce qui a été oublié ou censuré par mes grands-parents. Grâce à des recherches généalogiques, nous avons découvert  le  clan et l'histoire de notre famille. Nous avons appris à nos enfants leur patrimoine et à participer à des cérémonies traditionnelles.

 

Les plumes proviennent de dindes.

  

     

Pow wow (4)

  

   Je parle un peu Cherokee et moins encore Lakota. Très peu de gens parlent encore des langues autochtones mais beaucoup ont fait un effort pour les sauver au cours des 20 dernières années. Beaucoup d'écoles dans les réserves indiennes désormais enseignent  leur langue maternelle. Pendant de nombreuses années, c'était illégal. La loi a été modifiée en 1978 en raison de la pression et de l'action politique des Indiens et de leurs partisans.

 

 

Danseurs de fantaisie  :

ce style ancien s'adresse plutôt aux jeunes danseurs

 

Pow wow (5)

  

 

 

 

 

   J'ai 3 enfants et ils ont tous des noms Cherokee. Caitlin Élohi Mona a 9 ans. Son nom, Élohi Mona signifie la Terre-Mère. Mon fils, Kanate (Ka Na Tay) a 7 ans et cela signifie grand chasseur / First Man. La plus jeune est Selu (SayLoo) ce qui signifie Mère du maïs. Elle a 4 ans et est née dans un Tee-Pee Lakota. Ils ont tous été impliqués dans des cérémonies Cherokee, Lakota et Navajo. Ils ont tous été «baptisés» à la manière traditionnelle Cherokee qui implique de les introduire au feu sacré, Astaluhnte.

 

  Cherokee du XVIIIe siècle : essai de reconstitution

 

 

 

Je voudrais voir plus d'opportunités économiques pour les Indiens. Ce sont les personnes les plus pauvres en Amérique. Je voudrais aussi voir plus de respect envers la culture et l'histoire.

 

 

   Les photos ci-dessus ont été prises lors de l'annuel pow-wow de Mac Intosh Reserve Park qui n'est pas traditionnel, selon Rob. Les commentaires sont de lui.
  

 

Article suivant -> Clique


Partager cet article
Repost0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 21:04

-> Première partie


   En règle générale, la plupart des Indiens vivent près de leur famille élargie. Il est assez fréquent que les grands-parents vivent avec leurs petits-enfants (mon père et mon grand-père vivent avec nous). Mes enfants restent avec moi à la maison où nous faisons l'école. 
   De nombreuses réserves ont des garderies.

Les deux vidéos suivantes ont été tournées lors du Pow-Wow précédent.
 
 
   Le respect des anciens est encore très important. En outre, le concept de prise en charge pour les 7 prochaines générations est toujours enseigné.

 

  La plupart du temps, je me sens solidaire des autres indiens. C'est une question difficile parce que les Indiens peuvent être très divisés par moments sur l'identité raciale et les projets personnels et tribaux. La politique indienne est très compliquée.

   100 6776

   Appelées "liens de prière", ces petites offrandes de tabac sont destinées à aider les  Esprits. 

 

 

   Je n'ai jamais été impliqué dans une cérémonie qui utilise des champignons, mais j'ai assisté à des réunions de Peyote plusieurs fois.

 

* Une personne y donne un nom connecté aux Esprits de l'enfant.

En grandissant et accomplissant des "exploits", on peut changer de nom. Le Chef "Crazy Horse" fut d'abord connu comme "Boucle" en raison de sa coiffure.

    J'ai été à de nombreuses cérémonies, notamment Sweat Lodge, Sun Dance, Lowampi (cérémonie de la Chambre noire), Native American Church (réunion TeePee), Repas Esprit pour les défunts, ceremonies de nommage* et d'adoption, Wopila (cadeaux promotionnels), etc 

   

 

 

   Je connais seulement une petite danse mais de nombreuses chansons de prière Lakota. 
   Danse de la patate : les danseurs doivent exécuter diverses figures. Si la patate qu'ils maintiennent entre leurs deux fronts vient à tomber, ils sont éliminés.
 
   

   Les Sacs de  médecine sont purement personnels. Chacun est unique et contient généralement des choses qui sont liées à la vie de son possesseur et à ses expériences. 
   Je n'ai aucune expérience avec des pierres de guérison.                                     
   

   La plupart des Indiens vivent comme les autres Américains, seulement beaucoup plus pauvrement que la moyenne. Vous trouverez des téléviseurs dans presque tous les foyers. Toutes les écoles des réserves disposent d'ordinateurs et d'Internet. Les jeunes générations ont adopté la technologie et la culture pop. Certains vont même jusqu'à fuir leur patrimoine traditionnel. Certains l'exploitent pour le profit mais la plupart le respecte plus ou moins. Il y a beaucoup de dramaturges indiens contemporains, poètes, auteurs, cinéastes, acteurs, modèles, ingénieurs, médecins, etc. Toutefois, le plus gros employeur des Indiens est encore l'armée.

  Ocmulgee.JPG

  Heritage Day 2010 (14)

La culture du maïs : un héritage indien

    Il a été tout à fait commun pour les jeunes d’aller vers les villes chercher du travail et de l'éducation.  Cependant, beaucoup reviennent à leurs communautés après l’université pour tenter d'améliorer la situation. Beaucoup deviennent des travailleurs sociaux ou des conseillers pour  les drogués et les alcooliques.

 

America tribes

   Rob a fixé au mur de l'école de ses enfants la carte des tribus indiennes : des centaines recensées à ce jour...

 

Merci à lui pour son accueil

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 08:34

Mexican-grocery--3-.JPG    Dans notre région, l'immigration latino et plus particulièrement mexicaine est importante : le Mexique est le pays le plus proche et le plus peuplé.

   A Carrollton, nous avons ainsi des magasins, des restaurants mexicains. Des cours spéciaux d'anglais sont aussi prévus pour les nouveaux arrivants.

 

  Depuis plusieurs années, je vais acheter dans cette supérette de la crème mexicaine, très proche de notre crème fraîche (quasiment introuvable ici) .

 

Piñata (3)

 

   Ce jour-là, une fois la porte franchie, mon oeil a été

immédiatement attiré par ces suspensions au plafond.

Renseignement pris, il s'agit de piñatas, tradition

mexicaine utilisée lors de célébrations diverses,

anniversaire par exemple.

 

   Le haut de la piñata est muni d'une ouverture par laquelle on peut introduire fruits, bonbons...

 

Pinata--4-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Lorsque la piñata est suspendue, il s'agira de la briser pour en faire tomber le contenu : avec une batte de base-ball, un balai me diront certains jeunes présents à ce moment...

 

 

Pinata--5-.JPG

 

 

 

 

 

 

   Cette tradition n'est pas récente et la piñata était porteuse de symboles qui ne m'ont pas été signalées ce jour...

 

 

En savoir plus : piñata

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 15:59

2012

 

Elections (1)

   A Carrollton, chaque parti tient une permanence dans un local de la ville.

   Question de moyens sans doute : le parti républicain s'offre un local au centre ville quand le parti démocrate doit bénéficier des largesses d'un dentiste retraité pour ouvrir le sien en périphérie. Il lui restera à payer les factures d'eau, d'électricité et téléphone : ce seront les dons locaux qui les couvriront.

    Ici, on ne donne pas les moyens à la démocratie de se vivre en offrant des locaux publics... Rien n'est prévu dans le programme du candidat à ce sujet : il y a d'autres urgences...

 

 

Elections (3)

   La permanence est à la fois lieu d'accueil des visiteurs, lieu de travail et vitrine du parti. Le local étant nu au départ, il faut l'aménager : quelques affiches, calicots, outils de travail (téléphones, ordinateurs, copieurs...), chaises et tables feront l'affaire.

 

   Ce lieu devient alors le "Quartier Général" du parti démocrate de Carrollton pendant la campagne présidentielle.

 

  150 visiteurs environ et 25 volontaires (dont 9 blancs) s'y succéderont .

 

 

Elections--5-.JPG

    Les dons locaux payent les frais de la permanence.

    La vente des pancartes, tee-shirts, casquettes, auto-collants retourne au budget national.

    La permanence sert aussi de lieu de réunion pour les volontaires : une forte organisation est nécessaire. Un des objectifs de l'équipe est de contacter les électeurs pour leur rappeler de  voter. Les appels sont en direction des citoyens locaux mais aussi de citoyens d'autres états où le vote pourrait faire pencher la balance... 

   Le jour de l'élection, un pasteur* sera présent, avec son van, pour véhiculer des personnes sans moyen de locomotion : il y a peu de bureaux de vote et ils sont parfois très loin du citoyen...

 

* Les églises insistent sur l'importance du vote...

 

Jan, militante démocrate, nous apporte son point de vue :

 

Elections--4-.JPG

    "La campagne a été très dure. Je crains pour la suite car dans ce pays beaucoup de gens sont en colère. Cela provient, entre autre, de la manière dont avait été élu Bush avec toutes les conséquences qui ont suivi.

    Beaucoup de personnes remettent également en cause le processus de vote : ils n'ont pas confiance dans les machines électroniques d'autant que la compagnie qui les fabrique appartient à ... Romney !*

    Depuis une vingtaine d'années, le racisme s'est accru dans le pays. 

Beaucoup d'électeurs se plaignent de la sollicitation permanente du parti"


* Là, j'ai bien failli m'étrangler ! (NDRL)

 

Illustration avec le texte que je reçois tous les jours par email : jusqu'à 4 avant-hier!

 

Christian -- We’re reviewing our Democratic supporter records for the final time in this campaign.

Your record is copied and pasted below:

Name: Christian MontcriolObama.jpg
Supporter record: 851673806

Christian -- We’re reviewing our Democratic supporter records for the final time in this campaign.

Your record is copied and pasted below:

Name: Christian Montcriol
Supporter record: 851673806
Suggested Support: $3.00

If you’re planning to contribute to our campaign to support President Obama with a Democratic majority, it’s critical that you make your donation immediately.

Tonight’s fundraising deadline is the last chance we’ll have to expand our advertising and get-out-the-vote efforts for the final days of this campaign.

All donations before midnight will be triple-matched: You can click this personalized link to make your contribution of $3 or more today.

Thanks!

Democrats 2012

 

 
   

 

   Personnellement, je déplore que le donateur ne soit jamais consulté pour ses idées mais uniquement pour son portefeuille. Par ailleurs, si le parti démocrate prétend faire de la politique autrement, il serait judicieux de ne pas se lancer dans une course sans fin avec l'adversaire... En 2008, Obama avait reproché aux Républicains de faire "toujours plus de la même chose". Et là ?

 

6 novembre (Election Day)

 

   Le Parti Démocrate a organisé une réception dans un restaurant local. Rendons-nous y ;

 

Election--3-.JPG

   22 heures

   Les participants sont tous captivés par l'écran qui annonce les résultats état par état. L'assistance est clairsemée car beaucoup de militants sont déjà repartis chez eux : ils étaient dans les bureaux de vote depuis 7 heures du matin et la campagne a été longue et dure.

  Des artistes locaux apportent leur soutien mais se produisent devant une audience qui leur tourne le dos : surréaliste!

 

   Pat, qui se présente au Sénat de Géorgie nous livre son impression post-campagne :

" Beaucoup de  gens (pas forcèment les militants habituels du parti)ont travaillé dur pour Obama sans savoir si leur action serait couronnée de succès."

 

 

  Election--2-.JPG

 

Election--1-.JPG

23 heures 30 

   Rob, président de la section locale des démocrates réagit à l'annonce par CNN de la réélection de Barack Obama :

   "Je suis réellement heureux J'ai de nouveau foi en ce pays qui a choisi quelqu'un de modéré pour trouver des solutions aux problèmes actuels. Nous n'avons pas été entraînés sur la voie des plus conservateurs... C'est un moyen de nous redresser sur le plan économique et de retrouver notre place dans le concert des nations.

Nous avons trop été dans le sens de l'individualisme et de l'auto-suffisance : il est temps qu'au travers des impôts, le gouvernement reprocède à la redistribution des richesses."

 

7 novembre

 

   Le parti démocrate remercie tous les donateurs ($100 millions recoltes dont 90% sont des dons de $50 maximum) et donne quelques chiffres :

 

- 382 000 volontaires

- 15 millions d'appels téléphoniques

- 3 millions de démarches à domicile

 

Les autres chiffres sont incompréhensibles pour un français tel que moi!

 

 

2008  

  La campagne pour l'élection présidentielle est lancée sur Carrollton. Nous avons trouvé ces militantes en allant au marché.  Au-delà du simple aspect militant. on sent un fort engagement pour qu'un maximum de personnes participent au scrutin.
    En ce qui concerne la campagne elle-même, la TV est très impliquée ainsi que la radio. Sur les journaux, quelques articles d'opinion apparaissent. Pour l'instant, je n'ai pas encore vu de panneaux. On s'en passe !


Partager cet article
Repost0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 14:14

Carrollton-010.jpg
    Piton de lave dégagé par l'érosion au fil du temps, Stone Mountain porte la plus grande sculpture du monde à flanc de rocher. Elle représente  les chefs confédérés. Ici, on ne dit pas guerre de sécession mais guerre civile...

stonemountainpark.com/photo-video-gallery/default.aspx

 

   Grâce à ses particularités géographiques et historiques, Stone Mountain est devenu un centre touristique important : la ville d'Atlanta étant à quelques kilomètres, les visiteurs  potentiels sont nombreux... J'avais d'abord écrit "clients" et  c'est bien à ce mot auquel je faisais référence en écrivant la suite ci-dessous...

                                                                                                                                                                                                     

 

Country-living-Fair--2-.JPG

    Notre deuxième visite avait pour but

(enfin surtout pour Cessany!) : The Country Living Fair : plusieurs fois par an, un parc d'expositions accueille des foires à thèmes différents. Celle-ci est plus portée sur l'aménagement de la maison : sculptures, brocantes, tissus... Comme on dit en anglais "It's not my cup of tea" donc je vous laisse admirer quelques photos. 

 

L'organisation est parfaite : on peut se restaurer, assister a des conférences ou attendre sagement son partenaire...

 

Country-living-Fair--1-.JPG

 

   Le côté agréable pour moi : se promener

dans la forêt tout en parcourant la foire...


Country-living-Fair--3-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... et se laisser prendre à quelques belles productions

 

 

 

Passons un voile pudique sur ce grand moment de solitude...

 

  Heureusement, l'intérêt de Stone Mountain ne se réduit pas à cet aspect. Nous avons profité de la fin d'après-midi pour ...

 

Stone-Mountain.JPG

 

... aller voir ce moulin. La roue tourne mais le canal d'alimentation ment : ce n'est qu'un tuyau de plastique qui emmène l'eau... Du coup, nous nous interrogeons sur son emplacement initial.

 

 


 

Covered-bridge--4-.JPG
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autant que pour la visite suivante, il n'y aucun doute : ce pont couvert a bien été installé là pour des raisons touristiques.

 

Stone-Mountain-Lake.JPG

 

  Au pied du rocher s'étend un lac offrant d'autres possibilités : c'était l'automne et nous avons apprécié ce mélange de feuilles flottant librement à la surface.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Stone-Mountain-train-depot--2-.JPGA quelques encablures du rocher se situe le village éponyme de Stone Mountain. Si celui-ci a été touché par la crise, vu le grand nombre de magasins fermés, il n'en reste pas moins un certain nombre de monuments qui valent le coup d'oeil. La ville a eu l'intelligence de rénover l'ancien dépôt de train pour en faire la mairie.

 

La pancarte ci-contre nous rappelle que le village a été durement touché par la guerre civile : destruction de plusieurs kilomètres de voie ferrée, du château d'eau, de hangars et de centaines de balles de coton : la ville était située sur la ligne de communication avec Atlanta...

 

 

Découverte en images

 

 

 

   Ce lieu nous réserve d'autres découvertes mais attendons notre prochaine visite.... à moins que vous ne vous y rendiez vous-mêmes bientôt ?


Partager cet article
Repost0
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 13:29

   Wood-carver--10-.JPG Le hobby de Joe est la sculpture sur bois qu'il pratique  depuis son départ en retraite.  Je l'ai rencontré lors d'Heritage Days. Il m'a fait cadeau d'une paire de cuillers à jouer et a tenu à ce que je les essaye immédiatement devant le public d'enfants !

 

    Joe a consacré la moitié de son garage à son atelier. Suivons-le...

 

 

Bâtons de marche et cannes sont parmi les spécialités de notre homme.

 

 

Wood-carver--9-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

  L'intérêt de Joe pour cet art s'est déclaré tard simplement parce qu'il en a eu envie. C'était un besoin personnel...

 

   Un avantage est de ne pas avoir à s'équiper d'un matériel occupant trop de place : ici une mallette de forets, meules...

 

Wood-carver--7-.JPG

 

   Pour s'initier, Joe a pris des cours dans le Tennessee et le Colorado. Un ami lui a aussi transmis son savoir-faire.

 

 

Suivant les travaux, un chevalet s'avère très pratique...

 

 

Wood-carver--3-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

... tout comme une panoplie de gouges et de ciseaux.

 

 

Il travaille principalement le tilleul d'Amérique et le tremble.

 

 

 

 

Wood-carver--13-.JPG

 

 

   Il arrive parfois que Joe soit commandité par des personnes mais il ne recherche pas la vente.

 

 

Commande de Noël découpée à la scie electro-magnetique.

 

 

 

Wood-carver--5-.JPG

 

 

 

 

   Depuis très longtemps, Joe est aussi un collectionneur assidu : appareils photos, balances... Devant les protestations de son épouse, il a réduit son taux d'encombrement : il a vendu la plupart de ses pièces et se contente de quelques pièces restantes dans son atelier.

 

 

Parmi ses compétences,

l'artiste répare les horloges :

au secours, Joe j'ai une comtoise

à la maison qui ne fonctionne plus !

 

 

 

 

Revenons en images aux productions du sculpteur:

 

 


 

   L'aventure ne s'arrêtera pas là en ce qui nous concerne : Joe adore fabriquer des instruments de musique et nous allons explorer ce que nous pouvons faire ensemble.

 

Carving-wood-workshop--2-.JPG

 

   Par ailleurs, Joe organise une fois par semaine à la même place un atelier ouvert à tous. On y vient de partout y compris de l'étranger : Alabama...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carving-wood-workshop--1-.JPG

 

    Carving wood workshop (3)-copie-1

 

 

 

 

 

   NB : La petite boule à l'intérieur a été vraiment sculptée in-situ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  En savoir plus ? Possible mais il vous faudra faire le voyage : Joe déteste l'informatique et n'a donc pas de website...


Partager cet article
Repost0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 07:15

Mike & Sourwood C

    Mike a vécu depuis sa tendre enfance au milieu des bois. Il connaît tous les recoins de sa propriété.

Je l'ai rencontré à Heritage Days et nous avons pris la décision de partir à la découverte des plantes locales dont il est un spécialiste reconnu.

 

Mike devant un "sourwood" (feuilles rouges)

"Dans le Nord de la Georgie,

on fabrique du miel avec."

 

 

Hickory.JPG

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mike tenant une branche de "Hickory"

 

  Sous mes yeux  étonnés, Mike, au cours de notre ballade, de quelques centaines de mètres, a identifié, d'un coup d'oeil expert, plus d'une trentaine de plantes locales. Lors de mon retour à la maison, j'ai cherché les traductions françaises. A défaut, j'utiliserai le nom anglais ou latin.

 

sweet gum

 

   "Au temps de mes grands-parents, le Sweet Gum* a été utilisé comme brosse à dents. On coupait une petite branche puis dégageait une extrémité de son écorce. On la mâchait pour écarter les fibres du bois. La "brosse" pouvait être alors utilisée pour nettoyer les dents et rafraîchir l'haleine."  


*Le nom français semble être "liquidambar". Quelqu'un connaît ?

 

 

 

Grape Fern Japanese Honeysuckle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

  La plante du milieu est une fougère : grape fern.

 

 

 

"La liane est le chèvrefeuille japonais : une plante hautement envahissante ici."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Wreath Goldenrod C

 

 

 

 

 

"Autrefois, les lianes supportant ces petites fleurs jaunes étaient tressées par les jeunes filles qui s'en faisaient des couronnes."

 

 

Wreath Goldenrod

Solidago Caesia

 

 

 

 

 

 

 

 

Horse-Balm-C.JPG

 

Horse balm

Collinsonia canadensis

Baume de cheval

 

Plante très utilisée en médecine et en homéopathie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

smilax.JPG

   Smilax est une liane qui laisse une feuille après chaque segment de croissance. A sa sortie de terre, elle a de 4 à 6 feuilles.

   La famille des smilax comprend de nombreuses espèces dont une bien connue de nos amis provençaux : la salsepareille.

  Elle se reproduit très facilement et semble être la terreur des jardiniers locaux !

 

 

 

muscadine--1-.JPG

 

   Au premier plan, la muscadine : c'est la vigne sauvage! Elle est désormais recultivée en Georgie par les viticulteurs.

 

 

   Cette liane produit des excroissances en direction du sol pour lui permettre de s'alimenter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Identification : la visite continue en images !

 

 

 

  Précision de Marie-Claude lectrice :

Hepatica s'appelle en français "hépatique" et ce nom parait-il provient de la forme de sa feuille qui ressemble à des lobes de foie...

On en trouve spécialement sur le versant nord de la Sainte Baume...

 

Mike répond à mes questions : 

 

Depuis combien de temps êtes-vous engagé dans ce combat?pond.JPG

Je suis intéressé par la nature et les plantes indigènes depuis que je suis jeune et ne vois aucune raison de changer. Je suis engagé au niveau local dans la section de l'ouest de la Georgia Native Plant Society (GNPS).  Mon épouse et moi avons participé à sa création. J'en suis membre directeur et responsable du website.

Pourtant mon intérêt reste le sauvetage de plantes et l'enseignement. Je suis qualifié pour diriger un groupe de sauvetage et avec l'accord de l'association nationale, je dirige des opérations  sur des propriétés qui vont être développées. Je suis le responsable des sites des deux organisations.

Comme beaucoup de propriétés ici,

celle de Mike possède une retenue d'eau...

 

... dont le surplus se verse dans la "creek" ci-dessous.

Attention ! En cas de fortes pluies, ce devient un véritable torrent emportant tout sur son passage...                                                                                                                                          

 

creek.JPGQuelles sont les activités de l'association ?          Réunions, sauvetage de plantes, restauration du sentier de Buffalo Creek (enlèvement de plantes envahissantes, plantation de plants indigènes avec signalisation, parterre de démonstration dans le jardin de l'association "Les Maitres jardiniers", interventions auprès de groupes et d'écoles à leur demande, aide à l'identification auprès de groupes ou dans des propriétés. Demain, je dois me rendre au musée de l'or de Villa Rica pour l'aider à aménager un parcours botanique.

Nous avons des contacts avec le jardin botanique de Birmingham, Alabama et l'Université de West Georgia où d'ailleurs j'interviens.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 15:21

   Pour ceux qui n'auraient pas vu "Sur la route de Madison" (The bridges of Madison County ), voici un bel exemple de ce que l'architecture a pu fournir de plus beau au cours du XIXème siècle aux USA. Il est situé au pied de Stone Mountain et fait évidemment partie des attractions touristiques du site. On peut le parcourir à pied, en vélo ou même en voiture (sur une seule file) mais sachez qu'à la sortie, c'est un cul-de-sac qui vous attend.

 

 

Covered-bridge--8-.JPG

 

"Les ponts couverts» ou «ponts en treillis» étaient monnaie courante dans tout l'est des USA au cours du dix-neuvième siècle.  Le 26 mars 1891, après une offre d'appel, le Comté de Clarke prit la décision de laisser la construction  d'un pont à WW King pour 2470 $. Il devait enjamber la rivière Oconee dans la ville de Athens, Ga reliant Collège Avenue et Hobson Avenue.

Au départ, il mesurait 54 m. Il fut relevé de 3m après l'inondation de1911. Après celle de 1963 où il subit des dégâts, il fut déclaré dangereux et fermé à la circulation.

Vendu pour $1, il en a nécessité 18.000 pour son déplacement sur  60 miles. On en profita pour le ramener à 50 m.
   Les ponts de ce type servaient de refuge aux voyageurs pendant les tempêtes, aux couples d'amoureux* et aux voleurs qui se cachaient dans la charpente  et se laissaient tomber sur la victime sans méfiance."

 

*Détail amusant : Le pont était connu sous le nom de "Pont Effie" d'après le nom d'une maison... de passe locale!

 

  Après cet espace d'érudition, place au plaisir de la découverte visuelle....

 

 

 

    Suivant les sites, on apprend qu'il subsiste 13 ou 15 ponts couverts en Géorgie... Alors, un peu de patience, nous aurons sûrement le plaisir de vous en présenter d'autres !


Partager cet article
Repost0