Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 07:09

Andalucia-vineyard--18-.JPG    C'est ainsi qu'ils ont nommé leur ferme : joli, non ?

 

   Ils, ce sont Wicki et Konrad que j'ai rencontrés en faisant des commissions au Farmer's cupboard où ils viennent livrer  leur production. De plus, Wicki y travaille à mi-temps.

 

    Comme l'indique le titre, ils exploitent, à quelques kilomètres du centre ville, jardin et vignoble, elle depuis 1 an et lui, 4. La surface totale est de 70 acres mais seule une partie est en exploitation : quand il faut partir de rien, cela prend du temps et de l'argent. Alors chaque année, on agrandit les parties cultivées.

 

 

Amis seulement, tient à nous préciser Wicki

 

Andalucia vineyard (6)

 

 

 

  Ici tous les déchets de l'agriculture sont recyclés en compost. Celui-ci est arrosé régulièrement. On dispose les couches de matières recyclées en alternance avec de la  terre végétale. Lorsque le compost est prêt, il est tamisé. Ce qui est extrait fera un excellent humus utilisé pour les semis...

 

Andalucia-vineyard--7-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

...qui viennent à maturité dans cette serre. Konrad est très fier de nous dire qu'il a tout construit de ses mains en faisant de la récupération.

 

Andalucia-vineyard--1-.JPG

 

 

 

 

   Dans le jardin, courgettes, maïs, tomates, pommes de terre, poivrons côtoient concombres, betteraves rouges, oignons, carottes, radis, courges et choux frisés.

 

 

Attention Konrad, les lapins* te surveillent...

 

Andalucia-vineyard--5-.JPG

 

 

 

 

 

  Une partie est réservée aux herbes aromatiques;

basilique, menthe, aneth, persil, coriandre, thym, estragon, ciboulette...

 

 

Ils m'ont promis de me planter du cerfeuil !

 

 

Andalucia-vineyard--3-.JPG

 

 

 

 

  Découverte d'un plant de gombo

 

Andalucia-vineyard--4-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une récolte de tomates qui s'annonce bien

 

 

  Andalucia-vineyard--17-.JPG

 

   Les espaliers sont déjà prêts à accueillir les haricots...

 

Andalucia-vineyard--13-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Les pastèques qui nécessitent beaucoup plus d'espace sont en plein champ.

 

    Intéressons-nous à ce qui devrait devenir, à terme, la plus importante surface plantée : le vignoble.


Pieds et rangs sont séparés de 3 mètres. Andalucia vineyard (14)

 

Konrad compte produire du vin dans les prochaines années : pour cela, il devra obtenir une licence.

 

Ils n'ont pas la prétention d'être bio à 100% : il leur arrive de traiter la vigne...

 

Konrad procède par essai/erreur pour déterminer quels sont les plants adaptés au terroir.


 

Andalucia vineyard (16)

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a installé un système d'irrigation alimenté par deux puits.

 

L'eau est remontée par la pompe ci-contre.

 

 


 

   Les deux compères prennent leur temps et ajoutent chaque année quelques arpents à leurs cultures.

 

Souhaitons leur bonne chance et bon courage !

 

* Non, non, ce n'était pas mon humeur qui folâtrait mais d'authentiques lapins : la première fois que j'en voyais ici!

Partager cet article
Repost0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 11:36

   C'est dans un nouvel environnement situé à quelques dizaines de Kilomètres d'Atlanta que je vous convie. Celui-ci se veut "Renaissance". Soyons indulgents : il n'y aura jamais ici de château fort ou de château de la Loire. Nous n'aurons qu'affaire à des reconstitutions historiques. Le cas présent est avant tout une vaste opération commerciale : je pense que le terme "foire" serait plus approprié. Ne gâchons pas notre plaisir : certains aspects sont sympathiques.

   Pour être honnête, j'ai passé un agréable moment à flâner...

 

  Renaissance--8-.JPG

   Pas de surprise : la parking est bondé : le festival est maintenant connu puisqu'il dure depuis 1983 attirant par la-même de nombreux visiteurs. Il va nous falloir marcher pour atteindre ..

 

Renaissance--9-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

....l'entrée.

Celle-ci est payante et on peut acheter son billet ($17) en ligne : pas d'attente à la caisse...


Renaissance--10-.JPG

 

 

 

 

  Les visiteurs "costumés sont les bienvenus  et beaucoup de ne s'en privent pas.

 

   Je disais "foire" car l'un des aspects les plus importants du lieu est la présence de nombreux stands où l'on peut soit acheter (vêtements, poteries, fontaines, nourriture) soit obtenir un service (maquillage, tressage, tatouage...)

 

 

 

 

 

 

   Échantillon

 

 

     Je ne sais pas si c'est un simple prétexte ou une forte volonté d'éduquer mais, sur de nombreux stands, on peut voir des artisans à l'oeuvre : c'est nettement plus intéressant...
Retrouvez sur la vidéo suivante :
- le raconteur d'histoires
- le ferronnier
- le tisserand

 

 

  Toutefois, j'ai plus spécialement apprécié l'originalité des jeux sans moteur ; ils ne semblent pas en avoir perdu leur aspect ludique pour autant .... Voyez vous-mêmes...

 

 

 

Deux points qui mériteraient d'être améliorés...

 

Renaissance--23-.JPG

 

- la nourriture : rien ni de vraiment original ni d'attractif. Nous étions partis sans déjeuner et sommes restés avec notre faim.

 

 

 

Renaissance--25-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- les spectacles : ils se déroulent sur des scènes disposées tout autour du parc. C'est plutôt sympathique. Ils relèvent plutôt du cirque ou du cabaret. Hélas un grand nombre de chanteurs et musiciens sont atteints de  celtomania.

 

 

  Le festival se prolonge sur 8 week-ends de printemps. Renaissance (21)

 


 

En voiture : il est temps de se quitter !

 

 


Partager cet article
Repost0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 04:27

      Une tendance lourde de la société américaine est l'hyperspécialisation. La danse n'y échappe pas. Les soirées sont généralement sur un thème ; il est rare d'en trouver une où l'on dansera plus de 3 danses différentes.

     Après plusieurs années de vie américaine, je suis en mesure de vous dresser un petit panorama de cette activité qui me tient tant à coeur : la danse. Procédons par ordre alphabétique : ce n'est pas d'une grande originalité mais ...

 

Bachata : danse sud-américaine (Brésil?) donc au répertoire latino. On la trouve jouée entre 2 salsas. Pour Cessany et moi, elle s'apparente à la scottish. C'est ainsi que nous la dansons... Comme la danse n'a pas de frontière, voici une démonstration... russe -> video

 

Baisse-bas : Danse cajun qui ressemble par la musique et les pas à notre mazurka. Quelques orchestres cajun en ont à leur répertoire.

 

Balboa : Nous l'avons découverte dernièrement. C'est une variante de swing. Très intéressante lorsque le tempo est rapide.Une bonne démo ? -> Clique

 

Ballroom : Ce n'est pas une danse. C'est un ensemble de danses regroupées sous ce thème. L'équivalent de la danse de salon... Certaines danses s'y retrouvent de manière anecdotique car elles ne sont plus guère pratiquées : charleston, fox-trot, one-step, quick-step...

 

Cajun : c'est à la fois une culture, un peuple et un ensemble de danses regroupées sous ce thème. 

 

Capoeira :  Originaire du Brésil, elle se situe entre danse et art martial... Voyez plutôt l'article de Wikipedia.   -> Démonstration

 

Cha-cha-cha : danse latino que lon ne présente plus. Elle est dansée dans les ballrooms, la country et forcément dans les milieux latinos.

 

Contra : C'est sûrement LA danse traditionnelle la plus connue ici. On la retrouve un peu partout aux USA. Des festivals entiers lui sont consacrés. La version la plus courante est celle où  les danseurs en couple forment des quadrettes, effectuent quelques figures puis progressent vers un autre couple. Il y en a qui aime : moi, ça me lasse assez rapidement .

 

Contra (2) :  c'est aussi un ensemble de danses regroupées sous ce nom. Dans une soirée contra, on peut danser des contras (bien sûr!) mais aussi des waltzes, mixers, square dances.   
  On peut ainsi danser contra (www.contradance.org/) tous les vendredis soirs à Atlanta. Ce sont à chaque fois de nouveaux callers et de nouveaux musiciens. Entrée modique mais la soirée ne dure que 3 heures...

 

Country : une culture. Ce n'est pas une danse mais un ensemble de danses. Dans une soiree country, les danseurs de line-dance occupent le milieu de la piste et ceux de two-step circulent tout autour. S'y pratiquent aussi East Coast Swing, cha-cha-cha, Waltzes , polka.

 

East Coast Swing : Quand je vous aurai dit que c'est ce qui est connu comme "rock" en France, je n'aurais plus à vous la décrire. Le rock, lui, est simplement un style musical. Se pratique dans les soirées swing.

 

Hustle : Une variante swing. Le pas est différent. Je la danse un peu mais n'ai pas assez eu l'occasion de la pratiquer... Une démo ? Clique 

 

Latino : Ce terme désigne les personnes américaines de langue espagnole et partant, tout ce qui se rapporte à elles. La danse en particulier. 

 

Lindy Hop : danse très enlevée de la famille du swing. Une démo ? Clique

 

Line Dance : C'est généralement ce que les danseurs appellent "country" en France. Elle n'en est qu'une partie... Je ne suis pas un fan de line dance mais elle a un grand mérite :  permettre à toutes les personnes seules de danser car ici, si l'on n'a pas de partenaire, cela est difficile...

 

Mixer : Danse où les partenaires (ou les couples ) changent de partenaires (ou couple) après un tour de musique. C'est une danse pratiquée dans les soirées contras, parfois sous une forme simplifiée en ballroom. J'aime bien car c'est l'occasion de danser avec beaucoup de gens et en général de rire un bon coup.

 

Night Club : danse au tempo lent. On la trouve le plus souvent dans les soirées ballrooms.

 

Polka : Celle que l'on connaît. Il existe des états où elle encore très pratiquée. Par chez ici, elle est plutôt anecdotique. On la retrouve dans les soirées ballroom et parfois cajun.

 

Rumba : une danse latino de plus ! Elle a l'avantage de pouvoir se danser sur beaucoup de musiques pas forcèment latino.

 

Salsa : Originaire du Brésil, c'est LA danse latino en vogue. Certains clubs privés sont spécialisés dans ce type de danse et donnent des cours avant le début d'une soirée. On en a profité.

 

Salsa (2) : C'est aussi un type de soirées danses. Au programme, salsa bien sû r mais aussi, bachata, cha-cha-cha, voire rumba et samba.

 

Samba : danse du répertoire latino dont le pas ressemble à celui de la polka. Elle est au répertoire des soirées salsa voire ballroom mais est peu pratiquée.

 

Square Dance : une des danses du répertoire contra. C'est un quadrille de 4 couples effectuant des figures sous la conduite d'un caller. Attention : l'erreur d'un danseur met le quadrille en péril... mais c'est rigolo !

 

 

Swing : style de musique et de danses.

Cela donne lieu à des soirées durant lesquelles

il sera possible de danser East Coast, West Coast, Waltzes

 

Sentimental Journey est l'un des meilleurs exemples de groupe "Swing" de la région.

Démonstration ici au Technical College d'Atlanta, une place où il fait bon danser.


Tango : ici, c'est le tango dit "argentin" qui est privilégié. C'est le fait d'un petit cercle de danseurs. Il est rarement dansé (et connu) en dehors.

 

Tap dance : en français : claquettes ! Pour l'instant, je ne les ai vues pratiquées qu'à l'université... Une demo ? Clique

 

Two-step : une des danses de couple du répertoire cajun. Il en existe plusieurs variantes. L'une consiste  à  se déplacer tout autour de la salle et l'autre se pratique sur place, en pas de jig. Il consiste à enchaîner un tas de figures (jitterbug). C'est sportif ! J'aime...

 

Two-step (2) ou Country Western Two-step : danse de couple du style "country", l'une de mes favorites aux USA. On se déplace tout autour de la salle en enchaînant les figures. 

-> Démonstration

 


Waltz : j'ai préféré l'écrire en anglais car elle ne ressemble pas à  notre valse ni par le pas (plutôt marché ici), ni par la chorégraphie. Ici, on enchaîne une multitude de figures mais on a le temps car le tempo est lent.

 

 

Bob et sa partenaire en Atlanta.

 

A noter que dans la plupart des soirées, la waltz est présente. Nous avons même assisté à un week-end entièrement consacré à cette danse. Voir :  Un week-end de valse


West Coast Swing : Quand on est habitué au "rock", c'est in-dansable! Après quelques années d'essais, erreurs, leçons, on apprécie son coté créatif. De plus, son tempo plus lent que le East Coast est bien adapté au blues. Se danse en ballroom et swing.

->  Démonstration

 

Zumba : Le dernier avatar de l'aérobic. Pour toutes les Véronique et Davina du monde....

-> Démo

 

Zydeco : une danse cajun mais la tendance ici est de pratiquer le zydeco pour lui même. Si bien que l'on peut parler de zydeco aussi bien comme musique, style de danse voire bal. Le tempo est nettement plus accentué que le two-step. -> Démonstration

 

Inutile de chercher (quoique...) : vous ne trouverez pas de bourrées, java, mazurka, paso-dobles, rondeau, zouk...

Partager cet article
Repost0
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 11:56

  La bibliothèque de l'Université de l'ouest de la Géorgie (UWG) était en rénovation depuis plusieurs années. C'est tout récemment que les travaux ont été terminés. Impressions...


  Il est clair que l'on a visé à rendre l'ensemble plus efficace tout en restant agréable à vivre

 

UWG-Library--23-.JPG

 

Aménagement d'un patio

 

UWG-library--17-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accès aux handicapés facilité avec cette nouvelle rampe

 

 

    Si le bâtiment n'a pas subi de grands changements, il en est tout autrement dès que l'on franchit la porte d'entrée (automatisée maintenant !).

 

UWG-Library--10-.JPG

 

La lumière est enfin rentrée dans ce bâtiment qui était auparavant plutôt austère !

 

 

 

Hall d'entrée du rez-de-chaussée

 

 

 

 

 

 

 

 


 

UWG-library--13-.JPG

   Dès l'entrée, le lecteur est accueilli.Tout est fait pour lui

faciliter la tache : les emprunts se font par carte et nul besoin d'attendre pour rendre son livre puisque son code permettra de vous identifier immédiatement. En cas de nécessité, on est invité à rapporter son emprunt par un email.

  A noter que n'importe qui peut obtenir sa carte de lecteur...

 

  Au même niveau, le coin presse est bien garni. C'est là que j'ai plaisir à retrouver l'édition hebdomadaire du Monde tous les vendredis et depuis peu Le Nouvel Observateur.

   Journaux et magazines locaux, nationaux et internationaux se côtoient. Seuls les deux derniers numéros sont présentés mais les précédents sont quand même consultables : il suffit de soulever le pupitre de présentation.


UWG-library--11-.JPG

UWG-Library--24-.JPG
    Ces consoles permettent de consulter le fond de la bibliothèque, voir ou se situent les documents et s'ils sont disponibles.

 

   Une fois obtenu le document recherché, il est possible de venir le consulter tranquillement dans plusieurs coins lectures tels celui-ci. Ne tirons pas de conclusion rapide : d'habitude la bibliothèque est très occupée mais nous étions en week-end ce jour de photo!
UWG-Library--22-.JPG
  UWG-Library--1-.JPG

  Les archives sont aussi consultables. Elles tiennent sur ces étagères mobiles. J'ai essayé : il ne faut pas une force surhumaine pour les déplacer et je comprends qu'avec ce système, le gain de place soit très important.

  Des appareils de lecture ad-hoc permettent de visionner les documents microfilmés.

 Toujours au même étage, on peut emprunter CD ou vidéos cassettes : il y a même des films en francais !

Pour la petite histoire, nous avons emprunté "Manon des sources". Lorsqu'Emmanuelle Beart apparaît nue, elle est floutée! Curieux...

UWG-library--14-.JPG
 UWG-Library--21-.JPG  Des dizaines d'ordinateurs donnent aux étudiants l'accès à Internet ou leur permettent de travailler pour leurs propres productions.
    Last but not the least : une cafétéria offre un instant de détente. Au menu : quelques gâteaux, thé, chocolat, sodas et "frappacino' que Cessany vous invitera à goûter lors de votre visite...
 UWG-library--15-.JPG
 UWG-library-2-.JPG    Si l'aspect histoire vous intéresse, il vous sera possible de jeter un oeil au bureau du généreux donateur, un ancien président de la chambre des représentants de Géorgie. Je me demande comment ce brave homme pouvait travailler dans un tel capharnaüm...

 

    Je ne vous présente pas les autres étages qui ont principalement subi quelques améliorations techniques mais par ailleurs ressemblent a une bibliothèque "normale".

 

   Malgré mes demandes réitérées, je n'ai pu rencontrer aucun responsable...

Partager cet article
Repost0
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 19:27

    Poursuivons notre enquête sur l'agriculture bio commencée l'an passé (voir épisodes 1 et 2 ).

Cette année, c'est la Full Life Farm qui reçoit notre visite. Farm-tour-3-2012--7-.JPG


 

Terra et Paul, les deux enthousiastes fermiers

 

Farm tour 3 2012 (19)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Une ferme au milieu des bois

 

 

 

 Terra et Paul exploitent 5,75 acres et en partagent 5 avec l'autre ferme (The Haven). 10 acres appartenant à l'autre couple ne sont pas encore exploités.

Paul a étudié l'agriculture en France, Hollande, Caroline du Nord, Géorgie et Guatemala.

Terra quant à elle a étudié en Caroline du Nord, Géorgie, Arizona et Guatemala.

 

Paul apporte ses commentaires à mes photos. 

 

Farm-tour-3-2012--1-.JPG"Nous avons plusieurs réservoirs dans le jardin. Au départ, c'était pour stocker l'eau de pluie. Maintenant, nous les utilisons pour l'eau du puits ce qui nous permet de compenser son débit (4 gallons/mn) en période d'arrosage. Certains sont encore utilisés pour l'eau de pluie car toutes les parties ne sont pas irriguées par le puits."

 

 

Farm-tour-3-2012--5-.JPG

 

 

 

 

 

   Nous travaillons en coopération avec un autre couple sur plusieurs projets : les chèvres* par exemple. Le troupeau est en co-propriété et nous en assurons coopérativement la charge.

Nous avons d'autres taches coopératives telles le transport des oeufs, la plantation de myrtilles...

 

 

Farm-tour-3-2012--6-.JPG

 

 

Néanmoins, chaque couple exploite sa volaille et son jardin.

Nous pensons aussi construire une grange en commun.

 

 

* Elles nous ont aidé à éclaircir le terrain

et avec leur lait, nous faisons du fromage, des yaourts, des glaces. No us en consommons aussi pour la viande et nous vendons quelques agneaux. Leur fumier est aussi très important comme fertilisant et pour amender le

jardin. 

 

A l'autre ferme...

 

 Farm tour 3 2012 (8)

 

 

 

   Nous utilisons cette serre pour les semis et  comme abri pour les plantes sensibles au froid. La terre sur le toit agit comme accumulateur de chaleur pendant le jour pour la restituer la nuit mais aussi comme isolant contre les grosses chaleurs.

 

Farm-tour-3-2012--13-.JPG

 

 

 

 

 

 

   Les panneaux solaires fournissent l'électricité pour le puits, les autres pompes, les outils (perceuses, scies...) et de la lumière de manière limitée.

 

Farm-tour-3-2012--18-.JPG 

 

 

 

 

   Nous élevons des poules surtout pour les oeufs mais nous mangeons le coq lorsqu'il est à la bonne taille, vendons quelques poussins et leur fumier est aussi important pour le jardin.

 


 

 

 

 

 

Quelques images de plus de la ferme :

 

 

 

 

 

  Tout notre exploitation est bâtie grâce au recyclage ; récupération des déchets de construction, démolition de vieilles granges ou d'abris de jardin. Nous n'achetons que peu : si nous n'avons pas trouvé ou si nous n'avons pas le temps. De temps à autre, nous convoyons de la terre provenant de sites de constructions.

 

    Nos revenus sont suffisants pour vivre mais pas pour nous agrandir. Tous les deux, nous travaillons en général un jour par semaine en dehors de la ferme. Dans l'autre couple, Jeff travaille à temps plein et Annie s'occupe beaucoup de leur nouveau-né.

   Pour l'instant, nous avons deux stagiaires ce qui est la norme de l'année. Nous sommes reliés à l'association internationale WWOOF qui est justement faite pour coordonner stagiaires et fermiers organiques.

 

   Avant de  nous quitter, nos deux fermiers nous proposent une délicieuse recette que nous vous ferons partager bientôt dans la rubrique "cuisine" de ce blog.

 

Au plaisir de nous revoir sur le marché les amis !



Partager cet article
Repost0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 12:28

   Une fois n'est pas coutume : ce sera à une personne exerçant une fonction particulière que nous allons nous intéresser.

 

   Le contexte : en tant que retraité de l'éducation nationale française, payé par la trésorerie de l'ambassade à Washington, je reçois chaque année un certificat d'existence à compléter et renvoyer. Exercice normal. Je pourrai me rendre au consulat en Atlanta mais on me suggère aussi d'utiliser les services d'un(e) "Public Notary". L'occasion est trop belle : il en officie une dans l'école où travaille mon épouse.

 

Melissa-Public-Notary--3-.JPG    Mélissa, par ailleurs, comptable de l'école, nous décrit cette tâche :

 

"Je fais ce travail depuis 1987. Cela consiste seulement à vérifier et signer des documents légaux en la présence des requérants.

 

   C'est un service gratuit que je ne fais que dans le cadre de l'école.

 

   Pour devenir "Public Notary", il en coûte $75. Il faut en faire la demande au tribunal et remplir un formulaire sur lequel on doit porter ses antécédents en matière judiciaire.


   Il est possible de trouver ce service dans les cabinets d'hommes de loi ou à La Poste."

 

Mélissa et ses deux outils de travail : le cachet et le stylo

 

   Je prends congé de  Mélissa (en la remerciant) pour aller confier mon précieux sésame à un autre service public...  mais ceci est une autre histoire...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 11:08

   Non, non, rassurez-vous, ce n'est pas une nouvelle découverte historique qui remettrait en cause celle de Christophe Collomb !

 

   Il s'agit juste d'une nouvelle construction dont la ville vient de se doter. Quand je dis "juste', je ne suis pas juste : ce genre de construction est suffisamment rare pour qu'on lui apporte toute l'attention nécessaire. De ma vie, je n'en avais vu.

 

   A défaut de la présence d'antiquités, les Américains n'hésitent pas à s'en inspirer. On le retrouve dans le style des maisons ou les noms : le lycée de Carrollton a opté pour les Troyans.

 

   Tout au long de la construction, suivons les explications de Monsieur Coleman, city manager* de la ville.

 

* Je ne sais pas à quoi correspond ce titre en France...


out-of-business--8-.jpg"C'est la Headley Construction Company qui en a été chargée de fin juillet 2011 à fin avril 2012."

 

 

Début du chantier sur l'emplacement de locaux de commerce désaffectés.

 

 

 

 

Amphitheatre--2-.JPG

 

 

 

 

 

  "Il en coûtera $864 000 aux citoyens de la ville auxquels viendront s'ajouter environ $400 000 en équipements divers : son, lumière, électricité, abords, matériel de scène.  Cette somme sera prélevée sur l'impôt SPLOST (Special Option Sales Tax)."

 

La scène fait déjà son apparition...

 

 

 

Amphitheatre--3-.JPG

 

 

... suivie de près par les fondations ...

 

 

Amphitheatre (8)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...des pylônes sur lesquels viendra...

 

 

Amphitheatre (11)

 

 

 

 

... s'ancrer le velum.

 

 

 

 

Amphitheatre--14-.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Deux cabines en supplément : son et projection

 

"C'est un équipement à usages multiples tels concerts, cinéma, spectacles. Ceux qui seront subventionnés par la ville seront gratuits. Des organisations pourront être autorisées à l'utiliser en le louant."

 

Amphitheatre.JPG 

 

"Le même principe s'appliquera aux particuliers."

 

 

 

Un mariage s'annonce...

 

 

Amphitheatre--18-.JPG

 

    

 

 

 

 

 

" Des toilettes ont été bâties, les trottoirs refaits et les rues avoisinantes goudronnées.

  Cet équipement peut accueillir 500 personnes.

   Le premier évènement s'y est déjà tenu le jour de Pâques.

   L'inauguration est prévue le 4 mai 2012."

 

 

   Quoique l'on soit amené à s'interroger sur sa conception, saluons l'arrivée de cet équipement qui devrait favoriser la scène et la vie culturelle locales.

 

Plus d'images sur la construction ?

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 18:44

   Des enfants de CE2 viennent régulièrement dans la classe de Cessany pour aider ses élèves dans leurs apprentissages. Elle a voulu les récompenser en cuisinant ces barres de céréales. J'en ai profité pour prendre quelques photos et voilà le travail. Je pense que ces barres pourraient être emportées par des marcheurs car elles sont très légères et caloriques.

 

Rice-Krispie-Treats--13-.JPG

 

Pour les ingrédients :

- 6 cups de Rice Krispies

- 4 cups de marshmallows 

- 3 cuiller à soupe de beurre

 

Matériel

- plat en verre

- faitout

- cuiller

- spatule

 

Indications

Mettre le beurre à fondre dans le faitout


Rice-Krispie-Treats--15-.JPG Ajouter les marshmallows

Tourner constamment avec la cuiller

 

 

Rice-Krispie-Treats--16-.JPG

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

Lorsqu'ils sont fondus, retirer du feu

 

 

Rice-Krispie-Treats--6-.JPG

 

 

 

 

 

 

Ajouter les Rice Krispies et mélanger

 

 

 

 

 

Rice-Krispie-Treats--10-.JPG

 

 

 

 

  

 

 

Verser le tout dans un plat beurré ou huilé

 

 

Tassez avec la spatule

pour que les grains

se collent les uns aux autres

 

 

Laisser refroidir : c'est rapide

Découper en barres de la taille de votre choix


Partager cet article
Repost0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 13:44

  Cet article termine la série consacrée  à la rétrospective sur le blog americano.

Voir I ->  Clic

Voir II -> Clic

 

  Comme il est parfois difficile d'entrer en relation, j'ai aussi appris à me présenter en utilisant le prétexte du blog :

   "Bonjour, je fais un blog et j'aimerais vous interviewer à propos de votre métier (histoire, art...). Voici ma carte."
Business-card-modele.jpg

 

 

  Ecrire un blog me permet d'être en contact avec d'autres blogueurs qui inspirent directement :

 

- mon écriture : quand je vois le style de Mercedes, j'ai toujours l'impression d'écrire un article nécrologique ou un formulaire de l'administration des impôts !

 

- des idées d'articles :  en m'apportant sa culture russe, Lena  me permet de me positionner par rapport à celle dans laquelle je baigne tous les jours. Icone.jpg

 

 

 

- pour la photo : le blog de Kiki est non seulement un bel hommage à la Provence mais aussi un exemple de ce qui peut se faire de mieux en matière de photos. Je ne peux que progresser...

 

- le regard que je dois avoir : Michel écrit un blog engagé, caustique. Je dois en permanence repenser que je suis français donc critique et ne pas tomber dans l'esprit ambiant béni oui-oui.

 

 Montfortsous-la-neige-2010.JPG   

Le blog me permet de rester en relation avec mon passé familial, provençal, bourbonnais et même depuis peu de retrouver d'anciens amis d'école ou de de jeunesse. Sans le blog, certains ne seraient plus qu'un lointain souvenir et perdus à jamais.

 

 

 

Montfort sur Argens (Var - France) sous la neige en 2010

 

 

 

 

 La participation des lecteurs est aussi importante pour la vie du blog et ainsi pour l'intérêt que je porte à sa rédaction. En voici plusieurs aspects :

 

- leurs questions m'apportent des idées d'articles. Dans la mesure du possible, j'essaye de leur apporter réponse.

 

  Un exemple : Lena me demandait quels étaient les livres/auteurs américains contemporains  les plus demandés. Je me suis lancé dans une enquête auprès des lieux de vente ou d'emprunt.

 

C'est ainsi qu'est né Et lisons* !

 

 

 

Présentation des best-sellers 

Librairie Horton's (Carrollton)

Books Horson

 

Old-buildin-g-Carrollton-10-.JPG

    - Afin d'accentuer ce caractère interactif, j'ai demandé aux lecteurs volontaires de me dresser leur questionnaire sur le sujet qu'ils souhaitaient que j'aborde. Le summum a été atteint par Michel qui a rédigé entièrement l'article consacré à Carrollton suite à sa visite. Voir : CARROLLTON 30116 GA USA

 

Filature de coton reconvertie en logements étudiants (Carrollton)

 

- Les articles donnent lieu à des commentaires de lecteurs auxquels j'apporte une réponse personnalisée.

 

  - Enfin, mais non le moins important : un merci particulier pour Marie-Claude qui relit tous les articles. Une frustration cependant : pour l'instant, over-blog ne permet pas d'effectuer les retouches nécessaires avant publication.

 

Alors tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes de la blogosphère ?

  Sans vouloir m'appesantir sur ce point, je voudrais néanmoins lister quelques frustrations :


Techniques tout d'abord : ce sont les plus nombreuses...


Mon appareil photo ne permet pas :

- de prendre des vidéos dans des endroits sombres : combien d'extraits de danses et de concerts perdus pour les lecteurs !

- de prendre des macro-photos (insectes, fleurs...) ; 

- Mon incompétence permanente : en matière de photo, mise en page, écriture... Ami lecteur, complète !

 

Concert Alley Cats

Alley-cat.JPG

 

 

   Over-blog est gratuit mais ses limites sont vite trouvées. Il existe une version plus sophistiquée... payante. Pas envie...

La frappe de textes français sur un clavier américain est une torture que je ne souhaite à personne ! Je perds ainsi beaucoup de temps à remettre des accents, des cédilles...

 

Les sujets ensuite sont un autre élément de frustration :

- comment présenter le lycée de Carrollton lorsque celui-ci ne répond pas ?

- comment finir un article sur un élevage de chèvres lorsque la fermière est surbouquée* ? 

- comment obtenir l'accord d'un restaurateur français qui pense que la parution d'un article sur mon blog va lui attirer trop de clientèle ? C'est trop d'honneur...

 

* Celle-là, elle m'amuse...
Capra-GIA--3-.JPG


   On aimerait aussi un peu plus de retours permettant de traiter de nouveaux sujets, améliorer son travail... Les lecteurs sont absous : je les sais tous très occupés...

  

  Mon éthique de blogueur

Il m'a fallu la créer au fil des articles ou des interpellations :

 

- Je ne désire pas que mon blog devienne un ramassis de faits divers. Ceux-ci peuvent m'intéresser si leur répétition permet de faire un article de portée générale. Exemple récent : mis au courant du suicide d'un adolescent, cela justifie-t-il d'en faire écho hors le cercle carrolltonien ? Sûrement pas, à mon sens.

 

Pres-funny-instr-02-12--8-.JPG

- Je suis attentif à la publication de photos d'enfants.

 

Présentation d'instruments de musique dans une classe : enfants de dos et en groupes...

 

- Je ne publie pas de photos de personnes les présentant sous un jour défavorable. C'est la raison pour laquelle je n'ai pas encore traité de la question de l'obésité. Pourtant, c'est un vrai problème de société... La réflexion est en cours...

 

 

En résumé : qu'est-ce que le blog m'a apporté ?

C'est une bonne motivation pour découvrir le lieu et ses habitants

Peu à peu, mon image mentale se précise et remplace les stéréotypes préalables

Pour répondre aux besoins, j'ai acquis de nombreuses compétences techniques

 

Ami lecteur (ou auditeur), tes questions sont les bienvenues.

Merci de m'avoir accordé ton attention !

Partager cet article
Repost0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 13:36

Cet article fait suite à celui déjà paru sous le titre :

 

americano.over-blog.net : Rétrospective sur 300 articles - I

 

Une "newsletter" pourquoi ?

Au fil du temps, j'ai constaté que :

- beaucoup de photos ne se suffisaient pas à elles-mêmes pour en faire un article. Pourtant je leur trouvais un intérêt ...

- j'avais des informations à signaler provenant de discussions ou de journaux ;

- j'avais des choses à dire concernant ma vie quotidienne ;

- j'avais quelques opinions personnelles qui n'avaient pas leur place dans un article...

Pour toutes ces raisons, je m'engageais dans l'écriture d'une "newsletter".

Due aux contraintes du serveur, celle-ci ne peut être distribuée qu'aux personnes inscrites au blog et ne permet pas de commentaires.

 

   Cette lettre est désormais organisée sous des rubriques bien déterminées. A défaut de pouvoir vous en présenter une in-extenso, voici l'énumération de celles figurant dans la dernière en date : Carrollton News 51.


 

La vie du blog


Articles modifiés

Il m'arrive assez souvent de compléter ou modifier un article. Les lecteurs en sont avertis.

Dans notre exemplaire, les articles "Guerre Civile" (ci-contre) et "Garder le rythme" ont été complétés alors qu'Hélène nous faisait part de la version russe de la célèbre chanson "Chattanooga Choo-Choo train" (ci-dessous).
Chattanooga battlefield (1)
 Chatanooga-tchou-tchou--5-.JPG  

Appels aux lecteurs

Ceux-ci sont invités à donner leur opinion, apporter leur contribution...

Ici, l'appel était fait pour la conception du présent article. 

 

Actualités

Tout sur la vie de Carrollton au jour le jour.

Dans ce numéro, la remarquable exposition de quilts à la bibliothèque municipale, la dernière création de Jennifer la tisserande, notre participation musicale à Empty Bowls.

 

Quilts-2012--1-.JPG
Times Georgian 23 02 2012 001

Revue de presse

Cette rubrique est principalement alimentée par la lecture du quotidien local "Times-Georgian".  

Cette fois, la participation financière de la ville était sollicitée par le Comté pour l'édification du nouveau palais de justice.

Notes de lecture

Comme il me reste du temps, je lis, en anglais, of course! Alors je donne mon opinion.

Ici, "Huckleberry Finn", "The big bad wolf", "Man hunt" et un autre dont je n'ai pu dépasser le chapitre 5 malgré mes efforts !
Wiley's book (3)
100_5668.JPG

Mon tour de ville

Il se passe toujours quelque chose de nouveau en ville. C'est l'occasion de prendre quelques photos et d'en rendre compte. Ce pourra être le point de départ d'un futur article...

Ici, je signale l'aménagement d'une base de loisirs (ci-contre) et la construction d'un restaurant.

On n'arrête pas le progrès

Les Français sont fascinés par les gadgets inventés par les Américains !

Au menu de ce numéro : le Square (appareil pour effectuer les paiements par téléphone) et le GPS sur le tableau de bord: comment avons-nous pu vivre avant ???? 

Square 

out of business (8)
 

C'est la crise !

Une rubrique dont on pourrait se passer mais qui est assez souvent fournie. En quoi ladite crise affecte notre quotidien ?

Dans ce numéro, il s'agissait de l'usine Sony de Carrollton qui supprimait environ la moitié de ses emplois...

 

Des emplois perdus, des commerces abandonnés...

 

Faut-il en rire ?

Humour américain pas toujours volontaire : je reste à l'affût...

 


 

Confirmation de l'ami Tim : ce barbier avait effectivement de l'humour...

  Tag

 

 

Il est déjà temps de préparer la suivante et ça n'est pas toujours drôle !

 

 Quel(s) intérêt(s) pour le blogueur ?

 

Washing-machine-Craker-Barrel.JPG    Désormais, cette activité est suffisamment motivante même si, en filigrane, demeure le prétexte initial (fournir des informations aux amis, à la famille..) .

    En effet, c'est une excellente raison de partir à la découverte géographique et historique de Carrollton, du comté de Carroll, de la Géorgie et des USA…


 

machine à laver et son essoreusse au-dessus

 

 

Chaque promenade est devenue un prétexte pour photos, documentation sur place et sur Internet. Citons en exemple :

Chattanooga : promenade

   

    Au travers du diaporama, c'est tout   un pan de la culture américaine qui est abordé : la rivière Tennessee, les ponts, le fameux steamer, la magnifique valse lente ... Encore un peu et je remets le chapeau de cow-boy de mon enfance !

   La photo suivante est un rappel humoristique du grand intérêt de ce peuple pour les armes. Étonnant pour un français !

   

 
Chattanooga-museum--1-.JPG
 Chattanooga scuplture

    Une indication pour les lecteurs français : les Américains sont capables aussi de coopération (la galerie d'arts), de nous donner des leçons en matière de cuisine (Mia Cucina), de culture (l'aquarium), d'architecture contemporaine (appartements collectifs).

    Je ne manque jamais de souligner la créativité : ici la sculpture est à l'honneur (avec une pointe d'humour) et même la danse.

 

 

    A noter que cette excursion avait été si riche que j'ai aussi pu compléter l'article sur la Guerre Civile tant ce lieu en est imprégné. J'ai ainsi l'impression de constituer ma propre encyclopédie...


   Il m'est apparu, au fil des articles,qu'un des aspects le plus important du blog est sans doute la découverte des gens.


Chacun y exprime  :


son talent

 

 

Les "biscuits" de Nona

 

 

Nona a ouvert la catégorie "cuisine".

Je lui rends hommage... parce que j'en veux d'autres !

 Biscuits-Nona--12-.jpg
Lincoln DDay 001

son histoire,

 


 

Lincoln, veteran of the D Day

 

 

Retrouver un héros, de la deuxième guerre mondiale à Carrollton, Georgie, pour un français de ma génération, c'est extraordinaire !

 son métier

 

Scott, luthier

 

 

Même l'atelier de Scott est la preuve de son talent !

 Luthier (4)

 

 

   Voir la suite...

 

 

Partager cet article
Repost0