Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 04:25

Petite ville situee a une heure de route de Carrollton, Cartersville a retenu notre attention : nous y sommes alles plusieurs fois rien que pour le plaisir... Alors le charme ?

 

Cartersville (1)Cartersville (4)

 

Beaucoup de monuments en briques rouges nous rappelant Columbus : Columbus 2 : tout rouge !

 

Celui-ci etait le palais de justice qui, apres la renovation en cours, deviendra le musee historique : bonne raison d'y retourner !

 

Cartersville (2)

 

Et le nouveau Palais de Justice qui l'a remplace :

 

Cartersville (3)

 

 

La ligne des toits me donne envie de jouer aux cow-boys : pan ! t'es mort !

 

Cartersville (8)

 

Magnifique theatre tant de l'exterieur qu'a l'inteirieur. Programmation : concerts, cinema...

 

Cartersville (6)

 

Sa petite gare juste au milieu du village.

 

Railway-station-Cartersville-1.jpg

 

La place ne manque pas pour se garer : pas tres original !

 


Cartersville

 

Mais quel est ce magasin qui diffuse de la musique ? Approchons...

 

 

Cartersville (7)

 

La radio locale, je n'y avais pas pense !

 

 

 

Cartersville by-night : pas mal, non ?

 

En savoir plus : link

Repost 0
Published by Americano - dans Georgia on my mind
commenter cet article
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 02:38

Nous étant déjà rendus à  Cartersville, un de nos projets était de visiter le

Booth Western Art Museum.

 

En ce qui concerne l'aspect musée, il est de facture contemporaine. Un grand nombre d'oeuvres ont été créées par des artistes encore vivants. Cette section contient principalement des sculptures :

 

Booth museum (2)

Bronze : la danse des paniers

 

Booth museum (3)

 

des peintures :

 

 

Booth museum (12)

 

Booth museum (7)

 

Booth museum (5)

 

La partie western est plutôt historique avec un fort accent sur l'aspect découverte de l'ouest. Amis des bons vieux westerns de votre enfance, vous allez rêver...

 

avec la diligence :

 

Booth museum (8)

 

une autre pour le plaisir :

 

Booth museum (11)

 

elle transportait passagers et courrier.

 

le bandit manchot :

 

Booth museum (4)

 

 

le cow-boy :

 

Booth museum (6)

 

 

sans oublier l'un de ses outils de travail premiers,: la selle.

 

Booth museum (10)

 

Celle-ci se trouve dans la section enfants du musée. Plein d'activités sont à  leur disposition.

 

 Booth museum (9)

 

et pour terminer l'art indien est fort présent, toute une galerie lui étant consacrée :

 

Booth museum (14)

 

Aucun rapport avec le nom du musée qui provient du mécène qui a créé le musée !

 

En savoir plus :

 

Consultez

- l'album du blog : art indien

- le site du musée : link

dont le diaporama sur la page d'accueil est particulièrement bien fait.

Repost 0
Published by Americano - dans Georgia on my mind
commenter cet article
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 19:43

Checkers (1)

Checkers

En français "jeu de dames" mais je laisse le nom pour ne pas les confondre. En effet, si par bien des aspects, les deux jeux sont similaires, ils n'en diffèrent pas moins par :

- le plateau : c'est un échiquier sur lequel on joue aux checkers ;

- le nombre de pions : 12 au lieu de 20 ;

- les règles de prise : on ne prend qu'en avançant aux checkers...

Pour connaître les deux, je préfère de loin les dames, beaucoup plus intéressant...

 

Checkers

 

Des jeux sont souvent à la disposition du public : à gauche sur la place principale de Newnam et à droite dans le restaurant Cracker Barrel.

 

En savoir plus sur les règles : link

 

Un solitaire original

    Cracker Barrel propose à toutes les tables ce jeu de solitaire. Il m'occupe bien à chaque fois que nous nous y rendons et, dois-je l'avouer à ma grande honte, je n'ai jamais réussi à finir avec une seule pièce...

 

Craker barrell game

Repost 0
Published by Americano - dans Loisirs
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 22:50

Un samedi matin par mois (2 en été), les musiciens "Blue grass" se rassemblent sur la place centrale de Newnan (Georgie) pour partager leur répertoire. A la recherche de musiciens, j'y suis donc allé.

 

L'atmosphère est détendue et on fait volontiers la place aux nouveaux arrivants. Après cette matinée, je n'arrive pas encore complètement à comprendre ce qu'est le bluegrass tant on voit des inspirations différentes. Par contre, il semble que les instruments soient principalement :

- guitare (en grand nombre ce jour ! ),

- mandoline, américaine bien entendu ; plusieurs musiciens sont venus essayer la mienne...

- le banjo ;

- la contrebasse ;

- l'harmonica ; il en faut un pour chaque tonalité...

- le violon.

 

Picking on the square

 

Nous étions deux égarés : un joueur de xylophone thai et moi avec mon accordéon. J'avais quand même eu la bonne idée d'apporter ma mandoline...

 

Picking on the square (6)

 

Bon moment de découverte. On y retournera....

 

Picking on the square (4)

 

J'ai appris, entre autre, que ce genre de rassemblement se pratique également dans d'autres villes. Alors si vous êtes tentés par l'aventure, consultez : link

 

L'actualité du blue grass, c'est aussi des "jams" organisées chez un copain. La dernière que j'ai vécu s'est déroulée près de Newnan dans un décor très agréable : jugez plutôt...

 

Et puis on partage aussi le repas. Ici, cela s'appelle "pot luck". Il y a toujours beaucoup plus que ce que l'on peut ingérer mais c'est très sympa. Reste à faire pénétrer un peu le vin. Je m'y emploie !

Repost 0
Published by Americano - dans Musique et danse
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 22:20

ou plutôt, à l'objectif de l'appareil photo. Bill qui nous a fait une démonstration de ses talents avec  Appeaux de dinde espionne son patrimoine cynégétique. Ce n'est pas gratuit bien sûr mais pour le coup, c'est inoffensif.

Premièrement : se doter d'un appareil ad-hoc que l'on fixera en bonne place.

 

Bill's camera

 

   Cet appareil photo se déclenche lorsque quelque chose est en mouvement. Pour éviter les photos à répétition sans intérêt, il peut se régler et ne se déclencher qu'après qu'un certain temps se soit écoulé. Il prend des photos de jour et de nuit. Les photos sont enregistrées sur un carte mémoire puis visualisées sur tout support : l'appareil, une imprimante, un ordinateur. Et là, bonjour les surprises !

 

Voici une première série :

 


Deers

 

   Pour attirer les chevreuils, Bill a installé une mangeoire et ça marche ! Ici le chevreuil vit près des hommes et il y en a de grandes quantités. Avec la dinde, c'est le gibier préféré de Bill...

 

Wild turkeys

 

Qu'est-ce que je disais ? La dinde !  Ah oui, ça vit aussi en liberté ?

 

Turkey and raccoon

 

Si La Fontaine avait été Américain, il aurait pu nous écrire une belle fable :

La dinde et le raton laveur

Maître raton affamé, sous une mangeoire, vit

Qui donc se préparant pour la photographie ?

Dame dindonne ...

 

Je laisse le soin aux volontaires de continuer ce monument de la poésie française...

 

Revenons à nos moutons...

 

Crows

 

heu... les corbeaux plutôt ! Zut encore La Fontaine ! Passons...

 

Raccoon

 

Maître raton laveur trotte dans le noir

Noir dans le gris du soir

 

La poésie n'étant pas mon fort, je retourne faire de la musique...

Repost 0
Published by Americano - dans Loisirs
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 03:18

Encore une recette de Nona !

Cette fois-ci, intéressons-nous à l'emblème de la Georgie : la pêche. C'est une recette facile à exécuter et qui ne demande pas de gros moyens...                                                                                                                   
Peach pie (1) 

Ingrédients :
    1/3 cup de sucre
    2 cups 1/2 farine
    3 cuillers à soupe de shortening
    2 boites de pêches
     beurre
     cannelle
     1/3 cup d'eau pour la pâte

La recette peut servir avec d'autres fruits : pommes, myrtilles, mûres

Dans une assiette, disposez la farine. Ajoutez du "shortening".
Pour moi ça ressemble à du saindoux... (Peut-être qu'une autre matière grasse ferait l'affaire. Nona utilise la version végétale...)



Pétrissez la pâte du bout des doigts (voir vidéo) en ajoutant l'eau petit à petit.

Peach pie (4)








Faire une boule sur laquelle vous saupoudrez de la farine.











Peach pie (5)
 
Aplatissez la pâte au rouleau pour faire une galette d'environ 4 mm d'épaisseur.

Peach pie (6)
Graissez le plat à four.














Peach pie (7) Découper la pâte pour garnir le pourtour du moule.

Peach pie (10)

Ajoutez les pêches avec leur jus puis saupoudrez-les de sucre.


En cette saison, Nona s'est servie de pêches en boite. Les pêches nature évidemment, c'est encore meilleur !











Peach pie (11) Découper la pâte en lanières d'environ 1,5 cm de largeur puis disposez-les une par une à la surface.

Peach pie (18)Ajoutez des petits cubes de beurre.
Saupoudrez

Enfilez le moule dans le four préchauffé à 180 degrés.

Laissez cuire 45 minutes environ. Le dessus doit être doré...












                                                                                              Et ?

Peach pie
A déguster tiède avec de la glace à la vanille...

Merci Nona !!!

Repost 0
Published by Americano - dans Fiches cuisine
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 20:51
Lors de l'exposition à la bibliothèque de Carrollton, j'ai fait la rencontre de Curtis Spivey qui m'a indiqué qu'il possédait une collection personnelle et qu'il serait ravi de me la présenter. Aussitôt dit, aussitôt fait !

Il s'agit en fait de l'héritage de sa mère. En 1958, sa famille s'est pourvue de couvertures électriques et tous ces quilts ont été emmagasinés. Lors de la disparition de Jeannette, Curtis et Donna, sa femme, ont eu la surprise de redécouvrir toute la collection, soit 30 quilts.

Tous ont été répertoriés par les archives nationales de Georgie. Ils ont été datés, l'archiviste connaissant la date de production des tissus. Leur valeur marchande a aussi été appréciée.

Quilt collection Spivey (15)
L'archiviste utilise un formulaire pour répertorier chaque quilt avec le nom du modèle, la taille du quilt et la date approximative de fabrication.


 Ces quilts étaient l'oeuvre collective de femmes qui se réunissaient pendant leurs temps libres. Certains étaient faits en témoignage d'amitié (friendship quilt) pour l'une d'entre elles. Chaque amie faisait une partie puis on procédait à l'assemblage de toutes les parties. C'est le piecing.
Ci-dessous un quilt fait pour le diplôme de fin d'études à la High School (équivalent du bac) en 1935.

Quilt collection Spivey (3)Le modèle de base.... Ici, les deux amies ont cousu leur nom sur leur partie. Jeannette conserva ces pièces car le quilt ne fut jamais terminé...

Un autre qui fut terminé :

Quilt collection Spivey (4)
A noter que ces quilts étaient toujours faits à partir de tissus récupérés : morceaux restant de la fabrication d'un habit, vieux habits.... et si l'on n'avait qu'un tas de petits morceaux dépareillés, qu'à cela ne tienne ! On fabriquait un "crazy quilt" !

crazy quilt 1940

Quilt collection Spivey (10)

Un certain nombre de quilts étaient fait à partir de modèles traditionnels. Chacun portait un nom :
empreinte de dindon


Quilt collection Spivey (6)
anneaux de mariage (environ 1935)

Quilt collection Spivey (1)
panier de fleurs (environ 1935)

Quilt collection Spivey (8)
pavage de briques (environ 1935)

Quilt collection Spivey (11)
La couture du dessus en éventail est particulièrement réussie : c'est ce qu'on appelle le quilting.

pavage (environ 1880) ; La datation a été facilitée par le fait que le tissu au dos de celui-ci était fait par une unique fabrique situee en Alamance (Caroline du Nord).

Quilt collection Spivey (2)

Celui-ci a été fait pour le mariage de l'arrière grand-mère de Curtis : Sally Eula Jones Shackleford qui épousa Richard Jones Shackleford. Ci-dessous les mêmes 50 ans plus tard.

Quilt collection Spivey
et l'armoire qui leur a appartenu...

Quilt collection Spivey (9)
Le métier à quilt était composé de 4 barres régulièrement perforées pour former un cadre qui était suspendu au plafond et descendu à chaque séance de travail "quilting bee". Des chevilles mobiles permettaient d'adapter sa forme au futur quilt.
Celui-ci était enroulé au fur et à mesure de son avancée.

Quilt collection Spivey (7)

Repost 0
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 00:29
Ce n'est pas une blague ! C'est une vraie idée glanée dans un restaurant d'Atlanta !

Je n'ai pas de recette précise. Aussi je compte sur chacun pour essayer et faire des retours pour préciser les proportions...

Voici ce que j'ai fait :

un concombre :
Cucumber

1 - le peler
2 - enlever les graines du milieu après l'avoir coupé en deux dans le sens de la longueur ;
3 - le découper en petits tronçons pour faciliter le mixage
4 - les mettre dans un mixer et réduire le tout en bouillie ; pour faciliter, le mixage, ajouter un peu de limonade.

Ajouter de la limonade à votre convenance et servir frais...

Bonne dégustation !
Repost 0
Published by Americano - dans Fiches cuisine
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 00:42

Tout au long des photos s'entassent quelques objets du passé dont je ne sais trop que faire. Alors pourquoi pas les exposer dans mon musée personnel ? Et entre nous, en photo, ça prend moins de place qu'en nature !
1 - Allez on commence... avec ce vieux bus photographié sur une pelouse de Carrollton.

Bus 1950

   Qu'attend-il ? Peut-être son heure de gloire comme celui-ci que nous avons trouvé à Columbus ? Columbus 3 : promenades

205 2145
2 - Dans le magasin de pommes d'Alijay, nous avons trouvé ce vieux pressoir. A pommes, peut-être mais pas sûr car la propriétaire est une collectionneuse d'objets anciens. En voici quelques autres....

Cash register
3 - N'est-elle pas magnifique cette vieille caisse enregistreuse ?



WashboardWashing machine
 
4 - La lessive (ou la bugada pour les Provençaux ayant des difficultés avec le français!)
A gauche, la planche à laver que les musiciens ont rendu célèbre sous le nom de "wash-board en en faisant un instrument de percussion. Une démonstration ? link
A droite, l'ancêtre de la machine à laver avec l'essoreuse au-dessus.

 

Washing machine

 

5 - Et celle-ci n'est-elle pas plus ancienne ?


Spinning wheel
6 - Trouvé dans une chambre de la grand-mère de Cessany, ce vieux rouet. Différent de celui que je connaissais où l'on se tient assis tout en mettant la roue en branle à l'aide du pied. En effet, il est impératif pour celui-ci d'être debout et de lancer la roue avec une main pour revenir filer de l'autre côté. L'engin étant de taille respectable, l'utilisateur est contraint de marcher sans arrêt d'où son nom : " Walking spinning wheel".

 

Socks-engine.JPG

 

7 - Cette machine est restée dans le bâtiment où elle a été utilisée à Carrollton. Elle servait à fabriquer des chaussettes/socquettes.

 

Spikes.JPG

 

8 - Don de Scrapbin : ces "spikes" sont des clous destinés au maintien des rails sur les traverses. Peut-être ont-ils été enfoncés par John Henry ?

 


Repost 0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 23:07

C'est en déménageant la bibliothèque de Cessany que je suis tombé par hasard sur :

The sacred harp (1)
ce livre. La belle affaire que de traverser l'atlantique pour trouver un livre dans une bibliothèque ! Ouvrons...

205 2362
Il est rempli de partitions (chants religieux) mais l'originalité en est que les notes ne sont pas rondes comme les nôtres mais qu'à chaque note correspond une forme différente d'où le nom de l'article.

Shaped-notes.jpg
Les notes ont le même nom que les nôtres, ce qui n'est pas le cas dans la tradition anglo-saxonne (système A B C...).
Alors la différence ? Elle est de taille puisque ces notes ne correspondent pas à des hauteur fixes (celles du diapason) mais à la hauteur fixée par le chef de choeur. Les notes indiquent plus des intervalles que des hauteurs précises.

Un peu d'histoire :
Le chant "shape-note" est un ancien type de chant sacré interprété "a capella". Cette musique typiquement américaine est un produit du mouvement de l'École du chant qui débute au 18 ème siècle en Nouvelle-Angleterre.  Des maîtres à chanter vont de villes en villes enseigner les rudiments de musique et vendre des livres de partitions. La notation européenne était adoptée dans le nord mais le "shape-note"  se répand dans le sud  et dans les nouveaux états.
Cette tradition était restée vivante dans les églises rurales, les palais de justice et d'autres places de rencontres. Elle revit maintenant dans le pays tout entier qui apprécie la beauté de ses harmonies, sa poésie et le plaisir de la chanter.
Cette musique est basée sur des airs traditionnels et des chants religieux. Certains morceaux sont des poèmes (Isaac Watts, John Newton...) mis en musique. Dans les années 1800, il y avait des douzaines de livres qui y étaient consacrés y compris le livre qui est en photo. Celui-ci a été constamment réédité depuis 1844...

Voici un exemple vivant d'utilisation : link

Un peu de technique :

shapenote1 001
La partition présente les 4 voix habituelles d'un choeur. Les 4 portées sont reliées.

shapenote2
On retrouve les mêmes valeurs de durées que dans la notation habituelle : croches, noires. Les rondes et blanches sont évidées. Chaque note peut-être pointée. Les barres de mesure sont présentes.
Petit détail : les points de renvoi figurent dans chaque interligne.

shapenote4

Les clés sont les mêmes ainsi que les armatures, les silences. Les signes de mesure sont identiques ; j'ai vu apparaître une mesure à 6/4 peu habituelle pour moi...

shapenote3

Quelques commentaires de mon ami Franck :
"I only know a little of what you ask.  I don't understand the musical notation very well, but enjoy singing these
old-fashioned harmonies.  The Sacred Harp hymnal is the tradition shape note hymnal for the tradition that still exists in northern Georgia and Alabama, and there are singing conventions in that area 2-3 every weekend, so you should go experience it while living there.  Anybody is welcome.  You just choose which voice you want to sing.  Cessany can
explain the seating in a square to you.  "


Enfin Christina Wright nous renvoie vers un site assez bien documenté sur la question :
"There are many people in your region of the country who are steeped in Shape Note Singing.   To find out the answers to your questions, and to sing along with them, go to : http://fasola.org/  "

Personnellement,  je ne suis toujours pas certain d'avoir bien compris l'intérêt d'avoir changé seulement la forme des notes sans chercher à aller plus loin... et  vous ?

Repost 0
Published by Americano - dans Musique et danse
commenter cet article