Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 00:07
Comme signalé précédemment, la valse est un élément important du paysage dansant américain. Elle est partagée par plusieurs traditions : country, contra, cajun. Maîtriser la valse est donc primordial si l'on veut faire bonne figure et ne pas s'ennuyer pendant tous ces morceaux.
Pour la deuxième fois, nous avons décidé de particper à un week-end animé par Richard Powers, professeur à l'université de Stanford en Californie où il enseigne et étudie... la danse. link
C'est donc à un expert que nous avons confié notre apprentissage ce week-end. link
Avec l'inévitable album de photos familial : on est aux USA ! link

Nous nous sommes rendus dans le Kentucky (presque 6 heures de route) dans la petite ville de Berea. Peu à signaler sur la ville elle-même si ce n'est ce magnifique hôtel-restaurant.



et la présence au centre ville de nombreux artisans.

Nous avons pu constater rapidement que nous étions remontés vers le nord car la température, elle, a soudain descendue.

Le cadre : une très belle salle avec un parquet.


C'est le Lexington Vintage Dance Society qui organisait et on peut dire que tout avait été fait pour rendre le week-end sympathique : sono, boissons, buffet avec possibilité de repas le samedi midi.

Les piles de mon appareil photo ayant rendu l'âme, je me contenterai de vous renvoyer vers une video tournée par Richard Powers et sa partenaire habituelle.

Nous avons consacré une bonne partie du temps à étudier le cross-step waltz. Très intéressant et innovant : link

Autres danses abordées : polka, rotary waltz, mazurka (mais oui, même ici !) et ...la maxixe dont je connaissais le nom mais n'avais jamais vu de chorégraphie. Pas de lien video car ce que j'ai trouvé est trop disparate pour être significatif.
Faute d'image, vous aurez le son ! La sorella que certains d'entre vous ont dû chanter dans leur jeunesse....




Partager cet article
Repost0
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 19:10

En complément des stands et des démonstrations d'artisanat et des buffets-buvettes (voir Fall Festival 1), un spectacle permanent se déroule sous un immense hangar.



Assis sur des bottes de paille, les spectateurs ont tout loisir d'écouter des orchestres locaux :



d'applaudir les Morris Dancers





d'admirer les danseuses de Garland (ça n'est pas sans rappeler le folklore provençal...)


de s'enthousiasmer pour la démonstration de rappersword



A l'écart de la scène principale, d'autres artistes de talent se produisent. Ici, Anne Lough link et son mari chantent une ballade. Elle s'accompagne de l'autoharp.


Tout le monde n'a pas la scène qu'il mérite, dommage...

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 00:23

Durant le premier week-end d'octobre se déroule tous les ans, à la Folkschool, Fall* Festival. C'est un évènement important pour la région tant au niveau des acteurs qu'au niveau de la fréquentation. Les parkings sont bondés.

* Les Américains utilisent Fall plutôt qu'Autumn...

Il faut dire qu'il y a beaucoup à voir, écouter, déguster... et je peux témoigner qu'une seule édition ne permet pas d'appréhender la totalité...

Si l'on est d'allure flâneuse, on peut déambuler tout au long des sentiers pour admirer les dizaines d'exposants de toutes sortes. Quelques stands ont retenu mon attention :

gourdes découpées

peinture gravée


gourdes décorées

verre coloré


balais

 

Fall-2010.JPG

Poterie 2010

 

Et lorsque vous serez fatigués, il vous sera aisé de trouver à vous restaurer tant les buffets sont nombreux et divers.

On vous met l'eau à la bouche ?

le méchoui local avec... un cochon !


des montagnes de pop-corn

C'est l'occasion pour de multiples associations de gagner un peu d'argent. Ici, les danseuses de "Garland" nous ont préparé des cookies de différentes saveurs.  J'ai un faible (pour les cookies évidemment !)...

Des animateurs de la Folkschool procèdent tout au long du festival à des démonstrations de leur art.

le fabriquant de balais


Rag rug (2)  tapis tressés

 

Suite : Fall Festival 2

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 12:47

La saison s'y prêtant voici un essai international de poésie. Toute proposition dans une autre langue est bienvenue.


Chanson d'automne
Paul Verlaine 

 Les sanglots longs
 Des violons
  De l'automne
 Blessent mon coeur
D'une langueur
  Monotone.

 

 Tout suffocant
 Et blême, quand
  Sonne l'heure,
 Je me souviens
 Des jours anciens
  Et je pleure,

 

 Et je m'en vais
 Au vent mauvais
Qui m'emporte
 Deçà, delà,
 Pareil à la
  Feuille morte.

 

















Autumn Song                                                  Paul Verlaine

                                                                                                                             trad : Isabel

 

                           Long sighs

                           Of autumn

                              Violins

                        Pierce my heart

                            With drear

                           Melancholy.

 

 

                              All pale

                        And faint, when

                         Tolls the hour,

                           I remember

                         The old days

                             And I cry.

 

                         And I am borne

                          By the ill wind

                            Blowing me,

                        Hither and thither,

                                  As if

                                         A leaf dead.   

 

 

 

 

Осенняя песня

 

Осени сонной

Плач монотонный,

Скрипок нытье

Не укачает

Долгой печалью

Сердце мое.

 

Времени ход

Слышу, и вот

Нечем дышать,

Вспомню свои

Прошлые дни -

Плачу опять;

 


К ветру в объятья

Брошусь опять я,

В холод и свист -

Пусть меня кружит

Словно ненужный

Умерший лист.

 

 

                                                                                                                                 Trad : Hélène


 


 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 19:52
La sculpture est très presente dans les rues :






Pas mignon ce p'tit bonhomme ?

et devant le musée





Nous l'avons bien visité mais hélas, les photos étant interdites, il vous faudra vous contenter du site : link

Evidemment, je n'ai pu résister au plaisir de photographier quelques maisons même si les conditions de lumière n'étaient pas idéales !





Remarquez au passage les efforts qu'il faut faire pour avoir des clichés présentables sinon, vous pourriez avoir ça !


des fils aériens à profusion...

UN effort de la ville dans les carrefours :


sinon d'habitude les feux tricolores se balancent soutenus par des cables eux-mêmes rattachés à d'autres. La jungle, quoi !

Désignée comme site olympique, la ville de Columbus, pour honorer l'évènement, a construit une promenade de 15 miles le long des berges de la rivière.



C'est un endroit très agréable à fréquenter, de jour comme de nuit, seul ou en famille. On peut marcher, courir ou  pratiquer toutes sortes de sports sur roues. Voitures interdites !



ou écouter de la musique....


Comme il nous a bien fallu manger, nous sommes allés à .... la gare routière !




Désaffectée,elle a été réaménagée en restaurant. Un vieux bus dont un côté a été découpé sert même de salle à manger !



Le décor est très sixties.



Le repas ? Heu... sujet suivant !



Dans la journée, la ville n'est pas très vivante excepté ce musicien qui faisait une jam session improvisée avec un harmoniciste de passage. Par contre, la nuit est très animée et de nombreux cafés accueillent des groupes musicaux de tous genres. On peut danser à plusieurs endroits (prévoir boules Quies).

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 10:04
En effet, ce qui saute aux yeux dans la partie historique de la ville, c'est la présence très importante de la brique dans la construction. L'explication nous est fournie par un des nombreux panneaux à disposition des touristes : la rivière Chattahoochee a laissé pendant des millénaires de l'argile sur ses berges. Il ne restait plus qu'aux entrepreneurs à la collecter et la faire cuire dans des fours tels celui-ci :


et construire leurs entreprises :




Beaucoup étaient des filatures de coton (production proche). Comment s'étonner des lors que, pendant la Guerre Civile, Columbus soit devenu la principale ville de production de la Confédération ?
De nos jours, Columbus reste un centre important de fabrication de nos fameux Jeans.



Beaucoup d'usines étaient alimentées par la vapeur provenant de ces chaudières



Tandis que d'autres fabriquaient de l'électricité :



Les ouvriers vivaient sur place et les heures d'entrée et de sortie étaient annoncées par la cloche,


La plupart de ces bâtiments ont été restaurés et réutilisés de manière judicieuse : bureaux, logements, Office de Tourisme, Université...




Même certaines rues étaient pavées de briques !


En voir plus ?


      
Il y en a même un qui s'est rendu coupable de trahison... quoique...

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 17:59

 Columbus*, a la frontière sud-ouest avec l'Alabama est une ville qui a connu son heure de gloire au XIX ème siècle à l'ère industrielle. Mais voyez plutôt.

Au début était la rivière Chattahoochee (link).


Les pionniers se sont vite rendus compte :
- qu'à cet endroit elle accusait un fort dénivelé propice à l'exploitation de sa force motrice ;
- qu'elle était navigable depuis la mer jusqu'à cet endroit permettant l'importation des matières premières et l'exportation des produits finis....



ce qui explique la présence d'un barrage,



d'un site industriel conséquent (ici une toute petite partie)



exploitant la chute d'eau ainsi créée.

La ville rend hommage à cette eau précieuse qui est partout présente sous forme de fontaines ou de cascades :





































et pour finir la plus originale (à mon goût), une fontaine pour hommes et bêtes : la grande vasque pour le cheval, la moyenne pour l'homme et en bas, celle de son chien. Il paraît qu'il y en avait plusieurs de la sorte dans la ville...


* Columbus, Americus ( Americus ), ... les hardis pionniers avaient sans doute mieux à faire que de chercher des noms de ville un peu plus originaux. D'autant qu'en Georgie on trouve également Rome, Athens, Macon, Dublin, Manchester....


Partager cet article
Repost0
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 13:53
Petit festival en Caroline du Nord, il se caractérise par le fait que l'organisation est coopérative tout au moins en ce qui concerne la programmation. Cela génère une bonne ambiance...
et tout d'abord le cadre :



Blue Ridge Mountains (partie des Appalaches) abrite ce camp de vacances. Les dortoirs sont dans des bâtiments en bois (cabins). C'est un peu sommaire mais on n'est pas là pour dormir !




Le programme étant à la libre appréciation des participants, on peut faire ce que l'on veut : se baigner, canoter...






et même danser dans le gymnase... Beaucoup de participants viennent principalement pour les moments de contra...



 C'est pourquoi nous n'avons pas eu une grosse participation pour l'atelier de danses francaises consacré à la bourrée et à la mazurka. Qu'à cela ne tienne, cela a été un succés.



et si l'on est fatigué, on peut même monter sur scène pour  accompagner les musiciens. J'ai apprécié parce que ce n'est pas courant....

On est revenu avec plein d'idées pour la prochaine édition !!!

Partager cet article
Repost0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 00:48
A mon retour de vacances, je l'ai trouve planté dans le gazon en face du gymnase où je vais jouer au tennis de table. Qui ? Lui.... enfin le wet park aux dires de mon interlocuteur (cf video ci-dessous), ou le water park suivant l'article du Times Georgian. Je ne trancherai pas dans cette question de vocabulaire...



Le même en activité



et présenté par la presse :



Bradtley (celui qui essaye de comprendre mon anglais dans la video), à propos de l'utilité de cette installation, m'a expliqué qu'en fait la dépense d'énergie était peu importante vu que l'eau était en permanence recyclée et qu'au lieu d'être emmenés, aux frais de la ville, au parc aquatique de Carrollton pendant les vacances, les enfants pouvaient trouver cela sur place. Ca se discute ? OK pour ceux que ça intéresse, je vous transmettrai son email...
Partager cet article
Repost0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 18:28


     Je suppose que ce genre de panneau  lumineux clignotant est là pour le folklore : au pays de la voiture, le piéton doit être jeune et alerte car il n'a que peu de temps pour traverser. Avis aux visiteurs marcheurs...

     Si dans les grandes villes les trottoirs sont présents et assez larges pour la circulation piétonne, dans les petites villes cela devient plus aléatoire. On en a quelques uns au centre ville de Carrollton.Sidewalk







 mais dès que l'on s'éloigne un peu, il n'y a rien pour le piéton entre la chaussée et le fossé. Marcher en ce cas, n'est pas agréable et dangereux de surcroît...




   Évidemment on pense à l'équivalent de nos sentiers de randonnée. Très peu d'organisation de cette activité. Les lieux de marche sont souvent des créations privées :

Southwire track
Ici, le sentier de l'usine Southwire : quelques centaines de mètres....

Trail Midway (1)
Ici, l'entrée du sentier de l'église Midway : 1 mile...

Trail Midway
sur le sentier ... de la guère !

     On peut aussi marcher tout au long du sentier de Buffalo Creek tout en découvrant le passé... Buffalo Creek : un jardin pour tous

   Pour l'instant donc beaucoup de frustration à l'exception de  Columbus 3 : promenades . On peut rêver de l'Appalachian Trail qui parcourt toute la montagne mais c'est une autre paire de manches ! Voyez plutôt : link

   Toutefois, une petite escapade n'est pas impossible puisque ce sentier prend fin en... Georgie !

Partager cet article
Repost0