Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 14:24

Bonne question de Kiki ! C'est tout simplement un instrument de musique. A cordes, donc famille de la guitare du violon pour les plus connus. Dans notre région, comme dans pas mal d'endroits aux USA, on pratique d'autres instruments un peu moins connus : banjo, mandoline et ... les dulcimers.
Arrêtons-nous sur ces derniers qui, pour certains folkeux de mon entourage, ne sont pas sans rappeler l'épinette des Vosges. Le dulcimer pratiqué dans les Appalaches est le "mountain dulcimer". Posé sur les genoux, on en joue en grattant les cordes à l'aide d'un plectre (ou mediator). Le placement des doigts sur le manche permet d'exécuter une mélodie tout en faisant des accords.



Voir une démonstration : link


et un extrait de concert au festival Fall 2011 :

 

 

 

 

Cet instrument se distingue du "hammer dulcimer" qui, lui, est frappé à l'aide de petits maillets: il n'est pas sans nous rappeler le cymbalum des pays d'Europe de l'est...



Un petit air ? Pourquoi pas !   link
Un autre conseillé par Cessany :link

Ces instruments populaires étaient souvent fabriqués par les musiciens et sont facilement transportables. Le premier sert très souvent pour accompagner le chant de l'instrumentiste.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 17:21
Je vous ai déjà parlé de cette institution lors de précédents articles* mais aujourd'hui, nous avons décidé de faire une visite extérieure : il fait beau. Allons-y !
Tout d'abord, une vue panoramique des anciens locaux. Magnifique le cadre, non ?


A droite de la route, un panneau nous indique de faire attention aux enfants : la Folkschool va héberger un camp d'été qui leur est destiné (de 7 à 17 ans) à partir de demain, pendant une semaine. Tout au long de celle-ci, ils pourront expérimenter plein d'activités traditionnelles : cuisine, danse, contes, tissage, poterie, dulcimer, sculpture sur bois pous n'en citer que certaines. Evidemment chaque soir sera l'occasion de pratiquer la contredanse !
En savoir plus : link



L'ancienne salle de danse. Celle-ci est réservée maintenant à la pratique du clogging.


Nous croisons le "May Pole". Il faudra que je trouve les explications aux nombreux points communs entre les traditions des Morris Dance et nos traditions provencales... Celle-ci n'est qu'un exemple...





Parmi les activités de la Folkschool, le jardinage occupe une belle surface. On y trouve des légumes, des herbes aromatiques, des baies,


ici des framboises,


sans oublier un complément essentiel aux cultures : l'élevage d'abeilles.
Il y a volonté de préserver un patrimoine en enseignant la pratique des techniques et en mettant l'accent sur l'aspect environnemental.

La culture de "gourds" est une pratique courante et quand on peut l'associer à la protection des oiseaux, voilà ce que
cela donne..

.





Près de la rivière, on a aménagé un sentier de découverte dénommé "Rivercane walk". Mais pourquoi donc ?






  Et bien voilà la fameuse "rivercane" qui s'apparente à notre canne de Provence, n'est-ce pas. Le sentier pourvu de panneaux explicatifs nous indique que les Indiens s'en servaient beaucoup, entre autre pour faire des sarbacanes...


Un artiste local s'est inspiré des thèmes indiens pour réaliser quelques sculptures...








*

























     





















J'espère que vous avez apprécié tout comme nous cette petite promenade bucolique.
A bientôt pour d'autres aventures à La Folkschool !

*
Enseigner à la Folkschool,
The folk school
Partager cet article
Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 12:14
Aujourd'hui 6 juin 2009 est le 65ème anniversaire du débarquement de Normandie et le hasard a fait que notre famille a pu évoquer cet évènement. Cessany, profitant de ses vacances pour mettre un peu d'ordre dans ses documents, a retrouvé 2 articles consacrés à l'arrière-grand-père de son fils. Le premier date du 16 juin 1945.  L'autre ne peut être daté. Il ne de même pas possible d'identier les journaux dans lesquels ils sont parus...
Ils relatent les faits d'armes du Colonel Glyne M.  Jones lors de la deuxième Guerre Mondiale.
Pour ceux que l'anglais rebutent, voici quelques faits :
- Direction des planeurs et avions pour convoyer les fournitures (munitions, nourriture, essence..) sur le front ;
- Campagnes en Tunisie, Sicile, Naples, France, Hollande, Allemagne ;
- Lachers de parachutistes ;
- Rapatriement des blessés ;
- Invention du sytème de largage des planeurs permettant de les utiliser plus d'une fois ;
- Parachutage de fournitures pendant la bataille de Bastogne ;
Comment s'étonner que cet homme ait été décoré à la fois par les USA et... la France !






Chapeau... avec une dernière photo pour la route :



A Carrollton, les morts de la deuxième guerre mondiale sont honorés par une simple plaque devant le tribunal. Je n'ai pas vu ici l'équivalent de nos monuments aux morts...




Ce sera ma petite contribution à ce rappel de cet évènement majeur

Une autre contribution nous est apportee par la responsable du marche de Carrollton. Sur son site personnel, elle rend hommage a son pere qui a joue un role important lors de la liberation de Paris en 1944. A decouvrir...
link


Partager cet article
Repost0
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 14:54


Un abri de jardin ? Avec tout le fatras habituel (brouette, tondeuse, outils et objets inutilisés) ? Bof ! On connaît... sauf que ... ce jour-là, à mon arrivée, quelque chose s'envole sous mon nez !

La stupeur passée, je regarde un peu plus près...



D'une vieille boite à chaussures sortent quelques brindilles... Approchons...



C'est bien ça : une maman a profité de la tranquillité du lieu pour faire son nid !

Grimpons sur la cantine qui m'a servi a emmené mon fourbi aux USA pour voir la situation d'un peu plus près...



5 oeufs tous blancs sont disposés au fond du nid. Mais ne nous éternisons pas : ils ont besoin de la chaleur du ventre maternel. Et après quelques jours (combien, j'en sais rien, on n'est pas en leçon de sciences !)...



Ils sont là : je n'arrive jamais à les photogrpahier avec la mère qui doit avoir ses pudeurs !



A moins qu'elle n'aie pas le temps de se faire belle, trop occupée qu'elle est à nourrir tout ce petit monde...



Mais aujourd'hui, le nid est désespèrement vide ! Mais pas le local car j'entends puis vois rapidement un jeune qui essaye de se sauver en se cognant à la vitre...


Il prend un moment de répit dans un coin de l'abri et je fais de la gym pour le photographier....



Quelle famille ! Il boude au lieu de regarder l'objectif...

Je l'aide à gagner la sortie. Bye, bye petit oiseau, je ne sais même pas ton nom !



Partager cet article
Repost0
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 13:55
Pour les plus anciens d'entre vous, cela évoquera un fameux film des années 60 avec une célèbre Madame Robinson...
Pour les autres, précisons qu'il s'agit de la remise des diplômes obtenus par les élèves de High School, l'équivalent de notre lycée. Petite différence, la scolarité se déroule en 4 ans alors que la Middle School (notre collège) s'effectue en 3... Pour ce qui est du diplôme lui-même, il semble qu'il y ait une certaine similitude avec notre baccalauréat ; contrôle continu et examen final. J'investiguerai toutefois un peu plus sur les conditions dans lesquelles se passe l'examen. Je subodore que j'aurai des remarques sur les conditions de passage...
Les images et photos qui vont suivre ont été prises lors de la cérémonie de la High School de Villa Rica en mai 2009, dernier jour de l'année scolaire.



Tout le monde arrivant en voiture, il faut bien de l'organisation pour réguler tout ce trafic avec les inéluctables problèmes de stationnement y afférent...



Arriver tôt pour avoir une place assise sur les gradins du stadium permet d'assister à la mise en place : l'orchestre se prépare...



On peut se procurer un programme...

La cérémonie peut commencer avec l'arrivée des lycéens d'un côté (300 cette année) et des professeurs de l'autre...


chaque famille hurlant au passage du membre diplômé....



On échappe ni au serment d'allégeance ni à l'hymne national....

S'enchaînent les traditionnels discours : celui d'un garcon puis d'une fille.



 A l'appel de son nom, chacun monte sur l'estrade pour recevoir son diplôme. Tout cela dans l'ordre et la disicpline, on n'est pas en France nom d'un chien !






Certaines familles laissent s'envoler des grappes de ballons....




et la cérémonie se termine par la sortie des lauréats au milieu d'une haie d'honneur des professeurs.


s'ensuit une gentille cohue (les Américains ont des moments inorganisés, planifiés, c'est tout) où l'on se congratule ("hug"). Certains s'autorisent à laisser éclater leur joie.


  Vous avez échappé :
- au changement de côté du ruban couvrant la coiffe : ça indique que l'on est diplômé
- à 300 remises de diplômes (moi pas !)
- au lancement des coiffes à la sortie de la haie d'honneur...

C'était beau comme l'antic (ou antoc je sais plus).

A noter que Cessany, pas folle, m'a laissé y aller seul . On s'est retrouvé dans un restaurant du centre ville où le père du récipiendaire nous offrait un délicieux repas.



C'est quand même la partie la plus exitante de la journée !
Sur la gauche : votre serviteur, la grand-mère du diplômé, son mari, l'hôte
Sur la droite : Cessany, la soeur du diplômé, sa maman, Brant (l'heureux élu) et sa girl-friend.

Repas chaleureux terminé comme il se doit par un gâteau de circonstance.


La raison de notre présence en ce lieu : Cessany et Yvonne, la maman de Brant, sont amies depuis plusieurs années.

De l'avis d'Yvonne, Cessany et moi-même, nous avons affaire à une belle opération commerciale dont le coût n'est pas négligeable pour les familles : uniforme, couverture du diplôme et même pour certains achat d'une bague : ci-dessous, Cessany nous présente les siennes (College, High School).




C'était la rubrique mensuelle : vous pouvez le faire une fois dans votre vie.


Partager cet article
Repost0
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 14:15

Je suppose que le titre ne vous dit rien...  Rassurez-vous : il y a peu, moi non plus !
Aux Etats-Unis, on essaye de mettre en valeur chaque communauté. La fête de fin d'année* est l'occasion d'honorer Hawai (50 ème état de l'Union). A vrai dire, à part le titre, je n'ai pas bien vu ce que Hawai tirait de cet évènement...
Ce jour, seuls les enfants de pre-K (moyenne section de maternelle) étaient partie prenante.

Sur l'aire de jeu réservée habituellement aux classes, les enseignants dressent des "stands" où les enfants vont librement.


Le coin bulles de savon



On peut se faire maquiller....



Il ne manque que le cocotier !

















L'eau est bien présente, hélas, elle n'est pas salée !


Les artistes en herbe peuvent s'exercer...


et les plus audacieux s'offrir une glissade... époustouflante.
      
Cessany pense que les parents ne sont pas assez impliqués, dans la gestion, la mise en place, la préparation de cette fête : c'est bien mon avis...

* He oui, l'année scolaire débute en août et se termine fin mai...


Partager cet article
Repost0
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 12:04

   Bien que privés du bon Maréchal Pétain, nos amis Américains ont quand même la Fête des Mères. Avec une différence (vraiment importante) : ici, elle est fixée ad vitam aeternam au deuxième wek-end de mai. Ça, c'est de l'organisation !
On reporte la célébration de l'évènement au vendredi précédent dans les classes où toutes les mamans sont invitées à venir.



Sous leur oeil attendri, nos chérubins interprètent ... (j'me rappelle plus, j'étais en train de prendre la photo).



et c'est l'heure des retrouvailles...


... et des cookies. On voit qu'on est en fin d'année : la maîtresse est fatiguée (culinairement parlant !).... 
«NON, NON ! se récrie-t-elle car....


on a préparé une belle peinture à offrir avec un tournesol à la taille de l'enfant....



et pour finir un petit livre"...


C'est-y pas mignon tout ça ?

   Au-delà de ce petit moment de vie, je ressens ici un grand effort d'ouverture à destination des parents, grands-parents et autres membres de la communauté éducative. C'est un bon point à souligner vue la difficulté pour beaucoup de familles à pénétrer dans les écoles françaises...

Partager cet article
Repost0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 13:23

Chaque année, en avril, Villa Rica organise un festival de Blue grass. Le blue grass est une musique originaire des Appalaches proches de notre région. link
 Les orchestres, d'excellente facture, sont composés des instruments traditionnels de ce type de formation : banjo, mandoline, guitare, violon, contrebasse. Je trouve en général ces orchestres très dynamiques. La preuve ?



Un festival sur deux jours, rien de bien original. Non. Par contre ce qui l'est plus pour moi Francais, ce sont les horaires: Concerts à 12 h, 13h et le dernier de 14 à 16 heures.



Ca se passe dans une clairière et si l'organisation est bonne, c'est un peu spartiate. Je ne suis pas gêné...


Evidemment dans ce genre de places on retrouve toujours les mêmes ingrédients : buffets, buvettes et autres stands de création manuelle. Je me m'étendrai pas. Je ne suis pas sûr de toujours faire la différence entre "craft' et "crap"... Mais c'est du mauvais esprit.


Une manifestation de cette ampleur n'a lieu qu'avec l'aide de nombreux volontaires et une préparation longue et minutieuse. C'est l'ami Courtney qui coordonne l'ensemble :
Courtney
Rapide interview :
1 - How many people involved (36)? Volunteers (15)? Community Service Workers (15) Professional (6)?

2 - How long before the festival do you begin the preparation
(at least 8 months out)?

3 - Is it your only task for the city
(No)? If not, what else (Special Events, Leisure Programs, Classes, Red Haute Mamas, just to name a few) ?

4 - For all kind of events like this, the financial question is important. More for you because it's free... Where come the funds and what proportion
(The City of Villa Rica funds 100%) ?

5 - Suppose, I want a place to sell something, do I have to pay for this
(Registration fee $60 (non-electic) or $75 (electric)  ?

6 - Have you an idea about the number of people who came this year during the two days
(Saturday, April 24 estimated attendance is 200 & Sunday, April 25 estimated attendance is 1,500)  ?
Courtney, d'autre part, m'a fait parvenir le texte et les photos suivantes que je vous soumets :

This years’ two-day Bluegrass Springfest held annually on the last weekend in April started our Family Fun Initiative events. This event was another success. The weather was stormy on Saturday with a few dedicate participants in attendance and sunny on Sunday with more than 1,500 in attendance. Participants enjoyed a fun-filled day of food, entertainment, games, pony rides, a trackless train and free promotional giveaways. We had 62 vendor booths. The event was held on Saturday, April 24, from 10:00am to 4:00pm and Sunday, April 25, from 10:00am to 4:00pm. The bands were phenomenal: Bullsboro (Regional Act), Peachtree Station (Regional Act) and The Dappled Grays (Regional Act) performed on Saturday while Dehila Low, Suggins Brothers and the headliner, Mountain Heart, performed Sunday. Everybody raved over the variety of foods prepared throughout the event: bar-b-q ribs, turkey legs, fried green tomatoes, chicken fingers, fried fish & shrimp, funnel cakes, smoothies, snow cones, freshly squeezed lemonade just to name a few.

 

The event was successful with the assistance from Community Service workers on both days. Staff assisted with marking the booth spaces for the vendors, setting up the tent under the stage, setting up the stage, setting out the flags along the entrance way of the park, setting out the electrical cords for power, setting out trash cans with liners, mowing the grass, picking up trash and setting up canopies.

 

Staff coordinated (15) volunteers, community service workers, inmates and staff to the following duties: face painting, picking up trash, parking vehicles, manning the inflatables and other assigned duties. Staff coordinated our VRPRD booth in conjunction with the hospitality station.

Thanks Courtney !


Terminons donc par un point positif et suffisamment rare pour être souligné : c'est gratuit ! La ville de Villa Rica prend donc cet évènement à ses frais et j'ai pu assister à une petite passe d'armes entre  une représentante de la-dite ville et une autre de Carrollton laissant à penser que les deux municipalités sont loin de partager leurs vues sur la question...


En savoir plus : link


Partager cet article
Repost0
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 03:31

Derrière ce titre très sportif se cache en fait un "fund rising". Les non-anglophones sont bien avancés ! En fait, il s'agit de gagner de l'argent pour une cause dite "bonne". Celui-ci est destiné à la lutte contre le cancer. La forme s'apparente à nos "kermesses" scolaires ou paroissiales et l'intérêt est le même... Il est organisé par l'American Cancer Society.

Le Relay for life est organisé comme son nom l'indique, autour d'une piste d'athlétisme. Chaque participant peut marcher, courir ou défiler dans la tenue de son choix...


Les petis sacs contiennent une bougie à la memoire d'une personne décédée ou atteinte de la maladie. La nuit,


...on les allume.

De nombreux stands de toutes sortes sont répartis tout autour. Moyennant une participation financière, on peut :



s'envoyer en l'air....



... entarter un étudiant de l'Université...



.... faire un tour de hulla-hop...



... acheter une pâtisserie maison... un billet de tombola (raffle)...

... et faire plein d'autres choses que vous découvrirez quand vous viendrez participer à ce moment de la vie culturelle locale. Avis aux organisateurs de Telethon, kermesses...



Partager cet article
Repost0
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 16:06

   Oui, alors pourquoi écrire un article ? Tout simplement parce qu'il existe un nombre de différences avec ce que l'on peut trouver dans un restaurant français et que ce qui va suivre reste vrai pour la plupart des restaurants...



    Comme je l'indiquais dans l'article The Atlanta State Farmers Market, dans le marché, on trouve un restaurant.
Il est l'heure, j'ai faim : entrons !



   Je suis accueilli sans façon par Janet qui d'emblée s'asseoit en face de moi (ca c'est pas commun !) et qui me demande ce que je veux boire : c'est la coutume ici.
A ma demande de bière, elle m'explique que, dans la mesure où c'est un restaurant d'état, aucune boisson alcoolisée n'est autorisée. Donc je me rabats sur le thé. Il est servi partout pendant les repas.



Comme partout, elle viendra me le remplir autant de fois que nécessaire. Attention, les glaçons sont la norme ! Si vous n'en voulez pas, il faut le signaler...
En même temps que le thé, je reçois le menu... En France, on dirait plutôt la "carte" car le menu tout prêt est assez rare. Ouvrons...


    Pour aider : chicken, ca veut dire "poulet", et ça il y en a sous toutes les formes. C'est le premier volatile mangeable ici concurencé par la dinde. Les autres sont anecdotiques.  Pour le poisson, le tilapia tient la corde serré de près par le saumon et j'ajoute, en fruits de mer, la crevette.

   Je finis par passer commande et, peu de temps après, le service commence...



   Tout d'abord, arrivée de l'erzatz de pain local : le biscuit (cf  Les "biscuits" de Nona)   et le "corn bread" (pain de maïs). Ce n'est pas mauvais et le beurre est généralement prèsent...

S'ensuit le plat principal :

"barbecue de porc", salade de pommes de terre, tranches de tomates : je vous avais prévenu ! C'était ordinaire... mais tout à fait mangeable et suffisant.

Janet ne pousse pas à la consommation car elle m'apporte la note. C'est moi qui lui réclame un dessert. Elle me recommande le "cobbler". C'est un genre de clafoutis à la pêche. C'est bon et avec ça dans le corps, on est sûr de ne pas s'envoler à la sortie. Faut faire gaffe avec les tornades...


Et pour finir, un café. Ici, la qualité principale de beaucoup de cafés est d'être chaud et d'autre part d'être servi à volonté.


Hélas un vilain reflet laisse à penser qu'il y a des intrus dans la mixture. Je déments formellement.


Plusieurs variétés de produits sucrants sont proposés. En principe, on a aussi du sucre.


Arrive évidemment la douloureuse. Je fais remarquer à Janet que le café n'est pas compté. Réponse : c'est compris avec le dessert.

Ici le service n'est pas sur la facture. On ajoute environ 15 % sur le montant. Si on est satisfait, on peut donner plus.
J'ai laissé 2 $.

Je suis parti prendre encore quelques photos...

Partager cet article
Repost0