Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 06:42








Dépenser de la place pour ça... franchement....




Approchons......







Et oui, nos amis les oiseaux ont envahi les lettres de l'enseigne ! Moi, ça m'amuse...


























Partager cet article
Repost0
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 20:29

   Depuis le temps que nous l'attendions, c'est enfin arrivé ! Le stage de danses françaises a bien eu lieu à la Folkschool en Caroline du Nord. 3 jours au cours desquels nous avons pratiqué tout à loisir les bourrées, la mazurka, les danses en chaîne de diverses régions. Grande découverte pour beaucoup de participants sauf pour certains ayant participé au Grand Bal de l'Europe à Gennetines.
   Evidemment la Provence a été à l'honneur puisque nous avons ouvert le stage par la ronde et fini par une farandole.
   La Folkschool est un lieu approprié : bon parquet, possibilité d'hébergement et de couvert, accès facile.

Petite démonstration de nos pratiques :
 

 

De l'avis de nombre de stagiaires, une suite serait la bienvenue...

Le dernier jour, tous les stages se réunissent pour une courte présentation de leurs travaux. Nous avons dansé et avons pu admirer au passage les productions d'autres ateliers :

 

  kaléïdoscopes (l'image ne rend pas compte de la nouvelle technique)


  Objets en fer forgé


  Bois sculpté.

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 16:47
Vous n'y couperez pas ! Le 14 février se célèbre partout avec une nuance de taille : ici, ce serait plutôt une fête pour rappeler son amour à ceux que l'on aime. A noter que, protestantisme oblige, on ne dit pas "Saint Valentin" mais Valentine's Day. Je ne rentrerai pas dans ce débat qui ne me concerne pas...

Pour mettre dans l'ambiance voici d'abord "Lover's waltz"...



et pour continuer... (Publix, Carrollton)
























Le rayon floral est particulièrement garni et attractif pour la circonstance.

























Problème mathématique : faites un tableau à double entrées et trouvez toutes les combinaisons possibles de cartes postales. Exemples :

"grand-mère à petite-fille" ne sera pas la même carte que "maman à fils" ni que " grand-oncle à petite nièce"...
Ici, on fait dans le précis quand il s'agit de déclarer son amour...








      
Notre ami Nick qui a une nouvelle fiancée lui offre ces magnifiques vitraux...

Vous l'avez deviné : c'est une juteuse affaire dont se sont saisis les vendeurs de tous poils. Les restaurants, les bars sont bondés. Il y a des dizaines  de manifestations dansantes sur ce thème ; les célibataires sont bienvenus...

Valentine 2010

Des idées de cadeaux pour l'année prochaine ?
Des coeurs de toutes tailles pour la maîtresse... mais plus original : un CD avec une boite de chocolat : l'idée est de notre joueur de violon (Jay Ungar) dont un ami est chocolatier...

Partager cet article
Repost0
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 08:22



On croyait après avoir visité le musée de l'or de Dahlonega ( La ruée vers l'or) avoir trouvé la premier site de la ruée vers l'or. Pas du tout ! Et le plus étonnant est qu'elle a commencé tout près de chez nous à Villa Rica pour être plus précis... En 1826.

Il ne reste plus beaucoup de traces de cette prospection mais grâce aux efforts de quelques volontaires, des machines ont été récupérées, des emplacements identifiés, un sentier pédestre balisé.
Visite..

Dès l'entrée, le vieux prospecteur (on croirait vivre Lucky Lucke ! ) nous accueille et nous invite à la recherche d'une précieuse pépite.


et apparemment, il en trouve...



Ça, c'est la bonne vieille méthode artisanale...














Beaucoup plus organisée a été le creusement de ce ravin dont on a extrait des milliers de tonnes de minerais...


qui, remonté par wagonnet,
était concassé par un genre de marteau-pilon.



















  Une galerie permettant le passage d'une mule et de son conducteur a même été creusée



 

 

 




 

 

La poudre obtenue était délayée dans de l'eau à laquelle on ajoutait de l'arsenic (?) d'où la présence de plusieurs réservoirs à des hauteurs différentes : on se servait de la gravité pour le transvasement).



  Comme il fallait bien nourrir tous ces braves gens, un moulin avait été installé pour moudre .... le maïs.

















 

 

 

 

 

 

 

Le restaurant où nous avons mangé auparavant se fait un plaisir d'évoquer le passé de la ville...





Quoi de commun avec le musée précèdent si ce n'est l'or ? La carte géologique montre en fait qu'une veine aurifère couvrait tout le nord-ouest de la Géorgie. En fait, il faut plutôt dire "couvre" car on estime qu'environ 20% seulement du minerais a été extrait.  L'exploitation s'est arrêtée en raison de son coût de revient.

En savoir plus : link

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 11:47

born from clay

we are molded like kindergarten play-dough letters

taught to piece together this puzzling world with language

 

true story:

a fifth grade class in an Ann Arbor school

asked to come up with the definition of “state”

brainstormed four words:

land, people, government,

 

BORDERS

 

news flash:

Congress and Commander in Chief

approve a 700 mile wall

between the U.S. and Mexico

us and them

those whose tongues cannot embody the way we manifest 

n’ abide by the rules of the empty complex

we’re not much for open spaces

 

gelatin brains smushed into right angles

minds coded library shelf defined

like property lines divide

what’s mine is mine

how greedy can one people be?

why can’t they be content with where they be?

and leave us in peace to dig trenches in sandboxes  

 

there are manmade canyons too wide to yell over

it is the space between that leaves us empty

the distance that snares us blind

it is a learned behavior

in social studies, we read 500 years of history condensed into 500 words

drew pictures of all the earth’s people with four colors of crayon

were taught that there was one right answer

that definitions are written in stone

the world split in two: fairytale good and evil

 

this is for the 12 million mothers, fathers, daughters, and sons

who live every day trying to cloak themselves invisible

fretting over empty spaces on school permission slips and hospital bills

hiding in kitchens and janitor closets

dressing in standard uniforms to blend in

 

this is for my Chicano friend who stumbles on Shakespearean slang

falls back into questioning

what good is a diploma if you can’t submit it to a college or official job

what does a high school education matter

to a teenager who believes

he will always be the ‘Indian in the Cupboard’

the Mexican in the dishroom?

 

this is for every couple

whose youngest child is the only member of the family

with a social security number

for the despair in knowing that no matter what country you are in

you will always have to face      foreigner

 

we are one world

with parts pitted against each other

likes cherries colliding

how sweet it’d be to be jam                                                                                    

be we are jammed

our mouths programmed sour

 

we are a melting pot of skin and stories

that is getting too picante

so now we’re scrambling for the lid

 

in lunchrooms, we were taught not to cut in line

or take things that didn’t belong to us

 

in history, we were taught about the gold rush

but never told that it began ten days after the U.S. stole that land from Mexico

we were taught to close doors behind us during fire drills

but we’re ignoring the students left behind to the blaze

forgetting to remember who has matchbooks

hidden under the skeletons in their walk-in closets

 

in science, we were taught that wind and water can reshape stone

and so i too know that the breath and spit that make up my voice

can chisel new meanings

 

true story:

we are building a seven hundred mile metaphor

a pin to keep a shrieking tire from deflating

 

it is blood-like hot in the desert

there is a rusty red sedan baking lifeless in the sun

an old man struggles it forward towards a line in the dirt

his gas tank empty

as the space between

a wide open wasteland

closed like a trap

 

 

-Coert Ambrosino

 

 

J'ai rencontré Coert lors de la dernière édition de LEAF. J'ai trouvé intéressant de vous faire connaitre un poète contemporain.

Pour ceux qui le souhaitent, je tiens à leur disposition un essai de traduction...

 

Plus d'images sur le mur : link

 

 

 


Partager cet article
Repost0
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 13:02

En l'honneur de cet éminent personnage, un congé est accordé à tous les citoyens américains ce jour. C'est l'occasion de célébrations multiples et variées dont l'ineffable "Parade" à Carrollton. C'est un mélange relevant du carnaval de Rio, de la caravane publicitaire du Tour de France, du défilé du 14 juillet, du pélerinage de Lourdes et, pour cette année, du défilé des syndicats le 1er mai. .. A certains moments, j'étais tordu de rire. Je ne sais pas s'il avait vraiment rêvé de ça... Maybe !

Si vous voulez des informations sérieuses, la lecture du Times Georgian s'impose : link

sinon, voici mes commentaires complètement superficiels et subjectifs...

Dès le départ, le ton est donné par la police : ça va faire du bruit !



Ça se confirme avec les "marching bands" des lycées.








La campagne présidentielle n'était pas finie pour tout le monde....




















Certains distribuent des bonbons....













   Voir passer des bus... j'en avais rêvé.






































  Les représentants de Southwire, la plus grosse entreprise de Carrollton.
















 Les voiture-balais...
 

 Je ne sais pas s'il y a des contrôles à l'arrivée...


    Il paraît que le défilé était plus court que d'habitude : les gens sont à  Washington pour la prise de pouvoir d'Obama. Cette année, j'ai échappé aux camions de pompiers, aux chevaux et aux chiens.




Il paraît qu'à Atlanta, c'est mieux : Ah ? ya plus de bus d'églises et de marching bands ?

J'arrête mes non-senses et je vous offre ce grand moment d'histoire : I have a dream
video : link - texte : link



Partager cet article
Repost0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 16:16
Tous les lundis, les fermiers du comté de Carroll conduisent leur bétail à la vente aux enchères qui se tient dans cette grande "grange".

















En attendant la vente, les vaches sont parquées à l'intérieur ou à l'extérieur de la grange.
































   
         Les animaux sont transportés dans ces bêtaillères. Si vous étes intéressés, celle-ci est à vendre...



Les enchères débutent à midi. Pourquoi midi ? Bonne question que je me remercie de me poser mais à laquelle je n'ai pas de réponse...

C'est haut en couleur mais très bien organisé. Les animaux attendent dans la grange. Ils arrivent un par un, dans l'enclos de présentation, devant les acheteurs. Auparavant, ils ont été pesés. Tous les renseignements figurent sur un écran de télévision.































Les commissaires se relaient pour procéder à la vente. Leur énonciation me rappelle le caller de "Square dance" !


Le montant de l'adjudication sera lui aussi affiché. Tout se déroule sans encombre.

Pour moi. qui ne suis pas acheteur, c'est un peu long. Aussi me suis-je éclipsé non sans avoir été intéressé par ce moment de la vie économique locale
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 11:40

Pas grand chose à dire sur cette petite ville du sud-ouest de la Georgie ? Si ! Un magnifique hôtel restauré de l'époque victorienne. Nous y avons pris le déjeuner. Jugez plutôt :


C'était absolument délicieux. J'ai tout mangé y compris la fleur !



    Même la cabine téléphonique est d'époque !
































Original, non ?






















Pour voir d'autres (tres belles) photos : link



Partager cet article
Repost0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 00:25
Pas tout à fait...

S'il n'est pas rare de trouver des forêts prenant un repos sans doute mérité,
                                                                                                                      


   Ici, le chemin déjà présenté, ( Un kilomètre à pied, ça use... )














on voit ici ou là des traces du vivant.



du houx





un véritable arbre ici...

























  le noyer de pécan






























































un camélia en fleurs ; en grand nombre dans la région suivi de quelques baies dont seuls les connaisseurs pourrront nous dire les noms...




































et pour finir, un buisson de notre jardin !




Partager cet article
Repost0
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 08:09
Nona, c'est la grand-mère de Cessany : 94 ans ! Tous les jours, elle prépare des "biscuits". Attention :  rien à voir avec ce que l'on dénomme généralement "biscuits" en France
Elle s'est fait un plaisir de nous donner la recette, la même, qu'elle utilise depuis l'âge de 13 ans et qu'elle a apprise lors de cours d'économie à l'école qu'elle fréquentait alors.


Leçon...



Ingrédients                                                                                                    
- farine : 2 cups (1 cup = 250ml)                                                                                                                             
- 4 cuillers à soupe de shortening* ( genre saindoux)
- lait : 1 cup 

Recette                        

Tamiser la farine ;
                 
Ajouter la matière grasse ;                                                          

Mélanger

Verser le lait petit à petit et mélanger simultanément. Nonna recommande de se laver les mains avant...

Faire une boule que vous travaillez un peu ;

Applatir la boule sur un espace fariné : environ 7 mm d'épaisseur.

Découper les biscuits avec un emporte-pièce (6 cm environ de diamètre) ;

Les disposer dans un plat préalablement recouvert de corps gras dans le fond ;

Faire cuire à 180 degrés pendant environ 10 minutes.

Les biscuits peuvent se déguster soit en accompagnement d'autres plats et remplacent le pain ou on peut les ouvrir et les fourrer de confiture, gelée...

* N.B. le shortening de Nona contient du sel et de la levure. Il importe donc d'en ajouter.




BON APPETIT !

Partager cet article
Repost0