Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 15:10
English

Cessany : Tintin, tu as raconté des lettuces* à Hergé parce qu'ici, on ne trouve pas de châteaux comme ca...

Tintin rougissant légèrement : j'ai peut-être un peu exagéré mais mon dessinateur adorait ça...

Américano : Nous n'avons pas trouvé de châteaux-forts par contre des châteaux inspirés de ceux de la Loire ou de la Toscane.

*salade en anglais

De haut en bas : Hills and Dales (GA), Biltmore (NC)
De haut en bas : Hills and Dales (GA), Biltmore (NC)

De haut en bas : Hills and Dales (GA), Biltmore (NC)

Tintin en Amérique : le retour VI (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : Très drôle ce recyclage ! Je ne sais pas si Hergé faisait de l'humour gratuit ou s'il était encore tout imprégné par ton récent voyage au pays des soviets...

Tintin : Peut-être un peu les deux. Il faut dire que dans ce dernier, il y avait pas mal d'aberrations de ce genre !

Cessany : Ici, on n'a pas de communistes !

Christian : Du calme Cessany, on sait... Tu pourrais nous dire si, de nos jours, on continue ce genre de recyclage ?

Cessany : Oh, yes, indeed ! Maintenant l'usine Southwire récupère tous les appareils électroménagers et il vient de s'ouvrir un entrepôt qui, lui, reprend tous les métaux. De notre côté, nous recyclons tout à la maison.

Américano : Quelques exemples de recyclage local
Américano : Quelques exemples de recyclage local
Américano : Quelques exemples de recyclage local
Américano : Quelques exemples de recyclage local
Américano : Quelques exemples de recyclage local

Américano : Quelques exemples de recyclage local

Tintin en Amérique : le retour VI (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : J'avais de la peine à en croire mes yeux ! Je croyais que c'était plutôt dans les usines automobiles que l'on pratiquait le travail à la chaine.

Américano : Bien sûr mais c'est dans les abattoirs de Chicago que l'on a développé cette technique qu'Henri Ford a repris et poursuivi.

Tintin : Au départ, c'était sympathique cette visite guidée...

Américano : Oui, les dirigeants des usines ont pensé que, pour améliorer leur image de marque, il fallait les ouvrir au grand public.

Tintin en Amérique : le retour VI (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Tu vois, à l'époque, Hergé s'interrogeait déjà sur la qualité de la nourriture !

Américano : On continue de nos jours avec l’emploi des OGM, des pesticides, des engrais, l'arrivée d'une pollution massive. Il y a bien à Carrollton quelques paysans essayant de lancer une agriculture plus respectueuse de l'environnement, du consommateur mais c'est une goutte d'eau dans le vase. J'y ai déjà consacré plusieurs articles.

Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...
Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...
Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...
Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...
Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...
Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...
Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...

Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...

Cessany : Mais c'est comme en France ! Chaque fois que j'y vais, il y a une grève ! Là, c'était le train, en juin à Moulins (Allier).

Cessany : Mais c'est comme en France ! Chaque fois que j'y vais, il y a une grève ! Là, c'était le train, en juin à Moulins (Allier).

Tintin en Amérique : le retour VI (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : N'exagérons rien ! A l'époque du voyage de notre ami, il y avait une forte tradition syndicale dans les usines en Amérique : vous l'avez perdue, dommage. Sais-tu que vous nous avez donné le 1er mai à la suite d'une manifestation durement réprimée chez vous ayant fait plusieurs morts ? Votre Labor Day n’a pas de rapport avec cette commémoration !

Tintin en Amérique : le retour VI (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : J'aime bien cet humour d'Hergé qui se cache souvent dans les détails. Par ailleurs, je constate qu'il poursuit la même idée sur plusieurs pages...

Tintin : Peut-être qu'il a voulu insister sur l'importance économique pour le pays que représentaient ces abattoirs. Ils étaient reliés par le train à toute l'Amérique et donnaient du travail à des centaines de milliers de personnes (usines, éleveurs, fermiers, cheminots...).

Pour la suite, il vous faudra attendre une semaine amis tintinophiles !

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 00:35

English

Notes de lecture

Tom Sawyer

Etant enfant, j'ai plutôt lu des livres français pour mon âge. Je me rappellerai toute ma vie de "Sans Famille" d'Hector Malo"...

Notre homme du jour est un héros national ici. Tout le monde le connait. Comme son demi-frère Sid, il est élevé par une vieille tante. Dès le début, on est frappé par la grande liberté dont jouissent les enfants de cette époque. Pauvre Mark Twain ! Quel livre plein d'intérêt aurions-nous de nos jours !?

J'imagine :

"Le petit Tom s'excite sur sa Playstation. Sa maman le conseille gentiment (pour ne pas le traumatiser !) : "Fais attention, tu vas encore te faire une entorse du pouce !"

Qui lirait encore les aventures fabuleuses de ce pauvre Tom aujourd'hui ?

Qui lirait encore les aventures fabuleuses de ce pauvre Tom aujourd'hui ?

Carrollton news 59

Actualités

Première "yard sale" pour notre foyer. En fait, nous avons surtout vendu des articles appartenant à ma dulcinée ! C'est l'occasion de faire un grand tri : jeter l'inutile, l'invendable... Beaucoup d'articles invendus ont été apportés à Scrapbin ou à l'Armée du Salut locale.

Cessany a trouvé que c'était beaucoup de travail pour une recette maigrichonne...

Passage à Carrollton de Kate et Corey, chanteurs plutôt "country" que nous avons trouvés excellents.

Sortie de chansons sur le site du groupe local de chants Old time (Appalache). J'ai beaucoup aimé...

Pendant la période de Noël, Soup Kitchen distribue des sacs d'aliments. La préparation demande des dizaines de volontaires. J'ai appris que chaque don pèse environ 40 livres.

Une organisation impeccable à la hauteur d'une demande importante : plus de 1000 familles concernées...
Une organisation impeccable à la hauteur d'une demande importante : plus de 1000 familles concernées...
Une organisation impeccable à la hauteur d'une demande importante : plus de 1000 familles concernées...
Une organisation impeccable à la hauteur d'une demande importante : plus de 1000 familles concernées...
Une organisation impeccable à la hauteur d'une demande importante : plus de 1000 familles concernées...

Une organisation impeccable à la hauteur d'une demande importante : plus de 1000 familles concernées...

Vie du blog

Appel de Marie-Claude

"Un lecteur de cette newsletter saurait-il me dire comment stocker le contenu de ce blog pour le cas où le "gestionnaire" de ce blog mettrait la clé sous la porte ...

Je pense qu'il y a dans ce blog tout un tas d'informations permettant une ouverture d'esprit à la Française que je suis ... et, comme cela a demandé pas mal de travail à notre ami Christian, je voudrais bien que le contenu de ce blog ne disparaisse pas de sitôt ...

Si vous avez connaissance d'une technique permettant cette prouesse, je suis preneuse.

Merci d'avance !"

Un nouveau collaborateur !  Jeffrey a accepte de prendre des photos pour le blog. Ses premiers clichés nous sont parvenus avec le "Collage Festival". Gageons qu'il y en aura plein d'autres : la qualité des illustrations s'en ressentira...

Un nouveau collaborateur ! Jeffrey a accepte de prendre des photos pour le blog. Ses premiers clichés nous sont parvenus avec le "Collage Festival". Gageons qu'il y en aura plein d'autres : la qualité des illustrations s'en ressentira...

Carrollton news 59

Faut-il en rire ?

Les Américains semblent avoir les mêmes pécheurs que nous, au vu de cette intéressante règle à mesurer les poissons (restaurant "Cracker Barrel") !

"Oui, ça fait mal" nous annonce ce magasin de piercing à Rome. En plus de cette information dont vous n'auriez pas douté, sachez que tout piercing coûte $25... au-dessus de la ceinture. Et si moi, c’est le dessous qui m’intéresse ?
"Oui, ça fait mal" nous annonce ce magasin de piercing à Rome. En plus de cette information dont vous n'auriez pas douté, sachez que tout piercing coûte $25... au-dessus de la ceinture. Et si moi, c’est le dessous qui m’intéresse ?

"Oui, ça fait mal" nous annonce ce magasin de piercing à Rome. En plus de cette information dont vous n'auriez pas douté, sachez que tout piercing coûte $25... au-dessus de la ceinture. Et si moi, c’est le dessous qui m’intéresse ?

Carrollton news 59

Beaucoup d'Américains ont un côté kitch qui m'amuse beaucoup. Un bon exemple avec ces faux-bois de renne sur la portière ! Je vous en mets de côté ?

Je trouve celui-là nettement plus mignon !

Je trouve celui-là nettement plus mignon !

Carrollton news 59

En nettoyant autour de la maison, nous avons trouvé du « lierre empoisonné » (poison ivy). Cette liane est très dangereuse pour la peau : prudence donc. Vous la reconnaitrez à ses trois feuilles attachées au même point.

Carrollton news 59

Vous n'en entendrez plus parler ! Notre piano a fini ses jours. Il est impossible à l'heure actuelle d'en vendre un ni même de le donner. Tout le monde a basculé vers le piano électronique plus facilement transportable, qui ne se désaccorde pas et qui offre des centaines de possibilités d'exploitation. Affaire de temps...

Au moment de nous quitter, souhaitons la bonne année à tous nos amis lecteurs.

Repost 0
Published by Americano - dans Newsletter
commenter cet article
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 07:37
Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : Dis-donc Tintin, moi qui croyais ne faire qu'un ou deux articles avec notre entretien, nous voilà au cinquième et ce n'est pas fini !

Tintin : C'est une aventure comme celle que j'ai vécue ici. On ne sait jamais où elle va nous mener. J'en profite pour saluer Madame et la remercier.

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : Tu peux la remercier encore une fois car c'est grâce aux producteurs de Bandes Dessinées américaines que tu as trouvé ton allure définitive !

Tintin : Explique-toi

Américano : Jusqu'alors, les dialogues des personnages apparaissaient dans le bas de l'image. Un bon exemple avec la fameuse Bécassine qui était juste un peu plus âgée que toi. Hergé a trouvé, chez les Américains (Comic Strips), l'idée de placer les dialogues dans des bulles attachées aux personnages.

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Cessany : Mais c'est Hercule Poirot !

Tintin & Américano (très surpris) : Mais nous ne nous en étions jamais rendus compte.

Tintin : Cet Hergé était un farceur, spécialiste des clins d'yeux.

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Cessany : A cette époque, Agatha Christie avait déjà publié plusieurs récits de ses aventures. My God ! Vous auriez pu prendre une bière ensemble ; c'est un des belges les plus fameux.

Tintin (un peu vexé) : Et moi alors ?

Cessany : Sorry darling mais, ici, tu n'es pratiquement pas connu. Par contre, tu connaissais Sherlock Holmes qui était un peu plus âgé. Good job !

Voila le vrai ! Le tien, on voit bien que c'est un fake ! (Le lecteur pardonnera à notre collaboratrice sa maitrise imparfaite de la langue de Molière : NDLR !)

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : J'ai beaucoup ri en revoyant cette affiche !

Américano : Ce n'est pas forcément si caricatural que ça. Les Américains affichent beaucoup et font beaucoup d'humour involontaire, tout au moins à mes yeux...

Américano : Sur la porte d'entrée d'un bureau d'avocat. Je me demande toujours ce qu'est un avocat qui n'est pas "at law" ... Un avocat « marron » ?

Américano : Sur la porte d'entrée d'un bureau d'avocat. Je me demande toujours ce qu'est un avocat qui n'est pas "at law" ... Un avocat « marron » ?

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Cessany : Mais pourquoi Damoclès a besoin d'une épée pour garder son magasin ? Ici, on s'achète toutes les armes qu'on veut !

Américano : Je t'expliquerai. Vois-tu Tintin, les Américains et les Européens n'ont pas le même fond commun de références, par exemple, celui lié à l'antiquité.

Américano : Cessany, la première fois où nous avons rencontré ce type de magasins, tu m'as expliqué que ce qui était à l'intérieur avait quelques dizaines d'années : je me suis senti soudain très, très vieux !

Américano : Cessany, la première fois où nous avons rencontré ce type de magasins, tu m'as expliqué que ce qui était à l'intérieur avait quelques dizaines d'années : je me suis senti soudain très, très vieux !

Américano : Les Américains aiment bien signaler leur commerce par une enseigne mais le plus souvent celle-ci se résume à une annonce et est très rarement descriptive.
Américano : Les Américains aiment bien signaler leur commerce par une enseigne mais le plus souvent celle-ci se résume à une annonce et est très rarement descriptive.
Américano : Les Américains aiment bien signaler leur commerce par une enseigne mais le plus souvent celle-ci se résume à une annonce et est très rarement descriptive.
Américano : Les Américains aiment bien signaler leur commerce par une enseigne mais le plus souvent celle-ci se résume à une annonce et est très rarement descriptive.

Américano : Les Américains aiment bien signaler leur commerce par une enseigne mais le plus souvent celle-ci se résume à une annonce et est très rarement descriptive.

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Dès ma descente d'avion, j'ai été surpris par la quantité de publicités pour Coca-Cola !

Américano : Normal ! N’oublie pas que le siège de la société est à Atlanta et que c'est ici qu'il a été inventé. A l'occasion, jette un œil sur l’article que j'y ai consacré...

Tintin : Sur notre route, j'ai aperçu plusieurs cimetières de voitures : c'est impressionnant !

Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.
Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.
Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.
Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.
Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.
Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.

Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Aux USA, une publicité pour une marque française ? Je n'aurais pas cru...

Américano : Mais non, les Américains sont aussi les spécialistes du "marketing". La France a une réputation de bons produits alimentaires. On n'hésite donc pas à utiliser des mots français pour vendre n'importe quoi comme si le mot donnait de facto la qualité au produit. Je me suis fait prendre au début. Pense qu'une marque s'appelle "French". Beaucoup de ces produits ne sont pas des denrées connues en France.

Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...
Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...
Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...
Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...
Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...
Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...

Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Par contre, dans les bars ou au magasin Publix comme sur la photo,, les bières belges sont vraiment belges. Mais je crois que tu ne bois pas d'alcool...

Tintin : L'éditeur du Petit Vingtième où sont tout d'abord parues mes histoires était un prêtre et le journal était destiné aux enfants... Si j'avais bu de l'alcool, Hergé ne m'aurait pas pris dans son équipe !

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : Tintin, n'en déduis pas que Cessany boit mais pourtant il y a une marque de bières à son nom de jeune fille : Finch (bouvreuil) !

Il faut dire que ce doit être une tradition familiale puisque même sa grand-mère a un restaurant à son nom !

A bientôt Tintinophiles !

A bientôt Tintinophiles !

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 01:58

English

Américano : Déjà une semaine ! J'ai un peu du mal à suivre ton rythme ! Heureusement, Cessany, mon épouse, que je te présente, vient renforcer notre équipe.

Tintin : Qu'est-ce que tu te fais vieux ! Regarde, moi, en toutes ces années, je n'ai pas pris une seule ride.

Américano : C'est vrai et je lis encore tes aventures avec le même plaisir !Je les ai découvertes  d'abord dans le magazine sous forme de feuilleton. Aujourd'hui, tu nous dis quoi ?

Tintin : Si j'étais vulgaire, je dirais que j'ai eu le "feu aux fesses" mais je m'en suis bien sorti !

Américano : Ce phénomène du "feu de prairie" n'a pas cours dans notre région.

Cessany : J'ai connu ça lorsque je vivais en Oklahoma. La prairie est recouverte de hautes herbes. C'est un climat aride qui les rend très sèches. Il y a souvent des orages de chaleur et ce sont les éclairs qui y mettent le feu. Celui-ci est attisé par un vent violent qui souffle en permanence.

Tintin : Décidément, Hergé ne m'a rien épargné !

Américano : Non, mais il eut été dommage qu'il passe sous silence le formidable impact que le train a eu sur le développement de ce pays.

Tintin : Evidemment, il nous passe en revue tous les stéréotypes sur le sujet !

Tintin : Evidemment, il nous passe en revue tous les stéréotypes sur le sujet !

Américano : De nos jours, ce sont les transports routier et aérien qui ont pris le pas.

Américano : De nos jours, ce sont les transports routier et aérien qui ont pris le pas.

Tintin en Amérique : le retour IV (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : En tirant le signal d'alarme du train, cette dame m'a sauvé la vie sans le savoir !

Américano : Tu es un sacré veinard mon vieux Tintin ! Je me demande ce qu'Hergé n'aurait pas été capable d'inventer pour te faire rester en vie ! Tu étais son gagne-pain...

Tintin en Amérique : le retour IV (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Avec Bobby Smile, je n'ai pas rigolé ! Livraison directe à la police par la poste.

Américano : De nos jours, tu aurais le choix du transporteur comme avec les compagnies ci-dessus ou DHL... Tu aurais même pu suivre en permanence le trajet de ton colis sur Internet ! La Poste US est en difficulté avec cette concurrence…
Américano : De nos jours, tu aurais le choix du transporteur comme avec les compagnies ci-dessus ou DHL... Tu aurais même pu suivre en permanence le trajet de ton colis sur Internet ! La Poste US est en difficulté avec cette concurrence…

Américano : De nos jours, tu aurais le choix du transporteur comme avec les compagnies ci-dessus ou DHL... Tu aurais même pu suivre en permanence le trajet de ton colis sur Internet ! La Poste US est en difficulté avec cette concurrence…

Tintin en Amérique : le retour IV (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Ah ! Ces Américains, avec leurs contrats, j'ai bien cru qu'ils allaient me rendre fou !

Américano : Ca n'a guère changé. L'offre est devenue plus importante encore avec l'apparition de la télévision et, plus récemment, d'Internet.

Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...

Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...

Tintin : A jeudi prochain les amis !

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 15:20
Tintin en Amérique : le retour III (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : Alors, fidèle au poste, comme tous les jeudis mon vieux Tintin !

Tintin : Question d’habitude ! L'aventure du magazine a quand même duré 45 ans à partir de 1948 ! Il fallait être présent régulièrement car la concurrence était sévère avec le magazine Spirou !

Américano : Tu peux encore t'accouder aux barrières à Carrollton. Contrairement à l'Europe, les croisements routes-chemins de fer sont encore majoritairement des passages à niveau ici.

Américano : Toutefois, les barrières sont toutes automatisées maintenant : plus besoin d’un garde-barrière comme à l’époque où je lisais tes aventures ! Elles sont aussi signalées par des panneaux. Le passage d'un train est annoncé (sonnerie, clignotants). Dans de nombreux cas, il n'y en a pas comme ici à Blue Ridge et Carrollton..
Américano : Toutefois, les barrières sont toutes automatisées maintenant : plus besoin d’un garde-barrière comme à l’époque où je lisais tes aventures ! Elles sont aussi signalées par des panneaux. Le passage d'un train est annoncé (sonnerie, clignotants). Dans de nombreux cas, il n'y en a pas comme ici à Blue Ridge et Carrollton..

Américano : Toutefois, les barrières sont toutes automatisées maintenant : plus besoin d’un garde-barrière comme à l’époque où je lisais tes aventures ! Elles sont aussi signalées par des panneaux. Le passage d'un train est annoncé (sonnerie, clignotants). Dans de nombreux cas, il n'y en a pas comme ici à Blue Ridge et Carrollton..

Tintin en Amérique : le retour III (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : ce qu’Hergé ne m'a pas fait faire ! Conduire un train, tu parles d'une aventure !

Américano : Je ne suis pas certains que nous ayons les mêmes sources car, à l'exception des villes, il n'y a qu'une seule voie en rase campagne. Hergé : un documenteur !

Américano : De haut en bas : traversée de Villa Rica et voie près de Murphy.
Américano : De haut en bas : traversée de Villa Rica et voie près de Murphy.

Américano : De haut en bas : traversée de Villa Rica et voie près de Murphy.

Tintin en Amérique : le retour III (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Le rocher, paf ! Complètement pulvérisé. Sans la dynamite, j'étais mort...

Américano : Modère ton enthousiasme : si dans ton cas, cela a été utile, il ne s'en avère pas moins que les Américains continuent de jouer avec le feu dans leurs recherches d'énergies nouvelles. Bonjour les dégâts sur l'environnement. Evidemment à ton époque, on ne se posait pas la question...

Tintin en Amérique : le retour III (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Tu vois qu’Hergé ne manquait pas de lancer quelques piques au système américain...

Américano : Je pense qu'il aurait encore beaucoup à dire même s'il y a eu des progrès depuis. Si l'on n'emploie plus le mot "nègre" jugé péjoratif, il n'en reste pas moins que la proportion d'Américains Africains (désignation officielle...) est nettement plus importante dans la population carcérale, que ce sont eux qui vivent encore le plus dans des quartiers déshérités... J’espère pouvoir t’envoyer un article un jour sur le sujet mais prudence : le sujet reste très sensible…

Tintin en Amérique : le retour III (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Encore une pique ! Un peu contradictoire, non, ce sheriff chargé de faire appliquer la loi et qui lui-même y déroge !

Américano : Je ne sais pas si à ton époque c'était le cas mais, maintenant, ce serait de la caricature. Jusqu’à présent, j'ai trouvé la police ici plutôt sérieuse. La police française gagnerait à être aussi professionnelle : la politesse y est de rigueur. Par contre, je trouve que dans beaucoup de cas, on se contente d'un effet d'annonce avec des panneaux mais la loi n'est pas appliquée. Par exemple, j’ai fait le test sur autoroute d’observer strictement les limitations de vitesse : j’étais le plus lent...

Tintin en Amérique : le retour III (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Dis-donc, au moment de la Grande Dépression, les Américains ne badinaient pas...

Américano : C'est presque pareil de nos jours ; enfin, j'ai dit "presque"... car je ne vois pas de banques fermer. Elles se portent plutôt bien parce que, évidemment, chacun sait que nous ne vivons pas une « Grande Dépression » !

Américano : 2 banques de Carrollton
Américano : 2 banques de Carrollton

Américano : 2 banques de Carrollton

Tintin : Mais on se quitte déjà !

Américano : Sacré Tintin ! Il te faudra apprendre la patience comme tu me l’as apprise il y 50 ans ! A jeudi prochain !

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 13:46

English

Suite de notre promenade touristique.

Comme dans la plupart des villes de la région, les immeubles dépassent rarement les deux étages et les rues sont larges. Aspect agréable de la vie ici où le ciel est à portée de la main et où la circulation routière n'envahit pas l'espace sonore et olfactif.

Pas de problème de parking !
Pas de problème de parking !
Pas de problème de parking !
Pas de problème de parking !
Pas de problème de parking !
Pas de problème de parking !
Pas de problème de parking !

Pas de problème de parking !

Tous les chemins mènent à Rome II

Magnifique maison, n'est-ce pas ? Certes, mais l'histoire de son propriétaire est plutôt controversée. Prenez le temps de lire cet excellent article sur le Major Ridge.

Cessany (une américaine pourtant !) et moi avons découvert lors de notre visite :

- que l'on pouvait être indien et avoir des esclaves ;

- que l'on pouvait les emmener avec soi lors de la déportation sur le "Chemin des Larmes" ;

Tous les chemins mènent à Rome II

Excellent repas dans ce restaurant du centre ville. Cessany a particulièrement apprécié son gâteau de saumon et moi, le soufflé de patates douces...

Tous les chemins mènent à Rome II

...suivis dans la boulangerie attenante d'une pâtisserie comme dessert.

A noter que, comme dans la plupart des cas, ce qui s'appelle "boulangerie" s'appellerait plutôt "pâtisserie" en France. C'est généralement dans les grandes surfaces que l'on vend du pain...

Appétissant ? Sûrement ! Diéthétique ? Image suivante !

Appétissant ? Sûrement ! Diéthétique ? Image suivante !

Tous les chemins mènent à Rome II

Tous les magasins étaient ouverts à l'image de ce barber shop qu'on reconnait à son enseigne tournante.

Depuis l'apparition des rasoirs mécaniques puis électriques, le métier a décliné mais c'est quand même dans cet endroit que beaucoup d'hommes préfèrent aller... pour se faire couper les cheveux. Madame va au salon. Plus récemment, beaucoup de gens vont au salon unisexe.

Le barber shop, une image forte de l'Amérique où l'on ne risque pas de mauvaises rencontres...

Le barber shop, une image forte de l'Amérique où l'on ne risque pas de mauvaises rencontres...

Tous les chemins mènent à Rome II

La photo ci-dessous est :

Un temple grec ?

Le fronton d'une église ?

Un établissement de bains ?

Vous n'y êtes pas : il s'agit d'un des bâtiments de l'université Martha Berry. Cette grande éducatrice a consacré toute sa vie à recueillir les enfants pour leur donner éducation et enseignement. Son œuvre est si importante qu'un article lui sera consacré.

Ami lecteur, si tu ne peux attendre, voici un lien.

Repost 0
Published by Americano - dans Georgia on my mind
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 11:51

English

Ce proverbe français s'emploie aussi en anglais avec le même sens : ouf ! Il y a bien une Rome en Georgie ! Aux pieds des Appalaches, comme son antique grande sœur, la ville possède 7 collines. Les rivières Etowah et Oostanaula s'y rejoignent pour y former la rivière Coosa.

Voyez plutôt :

 

 

 

Tous les chemins mènent à Rome I

Une de ces collines supporte la Tour de l’horloge (Clock Tower) qui surmontait… un magnifique château d'eau. De nos jours, l'intérieur abrite un musée qui a remplacé le réservoir.

Tous les chemins mènent à Rome I

Quelle que soit la direction où l'on tourne la tête, il est difficile de ne pas rencontrer l'ombre d'une église. Rien d'original ici : on est dans la Ceinture de la Bible (Bible Belt)...

Les escaliers mènent à une synagogue : phénomène rare ici. Ce sont plutôt  les protestants qui serrent la Ceinture… de la Bible !
Les escaliers mènent à une synagogue : phénomène rare ici. Ce sont plutôt  les protestants qui serrent la Ceinture… de la Bible !

Les escaliers mènent à une synagogue : phénomène rare ici. Ce sont plutôt les protestants qui serrent la Ceinture… de la Bible !

Tous les chemins mènent à Rome I

La ville est fière de son passé industriel et en porte témoignage au travers de ses sites bien sûr mais aussi des engins qui y étaient abrités.

La machine à vapeur ci-dessus alimentait une fonderie coopérative qui produisait des fours, des cuisinières, des appareils de chauffage.

Le tour ci-dessous (1847) est arrivé de Pennsylvanie par voie nautique jusqu'à Rome puis par chars à bœufs jusqu'à la fonderie. Il a servi à fabriquer des fours, des moteurs de bateaux, des locomotives et même des canons pendant la guerre civile.

L'égreneuse à coton (cotton gin) a été une invention (1793) majeure pour la région : de 1000 balles produites en Géorgie, la production, en 1860, atteint  700 000 ! Rappelons le principe : un peigne mobile retient les graines alors qu'un peigne tournant entre ses dents emporte les fibres.
L'égreneuse à coton (cotton gin) a été une invention (1793) majeure pour la région : de 1000 balles produites en Géorgie, la production, en 1860, atteint  700 000 ! Rappelons le principe : un peigne mobile retient les graines alors qu'un peigne tournant entre ses dents emporte les fibres.

L'égreneuse à coton (cotton gin) a été une invention (1793) majeure pour la région : de 1000 balles produites en Géorgie, la production, en 1860, atteint 700 000 ! Rappelons le principe : un peigne mobile retient les graines alors qu'un peigne tournant entre ses dents emporte les fibres.

Tous les chemins mènent à Rome I

Cette maison de rondins (log cabin) a été construite par Rhoda et Richard Boswell aux environs de 1850. C'est une construction typique de la région. Les interstices étaient bouchés par de la terre glaise. De nos jours, on appellerait ça : Haute Qualité Environnementale ! Mouais... 7 garçons, 3 filles, je vous laisse deviner les problèmes de promiscuité...

Le toit est neuf mais la maison a été transportée là et rebâtie à l'identique pour porter témoignage de l'habitat des pionniers à cette époque.

A suivre...

Repost 0
Published by Americano - dans Georgia on my mind
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 05:50

English

Américano : Nous voici de nouveau avec toi mon vieux Tintin !

Je n'ai pas oublié la promesse de la semaine dernière : les réponses !

ATM ? Automatic Teller Machine, notre distributeur de monnaie. C'est un service que l'on trouve un peu partout : dans les supermarchés, les parkings...

Tintin : Ça n'existait pas lors de mon premier voyage !

Américano : J'oubliais les stations services !

Américano : J'oubliais les stations services !

BLT ? Baccon, Lettuce & Tomato : la définition d'un "bon" sandwich... Bof...

ASAP ? As Soon As Possible (aussitôt que possible). Je connais peu d'équivalents en français... Les Américains sont friands de ce genre de raccourci... surtout si, au milieu, sous une apparence anodine, on peut placer un "gros mot" !

AAAAA ? American Association Against Acronym Abuse : Se plaindre de l'abus des sigles en créant un nouveau sigle, pas mal, non ?

Tintin : Tu me permettras de te faire remarquer que les Français sont aussi doués avec leur AAAAA : Association Amicale des Amateurs d'Andouillette Authentique !

Américano : DUI ? Driving Under the Influence : Conduite en état d'ivresse (ou toute autre substance prohibée). En Géorgie, les peines sont multiples : amendes, retrait du permis, emprisonnement, obligation de soin, cours spécialisés...

Américano : Malgré ce genre de lieu peu accueillant (prison de Carrollton), l'alcoolisme reste un fléau ici !

Américano : Malgré ce genre de lieu peu accueillant (prison de Carrollton), l'alcoolisme reste un fléau ici !

Tintin en Amérique : le retour II (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Américano : Continuons notre voyage : tu as dù te rendre dans les territoires indiens pour poursuivre ces dangereux personnages. Pas trop dur pour toi ?

Tintin : si, mais j'ai essayé de m'adapter...

Américano : Ah ? Dans le maniement du lasso, tu n'étais pas vraiment au point !

Tintin : Question suivante !

Américano : J'espère que tu ne comptes pas ressortir ta tenue qui ne serait vraiment pas appropriée pour te promener en ville ! Tu peux garder le chapeau comme mon ami Fred...
Américano : J'espère que tu ne comptes pas ressortir ta tenue qui ne serait vraiment pas appropriée pour te promener en ville ! Tu peux garder le chapeau comme mon ami Fred...
Américano : J'espère que tu ne comptes pas ressortir ta tenue qui ne serait vraiment pas appropriée pour te promener en ville ! Tu peux garder le chapeau comme mon ami Fred...

Américano : J'espère que tu ne comptes pas ressortir ta tenue qui ne serait vraiment pas appropriée pour te promener en ville ! Tu peux garder le chapeau comme mon ami Fred...

Tintin en Amérique : le retour II (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Américano : Je ne sais pas si tu as pu faire des progrès dans la langue indienne (laquelle au fait ?) mais je ne te conseille pas de réutiliser celle qu'employait Hergé. Le mot "squaw" est un terme péjoratif utilisé par les colons pour parler de la femme indienne en faisant référence à ses parties génitales. Je te ferai rencontrer mon ami Rob, l'indien...

Tintin : Merci du conseil. Je crois que c'était plus une méconnaissance qu'une mauvaise intention car Hergé nous montre plus loin le mauvais traitement que subissent les indiens.

Tintin en Amérique : le retour II (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Tintin : Là, tu me fais souffrir car cette découverte du pétrole a eu de funestes conséquences pour les indiens !

Américano : Hélas, mon pauvre ami, 100 ans plus tôt, les Indiens s'étaient déjà faits spoliés ! En Géorgie, citons 2 raisons qui ont conduit à les exproprier : la découverte de l'or (1829) dans les Appalaches. Plein de villes ont pris naissance à ce moment. Le besoin de nouvelles terres agricoles pour faire face à l'arrivée de nouveaux immigrants. Sais-tu que le territoire était découpé en lots et que ceux-ci étaient tirés sous forme de loterie ?

Le gouvernement, en 1838, décide de déporter tous les Indiens restant dans la région vers l’Oklahoma. Ce triste épisode est devenu célèbre sous le nom de "Chemin des Pleurs" (Trail of Tears)...

Tintin : des compensations ridicules pour les Indiens, l'utilisation de la force. Hergé n'aimait pas et donne ici son opinion !

Tintin : des compensations ridicules pour les Indiens, l'utilisation de la force. Hergé n'aimait pas et donne ici son opinion !

Tintin en Amérique : le retour II (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Tintin : On construit toujours aussi vite de nos jours ?

Américano : Question vitesse, je ne suis pas sûr que ce soit aussi rapide mais c'est la même méthode qui perdure pour les bâtiments publics : montage de l'ossature puis remplissage des ouvertures. Un exemple avec la construction du nouveau palais de justice de Carrollton.

Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !

Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 14:12
English

Vie du blog

Perturbations

La newsletter n’a pas paru pour un certain nombre de raisons qu'il convient d'expliquer :

- J'ai changé d'ordinateur d’où gros problème d'adaptation et de transfert de tous les documents et logiciels de l'ancien.

- Notre imprimante étant tombée en panne, il a fallu la remplacer. Le plus gros ennui en ce cas est, qu'étant privé de celle-ci, je ne pouvais plus scanner...

Tout étant rentré dans l'ordre (presque...), vive la nouvelle newsletter ! Pas tout à fait car Over-blog a changé de plateforme et je me suis inscrit pour la nouvelle version. Sans possibilité de retour en arrière, il a fallu m'adapter et tacher de comprendre le fonctionnement. C’est loin d’être le cas mais me sentant maintenant un peu plus à l'aise, je reprends l'écriture de cette lettre dont le besoin se fait sentir. Il me reste en effet en permanence des photos, des nouvelles pour lesquelles je ne veux pas faire d'article... L'ancienne formule ayant disparu, ce sera désormais un article parmi d'autres.

Gardons le sourire ! Vendre des couteaux et des pansements (band aids), j'aime bien ce genre d'association.. (Fall festival 2013)

Gardons le sourire ! Vendre des couteaux et des pansements (band aids), j'aime bien ce genre d'association.. (Fall festival 2013)

Je ne m'étendrai pas sur les inconvénients de la nouvelle administration pour ne pas vous lasser mais, dans l'ensemble, je trouve avoir plus perdu que gagné dans cette affaire.

Quelques avantages toutefois :

- la saisie des photos et vidéos est plus simple et plus rapide ;

- Désormais, le blog accepte (officiellement) les collaborateurs. A ce jour, le nôtre compte dans ses rangs Marie-Claude qui, outre une relecture approfondie de tous les articles, participe à l’élaboration de certains, soumet de nouvelles idées et apporte un regard critique sur le blog dans son ensemble. Un grand merci à elle. La porte est ouverte : chacun est libre de la rejoindre…

- On peut visualiser son travail en permanence mais, hélas, avec beaucoup de distorsion entre le ce que l’on fait et ce qui est produit.

Gardons le sourire ! Ici, on ne connait pas l'histoire de la chèvre de Monsieur Seguin... (Chattanooga 2011)

Gardons le sourire ! Ici, on ne connait pas l'histoire de la chèvre de Monsieur Seguin... (Chattanooga 2011)

Carrollton news 58

Mon tour de ville

Une initiative intéressante au centre ville avec cette vitrine en accès libre. Règle du jeu : chacun peut y prendre un livre à condition d’en mettre un à la place. A ce jour, et depuis plusieurs mois, les livres n’ont pas été détériorés, la vitrine endommagée. Je rêve et je tire mon chapeau aux habitants de Carrollton.

Le croiriez-vous ? Après plusieurs mois de service, la vitrine est toujours en place...

Le croiriez-vous ? Après plusieurs mois de service, la vitrine est toujours en place...

Une nouvelle pizzeria s’installe sur la place centrale de Carrollton. Ce pourrait être un signe de bonne santé économique si, dans le même temps, il ne disparaissait pas autant de nouveaux commerces qu’il n’en ouvre… Il faut dire que la qualité des produits n’est souvent pas ce qui se fait de mieux. En cette période de crise, chacun essaye de créer son affaire mais hélas, il s’en manque de beaucoup que les nouveaux propriétaires aient toutes les compétences requises.

Une pizzeria, un bar-restaurant, un restaurant italien : la concurrence s'annonce sévère...
Une pizzeria, un bar-restaurant, un restaurant italien : la concurrence s'annonce sévère...

Une pizzeria, un bar-restaurant, un restaurant italien : la concurrence s'annonce sévère...

Carrollton news 58

L'amphithéâtre est désormais opérationnel et trouve de nombreux emplois pour des réceptions, des spectacles privés ou publics…

Carrollton news 58

Scrapbin continue ses activités ; ateliers de vacances ou permanents, concours... S'ajoute désormais une exposition mensuelle de produits artistiques basée sur le recyclage. J'ai beaucoup aimé cet essai cubique...

Carrollton news 58

Carrollton s'est embellie par la pose de nouveaux feux de signalisation au centre ville. Espérons que l'expérience va se poursuivre... car il reste de nombreux cas dramatiques !

Voir ci-dessous...

Ils viennent compléter les panneaux de signalisation des commerces.

Carrollton news 58
Carrollton news 58
Carrollton news 58
Carrollton news 58
Carrollton news 58
Carrollton news 58
Carrollton news 58

On n'arrête pas le progrès !

Vu lors du festival Fall 2013 ce petit appareil destiné à se faire ses propres bobines.. En l'occurrence, la démonstratrice enroulait de la laine d'alpaga. Apparemment, on en pratique l'élevage par ici...

Ce sera tout pour une reprise ! A bientôt !

Repost 0
Published by Americano - dans Newsletter
commenter cet article
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 03:29
Tintin en Amérique : le retour I (Pour les enfants de 7 à 77ans*)
English

Exclusif ! Tintin revient en Amérique pour les lecteurs d'Américano !

Nous l'avons rencontré à sa descente d'avion à l'aéroport d’Atlanta, le plus grand du monde. Dialogue :

Américano : Parmi les lectures de mon enfance, tu as été l'une des plus marquantes car je pouvais m'identifier à toi. Tu sais que nous avons été boy-scouts tous les deux ! Mais qui aurait dit qu'un jour, moi aussi, je franchirais l'Atlantique ! Alors, quoi de neuf, mon vieux Tintin ?

Tintin : Hergé, à 24 ans, a commencé de publier le récit, en noir et blanc, de ma troisième aventure en 1931, sous forme de feuilleton dans le journal belge « Le Petit Vingtième ». L'album est apparu en 1932 et la version couleur seulement en 1946.

Quand je suis arrivé, c'était le temps de la prohibition et Chicago était entièrement sous la coupe d'Al Capone. L'Amérique était en proie à une terrible crise économique.

Américano : Depuis on l'a appelée la "Grande Dépression". Sais-tu, que de nos jours, nous revivons une crise très semblable ?

Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...
Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...
Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...
Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...
Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...
Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...

Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...

Tintin : Al Capone est le personnage assis sur la deuxième vignette de la première page. Il m'a donné du fil à retordre !

Tintin : Al Capone est le personnage assis sur la deuxième vignette de la première page. Il m'a donné du fil à retordre !

Tintin : J'ai eu droit à tout l'échantillon des méthodes mafieuses comme ici où, d'entrée, je suis enlevé !

Tintin : J'ai eu droit à tout l'échantillon des méthodes mafieuses comme ici où, d'entrée, je suis enlevé !

Tintin en Amérique : le retour I (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Tintin : Tous ces voyous dangereux évoluaient dans les armes, l'alcool, les jeux. Malheureusement, je crois que l'institution de la Prohibition a largement contribué au développement de ces activités souterraines.

Americano : Peu à peu, les états s'en sont débarrassés mais il n'en reste pas moins des comtés "secs". A Carrollton, je ne peux toujours pas acheter d'alcool le dimanche... et ce n'est que depuis peu qu'il est en vente libre les autres jours.

Américano : Pour l'instant, dans les magasins ordinaires, seuls sont vendus bières et vins. Pour les autres, il faut aller dans un magasin spécialisé : le liquor store. A la sortie, votre achat sera emballé dans un sac... Quelle tartufferie !

Américano : Pour l'instant, dans les magasins ordinaires, seuls sont vendus bières et vins. Pour les autres, il faut aller dans un magasin spécialisé : le liquor store. A la sortie, votre achat sera emballé dans un sac... Quelle tartufferie !

Americano : Si tu as un bon ami, tu peux te procurer de la "moon shine" : c'est ainsi qu'on appelle l'alcool artisanal fait dans des lieux secrets à la nuit tombée... Je ne t'en dirai pas plus !

Americano : Si tu as un bon ami, tu peux te procurer de la "moon shine" : c'est ainsi qu'on appelle l'alcool artisanal fait dans des lieux secrets à la nuit tombée... Je ne t'en dirai pas plus !

Tintin en Amérique : le retour I (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Américano : Aujourd'hui, si la prohibition n'existe (presque) plus, c'est largement la drogue qui l'a remplacée avec son cortège de trafics et de règlements de compte.

Tintin : On appelle ça : "Faire toujours plus de la même chose" !

Américano : Tu as raison mon vieux Tintin mais ma parole, tu as lu Watzlawick !

Tintin : Oui comme Hergé qui se documentait avant de réaliser ses albums. Par exemple, c'était ce side-car que la police new-yorkais utilisait à la même époque.

Américano : De nos jours, nous ne rencontrons jamais ce moyen de transport pour la police : la voiture est utilisée très majoritairement. Une par policier. En ville, il nous arrive de croiser la patrouille cycliste. Les motards existent mais sont assez rares. Les autres véhicules sont des moyens spécialisés, pour la police scientifique par exemple.

Américano : De nos jours, nous ne rencontrons jamais ce moyen de transport pour la police : la voiture est utilisée très majoritairement. Une par policier. En ville, il nous arrive de croiser la patrouille cycliste. Les motards existent mais sont assez rares. Les autres véhicules sont des moyens spécialisés, pour la police scientifique par exemple.

Américano : Si tu veux acheter un journal qui relate ta venue, n'attends pas le vendeur de journaux à la criée : il a disparu. La presse reste présente dans la rue : on trouve ce genre de distributeur un peu partout : sur les trottoirs, dans ou devant les magasins. En revanche, il n'existe pratiquement pas de "maison de la presse".Américano : Si tu veux acheter un journal qui relate ta venue, n'attends pas le vendeur de journaux à la criée : il a disparu. La presse reste présente dans la rue : on trouve ce genre de distributeur un peu partout : sur les trottoirs, dans ou devant les magasins. En revanche, il n'existe pratiquement pas de "maison de la presse".

Américano : Si tu veux acheter un journal qui relate ta venue, n'attends pas le vendeur de journaux à la criée : il a disparu. La presse reste présente dans la rue : on trouve ce genre de distributeur un peu partout : sur les trottoirs, dans ou devant les magasins. En revanche, il n'existe pratiquement pas de "maison de la presse".

Tintin en Amérique : le retour I (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Tintin : Tu vois, on n'a pas hésité à employer les grands moyens pour m'éliminer !

Depuis la Première Guerre Mondiale, on connaissait le danger des attaques au gaz...

Américano : Hélas, l'actualité récente s'est faite l'écho de leur emploi en Syrie ou règne la guerre civile. Les grandes puissances s'interrogent sur la nécessité d'intervenir. Malgré tout, tous les Américains que j'ai pu interviewer sont opposés à une intervention de leur pays en Syrie. Deux arguments principaux :

"Pourquoi les USA devraient-ils être les gendarmes du monde ?

Nous ne voulons pas rééditer l'expérience de l'expédition en Irak !"

Ont-ils complètement tort ?

Tintin en Amérique : le retour I (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Tintin : Décidément, je me suis encore fait avoir ! Ces bandits étaient très rusés...

Américano : Rien à voir avec ton aventure mais sais-tu que les Américains sont de grands spécialistes des sigles (acronyms) en tous genres ? Tiens, pour t'entrainer à survivre, saurais-tu me dire la signification de :

DUI ? ATM ? BLT ? ASAP ? AAAAA ?

La lecture des journaux est rendue impossible par l'emploi de tous ces sigles...

Tintin en Amérique : le retour I (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Je vais pouvoir enfin prendre ma revanche ! Quand j’étais petit, je lisais chaque semaine ton magazine « Tintin » dans lequel figurait une page de ton prochain album. Pour garder tes lecteurs, chaque dernière vignette était une interrogation. La réponse était bien sûr dans le numéro suivant. Tu avais fait tienne l’idée de marketing ! Alors à mon tour de te faire attendre la semaine prochaine pour que tu connaisses les réponses !

A bientôt Tintin !

* Paraissant chaque jeudi, Le Journal de Tintin était sous-titré « Le journal des jeunes de 7 à 77 ans »…

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article