Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 12:02

Situé près d'un noeud autoroutier,


et à quelques encablures de l'aéroport,


je l'ai découvert par hasard un samedi matin. C'est l'équivalent de notre Marche d'Intérêt National tel celui de Rungis. L'accès aux particuliers est libre, donc je ne m'en suis pas privé.

Première impression : c'est immense. Les acheteurs font leurs achats en voiture....


La section "fruits et légumes" est tenue par 4 compagnies.... mexicaines. Dans cette partie du marché, on est à l''heure mexicaine : les produits, les vendeurs et même la musique. C'est plutot agréable.
Compte-tenu de l'heure tardive à laquelle je suis arrivé, beaucoup de stands étaient fermés. Il reste une activité minimum pour les particuliers comme moi. Donc je n'ai pas vu tout ce qui s'échange. J'ai seulement aperçu les fruits et légumes,


les épices et légumes secs de tous genres,


les plants et fleurs,


les crevettes en direct de Savanah, (garanties sans pesticides... m'a expliqué une vendeuse)



les cacahuètes (rappelons que la Georgie en est le premier producteur aux USA).

    Un restaurant accueille les nombreux marchands et visiteurs. En en sortant, j'ai découvert un magasin qui fait accueil et souvenirs. Une délicieuse dame m'a fait l'historique du marché. Elle le connait par coeur pour y avoir vêcu son enfance en compagnie de ses parents commerçants. J'ai donc appris que celui-ci a plus de 50 ans et qu'il fut à ce moment le plus grand du monde de ce genre... et que bien sûr l'acitivité principale du marché se déroule vers 3 heures du matin ! J'y retournerai mais sûrement pas à cette heure !

   J'ai même eu droit à une promotion du fameux oignon de Vidalia...



En savoir plus : link

Et pour finir, un qu'est -ce que c'est ?


...acheté sur le marché....


Un pain de sucre roux !

Partager cet article
Repost0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 11:38

    Pratique très commune ici qui consiste à vendre ce dont on veut se séparer soit devant sa maison (yard sale) soit en l'exposant dans son garage (garage sale). Plus rarement, ce sont des collectivités (club sportif, quartier, église...) qui organisent ce genre de manifestation  rappelant nos vide-greniers.
La plupart de ces ventes se pratiquent le samedi.

   Je ne connais pas la législation en vigueur concernant ce genre de commerce mais il semble que chacun fasse ce qu'il veut : une maison sur le bord de la route a très souvent des "garage sale"...



La préparation : élément important qui détermine le succès de l'opération

 Pour cela des pancartes  sont disposées au raz des routes (cf ci-dessus), aux carrefours plusieurs jours à l'avance... On informe sur Internet et dans le journal local* : les amateurs repèrent à l'avance les lieux où ils veulent se rendre (toute une technique !).

Un vendeur bien organisé va à la banque pour faire la monnaie en petites coupures.
* Le Times Georgian propose même un "kit" : une annonce plus des pancartes...



Rassembler tout ce qui peut être vendu....


Réparer ce qui en a besoin : important de montrer chaque objet sous son meilleur jour...


    Étiqueter chaque article : fastidieux mais nécessaire...Les prix doivent être à la hauteur de l'attente des habitués de ce genre de vente : le plus bas possible (10% du prix d'achat en général) ! Ne vous attendez pas à faire fortune !

 

Le jour J

 

   Préparez--vous à vous réveiller de très bonne heure pour tout sortir et installer : les clients arrivent généralement dès l'ouverture....

 

Yard sale

 

    La photo ci-dessus est un bon exemple du caractère hétéroclite de ce genre de vente.

    Les prix sont négociables.

   Ces places sont recherchées par parents et enseignants pour acheter des jouets ou des livres.

En général on achète en liquides : le vendeur s'équipe d'un sac à monnaie : pas de caisse (sécurité oblige...).

 

Si l'aventure vous tente :

Bonne chance !

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 00:18

   S'intégrer à la vie d'un pays, c'est sans doute se familiariser avec les nombreuses enseignes commerciales dont les noms n'évoquent rien au Français moyen que je suis.
Saurez-vous reconnaître un magasin :
- de vêtements ?
- de fournitures pour animaux de compagnie ?
- de bricolage ?
- de location de DVD, CD, jeux ?
- de fournitures pour artisanat d'art ?
Quelques découvertes et surpirses lorsque l'on fait ses achats ;
- les prix sont affichés hors-taxe. Bonne surpise : ce qui remplace la TVA est 2,5 fois moins élevée qu'en France....
- pas mal de caisse sont automatiques ;
- vous ne pourrez pas acheter de vin le dimanche (c'est la loi) y compris dans les restaurants ;
- dans les super-marchés, vous pouvez acheter du vin mais pas de liqueurs, apéritifs, alcools ; allez dans le magasin spécialisé ;
- les petits commerces sont pratiquement inexistants ; le commerce est principalement l'affaire de chaînes ;
- dans les super-marchés, vous devrez vous dépatouiller avec les étiquettes de produits au nom de marques inconnus. Et quand vous penserez avoir déniché celui que vous avez cherché pendant un quart-d'heure, vous apprendrez en arrivant à la maison que "No, darling, it's not the good one !'  because, un détail vous a échappé.
En fait, celui qui a un jour parlé du "rêve américain' n'a jamais fait ses commissions à la supérette du coin !!!

                                              
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 16:25

Discover Gilles Vigneault!


Si l'on est amateur de marché, ici, on est fortement déçu ! En effet, les petits marchés paysans que l'on peut trouver relèvent de l'amateurisme. Rares sont les producteurs professionnels présents, exceptés quelques producteurs bio (ici, on dit "organic"). Les quelques tentes qui sont montées sont le plus souvent le fait de particuliers possédant un jardin et venant vendre leurs surplus. S'ajoutent parfois des artisans d'art : poterie, ferronnerie...

On trouve aussi des produits frais le long des routes. Certains à demeure et d'autres occasionnels.
Il existe sur Atlanta quelques marchés couverts rappelant les nôtres : même genre de produits, même organisation.




Une surprise en ce samedi de juin sur ce marché d'Atlanta :


Un chef est venu présenter quelques recettes. Chacun déguste...

Une petite vidéo pour l'ambiance :


Rien de particulièrement remarquable si ce n'est que je trouve les prix excessifs (3 $ une laitue...) et qu'il y a assez peu de diversité...

Sur le marché de Carrollton, on n'hésite pas à créer de l'animation : musique, cuisine et même le rétameur ! Comme en ce samedi d'août :

Market sharpener (1)
Chaque intervenant est bien sûr "volunteer"....
Partager cet article
Repost0
7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 06:27

                                                         
                                                                                            Gasstation - Villa Rica, GA

    Passage à la pompe obligatoire avant le départ en Caroline du nord. Comme dans la plupart des autres stations, on se sert seul en choisissant son carburant parmi les 3 proposés.  On déplore bien sur au passage l'augmentation constante du carburant. On est encore loin de nos prix français !

Problème :
   Sachant qu'un gallon de gaz ordinaire coûte environ 3 $, le cours du dollar étant fixé aujourd'hui 7 avril 2008 à 0.635526 Euro et qu'un gallon équivaut à 3,785 litres, trouvez combien d'années il faudra aux Américains pour prendre conscience qu'ils polluent la planète avec leurs voitures.
Partager cet article
Repost0
19 mars 2008 3 19 /03 /mars /2008 14:38

103_0090.jpg

The Home Depot, c'est le Monsieur Bricolage du coin. On y trouve donc de tout : outillage, jardinerie, matériaux, cabanes et même de l'électroménager.

Jamais vu en France (et pas seulement dans ce magasin) : lorsqu'on rapporte un objet défectueux, on peut être remboursé sur son compte si l'on a payé avec la carte bancaire.

Partager cet article
Repost0
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 16:51

103_0078.jpg
La plupart des pharmacies sont dans les grandes surfaces. Quelques services sympas :
- votre prescription peut être envoyée directement depuis le cabinet du médecin ;
- certains médicaments sont gratuits (certains antibiotiques...) ;
- on peut payer avec une carte spéciale de l'assurance maladie couvrant 1000 $/an : j'avoue n'avoir pas encore totalement compris le système...

Pour certaines automédications, il faut remplir un cahier (problème lié
à la drogue) ; les rayons pour le paramédical sont situés à coté.

A titre personnel, je suis bien incapable de définir quels avantages il y a pour le patient entre ce système et celui des officines en France...

Partager cet article
Repost0
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 18:05
undefined

   Pas très original, n'est-ce pas ? Pas de gros différences avec nos super ou hyper marchés mais quelques unes quand même :
* a la caisse, on est généralement aidé pour mettre ses produits en sacs.

Soit par le caissier qui a des tourniquets avec des sacs suspendus. On récupère les sacs pleins un peu plus loin.

Soit par une personne en plus du caissier dont c'est le rôle et qui éventuellement vous accompagne à votre voiture ;

* la pharmacie est en vente soit en produits libres en rayonnage soit dans un espace aménagé (pour les prescriptions) ; très peu d'officines privées ;
* nous sommes surpris par le nombre de personnes utilisant des caddies électriques sur lesquels ils sont assis. Causes visibles : maladie, vieillesse, obésité (c'est le plus grand cas) ;
* pas de pièce pour prendre un caddy ; le ramassage est organise ;

A Carrollton, parmi les plus grosses enseignes (Publix. Ingles), certaines (Wal-Mart, Kroger), sont ouvertes 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 21:43

000_0059.jpg

    A la demande d'une copine, j'ai photographié la boulangerie du supermarché PUBLIX de Carrollton. C'est généralement dans ce genre de commerce que l'on achète le pain. La boulangerie de village ou de quartier à la française est pratiquement inexistante par ici. Promis : dès que j'en trouve une, je la prends en photo ! Dans le magasin, il y a aussi du pain industriel sur les étagères. J'suis pas sûr de faire la différence...
Petite précision : si vous passez par ici et que vous voyez "French", sur une étiquette,  vous n'
êtes pas obligés d'acheter. Ca vous évitera d'être déçu. C'est un argument publicitaire mais sans relation avec ce que vous connaissez habituellement. Maintenant que vous êtes prévenus, vous pouvez venir quand même !

Partager cet article
Repost0