Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 22:59

Il est des voyages touristiques dont on se passerait bien si l'histoire nous avait épargné certaines horreurs. Nous nous sommes rendus à Andersonville, lieu hélas devenu célèbre pour avoir été la plus grande prison sudiste pendant la guerre civile. Les conditions de vie à tous points de vue (sanitaires, alimentaires, carcérales...) étant particulièrement mauvaises, un tiers des prisonniers n'a jamais revu la liberté.

Moment d'émotion donc...

 

 

 

Une palissade entourait le camp. Il était interdit aux prisonniers de franchir la lice : les gardes avaient ordre de les tuer !

 

 

Faute de moyens, des abris très sommaires étaient aménagés par les prisonniers pour tenter de se protéger du froid, de la pluie, du soleil mais  beaucoup ne pouvaient s'offrir ce "luxe"...

 

 

Quasiment impossible de s'échapper de cet enfer : certains ont tenté en creusant des tunnels. La plupart ont fini leurs jours emprisonnés dans ces carcans.

 

 

Faute de cercueils, les morts étaient enterrés épaules contre épaules dans des fosses. Après la guerre, on a érigé une stèle pour chacun des 13000 disparus en un peu plus d'un an.

Le Commandant du camp a été traduit en procès et exécuté.

 

                                     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaque état, ayant eu des pertes à déplorer, a édifié un monument commémoratif sur le site.

 

 

De cette tragédie, un très bon film a été tiré : link

 

En savoir plus : link

 

Visite gratuite du site.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kiki 03/12/2008 09:32

Ca fait froid dans le dos !