Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 04:13

English Translation

C'est aujourd'hui un article un peu particulier que je vous soumets car sur proposition de Marie-Claude et avec son aide, il nous faudra faire appel au concours du satellite ! Plus particulièrement, nous utiliserons Google Earth pour explorer notre ville et notre comté vus de l'espace. Si vous ne l'avez pas, chargez-le puis aller à "Carrollton Géorgie". Remontez à 70 Km d'altitude pour voir apparaitre...

 

 

...le comté de Carroll ! Celui-ci est délimité par le trait vert et par le pointillé rectiligne à l'ouest (frontière de  l'Alabama). Le comté, outre sa principale ville (Carrollton), comprend des villages comme Temple (nord), Bowdon (ouest), Roopville (sud) qui ne se touchent pas. Certains villages sont à cheval sur plusieurs comtés comme Villa Rica (nord-est) qui appartient à 3 comtés.

...le comté de Carroll ! Celui-ci est délimité par le trait vert et par le pointillé rectiligne à l'ouest (frontière de l'Alabama). Le comté, outre sa principale ville (Carrollton), comprend des villages comme Temple (nord), Bowdon (ouest), Roopville (sud) qui ne se touchent pas. Certains villages sont à cheval sur plusieurs comtés comme Villa Rica (nord-est) qui appartient à 3 comtés.

Descendons vers Carrollton

A 45 Km d'altitude, apparaissent, en jaune, les routes et autoroutes. Nous distinguons très clairement maintenant :

A 45 Km d'altitude, apparaissent, en jaune, les routes et autoroutes. Nous distinguons très clairement maintenant :

- le périphérique de Carrollton qui n'entoure pas complètement la ville ;

- au nord, en bleu, l’écusson de l'I20. C'est une des plus importantes autoroutes des USA. I, c'est pour Interstates, le réseau autoroutier du pays qui le couvre entièrement.

Plus d'explications

Approchons encore...

Carrollton : prenons de la hauteur !

- Au sud de la ville et en bordure de périphérique, s'étale l'usine South Wire (1), une des plus grosses productrices de câble électrique du monde ;

- proche d'elle de l'autre côté de la route, 2 centres commerciaux (2) ont pris place ;

- le triangle de routes, à l'ouest, délimite l'université (3)

- le triangle au sud est dévolu au terrain de golf (4) ;

- A l'est de celui-ci, s'étend tout le système scolaire primaire et secondaire de la ville (5) ;

Dirigeons-nous vers ces deux derniers...

L'ensemble de bâtiments en forme d'astérisque est l'école primaire et maternelle (6). C'est là qu'officie Cessany. Au nord-est, le domaine du lycée (7) avec ses installations sportives (9). Entre les deux, passe la Green Belt (8). A terme, cet espace de promenade fera le tour de la ville (25 Km).

L'ensemble de bâtiments en forme d'astérisque est l'école primaire et maternelle (6). C'est là qu'officie Cessany. Au nord-est, le domaine du lycée (7) avec ses installations sportives (9). Entre les deux, passe la Green Belt (8). A terme, cet espace de promenade fera le tour de la ville (25 Km).

Carrollton : prenons de la hauteur !
Carrollton : prenons de la hauteur !

Remontons vers le nord pour nous diriger vers l'université.

Sise le long de Maple Street (11), une des principales artères de Carrollton, l'universite s'étend sur des dizaines d'hectares. Son emprise ne cesse de s'accroitre puisqu'à l'ouest (hors-cadre), un espace aussi grand que ce que nous apercevons est dédié aux pratiques sportives (A).

Sise le long de Maple Street (11), une des principales artères de Carrollton, l'universite s'étend sur des dizaines d'hectares. Son emprise ne cesse de s'accroitre puisqu'à l'ouest (hors-cadre), un espace aussi grand que ce que nous apercevons est dédié aux pratiques sportives (A).

Carrollton : prenons de la hauteur !
Carrollton : prenons de la hauteur !

A terme la Green Belt traversera le campus. Si celui-ci est déjà bien construit, il n'en reste pas moins de grands espaces verts.

Suivons Maple Street vers l'est en direction du centre ville.

En haut, en forme d'octogone : Adamson Square (12), la place principale de Carrollton, lieu de tous les dangers pour les étudiants qui n'ont qu'une rue droite pour y parvenir à l'aller et tortueuse au retour...Vers le sud, Bradley Street nous emmène d'abord à l'amphithéâtre (13) (coquillage) puis à la mairie (15) et enfin au fameux Train Depot (14). Au nord-ouest de celui-ci, les deux petits bâtiments abritent l'administration ferroviaire. Alabama Street nous conduit au Centre Culturel (17). Le tribunal (16) ouvre Dixie Street, une des belles plus avenues de Carrollton.

En haut, en forme d'octogone : Adamson Square (12), la place principale de Carrollton, lieu de tous les dangers pour les étudiants qui n'ont qu'une rue droite pour y parvenir à l'aller et tortueuse au retour...Vers le sud, Bradley Street nous emmène d'abord à l'amphithéâtre (13) (coquillage) puis à la mairie (15) et enfin au fameux Train Depot (14). Au nord-ouest de celui-ci, les deux petits bâtiments abritent l'administration ferroviaire. Alabama Street nous conduit au Centre Culturel (17). Le tribunal (16) ouvre Dixie Street, une des belles plus avenues de Carrollton.

Carrollton : prenons de la hauteur !
Carrollton : prenons de la hauteur !
Carrollton : prenons de la hauteur !
Carrollton : prenons de la hauteur !

Suivons-la vers le sud....

... pour y retrouver tout l'espace hospitalier (18). C'est la tendance ici que de regrouper les services d'un même genre ; c’est le cas pour la santé, l’éducation, les services municipaux...

... pour y retrouver tout l'espace hospitalier (18). C'est la tendance ici que de regrouper les services d'un même genre ; c’est le cas pour la santé, l’éducation, les services municipaux...

Mais comme vous êtes en bonne santé, reprenons le chemin vers le nord où le lac (19) nous attend.

Mais comme vous êtes en bonne santé, reprenons le chemin vers le nord où le lac (19) nous attend.

Baignade interdite... mais si vous persistez, vous pourrez toujours vous rendre à la piscine municipale (20) et laisser vos enfants batifoler au Castle Play ground (21)... Il existe d'autres jardins d’enfants dans la ville. La plupart ressemblent à ceux auxquels vous êtes habitués en France. Un bon point à la ville qui a créé un centre consacré aux jeux d'eau, absent de cette carte. Les complexes sportifs (20) ne manquent pas non plus. Notons près du périphérique, la présence de 2 centres commerciaux (22) aux parkings immenses. Après avoir pris de magnifiques photos du lac, vous n'aurez plus qu'à les envoyer en allant à la poste (23)...

Baignade interdite... mais si vous persistez, vous pourrez toujours vous rendre à la piscine municipale (20) et laisser vos enfants batifoler au Castle Play ground (21)... Il existe d'autres jardins d’enfants dans la ville. La plupart ressemblent à ceux auxquels vous êtes habitués en France. Un bon point à la ville qui a créé un centre consacré aux jeux d'eau, absent de cette carte. Les complexes sportifs (20) ne manquent pas non plus. Notons près du périphérique, la présence de 2 centres commerciaux (22) aux parkings immenses. Après avoir pris de magnifiques photos du lac, vous n'aurez plus qu'à les envoyer en allant à la poste (23)...

Reprenons le périphérique et dirigeons-nous vers le sud...
Reprenons le périphérique et dirigeons-nous vers le sud...
Reprenons le périphérique et dirigeons-nous vers le sud...
Reprenons le périphérique et dirigeons-nous vers le sud...
Reprenons le périphérique et dirigeons-nous vers le sud...

Reprenons le périphérique et dirigeons-nous vers le sud...

A la sortie, Mac Intosh Plazza, mon centre commercial favori :

A la sortie, Mac Intosh Plazza, mon centre commercial favori :

avec Publix (24 - alimentation), Belk (25 - linge), Target (26 - sport, électroménager, articles de cuisine...). Ces trois principaux magasins sont entourés de commerces plus petits.
avec Publix (24 - alimentation), Belk (25 - linge), Target (26 - sport, électroménager, articles de cuisine...). Ces trois principaux magasins sont entourés de commerces plus petits.
avec Publix (24 - alimentation), Belk (25 - linge), Target (26 - sport, électroménager, articles de cuisine...). Ces trois principaux magasins sont entourés de commerces plus petits.

avec Publix (24 - alimentation), Belk (25 - linge), Target (26 - sport, électroménager, articles de cuisine...). Ces trois principaux magasins sont entourés de commerces plus petits.

Sortons et tournons à gauche vers le nord. Nous sommes sur la I27. Etonnant qu'ici les autoroutes passent (parfois) au milieu des villes... Environ un kilomètre plus loin, sur la gauche, vous êtes attendus... pour un repos éternel ! Le cimetière municipal (27) s'étend sans contrainte de murs extérieurs. Pas étonnant, dans cet espace où vie et mort sont si entremêlées, de voir une des principales rues le traverser et d’y trouver la piscine d'été (28) !

Carrollton : prenons de la hauteur !
Certains lecteurs ne manqueront pas de nous faire remarquer que nous n’avons pas parlé de ceci, de cela… Nous en sommes bien conscients et c’est pourquoi nous préparerons un prochain article sur le même principe. N’hésitez pas à nous communiquer vos remarques, propositions…
Certains lecteurs ne manqueront pas de nous faire remarquer que nous n’avons pas parlé de ceci, de cela… Nous en sommes bien conscients et c’est pourquoi nous préparerons un prochain article sur le même principe. N’hésitez pas à nous communiquer vos remarques, propositions…

Certains lecteurs ne manqueront pas de nous faire remarquer que nous n’avons pas parlé de ceci, de cela… Nous en sommes bien conscients et c’est pourquoi nous préparerons un prochain article sur le même principe. N’hésitez pas à nous communiquer vos remarques, propositions…

Repost 0
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 18:47

 

 Translation

 

    

On nous a souvent présenté les Etats-Uniens* comme les champions de la communication. Voici un petit tour d'horizon de ce que j'en vis. Ça vous fait envie ?

 

Affiches, enseignes, pancartes, autocollants....

    Il y en a partout ! Sur les murs, au bord des routes, au ras du sol, à 30m de hauteur... on n'y échappe pas! Tour d'horizon :

 

Commençons par les plus attendrissantes : ce sont celles affichées par les particuliers et les associations.

 

naissance                                                                   enfance maltraitée

Birth.jpg  Child-abuse--2-.JPG
 Child-abuse-prevention--1-.jpg  Ad--2-.JPG

Enfance maltraitée (moulins à vent)                         ????

 

puis celles qui prêtent à sourire, 

Mon dentiste, récemment disparu, avait vraiment de l'humour!

Dentis ad (1)

 

 

 

Bike ad

D'autres me laissent rêveur. Dans ce restaurant, les bikers sont plus proches d'Alzeihmer-Parkinson que de Harley-Davidson.  Laissons-les à leurs fantasmes et déguster leurs bières...  

 Advertising.jpg  Ad.JPG

C'est beau, pas encombrant et sûrement utile !

 

 

000_0060-copie-1.jpg

Une petite pour faire bondir les féministes : le barbier avait aussi de l'humour....

 

Ad Marines

 

 

L'image suivante semble censuree. Elle represente un ruban portant l'inscription "Support our troops". La legende proposee "Qu'en pensent les Iraqi ?"

 

Celles-là m'irritent très sérieusement : ici comme ailleurs, le côté patriotisme me sort par les yeux, mais là, on est dans l'excès et sans esprit critique.

  Un avantage quand même à ce niveau : pas de femme très dénudée pour nous présenter une perceuse, une voiture... Les photos de sous-vêtements sont réservées aux catalogues et restent très sages. Ne nous leurrons pas : c'est plutôt un effet de la pruderie ambiante !

 

LA TELE

 

Elle est omniprésente !

 

salle d'attente d'un vendeur de voiture                  

TV.jpg

bar (Athens) Bar-TV--Athens.JPG

 
 Preacher-on-TV.JPG

 On peut même avoir droit au prêcheur en direct !

Mon dieu !

   Au menu : les éternels matches de foot, basket, base-ball, boxe, catch etc., des tonnes de publicité, des émissions de variété... L'ensemble est passé à une vitesse folle : les plans durent rarement plus de 2 secondes. Au cas où le spectateur se déciderait à réfléchir : trop tard ! On est déjà à l'image suivante. Le niveau est si stupide que nous avons décidé de nous en passer.

Modérons : il existe quelques chaines éducatives...

 

* C'est volontaire et provocateur : pourquoi les habitants d'un seul pays auraient-ils, plus que d'autres, vocations à s'appeler "Américains"?

 

A suivre : Michael, un spécialiste de la propagande nous apportera son éclairage...

 

 

Repost 0
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 21:33

English Translation

Depuis presqu’un an parait ce nouveau mensuel qui déjà s'est imposé sur la scène locale de l'édition assez tristounette par ailleurs.

Américano n'a pas raté l'occasion de rencontrer ses auteurs, trois étudiants locaux : Jason (Anglais), Megan (Education), Tyler (Journalisme).  C'est plus spécialement Tyler qui a été chargé de l'interview : Reportage.
Américano n'a pas raté l'occasion de rencontrer ses auteurs, trois étudiants locaux : Jason (Anglais), Megan (Education), Tyler (Journalisme).  C'est plus spécialement Tyler qui a été chargé de l'interview : Reportage.

Américano n'a pas raté l'occasion de rencontrer ses auteurs, trois étudiants locaux : Jason (Anglais), Megan (Education), Tyler (Journalisme). C'est plus spécialement Tyler qui a été chargé de l'interview : Reportage.

Squared, un magazine qui tourne rond !

« Nous avons commencé de parler du projet il y a une année et nous avons fait une étude de faisabilité sur les plans financier (coût prévisionnel et rentrées publicitaires), technique (comment faire imprimer notre magazine, le vendre ou pas) et politique (débat autour de notre éthique). Dès le départ, nous nous sommes entendus pour ne pas faire de publi-reportages par exemple. C'est un projet difficile mais stimulant. Nous avons décidé de faire quelque chose de simple mais de bonne qualité sans engager d'argent... que nous n'avons de toute façon pas ! Nos achats se sont limités à l'acquisition de 6 boites pour y déposer les journaux dans les lieux de distribution de la ville. Nous nous sommes montés en Société à Responsabilité Limitée (Limited Liability Corporation), ce qui signifie que si la société coule, on ne saisit que ses avoirs et non nos biens personnels.

Squared, un magazine qui tourne rond !

Le premier nom que nous avions choisi ayant été pris par une station de radio au même moment, nous avons voulu marquer notre attachement à la ville en nous référant à son lieu le plus emblématique (Adamson Square). C'est une coïncidence (heureuse certes) que le format soit aussi presque carré. Nous sommes en fait imprimés sur un format standard qui, une fois plié et coupé, donne cette forme au magazine....

Squared, un magazine qui tourne rond !

Je suis le seul qui ait une expérience journalistique : lorsque j’étais dans la marine, j’ai été chargé de l’édition d’un magazine pour ce corps.

Les idées d'articles proviennent de plusieurs sources. Nos contacts nous donnent des sujets sur lesquels enquêter. Nous explorons la ville en recherche de nouveautés. Nous discutons dans les lieux publics. Nous recevons des invitations à participer à des rassemblements dont nous pouvons rendre compte. Des articles nous proviennent directement de contributeurs. Ceux-ci sont reçus à condition que ce ne soit pas des messages de haine.

Squared, un magazine qui tourne rond !

Seules les trois personnes indiquées plus haut sont porteuses du projet. Nous avons aussi trois personnes qui contribuent en fournissant des articles de temps à autre.

Au niveau de la répartition du travail, Megan s'occupe plus spécialement de trouver les annonceurs, Jason de relire tout le magazine pour qu'il soit parfait sur le plan littéraire et moi je m'occupe plus spécialement de l'aspect journalistique.

Squared, un magazine qui tourne rond !

Pour l'instant nos seules dépenses correspondent aux frais d'impression. Nos recettes proviennent de la publicité. Nous avons fait le choix d'être gratuit car faire payer engage des frais supplémentaires et par ailleurs, nous serions soumis à des taxes.

Sur le plan financier, nous réussissons à dégager parfois un peu de profit sur un numéro. Celui-ci est immédiatement réinvesti pour le numéro suivant. Nous sommes très contents d'avoir quelques annonceurs qui nous sont fidèles depuis le début.

Squared, un magazine qui tourne rond !

Nous sommes imprimés à 2500 exemplaires en Alabama parce que c'est moins cher là-bas. Nous devons aller les chercher sur place. 1000 sont destines au placement dans les commerces locaux et 1500 sont distribués par nos soins à nos abonnés. C'est un processus de quelques heures où il faut placer dans un sac plastique chaque journal et nous allons le délivrer chez l'habitant.

Petit folklore local : ici, les boites aux lettres ne ferment pas à clé. Il est strictement interdit d'ouvrir une autre boîte que la sienne. Squared est ainsi "lancé" dans le jardin... (NDLR)

Actuellement, notre ambition est de stabiliser notre produit. Il est trop tôt pour dire ce que sera le futur et si nous chercherons à nous développer (par exemple au niveau du comté). A ce jour, nous avons l'impression d'avoir atteint notre objectif premier. Nous avons tenu un stand au festival du développement durable où nous avons pris plaisir à rencontrer nos lecteurs. Nous ne les connaissons pas vraiment, n’ayant pas procédé à une étude approfondie de notre lectorat... Cependant dans l'ensemble nos lecteurs prennent du plaisir à nous lire. »

Actuellement, notre ambition est de stabiliser notre produit. Il est trop tôt pour dire ce que sera le futur et si nous chercherons à nous développer (par exemple au niveau du comté). A ce jour, nous avons l'impression d'avoir atteint notre objectif premier. Nous avons tenu un stand au festival du développement durable où nous avons pris plaisir à rencontrer nos lecteurs. Nous ne les connaissons pas vraiment, n’ayant pas procédé à une étude approfondie de notre lectorat... Cependant dans l'ensemble nos lecteurs prennent du plaisir à nous lire. »

Merci Tyler et bonne chance à toute l'équipe !

Repost 0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 21:56

English Translation

C'est ce que j'ai pensé à la lecture de Facebook en lisant : "le très à la mode kale".

Contrairement à ce que j'ai pu vivre en France, ici beaucoup de gens mangent les feuilles des végétaux dont certaines m'étaient inconnues avant mon arrivée ici. Ils rentrent dans la catégorie des "greens". Citons :

kale : chou frisé

kale : chou frisé

mustard green ; feuille de moutarde

mustard green ; feuille de moutarde

turnip green : feuille de navet mais aussi rutabaga.

turnip green : feuille de navet mais aussi rutabaga.

Un certain nombre de ces feuilles peuvent être préparées en soupe. Ci-dessus, celles de betterave rouge après cuisson et prêtes à manger. Pour les recettes de soupe, je vous fais confiance ! On peut ajouter plus ou moins de patates, d'ail, de crème fraîche. Essayez et faites-nous en part...
Un certain nombre de ces feuilles peuvent être préparées en soupe. Ci-dessus, celles de betterave rouge après cuisson et prêtes à manger. Pour les recettes de soupe, je vous fais confiance ! On peut ajouter plus ou moins de patates, d'ail, de crème fraîche. Essayez et faites-nous en part...

Un certain nombre de ces feuilles peuvent être préparées en soupe. Ci-dessus, celles de betterave rouge après cuisson et prêtes à manger. Pour les recettes de soupe, je vous fais confiance ! On peut ajouter plus ou moins de patates, d'ail, de crème fraîche. Essayez et faites-nous en part...

La grande différence se trouve dans la manière de les préparer. Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer cette recette de collard green.

La grande différence se trouve dans la manière de les préparer. Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer cette recette de collard green.

Chou vert (collard green)

Portions : 4 à 6 personnes

Préparation

Laver soigneusement les feuilles de chou. Enlever les tiges jusqu'au centre des feuilles.

 

Ingrédients:
1 botte de chou vert

250 g de jarret de porc fumé

2 1/2 cuillers à café de sel

1/4 cuiller à café de poivre noir

1/4 cuiller café d'ail en poudre
1 cuillère à soupe de sel assaisonné*
1 cuillère à soupe de piment rouge en sauce
1 cuillère à soupe de beurre

*Peut se conserver pour des cuissons ultérieures…

Cuisson

Dans une grande casserole, porter trois litres d’eau à ébullition et ajouter la viande fumée, l’assaisonnement maison, le sel assaisonné et la sauce piquante. Réduire à feu moyen et cuire pendant 1 heure. Ajouter les feuilles et cuire de 45 à 60 minutes supplémentaires.

Service

Mettre les feuilles dans un plat avec la viande et ajouter le beurre. Goûter et rectifier l'assaisonnement.

Repost 0
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 22:02

English Translation

 

C’est un petit bar de rien du tout mais qui, pour nous, veut dire beaucoup. Cessany et moi nous nous y rendons souvent car la musique est de qualité, l’ambiance conviviale et, Brian, le patron, original.

 

Américano l’a rencontré.

Américano l’a rencontré.

L’été prochain, nous fêterons les 8 années d’existence d’Alley Cat qui fut démarré par le propriétaire de Corner Café, un ami à moi. Le nom n’est pas très original : la mairie a ouvert une allée à côté de notre restaurant en démolissant un barber shop. Tout autour de la place, il y avait beaucoup de chats...

Jusqu’alors, j’étais éditeur de journal. J’ai commencé en tant que serveur (une fois par semaine) à aider mon ami à monter cette affaire. J’avais du temps de libre : ma femme avait entrepris ses études de doctorat… J’ai par la suite accepté d’être le gérant puis finalement le propriétaire. C’est maintenant un des plus vieux restaurants de la Place Centrale. C’est une marque de succès.

Je pense celui-ci est dû en partie au fait que nous avons apporté quelque chose de différent dans le paysage des bars de la ville nous avons été très accueillants à toutes sortes d’offres de spectacles et de clients. Jugez plutôt : Nuit gay, Drag show, Comedy, Diner dégustation bière, Tambours africains, Metal, Punk, Soirée Trivia, Nuit du Jazz, Bossa Nova, Après-midi Disco pour les enfants, Old time jam. C’est aussi une des rares places où l’on peut fumer dans un bar la nuit. Toutefois prudence car c’est seulement après 22 heures. En effet, la loi interdit de fumer avant cette heure dans un lieu qui reçoit des enfants. Les clients jouent le jeu.

Une autre marque de succès à mon sens est de constater que des groupes nous incluent systématiquement dans leurs tournées ou se font programmer plusieurs mois à l’avance. C’est la preuve qu’ils nous font confiance. Nous sommes une étape agréable pour eux. Nous ne les payons pas ou peu (parfois $50 ou $75…) mais ils savent que l’ambiance sera excellente et que nous leur offrirons des boissons et de la nourriture. Concernant cette dernière,, nous faisons un effort important en achetant des produits locaux bio. On a aussi un menu pour la clientèle de végétariens.

« J'ai besoin d'une touche "cacher les affichages politiques" sur Facebook pour que je suis puisse aimer mes amis après les élections de cette année. » Sur la page Facebook d'Alley Cat (https://www.facebook.com/pages/Alley-Cat/70555334926) , l'humour des uns et des autres s'affiche en toute liberté.

« J'ai besoin d'une touche "cacher les affichages politiques" sur Facebook pour que je suis puisse aimer mes amis après les élections de cette année. » Sur la page Facebook d'Alley Cat (https://www.facebook.com/pages/Alley-Cat/70555334926) , l'humour des uns et des autres s'affiche en toute liberté.

Alley Cat

Je travaille ici 4 nuits par semaine. Je n’ai guère de problème pour diriger cette affaire. Parfois, il faut gérer quelques malentendus, au niveau financier par exemple ou avec la police : c’est la raison pour laquelle j’ai construit cette palissade. L’ironie est que c’était pour que les clients ne soient plus considérés comme buvant de l’alcool en public juste avant que la loi ne change et autorise ce type de consommation ! Nous apprenons le métier en le faisant comme nous avons découvert ce que notre bar serait en voyant la clientèle qui y est venue. C’est son originalité.

Je voulais être un membre actif de la collectivité : je crois que c’est réussi.

Tout à fait d’accord Brian. L’homme connait tout le monde, plaisante avec tout un chacun mais a désormais un œil de professionnel pour chaque détail : personne ne rentre sans recevoir un mot, une plaisanterie, une question… Il a même retrouvé le sommeil et le sourire qu’il avait perdus en s’embarquant dans l’aventure !

Pas le temps de s’éterniser ; notre homme est déjà reparti ! Prochaine étape ? Une affaire semblable en Atlanta !

Allez : bonne chance l’ami !

Repost 0
Published by Americano - dans Survivre au quotidien
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 16:58

English Translation

Suite de l'article précédent

Nous nous intéresserons plus spécialement ce jour à l'équipement de la cuisine.

 

Le lave-vaisselle n'a rien de particulier par rapport à ceux que j'ai connus en France ; nous nous efforçons de moins l'utiliser. Dans les trois autres maisons, il n'y en a pas et nous nous en passons fort bien.

Le lave-vaisselle n'a rien de particulier par rapport à ceux que j'ai connus en France ; nous nous efforçons de moins l'utiliser. Dans les trois autres maisons, il n'y en a pas et nous nous en passons fort bien.

Une cuisine ordinaire II

Comme l'on pourrait tout aussi bien se passer du micro-ondes mais la mode du tout électrique est passée par là ! Il sert principalement à réchauffer des plats et, de manière plus aléatoire, à cuisiner voire à décongeler (là, je hurle !).

Rappelons-nous qu'il y a peu, tous ces merveilleux appareils électriques avaient leur version manuelle ! Pour l'instant, nous avons échappé au couteau électrique, à l'ouvre-boite électrique !
Rappelons-nous qu'il y a peu, tous ces merveilleux appareils électriques avaient leur version manuelle ! Pour l'instant, nous avons échappé au couteau électrique, à l'ouvre-boite électrique !
Rappelons-nous qu'il y a peu, tous ces merveilleux appareils électriques avaient leur version manuelle ! Pour l'instant, nous avons échappé au couteau électrique, à l'ouvre-boite électrique !
Rappelons-nous qu'il y a peu, tous ces merveilleux appareils électriques avaient leur version manuelle ! Pour l'instant, nous avons échappé au couteau électrique, à l'ouvre-boite électrique !
Rappelons-nous qu'il y a peu, tous ces merveilleux appareils électriques avaient leur version manuelle ! Pour l'instant, nous avons échappé au couteau électrique, à l'ouvre-boite électrique !
Rappelons-nous qu'il y a peu, tous ces merveilleux appareils électriques avaient leur version manuelle ! Pour l'instant, nous avons échappé au couteau électrique, à l'ouvre-boite électrique !
Rappelons-nous qu'il y a peu, tous ces merveilleux appareils électriques avaient leur version manuelle ! Pour l'instant, nous avons échappé au couteau électrique, à l'ouvre-boite électrique !

Rappelons-nous qu'il y a peu, tous ces merveilleux appareils électriques avaient leur version manuelle ! Pour l'instant, nous avons échappé au couteau électrique, à l'ouvre-boite électrique !

On se rappelle qu'on est en Amérique où tout est plus gros...comme la cuisinière ou ...

On se rappelle qu'on est en Amérique où tout est plus gros...comme la cuisinière ou ...

..le frigo, dit lui aussi, "américain". Je ne vous le présente pas : on le trouve désormais partout !

..le frigo, dit lui aussi, "américain". Je ne vous le présente pas : on le trouve désormais partout !

Une cuisine ordinaire II

Après cette débauche d'énergie, revenons à quelque chose de plus écologique : nous avons adopté ce pot comme poubelle bio : le contenu est vidé sur le compost dans le jardin. Visiblement, ceci n'est pas adopté partout. La norme serait plutôt de tout verser dans l'évier sous lequel se trouve un broyeur. Le nôtre, une fois tombé en panne, a été remplacé par un simple siphon.

Tout ce qui n'est pas organique est d'abord jeté dans ce coffre avant d'être trié.

Tout ce qui n'est pas organique est d'abord jeté dans ce coffre avant d'être trié.

Enchainons par quelques petites particularités : sauriez-vous dire à quoi servent les deux petits appareils ci-dessus ?
Enchainons par quelques petites particularités : sauriez-vous dire à quoi servent les deux petits appareils ci-dessus ?

Enchainons par quelques petites particularités : sauriez-vous dire à quoi servent les deux petits appareils ci-dessus ?

Je ne vous ferais pas l'insulte de vous inviter à reconnaitre le verre-doseur et la balance électronique. Toutefois, ces deux outils présentent une particularité qu'il vous appartiendra de trouver. Réponse dans la prochaine newsletter !

Je ne vous ferais pas l'insulte de vous inviter à reconnaitre le verre-doseur et la balance électronique. Toutefois, ces deux outils présentent une particularité qu'il vous appartiendra de trouver. Réponse dans la prochaine newsletter !

Même question avec ce robot !

Même question avec ce robot !

Réponses dans la prochaine newsletter !

Repost 0
Published by Americano - dans Survivre au quotidien
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 21:23

English Translation

 

A Marie-Claude qui a soumis cette idée d'article

Non, non, je ne viendrai pas vous parler recette ou diététique aujourd'hui. C'est de l'espace cuisine dont il sera question. Bien sûr, je vous parlerai, avant tout, de celle que je connais la mieux : la nôtre, qui date de 1991. Toutefois, en comparaison, je ferai aussi référence à celles de mes beaux-parents (1950), de la grand-mère de Cessany (1948) et de sa grand-tante (1902).

La différence la plus notable est la présence, dans la nôtre, de la cuisine dite "américaine" (open house plan). Cuisine et salle à manger ne sont plus séparées. La cuisine n’est plus une pièce assez grande pour pouvoir y manger. Le premier avantage est pour le responsable de la cuisine qui peut à la fois surveiller la cuisson et participer à la discussion de la table. Le second est pour la présentation et la desserte des plats qui sont ainsi à portée de main.

La différence la plus notable est la présence, dans la nôtre, de la cuisine dite "américaine" (open house plan). Cuisine et salle à manger ne sont plus séparées. La cuisine n’est plus une pièce assez grande pour pouvoir y manger. Le premier avantage est pour le responsable de la cuisine qui peut à la fois surveiller la cuisson et participer à la discussion de la table. Le second est pour la présentation et la desserte des plats qui sont ainsi à portée de main.

A noter que le concept d'ouverture s'étend dans notre cas à tout l'espace diurne.

A noter que le concept d'ouverture s'étend dans notre cas à tout l'espace diurne.

Salle à manger vue du salon et cuisine entrevue depuis la pièce d'accueil. Personnellement, je trouve que l'impossibilité de s'isoler n'est pas une bonne chose.
Salle à manger vue du salon et cuisine entrevue depuis la pièce d'accueil. Personnellement, je trouve que l'impossibilité de s'isoler n'est pas une bonne chose.

Salle à manger vue du salon et cuisine entrevue depuis la pièce d'accueil. Personnellement, je trouve que l'impossibilité de s'isoler n'est pas une bonne chose.

J'apprécie le grand nombre d'espaces de rangements. A hauteur d'homme, les placards accueillent principalement la vaisselle.

J'apprécie le grand nombre d'espaces de rangements. A hauteur d'homme, les placards accueillent principalement la vaisselle.

Sous chaque plan de travail, on trouve un tiroir. Coutellerie, accessoires de cuisine, épices y ont leur place...

Sous chaque plan de travail, on trouve un tiroir. Coutellerie, accessoires de cuisine, épices y ont leur place...

Dans le bas, tout le gros matériel de cuisine est rangé : casseroles, cocottes, appareils électroménagers...

Dans le bas, tout le gros matériel de cuisine est rangé : casseroles, cocottes, appareils électroménagers...

Les provisions trouvent leur place dans le placard ainsi que les outils de propreté... Balai, pelle et balayette sont utilisés au quotidien. Cessany a acheté un balai spécial pour enlever les inévitables taches de cuisine.

Les provisions trouvent leur place dans le placard ainsi que les outils de propreté... Balai, pelle et balayette sont utilisés au quotidien. Cessany a acheté un balai spécial pour enlever les inévitables taches de cuisine.

 L’évier à double bacs est le plus fréquent ici. En-dessous, sont stockés les produits d'entretien. Honte à moi : je ne sais pas où va l’eau…

L’évier à double bacs est le plus fréquent ici. En-dessous, sont stockés les produits d'entretien. Honte à moi : je ne sais pas où va l’eau…

Dans l'ensemble, j'apprécie ce concept de cuisine qui permet d'y travailler facilement (tout est à portée de main).

Suite

Repost 0
Published by Americano - dans Survivre au quotidien
commenter cet article
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 15:30

English

La propriétaire des lieux ayant décidé de remplacer une moquette qu'elle jugeait délabrée, elle a fait appel à une compagnie spécialisée pour poser un nouveau parquet dans toute la maison. N'ayant jamais eu l’occasion d'être confronté à cette opération*, je me suis fait plaisir en faisant ce reportage.

* Bien qu'aux dires de mon fils la technique dite du "parquet volant" ne soit pas récente...

Premier temps : déménagement des meubles d'une pièce à l'autre. Le bahut est resté sur la vieille carpette et a circulé dans la pièce tout au long de la journée.
Premier temps : déménagement des meubles d'une pièce à l'autre. Le bahut est resté sur la vieille carpette et a circulé dans la pièce tout au long de la journée.

Premier temps : déménagement des meubles d'une pièce à l'autre. Le bahut est resté sur la vieille carpette et a circulé dans la pièce tout au long de la journée.

Ici, les meubles ont été regroupés. Ils passeront sur l’autre moitié de plancher en temps voulu.

Ici, les meubles ont été regroupés. Ils passeront sur l’autre moitié de plancher en temps voulu.

Poser un parquet

Deuxième temps, il s'agit de déposer les tasseaux aux pieds des plinthes.

Poser un parquet

Puis c'est au tour de la moquette de suivre le même chemin.

Poser un parquet

Cette opération terminée, le chemin inverse commence avec la pose d'un isolant contre la moisissure. Important car l'humidité est constante dans cette partie des USA.

C'est sous forme de rouleaux qu'il est livré au contracteur.

C'est sous forme de rouleaux qu'il est livré au contracteur.

Poser un parquet

Pendant que cette opération se poursuit, dans d'autres pièces, le parquet commence d'être monté. C'est assez simple car les différentes lames s'encastrent l'une dans l'autre. Aucune autre opération n'est nécessaire.

Une lame vue en coupe et conditionnement du parquet
Une lame vue en coupe et conditionnement du parquet

Une lame vue en coupe et conditionnement du parquet

Poser un parquet

Les lames étant en décalage les unes des autres, certaines doivent être raccourcies.

Les découpages spéciaux s'effectuent à l'extérieur. On a eu quand même pas mal de poussière !

Les découpages spéciaux s'effectuent à l'extérieur. On a eu quand même pas mal de poussière !

Poser un parquet

Un ouvrier, en permanence, approvisionne les autres et range dans le camion tout ce qui a été déposé. Nous avons admiré le travail d'équipe.

Poser un parquet

En effet, une pièce sitôt terminée, un membre vient poser des tasseaux tout autour. Ils sont fixés à l'aide de ce marteau pneumatique.

Le compresseur recharge automatiquement : quel bruit !

Le compresseur recharge automatiquement : quel bruit !

La finition ne serait pas complète sans la pose d'un joint blanc entre le tasseau et le mur.

La finition ne serait pas complète sans la pose d'un joint blanc entre le tasseau et le mur.

Poser un parquet
Poser un parquet

Vue l'heure tardive de remise du travail, nous avons estimé qu'une collation s'avérait nécessaire avant de laisser les ouvriers repartir. Ce fut l'occasion de remercier l'équipe composée d'un irakien, de 2 guatémaltèques et d'un salvadorien.

Quelques réflexions :

- la campagne du dernier gouverneur prétendait qu'il serait "inflexible" sur l'immigration...

- la maison avec qui Cessany avait signé le contrat avait prévu 2 journées de travail qui s'est effectué en une par un sous-traitant. Je m'interroge sur les conditions de travail de tous...

Et voilà le travail !

Poser un parquet
Poser un parquet
Poser un parquet
Poser un parquet
Poser un parquet
Poser un parquet
Poser un parquet
Poser un parquet
Repost 0
Published by Americano - dans Survivre au quotidien
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 18:35

Mon ami Tom m’a appris une grande chose concernant ce pays :

« Il faut se créer son propre divertissement ! ». Autrement dit, n’attendons pas grand-chose des pouvoirs publics en matière d’investissements culturels. Chacun doit se prendre en charge et les Américains s’y entendent plutôt bien en la matière : ils organisent des « party ». Il y en a en permanence sous tous prétextes, avec les moyens du bord, la complicité des amis, des voisins et de la famille.

Nous avons été récemment invités à l’une d’entre elles, l’occasion de vous faire une idée…

Organiser une party : un lieu, des hommes, un prétexte :

Beaucoup de lieux sont équipés d’une salle à cet effet : bonne affaire pour les gestionnaires qui, en recevant du public pour l'occasion, profitent de l’aubaine pour faire connaitre leur activité….

Pour cette party, nous nous rendrons à Bowdon (voir carte) sur la ferme de Roy.

Roy nous présente sa nouvelle petite amie ce qui ne l'empêche pas d'avoir l'œil sur tout...

Roy nous présente sa nouvelle petite amie ce qui ne l'empêche pas d'avoir l'œil sur tout...

...y compris sa ferme !
...y compris sa ferme !
...y compris sa ferme !

...y compris sa ferme !

Roy est aidé dans la préparation puis le déroulement par son fils Rob : souvenez-vous notre Indien qui fait l’école à la maison…

Le prétexte sera la date limite de remise des impôts. Ca, c’est une idée* ! Evidemment, chacun attend le dernier moment pour payer : c’est pas en France qu’on verrait ça, n’est-ce pas !

*Foin du sarcasme : cette date est fixe. Elle permet de situer l’événement facilement car elle est bien connue…

Ce pourrait être l’anniversaire d’un enfant, la fin de l’année pour des étudiants, la remise d’un diplôme etc…

Si l’on veut être sûr que quelques amis viendront, le mieux est quand même de les inviter. Plus de problème maintenant avec Facebook ou d’autres réseaux sociaux. Il y a même sur Internet un site qui permet de rédiger ses invitations !

Les invités arrivent : beaucoup sont jeunes et n’hésitent pas à mettre en place des jeux pour leurs enfants.

"Se créer son propre divertissement" : une "party"
"Se créer son propre divertissement" : une "party"
"Se créer son propre divertissement" : une "party"

Une party sans musique ? Inconcevable ! Une scène même sommaire fera l’affaire pour les amis musiciens.

En tout bien, tout honneur, les organisateurs ouvrent la séance. Promis, juré : la prochaine fois, ils répéteront ! Les copines d'Opposie of Hee-Haw sont maintenant très au point.
En tout bien, tout honneur, les organisateurs ouvrent la séance. Promis, juré : la prochaine fois, ils répéteront ! Les copines d'Opposie of Hee-Haw sont maintenant très au point.

En tout bien, tout honneur, les organisateurs ouvrent la séance. Promis, juré : la prochaine fois, ils répéteront ! Les copines d'Opposie of Hee-Haw sont maintenant très au point.

Le public, lui, s’installe à la bonne franquette.

"Se créer son propre divertissement" : une "party"
"Se créer son propre divertissement" : une "party"
"Se créer son propre divertissement" : une "party"

Si la fête se prolonge, il faudra prévoir buffet et buvette.

James a installé la sono : il peut bien récupérer maintenant, non ?

James a installé la sono : il peut bien récupérer maintenant, non ?

En résumé, nous avons passé un excellent après-midi car nous avons écouté des musiques variées, rencontré plein de nouveaux musiciens et profité d’une belle journée de printemps : nous y retournerons.

Merci aux organisateurs

Repost 0
Published by Americano - dans Survivre au quotidien
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 23:00

   Non, non, ce n'est pas la version anglaise d'un célèbre jeu enfantin mais une recherche sur les habitudes liées au tabac des Américains...

 

   L'intérêt porté au tabac par nombre de nos contemporains est à mettre au crédit de l'Amérique tant sur le plan botanique que sur celui de sa commercialisation. Le journal "les Echos" lui consacre un article très documenté et intéressant, même pour non-fumeur. Alors ne mégotons pas...

 

Smocking--3-.JPG  

   Premier constat : peu de magasins sont spécialisés dans la vente du tabac. On le trouve partout : dans les grandes surfaces, les stations services, les bars, magasins de spiritueux, en distributeurs automatiques.

 

 

Buraliste, Carrollton

     Deuxième constat : se faire une idée des prix pratiqués est un casse-tête... américain ! Le paquet de 20 cigarettes aux environs de $5 passe à un peu plus de 3 $... si l'on achète une cartouche de 10 paquets ! Bien sûr, la distinction est écrite en tout petit. Passé ce premier obstacle, il faudra rajouter les taxes. Facile me direz-vous ? Heu.. sauf que le taux change suivant l'état, le comté, la ville...

Je renonce !

Tobacco--2--zoom-copie-1.JPG

Carton = Cartouche

 Tobacco--2-.JPGUne offre attirante mais...


Tobacco--3-.JPG

Magasin Walmart - Murphy - North Carolina

Tobacco.JPG

Station service - Jasper - Géorgie

   

 

   La cigarette est sûrement le produit le plus vendu mais il existe d'autres pratiques liées à l'utilisation du tabac :

 

Tobacco-Charleston--1-.JPG

 

   Le tabac à priser connaît toujours quelques aficionados même s'il n'existe plus la demande des mineurs ... de fond car les autres n'ont pas le droit d'en acheter...

 

  "La prise s'effectue soit en versant une petite quantité de poudre sur le dos de la main et en la respirant dans une narine soit en respirant directement au trou de sortie de la boite". (Buraliste Charleston)

 

 

Tobacco Charleston (2)

 

 

 

 

 

 

 

   Le tabac à pipe est vendu en boites, en sachet mais aussi en vrac comme ici.

 

  "Les dames n'aiment pas l'odeur du cigare mais apprécie celle de la pipe qui leur rappelle ... leur grand-père..."

(Buraliste Charleston)

 

Tobacco-Charleston--4-.JPG

 

 

   Dans la vitrine de ce magasin spécialisé de Charleston, des cigares de grand renom sont en attente  : vu le coût de certains, je ne sais pas si les acheteurs sont nombreux !

 

 

Tobacco--1-.JPG

 

Une alternative aux prix

mais pour la qualité...

Station service - Murphy - NC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Chewing-tobacco--1-.JPG

 

 

 

 

 

 

    Le tabac à chiquer a toujours la faveur des joueurs de base-ball. Sachez pourquoi en lisant cet article.

 

  On le découpe puis on le mâche.(cf photo) ou haché et mis en sachet (comme le thé), on le place entre gencive et joue.

 

"C'est dégoûtant !" (Buraliste - Charleston)

 

Joueur du Lamster (Lama/hamster..)

 

 

Une pratique économique par Joe

 

"J'achète $13 un paquet de tabac à pipe de 1 livre dans une réserve indienne d'Alabama . Il m'en coûterait $16 à Carrollton. Chaque paquet me permet de remplir 600 tubes vides. La boite de 200 tubes vides revient à $2,55.

La machine m'a coûté environ $30. Un rapide calcul nous démontre :

1 - que la machine est vite amortie

2 - que le coût de revient est largement inférieur au coût d'achat de la même quantité de cigarettes en paquets.


 

 

Smoking--3-.JPG

Ancienne machine à rouler les cigarettes de Joe

   J'ai aussi roulé mes cigarettes à la main mais les tubes ont un filtre.

J'ai aussi fumé la pipe, le cigare... tout ce qui se fume excepté la drogue. Quand j'étais tres jeune, j'ai essayé de chiquer mais ce n'était pas bon. Maintenant, le tabac à chiquer a des goûts différents. Il est diffèrent du tabac à pipe ou à cigarettes. Les feuilles ne sont pas coupées de la même façon ce qui donne un tabac très sec (plug tobacco).

Smoking--1-.JPG

    J'ai travaillé pour une compagnie de lavage de vitres et suis allé dans une usine de tabac à chiquer : c'était dégoûtant ! Il y avait des cafards, des souris... Ça m'a ôté le goût. (Ce qu'on appelle couper la chique? NDLR).

Beaucoup moins de gens fument qu'auparavant. Dans ma jeunesse tout le monde fumait ou mâchait.

Mon fils fume des cigares à $125 la boite de 24"."

 

Tabac à priser : deux autres présentations

Chewing-tobacco--2-.JPG

   Sous forme de paquet, le tabac a l'aspect du tabac à pipe : un peu plus de $5 pour un peu plus de 250 g

Magasin Publix - Carrollton, Ga

Chewing-tobacco--3-.JPG En boite genre boite à cirage, le tabac a l'aspect du thé et comme lui, est présenté en sachet

Magasin Publix - Carrollton, Ga

 

Le plus drôle est que Joe, au milieu de la rédaction de cet article..., s'est arrêté de fumer ! 

 

Electronic cigarette

 

Station service - Carrollton, Georgie
Une alternative ?

 

   Je m'étais étonné récemment de l'arrivée de la cigarette électronique : je voyais cela comme un gag... jusqu'à ce que mon fils m'apprenne qu'il avait cessé de fumer et avait adopté celle-ci.

  Une aide à l'indépendance ?

 

  Au rayon "tabac" de ce centre commercial, on trouve les mêmes substituts qu'en France sous forme de patches, dragées à mâcher...

  Tobacco--5-.JPG

 

  Il n'est plus possible de fumer n'importe où comme nous le rappelle cette affiche sur la porte d'entrée de la bibliothèque universitaire. Il en est de même pour les espaces recevant du public. Toutefois, dans les bars, on le peut.

Smocking--1-.JPGCendrier devant la bibliothèque

Smocking--2-.JPG

 Une société ennemie du tabagisme ?

   De ses excès, certainement mais il est quand même possible de pratiquer son activité favorite à l'extérieur (heureusement !), dans son espace privé et dans des lieux spécialisés : les "lounges".

   Je me suis contenté, à l'aéroport d'Atlanta de prendre le panneau d'indication du "lounge" car après avoir vu celui-ci, je pense que ça me donnerait envie d'arrêter de fumer si j'étais fumeur : absolument pas convivial, triste à mourir...

  Je pense que les lieux privés sont sûrement plus fréquentables !

 Smoker-Lounge-copie-1.JPG

 

"J'achète des cigarettes bon marché (3,50 à 5 $ le paquet de 20). Les fumeurs ne sont pas respectés : on leur attribue tous les défauts " Tim

Repost 0
Published by Americano - dans Survivre au quotidien
commenter cet article