Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 21:06

English

30 ans après avoir participé à un échange de lycéens, Alain, de nationalité belge, est revenu en Géorgie. Cessany était alors dans la même classe que lui.

Ecoutons notre homme du jour.

J'ai obtenu mon diplôme de l'école secondaire en Belgique avant de venir en Géorgie et de refaire cette année (1983/84). Cela m'a permis d'être plus sélectif sur les classes que j’ai choisies : celles que je n'avais pas (ou ne pouvais pas) suivre en Belgique comme l'art, le jeu théâtral et la construction de décors mais aussi des cours d'informatique, d’anglais, d’espagnol, d’histoire américaine. A la fin, j’ai donc été diplômé de nouveau, cette fois de Northside High School (Lycée de Warner Robins, Ga).

J'ai obtenu mon diplôme de l'école secondaire en Belgique avant de venir en Géorgie et de refaire cette année (1983/84). Cela m'a permis d'être plus sélectif sur les classes que j’ai choisies : celles que je n'avais pas (ou ne pouvais pas) suivre en Belgique comme l'art, le jeu théâtral et la construction de décors mais aussi des cours d'informatique, d’anglais, d’espagnol, d’histoire américaine. A la fin, j’ai donc été diplômé de nouveau, cette fois de Northside High School (Lycée de Warner Robins, Ga).

Bill, professeur d'histoire américaine et père de Cessany, Alain et Cessany : retrouvailles émouvantes et visite  au lycée...

Bill, professeur d'histoire américaine et père de Cessany, Alain et Cessany : retrouvailles émouvantes et visite au lycée...

Pour ce qui est de voyager, j'ai eu de la chance. Mon père était pilote de ligne et il a trouvé qu’il était de son devoir d’emmener sa famille partout dans le monde dans le cadre de notre éducation. Nous avons été très chanceux de voyager beaucoup en Afrique, un très beau continent avec certains des plus beaux sites naturels et parcs sauvages. Visiter des pays étrangers et d’autres cultures ouvre votre esprit et vous rend plus respectueux et reconnaissants pour les choses que vous avez vous-même et vous permet de comprendre que, dans ce monde, tout n’est pas donné pour acquis. Nous essayons de faire la même chose avec nos enfants ces jours-ci.

Lhassa, Krista, Noumea et Alain. Nos deux jeunes demoiselles ont déjà voyagé : leur prénom en est la preuve...

Lhassa, Krista, Noumea et Alain. Nos deux jeunes demoiselles ont déjà voyagé : leur prénom en est la preuve...

Je voulais vivre avec d'autres personnes, découvrir une autre culture, parler une autre langue. Comme la vie est pleine de surprises, vivre une expérience aussi intéressante vous rend plus adaptable aux changements et aux échecs qui peuvent survenir dans la vie. J’ai pu faire l’expérience de vivre avec une famille étrangère et partager leur hospitalité et leur gentillesse. Trente ans après, je suis toujours en contact avec ma famille d’accueil et je corresponds toujours par e-mail avec des amis. Bien sûr, le "Web" a facilité beaucoup ces contacts via Facebook et Skype.

Courte visite à l'hôpital de Carrollton. Déjà malade ? Non ! Randy, médecin au service de cancérologie a spontanément arrêté ses consultations à l'annonce du visiteur ! C'est dire...

Courte visite à l'hôpital de Carrollton. Déjà malade ? Non ! Randy, médecin au service de cancérologie a spontanément arrêté ses consultations à l'annonce du visiteur ! C'est dire...

Alain, un bel échange

Je pense que ce voyage a été particulièrement gratifiant sur ​​le plan humain. Il est tout à fait unique d’être, trente ans plus tard, encore en contact avec sa famille d'accueil. J'ai la chance de l'avoir vue en plusieurs occasions, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis. La différence cette fois, c'est que j'ai été en mesure d'amener toute la famille aux États-Unis. Je voulais montrer aux filles ce qu'est un an à l'étranger. Je leur ai montrées le lycée où je suis allé, les ai présentées à beaucoup d'amis. J'ai pris le temps de partager des moments précieux avec ma famille d'accueil qui, après avoir quitté Warner Robins, Géorgie s’est installée à Melbourne, en Floride. Professionnellement parlant, je pense que "rafraîchir » son anglais de temps en temps ne fait pas de mal, bien au contraire. Reste à savoir si "rafraîchir son argot du sud " est aussi un avantage...

Alain et sa famille d'accueil

Alain et sa famille d'accueil

J’ai rendu visite à ma famille d'accueil à plusieurs reprises depuis ma sortie du lycée ; comme ils étaient militaires d’active, j’ai visité d'autres Etats comme l'Ohio et la Floride. Au cours des cinq dernières années, ils sont venus en Belgique et dans les pays voisins à deux reprises. Ce fut une bonne occasion pour moi de leur servir de guide et faire quelque chose pour eux en retour. Avant, le téléphone et le courrier étaient les moyens de rester en contact. Dernièrement, les choses ont changé ; Internet et Facebook ont remplacé les lettres mais pas les appels téléphoniques.

Retrouvaille avec les professeurs d'art : Jimmy et Peggy. C'est avec eux qu'Alain a fait les décors de plusieurs pièces de théâtre pendant son année...

Retrouvaille avec les professeurs d'art : Jimmy et Peggy. C'est avec eux qu'Alain a fait les décors de plusieurs pièces de théâtre pendant son année...

Excepté le fait que nous avons tous un peu vieilli, peut-être pris quelques kilos et changé notre coupe de cheveux de façon drastique, les choses sont encore à peu près les mêmes pour la Géorgie décontractée. La plupart des amis ont eu des enfants qui sont parfois bien au-delà l'école secondaire et beaucoup plus grand que nous ne l'étions. Ah oui, en passant, les cookies au chocolat n'ont pas changé et sont toujours aussi bons.

Alain, un bel échange
Cours d'art dramatique 1983/84, Northside High School

Cours d'art dramatique 1983/84, Northside High School

Au retour de ce voyage, je retiens que l'amitié est un grand cadeau que vous devez chérir. Je pense vraiment que les programmes d'échange où les gens de différents milieux, différentes origines, langues, religions, opinions politiques se rencontrent et interagissent, sont un excellent moyen de promouvoir la paix entre les peuples de différentes nations. Et vous pouvez parier que ce monde a besoin d'un peu de compréhension !

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 23:42

English

 

Américano : Ton séjour en URSS a vraiment marqué Hergé : on dirait une réunion du Soviet Suprême avec le chef sur une estrade, le discours interminable, les membres du Parti faisant la claque dans la salle...

Américano : Ton séjour en URSS a vraiment marqué Hergé : on dirait une réunion du Soviet Suprême avec le chef sur une estrade, le discours interminable, les membres du Parti faisant la claque dans la salle...

Tintin en Amérique : le retour VII (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : De mieux en mieux ! Te voila comparé au Chevalier Bayard !

Tintin : Au cours de mon séjour, je me suis aperçu que les Américains adorent glisser des expressions françaises : "C'est la vie !", "Voilà " "Comme-ci, comme-ca". Je pense que c'est un moyen de te faire honneur... et de créer de la complicité en montrant une certaine érudition.

Milou : Je commençais de m'ennuyer sérieusement !

Américano : Je trouve que souvent les Américains ont ce côté pompeux (pompant pour moi..) fait de cérémonies, de parades, de remises de médailles. Les premiers temps où j'habitais ici, j'avais l'impression de retrouver la France de mon enfance....

Tintin en Amérique : le retour VII (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : Et on continue ! Je me suis étonné d'être appelé "Sir" alors que je ne n'ai pas de titre honorifique particulier. Je trouve drôle également que les Américains qui se sont libérés du joug anglais aient gardé un certain nombre de leurs traditions.

Tintin : Oui c'est leur côté "Vieille France" !

Tintin en Amérique : le retour VII (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Beaucoup de choses étaient truquées à cette époque aux USA...

Américano : Oui et le sport n'y avait pas échappé. La mafia organisait des combats de boxe truqués. Il semble qu'Hergé ait été bien au courant de l'actualité puisqu’au moment de la rédaction de ton voyage, la presse se faisait l'écho de gros soupçons (avérés après-coup) sur l'authenticité de combats menés par Primo Carnera.

Américano : Le "boxeur" Primo Carnera, une carrière aux mains de la mafia qui a ensuite inspiré le très beau film "Plus dure sera la chute".

Américano : Le "boxeur" Primo Carnera, une carrière aux mains de la mafia qui a ensuite inspiré le très beau film "Plus dure sera la chute".

Tintin en Amérique : le retour VII (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Pas mal mon "strike", hein ?

Américano : Bravo Tintin, en vrai boy-scout, tu as utilisé toutes les ressources à ta disposition pour venir à bout de ces criminels. Pas étonnant que tu te sois servi du bowling aux USA puisque c'est là qu'il a été inventé ! Les premières règles standardisées ont été édictées à New York le 9 septembre 1895.

Tintin en Amérique : le retour VII (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Les Américains m'ont bien remercié !

Américano : Ils adorent les "parades" ! C'est leur manière de fêter les héros. A Carrollton, par exemple, on célèbre tous les ans Martin Luther King avec... une parade. Tu jetteras un coup d'œil au blog, sur le sujet, à ton retour.

Américano : De haut en bas : Martin Luther King Day à Carrollton, Test Day à l'école élémentaire, July 4th, Home Coming du lycée
Américano : De haut en bas : Martin Luther King Day à Carrollton, Test Day à l'école élémentaire, July 4th, Home Coming du lycée
Américano : De haut en bas : Martin Luther King Day à Carrollton, Test Day à l'école élémentaire, July 4th, Home Coming du lycée
Américano : De haut en bas : Martin Luther King Day à Carrollton, Test Day à l'école élémentaire, July 4th, Home Coming du lycée

Américano : De haut en bas : Martin Luther King Day à Carrollton, Test Day à l'école élémentaire, July 4th, Home Coming du lycée

Tintin en Amérique : le retour VII (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Les amis, il faut que je vous quitte car on m'attend. Il paraitrait que le Capitaine Haddock va enfin épouser la Castafiore. Ils auront pris leur temps !

Américano : Meilleurs vœux aux jeunes mariés. J'espère que tu garderas un bon souvenir de ton séjour ici. Tu vas bénéficier du tout nouvel aérogare international : tu es toujours un sacré veinard. Entre nous, ton voyage va être un peu plus rapide que le précédent. Les 6 heures de décalage horaire (jet lag) ne devraient pas te poser problème très longtemps car tu es resté jeune....

Tintin en Amérique : le retour VII (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : Dernière question avant de nous quitter : Hergé ne travaillait pas pour la NSA par hasard car ton paquebot ressemble fort au Normandie qui était en construction juste au moment de l'écriture de ton article ? Un peu plus et tu aurais pu participer à l'attribution du célèbre Ruban Bleu qui récompensait le transatlantique ayant battu le record de la traversée de l'océan...

Tintin en Amérique : le retour VII (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Au lieu de dire des âneries, viens donc me faire un dernier hug ! Je vais aussi en profiter pour faire la bise à ton adorable compagne.

Cessasy soupirant : How sweet you are !

Américano : Farewell Tintin et merci pour tout !

Américano : Avant de refermer cette longue suite d'articles, je tiens à remercier tous les contributeurs d'Internet à qui j'ai beaucoup emprunté ( USA, Tintin, Hergé) et le Hors-série du magazine Le Point pour son numéro consacré aux Personnages de Tintin.

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 15:10
English

Cessany : Tintin, tu as raconté des lettuces* à Hergé parce qu'ici, on ne trouve pas de châteaux comme ca...

Tintin rougissant légèrement : j'ai peut-être un peu exagéré mais mon dessinateur adorait ça...

Américano : Nous n'avons pas trouvé de châteaux-forts par contre des châteaux inspirés de ceux de la Loire ou de la Toscane.

*salade en anglais

De haut en bas : Hills and Dales (GA), Biltmore (NC)
De haut en bas : Hills and Dales (GA), Biltmore (NC)

De haut en bas : Hills and Dales (GA), Biltmore (NC)

Tintin en Amérique : le retour VI (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : Très drôle ce recyclage ! Je ne sais pas si Hergé faisait de l'humour gratuit ou s'il était encore tout imprégné par ton récent voyage au pays des soviets...

Tintin : Peut-être un peu les deux. Il faut dire que dans ce dernier, il y avait pas mal d'aberrations de ce genre !

Cessany : Ici, on n'a pas de communistes !

Christian : Du calme Cessany, on sait... Tu pourrais nous dire si, de nos jours, on continue ce genre de recyclage ?

Cessany : Oh, yes, indeed ! Maintenant l'usine Southwire récupère tous les appareils électroménagers et il vient de s'ouvrir un entrepôt qui, lui, reprend tous les métaux. De notre côté, nous recyclons tout à la maison.

Américano : Quelques exemples de recyclage local
Américano : Quelques exemples de recyclage local
Américano : Quelques exemples de recyclage local
Américano : Quelques exemples de recyclage local
Américano : Quelques exemples de recyclage local

Américano : Quelques exemples de recyclage local

Tintin en Amérique : le retour VI (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : J'avais de la peine à en croire mes yeux ! Je croyais que c'était plutôt dans les usines automobiles que l'on pratiquait le travail à la chaine.

Américano : Bien sûr mais c'est dans les abattoirs de Chicago que l'on a développé cette technique qu'Henri Ford a repris et poursuivi.

Tintin : Au départ, c'était sympathique cette visite guidée...

Américano : Oui, les dirigeants des usines ont pensé que, pour améliorer leur image de marque, il fallait les ouvrir au grand public.

Tintin en Amérique : le retour VI (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Tu vois, à l'époque, Hergé s'interrogeait déjà sur la qualité de la nourriture !

Américano : On continue de nos jours avec l’emploi des OGM, des pesticides, des engrais, l'arrivée d'une pollution massive. Il y a bien à Carrollton quelques paysans essayant de lancer une agriculture plus respectueuse de l'environnement, du consommateur mais c'est une goutte d'eau dans le vase. J'y ai déjà consacré plusieurs articles.

Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...
Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...
Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...
Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...
Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...
Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...
Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...

Américano : Le très grand nombre de chaines de restauration rapide n'a surement pas amélioré les choses. Ci-dessus un petit aperçu...

Cessany : Mais c'est comme en France ! Chaque fois que j'y vais, il y a une grève ! Là, c'était le train, en juin à Moulins (Allier).

Cessany : Mais c'est comme en France ! Chaque fois que j'y vais, il y a une grève ! Là, c'était le train, en juin à Moulins (Allier).

Tintin en Amérique : le retour VI (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : N'exagérons rien ! A l'époque du voyage de notre ami, il y avait une forte tradition syndicale dans les usines en Amérique : vous l'avez perdue, dommage. Sais-tu que vous nous avez donné le 1er mai à la suite d'une manifestation durement réprimée chez vous ayant fait plusieurs morts ? Votre Labor Day n’a pas de rapport avec cette commémoration !

Tintin en Amérique : le retour VI (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : J'aime bien cet humour d'Hergé qui se cache souvent dans les détails. Par ailleurs, je constate qu'il poursuit la même idée sur plusieurs pages...

Tintin : Peut-être qu'il a voulu insister sur l'importance économique pour le pays que représentaient ces abattoirs. Ils étaient reliés par le train à toute l'Amérique et donnaient du travail à des centaines de milliers de personnes (usines, éleveurs, fermiers, cheminots...).

Pour la suite, il vous faudra attendre une semaine amis tintinophiles !

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 07:37
Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : Dis-donc Tintin, moi qui croyais ne faire qu'un ou deux articles avec notre entretien, nous voilà au cinquième et ce n'est pas fini !

Tintin : C'est une aventure comme celle que j'ai vécue ici. On ne sait jamais où elle va nous mener. J'en profite pour saluer Madame et la remercier.

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : Tu peux la remercier encore une fois car c'est grâce aux producteurs de Bandes Dessinées américaines que tu as trouvé ton allure définitive !

Tintin : Explique-toi

Américano : Jusqu'alors, les dialogues des personnages apparaissaient dans le bas de l'image. Un bon exemple avec la fameuse Bécassine qui était juste un peu plus âgée que toi. Hergé a trouvé, chez les Américains (Comic Strips), l'idée de placer les dialogues dans des bulles attachées aux personnages.

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Cessany : Mais c'est Hercule Poirot !

Tintin & Américano (très surpris) : Mais nous ne nous en étions jamais rendus compte.

Tintin : Cet Hergé était un farceur, spécialiste des clins d'yeux.

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Cessany : A cette époque, Agatha Christie avait déjà publié plusieurs récits de ses aventures. My God ! Vous auriez pu prendre une bière ensemble ; c'est un des belges les plus fameux.

Tintin (un peu vexé) : Et moi alors ?

Cessany : Sorry darling mais, ici, tu n'es pratiquement pas connu. Par contre, tu connaissais Sherlock Holmes qui était un peu plus âgé. Good job !

Voila le vrai ! Le tien, on voit bien que c'est un fake ! (Le lecteur pardonnera à notre collaboratrice sa maitrise imparfaite de la langue de Molière : NDLR !)

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : J'ai beaucoup ri en revoyant cette affiche !

Américano : Ce n'est pas forcément si caricatural que ça. Les Américains affichent beaucoup et font beaucoup d'humour involontaire, tout au moins à mes yeux...

Américano : Sur la porte d'entrée d'un bureau d'avocat. Je me demande toujours ce qu'est un avocat qui n'est pas "at law" ... Un avocat « marron » ?

Américano : Sur la porte d'entrée d'un bureau d'avocat. Je me demande toujours ce qu'est un avocat qui n'est pas "at law" ... Un avocat « marron » ?

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Cessany : Mais pourquoi Damoclès a besoin d'une épée pour garder son magasin ? Ici, on s'achète toutes les armes qu'on veut !

Américano : Je t'expliquerai. Vois-tu Tintin, les Américains et les Européens n'ont pas le même fond commun de références, par exemple, celui lié à l'antiquité.

Américano : Cessany, la première fois où nous avons rencontré ce type de magasins, tu m'as expliqué que ce qui était à l'intérieur avait quelques dizaines d'années : je me suis senti soudain très, très vieux !

Américano : Cessany, la première fois où nous avons rencontré ce type de magasins, tu m'as expliqué que ce qui était à l'intérieur avait quelques dizaines d'années : je me suis senti soudain très, très vieux !

Américano : Les Américains aiment bien signaler leur commerce par une enseigne mais le plus souvent celle-ci se résume à une annonce et est très rarement descriptive.
Américano : Les Américains aiment bien signaler leur commerce par une enseigne mais le plus souvent celle-ci se résume à une annonce et est très rarement descriptive.
Américano : Les Américains aiment bien signaler leur commerce par une enseigne mais le plus souvent celle-ci se résume à une annonce et est très rarement descriptive.
Américano : Les Américains aiment bien signaler leur commerce par une enseigne mais le plus souvent celle-ci se résume à une annonce et est très rarement descriptive.

Américano : Les Américains aiment bien signaler leur commerce par une enseigne mais le plus souvent celle-ci se résume à une annonce et est très rarement descriptive.

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Dès ma descente d'avion, j'ai été surpris par la quantité de publicités pour Coca-Cola !

Américano : Normal ! N’oublie pas que le siège de la société est à Atlanta et que c'est ici qu'il a été inventé. A l'occasion, jette un œil sur l’article que j'y ai consacré...

Tintin : Sur notre route, j'ai aperçu plusieurs cimetières de voitures : c'est impressionnant !

Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.
Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.
Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.
Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.
Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.
Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.

Américano : Les photos ci-dessus ont été prises à côté de chez moi. Je ne sais quel est le terme français le plus approprié : ferrailleur ? Casse ? Cimetière d'autos ? Ici, on dit "junk car"... et c'est tellement grand qu'il m'a été impossible de faire une vue d'ensemble.

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Aux USA, une publicité pour une marque française ? Je n'aurais pas cru...

Américano : Mais non, les Américains sont aussi les spécialistes du "marketing". La France a une réputation de bons produits alimentaires. On n'hésite donc pas à utiliser des mots français pour vendre n'importe quoi comme si le mot donnait de facto la qualité au produit. Je me suis fait prendre au début. Pense qu'une marque s'appelle "French". Beaucoup de ces produits ne sont pas des denrées connues en France.

Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...
Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...
Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...
Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...
Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...
Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...

Américano : Les Italiens n'échappent pas non plus à l'utilisation de leur image de marque...

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Par contre, dans les bars ou au magasin Publix comme sur la photo,, les bières belges sont vraiment belges. Mais je crois que tu ne bois pas d'alcool...

Tintin : L'éditeur du Petit Vingtième où sont tout d'abord parues mes histoires était un prêtre et le journal était destiné aux enfants... Si j'avais bu de l'alcool, Hergé ne m'aurait pas pris dans son équipe !

Tintin en Amérique : le retour V (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : Tintin, n'en déduis pas que Cessany boit mais pourtant il y a une marque de bières à son nom de jeune fille : Finch (bouvreuil) !

Il faut dire que ce doit être une tradition familiale puisque même sa grand-mère a un restaurant à son nom !

A bientôt Tintinophiles !

A bientôt Tintinophiles !

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 01:58

English

Américano : Déjà une semaine ! J'ai un peu du mal à suivre ton rythme ! Heureusement, Cessany, mon épouse, que je te présente, vient renforcer notre équipe.

Tintin : Qu'est-ce que tu te fais vieux ! Regarde, moi, en toutes ces années, je n'ai pas pris une seule ride.

Américano : C'est vrai et je lis encore tes aventures avec le même plaisir !Je les ai découvertes  d'abord dans le magazine sous forme de feuilleton. Aujourd'hui, tu nous dis quoi ?

Tintin : Si j'étais vulgaire, je dirais que j'ai eu le "feu aux fesses" mais je m'en suis bien sorti !

Américano : Ce phénomène du "feu de prairie" n'a pas cours dans notre région.

Cessany : J'ai connu ça lorsque je vivais en Oklahoma. La prairie est recouverte de hautes herbes. C'est un climat aride qui les rend très sèches. Il y a souvent des orages de chaleur et ce sont les éclairs qui y mettent le feu. Celui-ci est attisé par un vent violent qui souffle en permanence.

Tintin : Décidément, Hergé ne m'a rien épargné !

Américano : Non, mais il eut été dommage qu'il passe sous silence le formidable impact que le train a eu sur le développement de ce pays.

Tintin : Evidemment, il nous passe en revue tous les stéréotypes sur le sujet !

Tintin : Evidemment, il nous passe en revue tous les stéréotypes sur le sujet !

Américano : De nos jours, ce sont les transports routier et aérien qui ont pris le pas.

Américano : De nos jours, ce sont les transports routier et aérien qui ont pris le pas.

Tintin en Amérique : le retour IV (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : En tirant le signal d'alarme du train, cette dame m'a sauvé la vie sans le savoir !

Américano : Tu es un sacré veinard mon vieux Tintin ! Je me demande ce qu'Hergé n'aurait pas été capable d'inventer pour te faire rester en vie ! Tu étais son gagne-pain...

Tintin en Amérique : le retour IV (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Avec Bobby Smile, je n'ai pas rigolé ! Livraison directe à la police par la poste.

Américano : De nos jours, tu aurais le choix du transporteur comme avec les compagnies ci-dessus ou DHL... Tu aurais même pu suivre en permanence le trajet de ton colis sur Internet ! La Poste US est en difficulté avec cette concurrence…
Américano : De nos jours, tu aurais le choix du transporteur comme avec les compagnies ci-dessus ou DHL... Tu aurais même pu suivre en permanence le trajet de ton colis sur Internet ! La Poste US est en difficulté avec cette concurrence…

Américano : De nos jours, tu aurais le choix du transporteur comme avec les compagnies ci-dessus ou DHL... Tu aurais même pu suivre en permanence le trajet de ton colis sur Internet ! La Poste US est en difficulté avec cette concurrence…

Tintin en Amérique : le retour IV (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Ah ! Ces Américains, avec leurs contrats, j'ai bien cru qu'ils allaient me rendre fou !

Américano : Ca n'a guère changé. L'offre est devenue plus importante encore avec l'apparition de la télévision et, plus récemment, d'Internet.

Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...
Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...

Américano : On est dans une société de communication avec tout ce que cela comporte de virtuel, d'excessif, de dérisoire...

Tintin : A jeudi prochain les amis !

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 15:20
Tintin en Amérique : le retour III (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Américano : Alors, fidèle au poste, comme tous les jeudis mon vieux Tintin !

Tintin : Question d’habitude ! L'aventure du magazine a quand même duré 45 ans à partir de 1948 ! Il fallait être présent régulièrement car la concurrence était sévère avec le magazine Spirou !

Américano : Tu peux encore t'accouder aux barrières à Carrollton. Contrairement à l'Europe, les croisements routes-chemins de fer sont encore majoritairement des passages à niveau ici.

Américano : Toutefois, les barrières sont toutes automatisées maintenant : plus besoin d’un garde-barrière comme à l’époque où je lisais tes aventures ! Elles sont aussi signalées par des panneaux. Le passage d'un train est annoncé (sonnerie, clignotants). Dans de nombreux cas, il n'y en a pas comme ici à Blue Ridge et Carrollton..
Américano : Toutefois, les barrières sont toutes automatisées maintenant : plus besoin d’un garde-barrière comme à l’époque où je lisais tes aventures ! Elles sont aussi signalées par des panneaux. Le passage d'un train est annoncé (sonnerie, clignotants). Dans de nombreux cas, il n'y en a pas comme ici à Blue Ridge et Carrollton..

Américano : Toutefois, les barrières sont toutes automatisées maintenant : plus besoin d’un garde-barrière comme à l’époque où je lisais tes aventures ! Elles sont aussi signalées par des panneaux. Le passage d'un train est annoncé (sonnerie, clignotants). Dans de nombreux cas, il n'y en a pas comme ici à Blue Ridge et Carrollton..

Tintin en Amérique : le retour III (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : ce qu’Hergé ne m'a pas fait faire ! Conduire un train, tu parles d'une aventure !

Américano : Je ne suis pas certains que nous ayons les mêmes sources car, à l'exception des villes, il n'y a qu'une seule voie en rase campagne. Hergé : un documenteur !

Américano : De haut en bas : traversée de Villa Rica et voie près de Murphy.
Américano : De haut en bas : traversée de Villa Rica et voie près de Murphy.

Américano : De haut en bas : traversée de Villa Rica et voie près de Murphy.

Tintin en Amérique : le retour III (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Le rocher, paf ! Complètement pulvérisé. Sans la dynamite, j'étais mort...

Américano : Modère ton enthousiasme : si dans ton cas, cela a été utile, il ne s'en avère pas moins que les Américains continuent de jouer avec le feu dans leurs recherches d'énergies nouvelles. Bonjour les dégâts sur l'environnement. Evidemment à ton époque, on ne se posait pas la question...

Tintin en Amérique : le retour III (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Tu vois qu’Hergé ne manquait pas de lancer quelques piques au système américain...

Américano : Je pense qu'il aurait encore beaucoup à dire même s'il y a eu des progrès depuis. Si l'on n'emploie plus le mot "nègre" jugé péjoratif, il n'en reste pas moins que la proportion d'Américains Africains (désignation officielle...) est nettement plus importante dans la population carcérale, que ce sont eux qui vivent encore le plus dans des quartiers déshérités... J’espère pouvoir t’envoyer un article un jour sur le sujet mais prudence : le sujet reste très sensible…

Tintin en Amérique : le retour III (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Encore une pique ! Un peu contradictoire, non, ce sheriff chargé de faire appliquer la loi et qui lui-même y déroge !

Américano : Je ne sais pas si à ton époque c'était le cas mais, maintenant, ce serait de la caricature. Jusqu’à présent, j'ai trouvé la police ici plutôt sérieuse. La police française gagnerait à être aussi professionnelle : la politesse y est de rigueur. Par contre, je trouve que dans beaucoup de cas, on se contente d'un effet d'annonce avec des panneaux mais la loi n'est pas appliquée. Par exemple, j’ai fait le test sur autoroute d’observer strictement les limitations de vitesse : j’étais le plus lent...

Tintin en Amérique : le retour III (Pour les enfants de 7 à 77ans)

Tintin : Dis-donc, au moment de la Grande Dépression, les Américains ne badinaient pas...

Américano : C'est presque pareil de nos jours ; enfin, j'ai dit "presque"... car je ne vois pas de banques fermer. Elles se portent plutôt bien parce que, évidemment, chacun sait que nous ne vivons pas une « Grande Dépression » !

Américano : 2 banques de Carrollton
Américano : 2 banques de Carrollton

Américano : 2 banques de Carrollton

Tintin : Mais on se quitte déjà !

Américano : Sacré Tintin ! Il te faudra apprendre la patience comme tu me l’as apprise il y 50 ans ! A jeudi prochain !

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 05:50

English

Américano : Nous voici de nouveau avec toi mon vieux Tintin !

Je n'ai pas oublié la promesse de la semaine dernière : les réponses !

ATM ? Automatic Teller Machine, notre distributeur de monnaie. C'est un service que l'on trouve un peu partout : dans les supermarchés, les parkings...

Tintin : Ça n'existait pas lors de mon premier voyage !

Américano : J'oubliais les stations services !

Américano : J'oubliais les stations services !

BLT ? Baccon, Lettuce & Tomato : la définition d'un "bon" sandwich... Bof...

ASAP ? As Soon As Possible (aussitôt que possible). Je connais peu d'équivalents en français... Les Américains sont friands de ce genre de raccourci... surtout si, au milieu, sous une apparence anodine, on peut placer un "gros mot" !

AAAAA ? American Association Against Acronym Abuse : Se plaindre de l'abus des sigles en créant un nouveau sigle, pas mal, non ?

Tintin : Tu me permettras de te faire remarquer que les Français sont aussi doués avec leur AAAAA : Association Amicale des Amateurs d'Andouillette Authentique !

Américano : DUI ? Driving Under the Influence : Conduite en état d'ivresse (ou toute autre substance prohibée). En Géorgie, les peines sont multiples : amendes, retrait du permis, emprisonnement, obligation de soin, cours spécialisés...

Américano : Malgré ce genre de lieu peu accueillant (prison de Carrollton), l'alcoolisme reste un fléau ici !

Américano : Malgré ce genre de lieu peu accueillant (prison de Carrollton), l'alcoolisme reste un fléau ici !

Tintin en Amérique : le retour II (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Américano : Continuons notre voyage : tu as dù te rendre dans les territoires indiens pour poursuivre ces dangereux personnages. Pas trop dur pour toi ?

Tintin : si, mais j'ai essayé de m'adapter...

Américano : Ah ? Dans le maniement du lasso, tu n'étais pas vraiment au point !

Tintin : Question suivante !

Américano : J'espère que tu ne comptes pas ressortir ta tenue qui ne serait vraiment pas appropriée pour te promener en ville ! Tu peux garder le chapeau comme mon ami Fred...
Américano : J'espère que tu ne comptes pas ressortir ta tenue qui ne serait vraiment pas appropriée pour te promener en ville ! Tu peux garder le chapeau comme mon ami Fred...
Américano : J'espère que tu ne comptes pas ressortir ta tenue qui ne serait vraiment pas appropriée pour te promener en ville ! Tu peux garder le chapeau comme mon ami Fred...

Américano : J'espère que tu ne comptes pas ressortir ta tenue qui ne serait vraiment pas appropriée pour te promener en ville ! Tu peux garder le chapeau comme mon ami Fred...

Tintin en Amérique : le retour II (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Américano : Je ne sais pas si tu as pu faire des progrès dans la langue indienne (laquelle au fait ?) mais je ne te conseille pas de réutiliser celle qu'employait Hergé. Le mot "squaw" est un terme péjoratif utilisé par les colons pour parler de la femme indienne en faisant référence à ses parties génitales. Je te ferai rencontrer mon ami Rob, l'indien...

Tintin : Merci du conseil. Je crois que c'était plus une méconnaissance qu'une mauvaise intention car Hergé nous montre plus loin le mauvais traitement que subissent les indiens.

Tintin en Amérique : le retour II (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Tintin : Là, tu me fais souffrir car cette découverte du pétrole a eu de funestes conséquences pour les indiens !

Américano : Hélas, mon pauvre ami, 100 ans plus tôt, les Indiens s'étaient déjà faits spoliés ! En Géorgie, citons 2 raisons qui ont conduit à les exproprier : la découverte de l'or (1829) dans les Appalaches. Plein de villes ont pris naissance à ce moment. Le besoin de nouvelles terres agricoles pour faire face à l'arrivée de nouveaux immigrants. Sais-tu que le territoire était découpé en lots et que ceux-ci étaient tirés sous forme de loterie ?

Le gouvernement, en 1838, décide de déporter tous les Indiens restant dans la région vers l’Oklahoma. Ce triste épisode est devenu célèbre sous le nom de "Chemin des Pleurs" (Trail of Tears)...

Tintin : des compensations ridicules pour les Indiens, l'utilisation de la force. Hergé n'aimait pas et donne ici son opinion !

Tintin : des compensations ridicules pour les Indiens, l'utilisation de la force. Hergé n'aimait pas et donne ici son opinion !

Tintin en Amérique : le retour II (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Tintin : On construit toujours aussi vite de nos jours ?

Américano : Question vitesse, je ne suis pas sûr que ce soit aussi rapide mais c'est la même méthode qui perdure pour les bâtiments publics : montage de l'ossature puis remplissage des ouvertures. Un exemple avec la construction du nouveau palais de justice de Carrollton.

Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !
Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !

Américano : A jeudi prochain mon vieux Tintin !

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 03:29
Tintin en Amérique : le retour I (Pour les enfants de 7 à 77ans*)
English

Exclusif ! Tintin revient en Amérique pour les lecteurs d'Américano !

Nous l'avons rencontré à sa descente d'avion à l'aéroport d’Atlanta, le plus grand du monde. Dialogue :

Américano : Parmi les lectures de mon enfance, tu as été l'une des plus marquantes car je pouvais m'identifier à toi. Tu sais que nous avons été boy-scouts tous les deux ! Mais qui aurait dit qu'un jour, moi aussi, je franchirais l'Atlantique ! Alors, quoi de neuf, mon vieux Tintin ?

Tintin : Hergé, à 24 ans, a commencé de publier le récit, en noir et blanc, de ma troisième aventure en 1931, sous forme de feuilleton dans le journal belge « Le Petit Vingtième ». L'album est apparu en 1932 et la version couleur seulement en 1946.

Quand je suis arrivé, c'était le temps de la prohibition et Chicago était entièrement sous la coupe d'Al Capone. L'Amérique était en proie à une terrible crise économique.

Américano : Depuis on l'a appelée la "Grande Dépression". Sais-tu, que de nos jours, nous revivons une crise très semblable ?

Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...
Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...
Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...
Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...
Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...
Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...

Américano : Magasins fermés, parkings vides, l'image est fréquente dans ma ville...

Tintin : Al Capone est le personnage assis sur la deuxième vignette de la première page. Il m'a donné du fil à retordre !

Tintin : Al Capone est le personnage assis sur la deuxième vignette de la première page. Il m'a donné du fil à retordre !

Tintin : J'ai eu droit à tout l'échantillon des méthodes mafieuses comme ici où, d'entrée, je suis enlevé !

Tintin : J'ai eu droit à tout l'échantillon des méthodes mafieuses comme ici où, d'entrée, je suis enlevé !

Tintin en Amérique : le retour I (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Tintin : Tous ces voyous dangereux évoluaient dans les armes, l'alcool, les jeux. Malheureusement, je crois que l'institution de la Prohibition a largement contribué au développement de ces activités souterraines.

Americano : Peu à peu, les états s'en sont débarrassés mais il n'en reste pas moins des comtés "secs". A Carrollton, je ne peux toujours pas acheter d'alcool le dimanche... et ce n'est que depuis peu qu'il est en vente libre les autres jours.

Américano : Pour l'instant, dans les magasins ordinaires, seuls sont vendus bières et vins. Pour les autres, il faut aller dans un magasin spécialisé : le liquor store. A la sortie, votre achat sera emballé dans un sac... Quelle tartufferie !

Américano : Pour l'instant, dans les magasins ordinaires, seuls sont vendus bières et vins. Pour les autres, il faut aller dans un magasin spécialisé : le liquor store. A la sortie, votre achat sera emballé dans un sac... Quelle tartufferie !

Americano : Si tu as un bon ami, tu peux te procurer de la "moon shine" : c'est ainsi qu'on appelle l'alcool artisanal fait dans des lieux secrets à la nuit tombée... Je ne t'en dirai pas plus !

Americano : Si tu as un bon ami, tu peux te procurer de la "moon shine" : c'est ainsi qu'on appelle l'alcool artisanal fait dans des lieux secrets à la nuit tombée... Je ne t'en dirai pas plus !

Tintin en Amérique : le retour I (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Américano : Aujourd'hui, si la prohibition n'existe (presque) plus, c'est largement la drogue qui l'a remplacée avec son cortège de trafics et de règlements de compte.

Tintin : On appelle ça : "Faire toujours plus de la même chose" !

Américano : Tu as raison mon vieux Tintin mais ma parole, tu as lu Watzlawick !

Tintin : Oui comme Hergé qui se documentait avant de réaliser ses albums. Par exemple, c'était ce side-car que la police new-yorkais utilisait à la même époque.

Américano : De nos jours, nous ne rencontrons jamais ce moyen de transport pour la police : la voiture est utilisée très majoritairement. Une par policier. En ville, il nous arrive de croiser la patrouille cycliste. Les motards existent mais sont assez rares. Les autres véhicules sont des moyens spécialisés, pour la police scientifique par exemple.

Américano : De nos jours, nous ne rencontrons jamais ce moyen de transport pour la police : la voiture est utilisée très majoritairement. Une par policier. En ville, il nous arrive de croiser la patrouille cycliste. Les motards existent mais sont assez rares. Les autres véhicules sont des moyens spécialisés, pour la police scientifique par exemple.

Américano : Si tu veux acheter un journal qui relate ta venue, n'attends pas le vendeur de journaux à la criée : il a disparu. La presse reste présente dans la rue : on trouve ce genre de distributeur un peu partout : sur les trottoirs, dans ou devant les magasins. En revanche, il n'existe pratiquement pas de "maison de la presse".Américano : Si tu veux acheter un journal qui relate ta venue, n'attends pas le vendeur de journaux à la criée : il a disparu. La presse reste présente dans la rue : on trouve ce genre de distributeur un peu partout : sur les trottoirs, dans ou devant les magasins. En revanche, il n'existe pratiquement pas de "maison de la presse".

Américano : Si tu veux acheter un journal qui relate ta venue, n'attends pas le vendeur de journaux à la criée : il a disparu. La presse reste présente dans la rue : on trouve ce genre de distributeur un peu partout : sur les trottoirs, dans ou devant les magasins. En revanche, il n'existe pratiquement pas de "maison de la presse".

Tintin en Amérique : le retour I (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Tintin : Tu vois, on n'a pas hésité à employer les grands moyens pour m'éliminer !

Depuis la Première Guerre Mondiale, on connaissait le danger des attaques au gaz...

Américano : Hélas, l'actualité récente s'est faite l'écho de leur emploi en Syrie ou règne la guerre civile. Les grandes puissances s'interrogent sur la nécessité d'intervenir. Malgré tout, tous les Américains que j'ai pu interviewer sont opposés à une intervention de leur pays en Syrie. Deux arguments principaux :

"Pourquoi les USA devraient-ils être les gendarmes du monde ?

Nous ne voulons pas rééditer l'expérience de l'expédition en Irak !"

Ont-ils complètement tort ?

Tintin en Amérique : le retour I (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Tintin : Décidément, je me suis encore fait avoir ! Ces bandits étaient très rusés...

Américano : Rien à voir avec ton aventure mais sais-tu que les Américains sont de grands spécialistes des sigles (acronyms) en tous genres ? Tiens, pour t'entrainer à survivre, saurais-tu me dire la signification de :

DUI ? ATM ? BLT ? ASAP ? AAAAA ?

La lecture des journaux est rendue impossible par l'emploi de tous ces sigles...

Tintin en Amérique : le retour I (Pour les enfants de 7 à 77ans*)

Je vais pouvoir enfin prendre ma revanche ! Quand j’étais petit, je lisais chaque semaine ton magazine « Tintin » dans lequel figurait une page de ton prochain album. Pour garder tes lecteurs, chaque dernière vignette était une interrogation. La réponse était bien sûr dans le numéro suivant. Tu avais fait tienne l’idée de marketing ! Alors à mon tour de te faire attendre la semaine prochaine pour que tu connaisses les réponses !

A bientôt Tintin !

* Paraissant chaque jeudi, Le Journal de Tintin était sous-titré « Le journal des jeunes de 7 à 77 ans »…

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 23:48

Home schooling (1)   Rob nous avait déjà accueilli pour nous présenter son école à la maison avec ses 3 enfants.

 

    Titulaire d'une licence d'histoire et après avoir passé de nombreuses années impliqué dans le cérémonial amérindien et l'activisme politique, il nous livre ici sa patiente quête de son patrimoine indien.

 

   Notez-bien que Rob se sent complètement intégré à la société nord-américaine et que selon lui, 65% des Indiens seraient du même avis.

 

  Entrons dans son tipi et écoutons-le....

 

 

 

  

 

Pow wow (7)

   "Afin d'être «légalement» considéré comme Amérindien aux États-Unis, vous devez être inscrit dans une tribu reconnue au niveau fédéral et vous voir délivrer une carte d'identification sanguine. Pour beaucoup, l'identité familiale suffit. Génétiquement, je suis à un peu plus de la moitié d'ascendance européenne et le reste d'ascendance mixte indienne : Cherokee, Lenape, et Tuscarora. Culturellement, j'ai été élevé dans la culture dominante euro-américaine mais, personnellement, je m'identifie plus avec mon héritage autochtone. L’identité des Indiens  d'Amérique est une question complexe qui nécessiterait  de nombreux articles.

                                                                             Le tipi était l'habitat des indiens des Grandes Plaines

   

Pow wow (11)

 

 

 

 

   Du côté de mon père, l'ascendance est mélangée :  Cherokee et écossais. C'est une combinaison assez courante car la plupart des premiers colons européens sur le territoire Cherokee étaient des écossais  commerçants ou trappeurs. Au moment de l'arrivée des Européens, les Cherokee (Tsalagi ou Ani YunWiyahi) occupaient des dizaines de villages de différentes tailles dans les Appalaches : de la Virginie au Nord de la Géorgie et de l'Alabama. C’était l'une des plus grandes et des plus fortes confédérations tribales d’Amérique du Nord.

 

Les flûtes sont traditionnellement faites en cèdre et un jeune amoureux en jouait à sa belle en guise de sérénade.

 

     Pow wow (1)

      Une grande partie de l'histoire de mon peuple et de ma famille s’est perdue dans le temps et par peur du racisme. Je sais beaucoup de choses sur l'histoire Cherokee. Une grande partie a été enregistrée à la fois en anglais et en Tsalagi grâce à l'œuvre d'un homme du nom de Sequoiya. Il a inventé un alphabet de travail pour la langue cherokee au  début du 19e siècle.

 

Danseur traditionnel avec sa ceinture

et sa coiffure de plumes.

Probablement un Cherokee...

 

Pow wow (13)  

 

     

 

 

 

    Là où j'ai grandi, l’identité indienne était pratiquement inconnue. Si mon père (Roy) ne nous  avait pas fait prendre conscience de notre propre héritage, nous n'aurions jamais su la différence. J'ai visité certaines réserves et  travaillé au sein de la communauté autochtone à la fois dans l'action politique et la pratique spirituelle.

 

   

De la tradition des Plaines, au premier plan, l'attrape-rêves qui vous protège des cauchemars. Utilisé souvent pour les enfants...  

 

  Pow wow (2)

 

     Comme un trop grand nombre de ma génération, j'ai dû réapprendre tout ce qui a été oublié ou censuré par mes grands-parents. Grâce à des recherches généalogiques, nous avons découvert  le  clan et l'histoire de notre famille. Nous avons appris à nos enfants leur patrimoine et à participer à des cérémonies traditionnelles.

 

Les plumes proviennent de dindes.

  

     

Pow wow (4)

  

   Je parle un peu Cherokee et moins encore Lakota. Très peu de gens parlent encore des langues autochtones mais beaucoup ont fait un effort pour les sauver au cours des 20 dernières années. Beaucoup d'écoles dans les réserves indiennes désormais enseignent  leur langue maternelle. Pendant de nombreuses années, c'était illégal. La loi a été modifiée en 1978 en raison de la pression et de l'action politique des Indiens et de leurs partisans.

 

 

Danseurs de fantaisie  :

ce style ancien s'adresse plutôt aux jeunes danseurs

 

Pow wow (5)

  

 

 

 

 

   J'ai 3 enfants et ils ont tous des noms Cherokee. Caitlin Élohi Mona a 9 ans. Son nom, Élohi Mona signifie la Terre-Mère. Mon fils, Kanate (Ka Na Tay) a 7 ans et cela signifie grand chasseur / First Man. La plus jeune est Selu (SayLoo) ce qui signifie Mère du maïs. Elle a 4 ans et est née dans un Tee-Pee Lakota. Ils ont tous été impliqués dans des cérémonies Cherokee, Lakota et Navajo. Ils ont tous été «baptisés» à la manière traditionnelle Cherokee qui implique de les introduire au feu sacré, Astaluhnte.

 

  Cherokee du XVIIIe siècle : essai de reconstitution

 

 

 

Je voudrais voir plus d'opportunités économiques pour les Indiens. Ce sont les personnes les plus pauvres en Amérique. Je voudrais aussi voir plus de respect envers la culture et l'histoire.

 

 

   Les photos ci-dessus ont été prises lors de l'annuel pow-wow de Mac Intosh Reserve Park qui n'est pas traditionnel, selon Rob. Les commentaires sont de lui.
  

 

Article suivant -> Clique


Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 04:04

-> Première partie


   En règle générale, la plupart des Indiens vivent près de leur famille élargie. Il est assez fréquent que les grands-parents vivent avec leurs petits-enfants (mon père et mon grand-père vivent avec nous). Mes enfants restent avec moi à la maison où nous faisons l'école. 
   De nombreuses réserves ont des garderies.

Les deux vidéos suivantes ont été tournées lors du Pow-Wow précédent.
 
 
   Le respect des anciens est encore très important. En outre, le concept de prise en charge pour les 7 prochaines générations est toujours enseigné.

 

  La plupart du temps, je me sens solidaire des autres indiens. C'est une question difficile parce que les Indiens peuvent être très divisés par moments sur l'identité raciale et les projets personnels et tribaux. La politique indienne est très compliquée.

   100 6776

   Appelées "liens de prière", ces petites offrandes de tabac sont destinées à aider les  Esprits. 

 

 

   Je n'ai jamais été impliqué dans une cérémonie qui utilise des champignons, mais j'ai assisté à des réunions de Peyote plusieurs fois.

 

* Une personne y donne un nom connecté aux Esprits de l'enfant.

En grandissant et accomplissant des "exploits", on peut changer de nom. Le Chef "Crazy Horse" fut d'abord connu comme "Boucle" en raison de sa coiffure.

    J'ai été à de nombreuses cérémonies, notamment Sweat Lodge, Sun Dance, Lowampi (cérémonie de la Chambre noire), Native American Church (réunion TeePee), Repas Esprit pour les défunts, ceremonies de nommage* et d'adoption, Wopila (cadeaux promotionnels), etc 

   

 

 

   Je connais seulement une petite danse mais de nombreuses chansons de prière Lakota. 
   Danse de la patate : les danseurs doivent exécuter diverses figures. Si la patate qu'ils maintiennent entre leurs deux fronts vient à tomber, ils sont éliminés.
 
   

   Les Sacs de  médecine sont purement personnels. Chacun est unique et contient généralement des choses qui sont liées à la vie de son possesseur et à ses expériences. 
   Je n'ai aucune expérience avec des pierres de guérison.                                     
   

   La plupart des Indiens vivent comme les autres Américains, seulement beaucoup plus pauvrement que la moyenne. Vous trouverez des téléviseurs dans presque tous les foyers. Toutes les écoles des réserves disposent d'ordinateurs et d'Internet. Les jeunes générations ont adopté la technologie et la culture pop. Certains vont même jusqu'à fuir leur patrimoine traditionnel. Certains l'exploitent pour le profit mais la plupart le respecte plus ou moins. Il y a beaucoup de dramaturges indiens contemporains, poètes, auteurs, cinéastes, acteurs, modèles, ingénieurs, médecins, etc. Toutefois, le plus gros employeur des Indiens est encore l'armée.

  Ocmulgee.JPG

  Heritage Day 2010 (14)

La culture du maïs : un héritage indien

    Il a été tout à fait commun pour les jeunes d’aller vers les villes chercher du travail et de l'éducation.  Cependant, beaucoup reviennent à leurs communautés après l’université pour tenter d'améliorer la situation. Beaucoup deviennent des travailleurs sociaux ou des conseillers pour  les drogués et les alcooliques.

 

America tribes

   Rob a fixé au mur de l'école de ses enfants la carte des tribus indiennes : des centaines recensées à ce jour...

 

Merci à lui pour son accueil

Repost 0
Published by Americano - dans Racines
commenter cet article