Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 02:10
English

  En français, on dirait "soupe populaire". Malheureusement, je ne connais pas de près cette institution pour pouvoir comparer. Je préfère en rester au terme anglais...

 

   J'avais déjà abordé cette question lors de l'article "Empty Bowls". On se doute bien que la crise se poursuivant, l'aide aux déshérités est toujours d'actualité.

 

Soup-Kitchen--14-.JPG    Cette structure du comté accueille là ses habitants. Le parking est donc indispensable pour recevoir tous les véhicules. Le terrain a été offert par Southwire tout comme...

 ... le bâtiment (un ancien night-club) remis à neuf à l'occasion, il y a 9 ans. Cette structure a permis d'accueillir 3 fois plus de personnes.

 

Entrons...

Soup-Kitchen--15-.JPG

 

  Solidarite pour tous par tous

 

Soup-Kitchen--4-.JPG    Je retrouve les amis Tezzo et Tamukati. C'est une bonne surprise car je vais pouvoir parler français ! Ces deux originaires du Congo sont volontaires toutes les fins de mois, moment où les ressources s'épuisent. Il faut donc un relais pour attendre la prochaine aide fédérale ou le maigre salaire.

    Rachida, elle, a pris le relais de sa grand-mère qu'elle accompagnait quand elle était petite : la solidarité n'a pas d'âge ni de nation...

  Des étudiants viennent effectuer une part de leurs études et, pour les petits délits, la justice peut  condamner là certaines personnes à des travaux d'intérêt général.

   Il y a aussi des personnes parlant espagnol pour être en contact avec la population hispanique très présente par ici...

Soup-Kitchen--6-.JPG

 

Soup-Kitchen--11-.JPG

   Chacun peut être volontaire, suivant ses possibilités, ses aspiration, ses compétences...Tout comme Russ qui est responsable des cuisines une fois par mois : ça le connaît, c'est le patron du Coffee Shop. Depuis qu'il gère cette entreprise, il a moins de temps mais  tient à être présent...

   Les autres jours ? On trouve quelqu'un d'autre...

   Tout comme sont volontaires, les personnes qui ont installé ces réfrigérateurs ou le service informatique de même que les chauffeurs, les électriciens... Tout le monde professionnel peut trouver à s'employer...

 Soup-Kitchen--16-.JPG
Soup-Kitchen--9-.JPG   Houstin qui va m'accompagner tout au long de ma visite et répondre à mes questions les plus insidieuses, est responsable des circuits de distribution des 200 sacs repas. En effet, tout le monde n'a pas la possibilité de venir (maladie, manque de voiture, vieillesse). "61 sacs pour la route Alabama", me confie-t-il. "Nous donnons à chacun un sac et un sourire !"

 

Houstin, infatigable depuis 15 ans

 

 


   25 personnes (minimum) sont nécessaires pour effectuer un service.

Après l'effort, le réconfort : tous les volontaires prennent le repas en commun (ça me rappelle un autre mot mais j'vois pas ). Ce sera bien sûr le même menu que celui des invités. J'ai été invité à le partager : "On ne pose pas de question ici : celui qui se présente, on lui donne à manger", me précise Houstin. J'vois toujours pas

 Soup-Kitchen--17-.JPG

 

   L'initiative revient à des églises dont certains membres se sont rendus compte que des personnes âgées en étaient réduites à acheter des boites pour chat dans les supermarchés. Ils ont trouvé cette situation indécente et ont démarré ce service. Évidemment, il y a eu évolution avec le temps : ce ne sont plus les églises qui sont en charge (même si la bénédiction du repas est conservée par tradition). Maintenant, Soup Kitchen est ouverte 2 jours par semaine pendant 3 semaines puis tous les jours la dernière semaine de chaque mois. 

 

     Cette question de la répartition de la nourriture est internationale. Voyez comment 2 lyonnais lui donnent une réponse dans cet article que Le Monde leur a consacré.

 

Suite

Partager cet article
Repost0

commentaires

Maedes 07/04/2013 18:11


Maintenant que j'y pense.... je ne connais pas d'équivalent à cela ici... On vient souvent demander "quelque chose à manger".... des enfants en général (les parents les
envoient car ils attendrissent.... de même qu'ils les envoient laver les vitres des voitures aux feux.... ou bien demander une pièce....)


Contrairement à beaucoup de pays d'Amérique latine cependant, l'Argentine offre des allocations familiales conséquentes à partir du 3ème mois de grossesse et ce, dès le premier
enfant,  ainsi que des plans d'aide sociale pour les plus démunis....  Cette population qui mendie est très mal perçue en général ici.... On parle d'une "industrie" d'exploitation de
l'enfant..... On recommande de ne rien donner..... Pas facile de faire la part des choses..............


Merci pour cet article et bizzzzzzzzzzzzz argentines.

Americano 08/04/2013 01:18



Une chose que je trouve interessante a travers nos blogs est que tout article de l'un provoque la reflexion sur la realite de l'autre.


Ici aussi la mendicite est mal percue mais je crois d'autant plus que beaucoup est fait pour aider. Mais rien n'est parfait... Je crois aussi que cet acte renvoie a la figure une realite de son
pays qu'il prefere ne pas voir....