Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 21:18

English Translation

 

C'est à une visite un peu particulière que nous convions le lecteur aujourd'hui car il ne s'agissait pas de découvrir une ville dans son ensemble.

Deux fois par an, des particuliers de Madison (Géorgie), ouvrent leurs portes aux visiteurs. Cette ville, initialement un relais de poste, fut construite pour les planteurs de la région afin qu'ils puissent y trouver les facilités pour l'éducation de leurs enfants. Ce sont leurs maisons qui sont offertes à la visite.

La plupart de ces maisons étant habitées au quotidien, choix a été fait de ne pas photographier les intérieurs.

La plupart de ces maisons étant habitées au quotidien, choix a été fait de ne pas photographier les intérieurs.

C'est dans cette magnifique demeure ayant appartenu à un médecin que nous prendrons nos passes pour la journée.

C'est dans cette magnifique demeure ayant appartenu à un médecin que nous prendrons nos passes pour la journée.

Les visiteurs, munis d'un plan, organisent leur parcours selon leur convenance. Chaque maison est numérotée, décrite et nous sommes accueillis à l'entrée.

Les visiteurs, munis d'un plan, organisent leur parcours selon leur convenance. Chaque maison est numérotée, décrite et nous sommes accueillis à l'entrée.

Si la plupart de ces maisons ont déjà subi une restauration et nous offrent leurs plus beaux atours,
Si la plupart de ces maisons ont déjà subi une restauration et nous offrent leurs plus beaux atours,
Si la plupart de ces maisons ont déjà subi une restauration et nous offrent leurs plus beaux atours,

Si la plupart de ces maisons ont déjà subi une restauration et nous offrent leurs plus beaux atours,

…d'autres sont en cours de rénovation. C'est le cas de la "maison du chasseur" dont toutes les pièces s'organisent autour d'une cheminée centrale.
…d'autres sont en cours de rénovation. C'est le cas de la "maison du chasseur" dont toutes les pièces s'organisent autour d'une cheminée centrale.

…d'autres sont en cours de rénovation. C'est le cas de la "maison du chasseur" dont toutes les pièces s'organisent autour d'une cheminée centrale.

Nous en profitons pour nous extasier devant le confort et l'élégance des "porch". Américano attend toujours le sien et remercie d'avance les généreux donateurs...
Nous en profitons pour nous extasier devant le confort et l'élégance des "porch". Américano attend toujours le sien et remercie d'avance les généreux donateurs...
Nous en profitons pour nous extasier devant le confort et l'élégance des "porch". Américano attend toujours le sien et remercie d'avance les généreux donateurs...

Nous en profitons pour nous extasier devant le confort et l'élégance des "porch". Américano attend toujours le sien et remercie d'avance les généreux donateurs...

Aussi belle d'un côté que de l'autre mais sauriez-vous dire quel est le devant et l'arrière de cette maison ? (réponse en fin d'article)
Aussi belle d'un côté que de l'autre mais sauriez-vous dire quel est le devant et l'arrière de cette maison ? (réponse en fin d'article)

Aussi belle d'un côté que de l'autre mais sauriez-vous dire quel est le devant et l'arrière de cette maison ? (réponse en fin d'article)

Certains profitent de l'aubaine et s'ouvrent aussi au public : les lieux de culte par exemple... Mais quels sont ces instruments sur la table en face de l'autel?
Certains profitent de l'aubaine et s'ouvrent aussi au public : les lieux de culte par exemple... Mais quels sont ces instruments sur la table en face de l'autel?

Certains profitent de l'aubaine et s'ouvrent aussi au public : les lieux de culte par exemple... Mais quels sont ces instruments sur la table en face de l'autel?

 Ce sont des cloches à main et je suis invité à venir assister à l'office du lendemain pour voir un orchestre se produire. La qualité de ma vidéo n'étant pas à la hauteur, voici un bon exemple de prestation trouvé au hasard du net. Harmonieux, n'est-ce pas ?

Une visite pleine de découvertes donc qui avait même son pendant en soirée. Nous en avons également profité pour découvrir cette petite ville et son salon de thé très British d'après ma compagne.
Une visite pleine de découvertes donc qui avait même son pendant en soirée. Nous en avons également profité pour découvrir cette petite ville et son salon de thé très British d'après ma compagne.
Une visite pleine de découvertes donc qui avait même son pendant en soirée. Nous en avons également profité pour découvrir cette petite ville et son salon de thé très British d'après ma compagne.

Une visite pleine de découvertes donc qui avait même son pendant en soirée. Nous en avons également profité pour découvrir cette petite ville et son salon de thé très British d'après ma compagne.

Réponse à notre devinette : les deux ! Historiquement, c'est l'entrée avec la fontaine mais depuis la rue principale passe de l'autre côté, l'arrière devenant ainsi l'entrée principale...

Repost 0
Published by Americano - dans Georgia on my mind
commenter cet article
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 04:13

English Translation

C'est aujourd'hui un article un peu particulier que je vous soumets car sur proposition de Marie-Claude et avec son aide, il nous faudra faire appel au concours du satellite ! Plus particulièrement, nous utiliserons Google Earth pour explorer notre ville et notre comté vus de l'espace. Si vous ne l'avez pas, chargez-le puis aller à "Carrollton Géorgie". Remontez à 70 Km d'altitude pour voir apparaitre...

 

 

...le comté de Carroll ! Celui-ci est délimité par le trait vert et par le pointillé rectiligne à l'ouest (frontière de  l'Alabama). Le comté, outre sa principale ville (Carrollton), comprend des villages comme Temple (nord), Bowdon (ouest), Roopville (sud) qui ne se touchent pas. Certains villages sont à cheval sur plusieurs comtés comme Villa Rica (nord-est) qui appartient à 3 comtés.

...le comté de Carroll ! Celui-ci est délimité par le trait vert et par le pointillé rectiligne à l'ouest (frontière de l'Alabama). Le comté, outre sa principale ville (Carrollton), comprend des villages comme Temple (nord), Bowdon (ouest), Roopville (sud) qui ne se touchent pas. Certains villages sont à cheval sur plusieurs comtés comme Villa Rica (nord-est) qui appartient à 3 comtés.

Descendons vers Carrollton

A 45 Km d'altitude, apparaissent, en jaune, les routes et autoroutes. Nous distinguons très clairement maintenant :

A 45 Km d'altitude, apparaissent, en jaune, les routes et autoroutes. Nous distinguons très clairement maintenant :

- le périphérique de Carrollton qui n'entoure pas complètement la ville ;

- au nord, en bleu, l’écusson de l'I20. C'est une des plus importantes autoroutes des USA. I, c'est pour Interstates, le réseau autoroutier du pays qui le couvre entièrement.

Plus d'explications

Approchons encore...

Carrollton : prenons de la hauteur !

- Au sud de la ville et en bordure de périphérique, s'étale l'usine South Wire (1), une des plus grosses productrices de câble électrique du monde ;

- proche d'elle de l'autre côté de la route, 2 centres commerciaux (2) ont pris place ;

- le triangle de routes, à l'ouest, délimite l'université (3)

- le triangle au sud est dévolu au terrain de golf (4) ;

- A l'est de celui-ci, s'étend tout le système scolaire primaire et secondaire de la ville (5) ;

Dirigeons-nous vers ces deux derniers...

L'ensemble de bâtiments en forme d'astérisque est l'école primaire et maternelle (6). C'est là qu'officie Cessany. Au nord-est, le domaine du lycée (7) avec ses installations sportives (9). Entre les deux, passe la Green Belt (8). A terme, cet espace de promenade fera le tour de la ville (25 Km).

L'ensemble de bâtiments en forme d'astérisque est l'école primaire et maternelle (6). C'est là qu'officie Cessany. Au nord-est, le domaine du lycée (7) avec ses installations sportives (9). Entre les deux, passe la Green Belt (8). A terme, cet espace de promenade fera le tour de la ville (25 Km).

Carrollton : prenons de la hauteur !
Carrollton : prenons de la hauteur !

Remontons vers le nord pour nous diriger vers l'université.

Sise le long de Maple Street (11), une des principales artères de Carrollton, l'universite s'étend sur des dizaines d'hectares. Son emprise ne cesse de s'accroitre puisqu'à l'ouest (hors-cadre), un espace aussi grand que ce que nous apercevons est dédié aux pratiques sportives (A).

Sise le long de Maple Street (11), une des principales artères de Carrollton, l'universite s'étend sur des dizaines d'hectares. Son emprise ne cesse de s'accroitre puisqu'à l'ouest (hors-cadre), un espace aussi grand que ce que nous apercevons est dédié aux pratiques sportives (A).

Carrollton : prenons de la hauteur !
Carrollton : prenons de la hauteur !

A terme la Green Belt traversera le campus. Si celui-ci est déjà bien construit, il n'en reste pas moins de grands espaces verts.

Suivons Maple Street vers l'est en direction du centre ville.

En haut, en forme d'octogone : Adamson Square (12), la place principale de Carrollton, lieu de tous les dangers pour les étudiants qui n'ont qu'une rue droite pour y parvenir à l'aller et tortueuse au retour...Vers le sud, Bradley Street nous emmène d'abord à l'amphithéâtre (13) (coquillage) puis à la mairie (15) et enfin au fameux Train Depot (14). Au nord-ouest de celui-ci, les deux petits bâtiments abritent l'administration ferroviaire. Alabama Street nous conduit au Centre Culturel (17). Le tribunal (16) ouvre Dixie Street, une des belles plus avenues de Carrollton.

En haut, en forme d'octogone : Adamson Square (12), la place principale de Carrollton, lieu de tous les dangers pour les étudiants qui n'ont qu'une rue droite pour y parvenir à l'aller et tortueuse au retour...Vers le sud, Bradley Street nous emmène d'abord à l'amphithéâtre (13) (coquillage) puis à la mairie (15) et enfin au fameux Train Depot (14). Au nord-ouest de celui-ci, les deux petits bâtiments abritent l'administration ferroviaire. Alabama Street nous conduit au Centre Culturel (17). Le tribunal (16) ouvre Dixie Street, une des belles plus avenues de Carrollton.

Carrollton : prenons de la hauteur !
Carrollton : prenons de la hauteur !
Carrollton : prenons de la hauteur !
Carrollton : prenons de la hauteur !

Suivons-la vers le sud....

... pour y retrouver tout l'espace hospitalier (18). C'est la tendance ici que de regrouper les services d'un même genre ; c’est le cas pour la santé, l’éducation, les services municipaux...

... pour y retrouver tout l'espace hospitalier (18). C'est la tendance ici que de regrouper les services d'un même genre ; c’est le cas pour la santé, l’éducation, les services municipaux...

Mais comme vous êtes en bonne santé, reprenons le chemin vers le nord où le lac (19) nous attend.

Mais comme vous êtes en bonne santé, reprenons le chemin vers le nord où le lac (19) nous attend.

Baignade interdite... mais si vous persistez, vous pourrez toujours vous rendre à la piscine municipale (20) et laisser vos enfants batifoler au Castle Play ground (21)... Il existe d'autres jardins d’enfants dans la ville. La plupart ressemblent à ceux auxquels vous êtes habitués en France. Un bon point à la ville qui a créé un centre consacré aux jeux d'eau, absent de cette carte. Les complexes sportifs (20) ne manquent pas non plus. Notons près du périphérique, la présence de 2 centres commerciaux (22) aux parkings immenses. Après avoir pris de magnifiques photos du lac, vous n'aurez plus qu'à les envoyer en allant à la poste (23)...

Baignade interdite... mais si vous persistez, vous pourrez toujours vous rendre à la piscine municipale (20) et laisser vos enfants batifoler au Castle Play ground (21)... Il existe d'autres jardins d’enfants dans la ville. La plupart ressemblent à ceux auxquels vous êtes habitués en France. Un bon point à la ville qui a créé un centre consacré aux jeux d'eau, absent de cette carte. Les complexes sportifs (20) ne manquent pas non plus. Notons près du périphérique, la présence de 2 centres commerciaux (22) aux parkings immenses. Après avoir pris de magnifiques photos du lac, vous n'aurez plus qu'à les envoyer en allant à la poste (23)...

Reprenons le périphérique et dirigeons-nous vers le sud...
Reprenons le périphérique et dirigeons-nous vers le sud...
Reprenons le périphérique et dirigeons-nous vers le sud...
Reprenons le périphérique et dirigeons-nous vers le sud...
Reprenons le périphérique et dirigeons-nous vers le sud...

Reprenons le périphérique et dirigeons-nous vers le sud...

A la sortie, Mac Intosh Plazza, mon centre commercial favori :

A la sortie, Mac Intosh Plazza, mon centre commercial favori :

avec Publix (24 - alimentation), Belk (25 - linge), Target (26 - sport, électroménager, articles de cuisine...). Ces trois principaux magasins sont entourés de commerces plus petits.
avec Publix (24 - alimentation), Belk (25 - linge), Target (26 - sport, électroménager, articles de cuisine...). Ces trois principaux magasins sont entourés de commerces plus petits.
avec Publix (24 - alimentation), Belk (25 - linge), Target (26 - sport, électroménager, articles de cuisine...). Ces trois principaux magasins sont entourés de commerces plus petits.

avec Publix (24 - alimentation), Belk (25 - linge), Target (26 - sport, électroménager, articles de cuisine...). Ces trois principaux magasins sont entourés de commerces plus petits.

Sortons et tournons à gauche vers le nord. Nous sommes sur la I27. Etonnant qu'ici les autoroutes passent (parfois) au milieu des villes... Environ un kilomètre plus loin, sur la gauche, vous êtes attendus... pour un repos éternel ! Le cimetière municipal (27) s'étend sans contrainte de murs extérieurs. Pas étonnant, dans cet espace où vie et mort sont si entremêlées, de voir une des principales rues le traverser et d’y trouver la piscine d'été (28) !

Carrollton : prenons de la hauteur !
Certains lecteurs ne manqueront pas de nous faire remarquer que nous n’avons pas parlé de ceci, de cela… Nous en sommes bien conscients et c’est pourquoi nous préparerons un prochain article sur le même principe. N’hésitez pas à nous communiquer vos remarques, propositions…
Certains lecteurs ne manqueront pas de nous faire remarquer que nous n’avons pas parlé de ceci, de cela… Nous en sommes bien conscients et c’est pourquoi nous préparerons un prochain article sur le même principe. N’hésitez pas à nous communiquer vos remarques, propositions…

Certains lecteurs ne manqueront pas de nous faire remarquer que nous n’avons pas parlé de ceci, de cela… Nous en sommes bien conscients et c’est pourquoi nous préparerons un prochain article sur le même principe. N’hésitez pas à nous communiquer vos remarques, propositions…

Repost 0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 20:47

English Translation

 

Actualités

Carrollton news 63

Art garden

Marcella nous fait connaitre un peu mieux cette manifestation qui s'est déroulée en juin au Centre Agricole et où elle tenait son propre stand.

« C'est un événement qui met en valeur le travail du groupe local des Master Gardeners dont différents membres s'occupent de la création et du maintien  d'une parcelle au Centre Agricole. Les artistes locaux sont invités à vendre leurs œuvres d'art, les rapprochant ainsi de leurs concitoyens. L'événement est gratuit et les artistes n'ont pas à payer une redevance pour avoir une table. »
« C'est un événement qui met en valeur le travail du groupe local des Master Gardeners dont différents membres s'occupent de la création et du maintien  d'une parcelle au Centre Agricole. Les artistes locaux sont invités à vendre leurs œuvres d'art, les rapprochant ainsi de leurs concitoyens. L'événement est gratuit et les artistes n'ont pas à payer une redevance pour avoir une table. »
« C'est un événement qui met en valeur le travail du groupe local des Master Gardeners dont différents membres s'occupent de la création et du maintien  d'une parcelle au Centre Agricole. Les artistes locaux sont invités à vendre leurs œuvres d'art, les rapprochant ainsi de leurs concitoyens. L'événement est gratuit et les artistes n'ont pas à payer une redevance pour avoir une table. »
« C'est un événement qui met en valeur le travail du groupe local des Master Gardeners dont différents membres s'occupent de la création et du maintien  d'une parcelle au Centre Agricole. Les artistes locaux sont invités à vendre leurs œuvres d'art, les rapprochant ainsi de leurs concitoyens. L'événement est gratuit et les artistes n'ont pas à payer une redevance pour avoir une table. »

« C'est un événement qui met en valeur le travail du groupe local des Master Gardeners dont différents membres s'occupent de la création et du maintien d'une parcelle au Centre Agricole. Les artistes locaux sont invités à vendre leurs œuvres d'art, les rapprochant ainsi de leurs concitoyens. L'événement est gratuit et les artistes n'ont pas à payer une redevance pour avoir une table. »

Carrollton news 63

Le rêve américain n'est pas forcément partagé par tous les habitants du pays. C'est le cas d'Erin qui a suivi son mari en Islande. Je l'ai rencontrée lors d'une "party" chez un ami commun. Elle revient toutefois régulièrement en visite dans sa famille.

Ce phénomène n'est pas isolé : voir l'article consacré à Michael..

Carrollton news 63

L'hôpital organisait récemment une visite de la ville dans le cadre de ses activités visant à développer l'activité physique tant le nombre de personnes obèses est inquiétant. Si l'idée est louable quant à la pratique de la marche à pieds pour tous, je ne suis pas sur que tourisme et activité physique soient complètement compatibles en ce cas. En fait, je comptais sur cette visite pour découvrir un peu plus ma nouvelle ville. Que nenni ! Je suis arrivé péniblement à voler deux photos et... zut je vous laisse : je dois courir derrière la guide. Il parait qu'il y a une série de villages au programme...

NON merci, je ferai ça moi-même !

Le groupe au départ du marché : jusque là, ça allait…

Le groupe au départ du marché : jusque là, ça allait…

Nous avons participé au premier festival de blues en Atlanta . Attention, dans ce cas, c'est une danse... De mon jeune temps, on appelait ce genre le "slow" le principal but étant de flirter avec son partenaire. Avec l'âge, on effectue maintenant des figures... On fait ce qu'on peut ...

Nous avons participé au premier festival de blues en Atlanta . Attention, dans ce cas, c'est une danse... De mon jeune temps, on appelait ce genre le "slow" le principal but étant de flirter avec son partenaire. Avec l'âge, on effectue maintenant des figures... On fait ce qu'on peut ...

Carrollton news 63

J'ai assisté dernièrement a une cérémonie qui m'a ramené 50 ans en arrière lorsqu'en fin d'année scolaire, nous assistions à "La distribution des prix". Même cérémonial ici où les récipiendaires sont appelés un par un pour recevoir ... des breloques. Au moins, nous, nous recevions des livres. Sinon, c'est aussi barbant et plutôt kitch.

Une nouveauté : chaque bachelier désigne un professeur qui l'a particulièrement marqué au cours de sa scolarité. Cessany est venue sur scène embrasser son ancienne élève : plutôt rare d'être encore dans la mémoire d'un enfant que l'on a eu en maternelle. Madame l'institutrice : Respect !

Une nouveauté : chaque bachelier désigne un professeur qui l'a particulièrement marqué au cours de sa scolarité. Cessany est venue sur scène embrasser son ancienne élève : plutôt rare d'être encore dans la mémoire d'un enfant que l'on a eu en maternelle. Madame l'institutrice : Respect !

Américano avait déjà présenté l'un de la dizaine de ponts couverts de Géorgie. Lors d'un déplacement dans l'ouest de l'état, nous en avons découvert un autre au même charme : le Watson Mill Bridge. Reportage photographique…

Le pont est maintenant situé au centre d'un parc national auquel il a donné son nom.
Le pont est maintenant situé au centre d'un parc national auquel il a donné son nom.
Le pont est maintenant situé au centre d'un parc national auquel il a donné son nom.
Le pont est maintenant situé au centre d'un parc national auquel il a donné son nom.
Le pont est maintenant situé au centre d'un parc national auquel il a donné son nom.
Le pont est maintenant situé au centre d'un parc national auquel il a donné son nom.
Le pont est maintenant situé au centre d'un parc national auquel il a donné son nom.
Le pont est maintenant situé au centre d'un parc national auquel il a donné son nom.

Le pont est maintenant situé au centre d'un parc national auquel il a donné son nom.

Carrollton news 63

Faut-il en rire ?

Pas vraiment ! Ceci est le résultat d'un travail bâclé où s'entremêlent câbles d'Internet et fils de téléphone. Mon ami Tim m'explique que les ouvriers sont mal payés et à la tâche donc l'idéal pour eux est d'en faire le plus possible et le plus rapidement pour dégager un salaire décent. Travailler plus pour gagner plus ? Ça me rappelle quelque chose... Résultat éprouvé !

Heureusement, les particuliers peuvent se consoler puisque les magasins sont soumis à la même enseigne. Ici, c'est le toit de Home Dépôt qui fuit. Phénomène très souvent constaté par ailleurs. L'ironie de l'affaire est que c'est un magasin ... de bricolage !

Heureusement, les particuliers peuvent se consoler puisque les magasins sont soumis à la même enseigne. Ici, c'est le toit de Home Dépôt qui fuit. Phénomène très souvent constaté par ailleurs. L'ironie de l'affaire est que c'est un magasin ... de bricolage !

Vie du blog

Au fil du temps et des rencontres, des articles sont complétés. C'est le cas ce mois de "Belle américaine". Pour les amateurs...

Revue de presse

Alors que la nouvelle loi autorisant le port d'armes en tous lieux fait toujours débat en Géorgie, l'Atlanta Journal Constitution y apporte une contribution involontaire : une femme tuée et un homme blessé par le déclenchement inopiné de son arme...

Le Times-Georgian, lui, nous fait part d'un fait divers encore plus sordide avec l’assassinat d’un jeune garçon de 13 ans dans son lit au centre ville.

 Des coiffeurs ont offert une coupe de cheveux et reversé le montant à la famille pour lui venir en aide. Beau geste de solidarité qui ne remplacera jamais ce pauvre garçon.
 Des coiffeurs ont offert une coupe de cheveux et reversé le montant à la famille pour lui venir en aide. Beau geste de solidarité qui ne remplacera jamais ce pauvre garçon.

Des coiffeurs ont offert une coupe de cheveux et reversé le montant à la famille pour lui venir en aide. Beau geste de solidarité qui ne remplacera jamais ce pauvre garçon.

Terminons sur une note plus sympathique du Times Herald : une descendante du chef William Macintosh est en train d'écrire une pièce de théâtre sur son aïeul. Ceci dit, sa fin ne s'était pas vraiment bien passée pour lui non plus...

Carrollton news 63

On n'arrête pas le progrès !

Ces jetons ne permettent pas de jouer mais de s'acheter de la nourriture ! Ce sont les commerçants du marché qui m’ont remis ceux-ci. Les familles en difficulté reçoivent des aides gouvernementales. L'argent ne peut être consacré qu'à des postes de dépenses particuliers. Les récipiendaires échangent cette allocation au marché contre ces jetons qui leur permettent d'effectuer leurs achats chez n'importe quel commerçant. A l'issu du marché, chacun remet ses jetons à un centralisateur qui lui remet l'équivalent en monnaie sonnante et trébuchante. Restera au responsable de l'opération d'aller dans une agence gouvernementale se faire payer les bons qui lui auront été transmis à l'entrée. Terra me confiait que ce sont environ $200 par semaine qui sont ainsi échangés : intérêt pour les producteurs qui trouvent ainsi un débouché de plus mais aussi pour les familles nécessiteuses l'occasion de s'offrir des produits sains. Qu'en pensez-vous?

Bonne lecture et au numéro prochain !

Repost 0
Published by Americano - dans Newsletter
commenter cet article
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 18:47

 

 Translation

 

    

On nous a souvent présenté les Etats-Uniens* comme les champions de la communication. Voici un petit tour d'horizon de ce que j'en vis. Ça vous fait envie ?

 

Affiches, enseignes, pancartes, autocollants....

    Il y en a partout ! Sur les murs, au bord des routes, au ras du sol, à 30m de hauteur... on n'y échappe pas! Tour d'horizon :

 

Commençons par les plus attendrissantes : ce sont celles affichées par les particuliers et les associations.

 

naissance                                                                   enfance maltraitée

Birth.jpg  Child-abuse--2-.JPG
 Child-abuse-prevention--1-.jpg  Ad--2-.JPG

Enfance maltraitée (moulins à vent)                         ????

 

puis celles qui prêtent à sourire, 

Mon dentiste, récemment disparu, avait vraiment de l'humour!

Dentis ad (1)

 

 

 

Bike ad

D'autres me laissent rêveur. Dans ce restaurant, les bikers sont plus proches d'Alzeihmer-Parkinson que de Harley-Davidson.  Laissons-les à leurs fantasmes et déguster leurs bières...  

 Advertising.jpg  Ad.JPG

C'est beau, pas encombrant et sûrement utile !

 

 

000_0060-copie-1.jpg

Une petite pour faire bondir les féministes : le barbier avait aussi de l'humour....

 

Ad Marines

 

 

L'image suivante semble censuree. Elle represente un ruban portant l'inscription "Support our troops". La legende proposee "Qu'en pensent les Iraqi ?"

 

Celles-là m'irritent très sérieusement : ici comme ailleurs, le côté patriotisme me sort par les yeux, mais là, on est dans l'excès et sans esprit critique.

  Un avantage quand même à ce niveau : pas de femme très dénudée pour nous présenter une perceuse, une voiture... Les photos de sous-vêtements sont réservées aux catalogues et restent très sages. Ne nous leurrons pas : c'est plutôt un effet de la pruderie ambiante !

 

LA TELE

 

Elle est omniprésente !

 

salle d'attente d'un vendeur de voiture                  

TV.jpg

bar (Athens) Bar-TV--Athens.JPG

 
 Preacher-on-TV.JPG

 On peut même avoir droit au prêcheur en direct !

Mon dieu !

   Au menu : les éternels matches de foot, basket, base-ball, boxe, catch etc., des tonnes de publicité, des émissions de variété... L'ensemble est passé à une vitesse folle : les plans durent rarement plus de 2 secondes. Au cas où le spectateur se déciderait à réfléchir : trop tard ! On est déjà à l'image suivante. Le niveau est si stupide que nous avons décidé de nous en passer.

Modérons : il existe quelques chaines éducatives...

 

* C'est volontaire et provocateur : pourquoi les habitants d'un seul pays auraient-ils, plus que d'autres, vocations à s'appeler "Américains"?

 

A suivre : Michael, un spécialiste de la propagande nous apportera son éclairage...

 

 

Repost 0
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 15:51

English Translation

J'avais vu sur scène Deborah et Preston et rêvais de vous les présenter mais impossible d’interviewer de tels papillons ! Ils viennent juste de prendre leur retraite alors ne les boudons pas !

Deborah : En tant que musiciens professionnels, nous avons été sur la route en permanence pendant 37 ans, faisant 40 à 50 festivals par an. Nous y vendions nos CD et nos didgeridoos que nous fabriquions à la maison.

 

Preston : J’ai tellement voyagé que j’ai eu des voyages gratuits (pour un million de miles parcourus) ! Après le 11 Septembre, nous avons décidé de ne voyager que par la route.

Preston : J’ai tellement voyagé que j’ai eu des voyages gratuits (pour un million de miles parcourus) ! Après le 11 Septembre, nous avons décidé de ne voyager que par la route.

Martin & Scott et leurs didgeridoos

Deborah : Notre plus grosse rentrée d’argent provenait de la vente de nos CD mais, avec l’apparition d’Internet, le marché a chuté. Dans l’ensemble, les artistes américains ne gagnent pas beaucoup d’argent. La plus grande partie ne peut vivre de son art.

Preston : J’ai un master de musique en composition. Au départ, j’enseignais à l’université mais quand j’ai vu mes collègues les plus anciens, j’ai pensé que je ne voulais pas suivre leur chemin… J’ai donc pris la décision de devenir musicien professionnel. En 1988, j’ai rencontré Deborah et depuis, nous ne nous sommes pas quittés.

Deborah : Au début, nous tournions simplement avec des orchestres mais c’était assez ennuyeux car ceux-ci se font et se défont sans arrêt. C’est pourquoi lorsqu’en 1996, à Tucson (Arizona), nous avons rencontré Allan Shockley, joueur et fabriquant de didgeridoos, nous nous sommes réorientés dans cette voie et avons formé le duo «Martin & Scott». Nous sommes principalement allés dans les foires artisanales. Notre production étant très spéciale, nous n’avions pas de peine à être sélectionnés. …

Preston : Notre stand est devenu tellement attractif que nous avons reçu des prix !
Preston : Notre stand est devenu tellement attractif que nous avons reçu des prix !

Preston : Notre stand est devenu tellement attractif que nous avons reçu des prix !

Deborah : Oui, nous avons connu un certain succès…et avons beaucoup voyagé. Il faut dire que cela faisait partie de nos buts de départ.

Deborah : Oui, nous avons connu un certain succès…et avons beaucoup voyagé. Il faut dire que cela faisait partie de nos buts de départ.

Martin & Scott et leurs didgeridoos

Deborah : dans les années 70, j’ai commencé ma carrière en tant que chanteuse folk interprétant des airs traditionnels et en en composant d’autres. Finalement, j’ai produit plus de 300 chansons…

Américano : Tu as joué de la musique à danser ?

Deborah : Une fois ! C’est le plus mauvais souvenir de ma carrière ! Jouer pendant 6 heures les mêmes accords à la guitare pour des danseurs de square danse pour 20 dollars, non merci !

Martin & Scott et leurs didgeridoos

Preston : Nous avons composé entièrement tous nos CD (ou cassettes auparavant). Deborah y chante et joue de la guitare, du dulcimer, de l’autoharp et de la flute. Pour ma part, j’y joue du piano, de la basse, de la batterie… Nous avons un petit studio qui nous a permis d’enregistrer nos CD à la maison.

Américano : Parlez-nous de vos didgeridoos

Preston : Nous en faisons de deux sortes : bambou et cactus. Le bambou se trouve en Géorgie mais le cactus vient de plus loin. Le bambou est creux d’origine alors que ce sont les termites qui dévorent l’intérieur des cactus.

Après les avoir décorés, nous les vernissons intérieurement et extérieurement. Ils sont tous accordés au diapason universel. Je m’aide de la guitare pour cette opération. L’embouchure est faite en cire d’abeille.

Preston : Petite indication : apprendre à jouer du didgeridoo élimine l’apnée du sommeil…

Preston a expérimenté d’autres matériaux !
Preston a expérimenté d’autres matériaux !
Preston a expérimenté d’autres matériaux !
Preston a expérimenté d’autres matériaux !
Preston a expérimenté d’autres matériaux !
Preston a expérimenté d’autres matériaux !

Preston a expérimenté d’autres matériaux !

Deborah : Au début, nous avons vendu beaucoup de modèles bon marché mais par la suite, ce sont nos modèles haut de gamme très décorés voir photos qui ont connu le plus de succès. Beaucoup de gens les achètent sans l’intention d’en jouer mais juste pour les exposer. C’est pourquoi nous proposons pour certains, un fond dans le même style. Ici "Feathers" et "Falling Sunshine".
Deborah : Au début, nous avons vendu beaucoup de modèles bon marché mais par la suite, ce sont nos modèles haut de gamme très décorés voir photos qui ont connu le plus de succès. Beaucoup de gens les achètent sans l’intention d’en jouer mais juste pour les exposer. C’est pourquoi nous proposons pour certains, un fond dans le même style. Ici "Feathers" et "Falling Sunshine".

Deborah : Au début, nous avons vendu beaucoup de modèles bon marché mais par la suite, ce sont nos modèles haut de gamme très décorés voir photos qui ont connu le plus de succès. Beaucoup de gens les achètent sans l’intention d’en jouer mais juste pour les exposer. C’est pourquoi nous proposons pour certains, un fond dans le même style. Ici "Feathers" et "Falling Sunshine".

Martin & Scott et leurs didgeridoos

Américano : Et maintenant ?

Preston : Nous continuons de jouer mais uniquement localement pour des écoles/universités et les villes qui nous le demandent.

La retraite est un moment que nous apprécions car nous pouvons nous consacrer à la vie de famille, ce qui était impossible auparavant. Nous avons eu la vie que nous avions choisie : indépendants en ne devenant pas la propriété d’une maison d’édition et créatifs en composant toute notre musique et créant tous nos modèles de didgeridoos.

Deborah : Financièrement, nous nous en sortons en louant trois appartements et continuant notre activité (prestations musicales et ventes). Par ailleurs, Preston touche une pension de vétéran, la retraite de l’état (Social Security). Il me faudra atteindre 62 ans pour la toucher.

Américano : Merci à vous et bonne retraite !

Repost 0
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 15:19

English Translation

Voir première partie

 

 

 

 Pour la visite de la ville de Bordighera, (à quelques kilomètres de Ventimiglia), c'est Brunella (à gauche) qui nous a servi de guide. Elle connait si bien son affaire que même Faustino, qui vit dans la région depuis toujours, a appris des choses, c'est dire ! Suivez le guide !

Pour la visite de la ville de Bordighera, (à quelques kilomètres de Ventimiglia), c'est Brunella (à gauche) qui nous a servi de guide. Elle connait si bien son affaire que même Faustino, qui vit dans la région depuis toujours, a appris des choses, c'est dire ! Suivez le guide !

J'ai retrouvé le même souci du détail dans la végétation,
J'ai retrouvé le même souci du détail dans la végétation,
J'ai retrouvé le même souci du détail dans la végétation,

J'ai retrouvé le même souci du détail dans la végétation,

l'architecture
l'architecture
l'architecture
l'architecture
l'architecture
l'architecture
l'architecture

l'architecture

et la décoration des maisons.
et la décoration des maisons.
et la décoration des maisons.
et la décoration des maisons.
et la décoration des maisons.
et la décoration des maisons.

et la décoration des maisons.

Pour nous qui sommes terriblement dépourvus de marchés, quelle poésie pour celui-ci avec la mer en toile de fond ! Je comprends comment Monet a pu venir ici chercher l'inspiration…
Pour nous qui sommes terriblement dépourvus de marchés, quelle poésie pour celui-ci avec la mer en toile de fond ! Je comprends comment Monet a pu venir ici chercher l'inspiration…
Pour nous qui sommes terriblement dépourvus de marchés, quelle poésie pour celui-ci avec la mer en toile de fond ! Je comprends comment Monet a pu venir ici chercher l'inspiration…

Pour nous qui sommes terriblement dépourvus de marchés, quelle poésie pour celui-ci avec la mer en toile de fond ! Je comprends comment Monet a pu venir ici chercher l'inspiration…

Même Faustino s'est laissé prendre en achetant ces 2 oiseaux à un vendeur ambulant ! Les deux gros oiseaux, vous les connaissez !

Même Faustino s'est laissé prendre en achetant ces 2 oiseaux à un vendeur ambulant ! Les deux gros oiseaux, vous les connaissez !

Les collines environnantes sont parcoures de sentiers menant aux terrasses. Magnifiques promenades pour nous si nous habitions ici car cela n'existe pas chez nous...
Les collines environnantes sont parcoures de sentiers menant aux terrasses. Magnifiques promenades pour nous si nous habitions ici car cela n'existe pas chez nous...
Les collines environnantes sont parcoures de sentiers menant aux terrasses. Magnifiques promenades pour nous si nous habitions ici car cela n'existe pas chez nous...
Les collines environnantes sont parcoures de sentiers menant aux terrasses. Magnifiques promenades pour nous si nous habitions ici car cela n'existe pas chez nous...
Les collines environnantes sont parcoures de sentiers menant aux terrasses. Magnifiques promenades pour nous si nous habitions ici car cela n'existe pas chez nous...
Les collines environnantes sont parcoures de sentiers menant aux terrasses. Magnifiques promenades pour nous si nous habitions ici car cela n'existe pas chez nous...

Les collines environnantes sont parcoures de sentiers menant aux terrasses. Magnifiques promenades pour nous si nous habitions ici car cela n'existe pas chez nous...

... mais nous aurions un fameux prédécesseur : Clarence Bicknell, un anglais, qui, au siècle dernier, a exploré la faune et la préhistoire locale. Il en a publié des œuvres majeures toutes consultables de nos jours dans le musée qui lui est consacré au centre ville.
... mais nous aurions un fameux prédécesseur : Clarence Bicknell, un anglais, qui, au siècle dernier, a exploré la faune et la préhistoire locale. Il en a publié des œuvres majeures toutes consultables de nos jours dans le musée qui lui est consacré au centre ville.
... mais nous aurions un fameux prédécesseur : Clarence Bicknell, un anglais, qui, au siècle dernier, a exploré la faune et la préhistoire locale. Il en a publié des œuvres majeures toutes consultables de nos jours dans le musée qui lui est consacré au centre ville.
... mais nous aurions un fameux prédécesseur : Clarence Bicknell, un anglais, qui, au siècle dernier, a exploré la faune et la préhistoire locale. Il en a publié des œuvres majeures toutes consultables de nos jours dans le musée qui lui est consacré au centre ville.
... mais nous aurions un fameux prédécesseur : Clarence Bicknell, un anglais, qui, au siècle dernier, a exploré la faune et la préhistoire locale. Il en a publié des œuvres majeures toutes consultables de nos jours dans le musée qui lui est consacré au centre ville.
... mais nous aurions un fameux prédécesseur : Clarence Bicknell, un anglais, qui, au siècle dernier, a exploré la faune et la préhistoire locale. Il en a publié des œuvres majeures toutes consultables de nos jours dans le musée qui lui est consacré au centre ville.
... mais nous aurions un fameux prédécesseur : Clarence Bicknell, un anglais, qui, au siècle dernier, a exploré la faune et la préhistoire locale. Il en a publié des œuvres majeures toutes consultables de nos jours dans le musée qui lui est consacré au centre ville.

... mais nous aurions un fameux prédécesseur : Clarence Bicknell, un anglais, qui, au siècle dernier, a exploré la faune et la préhistoire locale. Il en a publié des œuvres majeures toutes consultables de nos jours dans le musée qui lui est consacré au centre ville.

Merci encore à nos amis Brunella et Faustino pour leur accueil.

A suivre

Repost 0
Published by Americano - dans En touriste
commenter cet article
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 19:43

English Translation

Après notre voyage en Europe, c'est Cessany qui nous livre ses impressions : après tout, elle est quand même plus américaine que moi !

 

 

 

"J'ai été très surprise de voir l'engouement dans tous les pays pour la Coupe du Monde de Football : des écrans géants partout, des foules passionnées devant. J'ai trouve ça joyeux mais paisible."

"J'ai été très surprise de voir l'engouement dans tous les pays pour la Coupe du Monde de Football : des écrans géants partout, des foules passionnées devant. J'ai trouve ça joyeux mais paisible."

Ici, le long d'un canal.

Je l’ai même surprise à la voir s'intéresser à un match de l'équipe des USA ! Chut... (NDRL)

"Les Italiens semblent apporter beaucoup de soin à la décoration :

Par contre, à Milan, j'ai été gênée par la présence de nombreux solliciteurs qui persistent à vous vendre quelque chose après plusieurs refus. »

Cour intérieure à Milan, pâtisseries...
Cour intérieure à Milan, pâtisseries...
Cour intérieure à Milan, pâtisseries...

Cour intérieure à Milan, pâtisseries...

"J'ai été enchantée par la visite de Ventimiglia et de son arrière-pays.

Je suis impressionnée par la qualité d'adaptation des Italiens à leur géographie. Conduire ici est une gageure ! Je suis contente que Christian conduise !

Je me demande comment on fait pour déménager, s'approvisionner dans ces rues étroites...
Je me demande comment on fait pour déménager, s'approvisionner dans ces rues étroites...

Je me demande comment on fait pour déménager, s'approvisionner dans ces rues étroites...

Tout espace est occupé : terrasses, serres et même aire de "boccia"...
Tout espace est occupé : terrasses, serres et même aire de "boccia"...
Tout espace est occupé : terrasses, serres et même aire de "boccia"...
Tout espace est occupé : terrasses, serres et même aire de "boccia"...

Tout espace est occupé : terrasses, serres et même aire de "boccia"...

Une américaine en Europe I

Délicieux repas avec notre guide Faustino dans le village perché d'Apricale toutefois terni à la fin par le fait que l'on ait refusé de nous prendre la Carte de Crédit. Je pense que cela masque quelque chose de pas clair : je n'y retournerai pas ! Dommage...

Apricale, village perché de l'arrière-pays ligure.
Apricale, village perché de l'arrière-pays ligure.
Apricale, village perché de l'arrière-pays ligure.

Apricale, village perché de l'arrière-pays ligure.

Une américaine en Europe I

A Dolceaqua, Monet s'est inspiré de ce pont.

Heu… Nous aussi ! Le Pont des Soupirs, ce n'est pas ici pourtant !Heu… Nous aussi ! Le Pont des Soupirs, ce n'est pas ici pourtant !

Heu… Nous aussi ! Le Pont des Soupirs, ce n'est pas ici pourtant !

J'ai l'impression qu'ici la nature inspire les artistes et qu’ils le lui rendent en y remettant leurs œuvres.

Une américaine en Europe I
Une américaine en Europe I
Une américaine en Europe I
Une américaine en Europe I
Une américaine en Europe I
Une américaine en Europe I
Une américaine en Europe I

Un voyage en Europe est toujours pour moi une nouvelle source d'inspirations pour la décoration, le jardin, la cuisine...

Une américaine en Europe I
Une américaine en Europe I
Une américaine en Europe I
Une américaine en Europe I
Repost 0
Published by Americano - dans En touriste
commenter cet article
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 21:32

English Translation

 

Sur le marché, j'ai rencontré Mickael qui m'a annoncé son intention de quitter les Etats-Unis. Discussion à bâtons rompus sur le sujet...

Mickael, candidat à l'émigration

Américano : Mike, raconte-nous ton parcours

Mickael : Mickael, s'il-te-plait, je n'ai pas envie d'être raccourci ! Je suis né en Californie où j'ai grandi. C'est là que j'ai étudié jusqu'à l'université. De père italien, je suis allé plusieurs fois sur la terre de mes ancêtres (principalement dans le sud de l'Italie). Je parle un peu italien... C'est quelque chose qui a compté énormément pour moi comme expérience pour l'ouverture que ça m'a donné.

Américano : Tu veux donc émigrer, en Italie ?

Mickael : Pas du tout ! L'Italie, c'est la famille, les vacances... Je veux me rendre au Royaume-Uni pour y étudier la psychologie sociale à Guildford et m'évader des Etats-Unis ! Je ne veux pas rester ici. C'est le moment pour moi de m'en aller. Je n'appartiens pas à ce pays.

Mon but est d'étudier et enseigner la propagande. A ce propos pour toi qui est français, je te conseille de lire Jacques Ellul et pour tes recherches sur la guerre de 14-18, "Comment nous avons informé l'Amérique" de George Creel.

Mickael, candidat à l'émigration

Américano : Comment es-tu arrivé ici ?

Mickael : J'ai postulé pour trois écoles en Géorgie de Ouest. C'est la seule à m'avoir accepté en raison de mes scores aux tests d'admission aux études supérieures et de mes notes de premier cycle. Le département de psychologie est devenu spécial pour moi et je l'ai fréquenté. Je vivais et travaillais alors près d'Atlanta. J'ai déménagé à Carrollton parce que j'ai commencé un stage à la ferme de Terra et Paul en Janvier.

Mickael, candidat à l'émigration

Américano : Tu ne vis pas le rêve américain ?

Mickael : Certainement pas ! Je m'entends avec très peu de gens ici à commencer par ceux avec qui j'étudie à l'université. Nous n'avons pas du tout le même parcours. La plupart sont issus de petites villes rurales alentour et n'ont pas de grande expérience de la vie. J'ai beaucoup lu sur la sociologie et chaque fois que j'aborde ce sujet, on me regarde d'une drôle de façon. C'est cette absence d'ouverture d'esprit qui me dérange.

Toutefois pour être juste, je suis sorti avec une femme de leur âge, ma meilleure amie maintenant, qui est la personne la plus brillante et intelligente que je connaisse. Je n'ai pas eu non plus de difficulté avec les étudiantes en psychologie : tout le monde est différent et tous les gens ne sont pas ouverts.

Américano : Comment vis-tu ?

Mickael : Je parle aux gens de la nutrition et comment être en bonne santé. J'effectue aussi des travaux à temps partiel. Pour l'instant mon travail à la ferme me paie mon loyer.

Mickael, candidat à l'émigration

Américano : Autres projets ?

Mickael : Je veux avoir des bébés ! Me marier n'est pas le plus important. C'est ma partenaire qui choisira.

Je veux voyager, enseigner dans des centres sociaux et donner des conférences dans des universités.

Américano : Bonne chance à toi et merci !

Repost 0
Published by Americano - dans Portraits
commenter cet article
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 20:11

English Translation

Courrier des lecteurs

En référence à l'affiche du no61 concernant le don d'ovule, Marie-Claude nous fait parvenir les précisions suivantes :

« Le texte auquel je me réfère pour les dons d'œufs :

Gratuité, indemnisation ou rémunération ?

En France, le don est gratuit. Ceci repose sur les principes de respect de la dignité

humaine, de l’intégrité et de la non-patrimonialité du corps. La rétribution du don est interdite par crainte de marchandisation des éléments du corps, de renforcement des inégalités sociales et d’exploitation des plus vulnérables. Ainsi, l’activité de don d’ovocytes est strictement réservée aux structures publiques ou non lucratives.

En Europe, le principe de non commercialisation des produits issus du corps humain est en vigueur : la rémunération du don est donc strictement interdite. Cette rémunération, qui transforme le don en commerce, est donc rarement déclarée, et persiste dans certains pays de manière déguisée.

Une compensation financière est prévue en Espagne : il s‘agit d’une indemnisation forfaitaire d’environ 900 euros. En Grèce, l’indemnisation est de 600 à 800 euros et en Belgique, elle peut être de 300 euros. Ceci permet de proposer un don sans délai dans ces pays. »

Au printemps, j'avais repéré cet immense nuage d'oiseaux jusqu'à ce qu'il vienne s'abattre au-dessus de notre maison. Le bruit est impressionnant et tous les arbres sont colonisés. Ambiance...

Début avril se déroulait à Carrollton le premier festival consacré au développement durable. Interview d’Hannes, professeur à l'Université de West Georgia et instigateur de l'événement.

Quelques témoignages photos de l'événement. A-t-on besoin un tel jour de continuer à distribuer des gadgets ?
Quelques témoignages photos de l'événement. A-t-on besoin un tel jour de continuer à distribuer des gadgets ?
Quelques témoignages photos de l'événement. A-t-on besoin un tel jour de continuer à distribuer des gadgets ?
Quelques témoignages photos de l'événement. A-t-on besoin un tel jour de continuer à distribuer des gadgets ?
Quelques témoignages photos de l'événement. A-t-on besoin un tel jour de continuer à distribuer des gadgets ?
Quelques témoignages photos de l'événement. A-t-on besoin un tel jour de continuer à distribuer des gadgets ?
Quelques témoignages photos de l'événement. A-t-on besoin un tel jour de continuer à distribuer des gadgets ?

Quelques témoignages photos de l'événement. A-t-on besoin un tel jour de continuer à distribuer des gadgets ?

Avec le printemps surviennent les premières tornades (ou violentes rafales de vent) qui font ressortir le mauvais état de certains arbres. Témoin ce chêne qui n'a pas résisté et que le propriétaire va être contraint d'abattre. Notre plus proche voisin a subi le même avatar...
Avec le printemps surviennent les premières tornades (ou violentes rafales de vent) qui font ressortir le mauvais état de certains arbres. Témoin ce chêne qui n'a pas résisté et que le propriétaire va être contraint d'abattre. Notre plus proche voisin a subi le même avatar...

Avec le printemps surviennent les premières tornades (ou violentes rafales de vent) qui font ressortir le mauvais état de certains arbres. Témoin ce chêne qui n'a pas résisté et que le propriétaire va être contraint d'abattre. Notre plus proche voisin a subi le même avatar...

Carrollton news 62

Revue de presse

Dans son numéro de Mai, Squared nous délivre une bonne nouvelle : la ville de Carrollton est contrainte de par la loi à autoriser les armes sur la ceinture verte. On progresse....

Corner Café fête ses 20 ans d 'existence. Compte tenu du taux de rotation des restaurants au centre ville, c'est un exploit qu'il convient de saluer. Bon anniversaire !

Mauvaise nouvelle aux dires de Jason, rédacteur en chef : la radio locale, Album 88, cède plus de la moitié de sa programmation à la radio publique GPB. D'après lui, la première, une radio d'avant-garde, très appréciée des étudiants, a contribué au lancement de nombreux groupes...

Une page d'histoire très intéressante sur la fin de la guerre civile avec la chute d'Atlanta et la marche de Sherman vers Savannah brûlant tout sur son passage. Il est très étonnant pour un étranger comme moi de voir que, dans les esprits ici, on n'est toujours pas sorti de cette guerre...

Faut-il en rire ?

Encore un scandale dont la France se serait bien passé ! Après une carrière cinématographique bien remplie, voilà notre Michèle nationale qui réapparait sous un faux prénom pour entamer une carrière politique. Américano a rendez-vous avec le sheriff dès demain !

Encore un scandale dont la France se serait bien passé ! Après une carrière cinématographique bien remplie, voilà notre Michèle nationale qui réapparait sous un faux prénom pour entamer une carrière politique. Américano a rendez-vous avec le sheriff dès demain !

Si j'en crois la présentation de cet article, je me pose la question de savoir à quoi servent vraiment  ces thermomètres ?

Si j'en crois la présentation de cet article, je me pose la question de savoir à quoi servent vraiment ces thermomètres ?

A bientôt !

Repost 0
Published by Americano - dans Newsletter
commenter cet article
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 03:19

English Translation

David, dont le talent est reconnu bien au-delà de la Géorgie, est musicien professionnel. Natif de Floride, il vit à Carrollton depuis l'âge de 16 ans. Nous avons assisté à son dernier concert au Centre culturel où il venait présenter son dernier CD : Flamen-co.

Sur un coin de table à Alley Cat, nous avons échangé, au son de quelques airs Old Time. Faites comme vous : prenez une bière fraîche et entamons la conversation...

Américano : Ton nom (Pippin), n'est-il pas à consonnance russe ?

David : Pas du tout ! Un membre de ma famille, féru de généalogie, nous fait remonter à Pépin, le roi de France !

Américano : A t'écouter, il semble que tu aies une éducation musicale très poussée…

Dans ma famille, on adorait la musique : mon père possédait un énorme mur d'enceintes acoustiques. J'étais réveillé au son de Led Zeppelin ! Mon grand-père, lui, était passionné de blues. J'avais un voisin chez qui j'allais jouer au billard. Un jour, il nous a empêché de jouer tant qu'on n'aurait pas écouter sa nouvelle acquisition : une guitare. Dès les premiers accords, ma vocation était née. J'ai couru chez mon grand-père pour lui demander sa guitare suspendue au mur et alors tout s'est enchainé...

David, guitariste

A : Un musicien professionnel peut-il vivre décemment de sa musique ?
D : Les plus réputés oui mais pour les autres, nous devons être ouverts à toutes les possibilités. Pour ma part, je compose des musiques qui me rapportent des droits d'auteur. J'anime des mariages : parfois, on me demande de composer une œuvre originale pour la mariée. J'interviens dans des cérémonies et des événements spéciaux ; avant de te rencontrer ce soir, j'avais été embauché pour jouer dans une vente de charité. Je donne des cours pour 30 à 40 élèves. C'est un revenu qui n'est pas très élevé mais régulier. Les shows sont plus rémunérateurs mais irréguliers.

Par ailleurs, je pense que nous devons être le plus éclectique possible et nous adapter à tous les genres. J’ai joué dans des orchestres de jazz, de rock sans oublier la musique classique.

J'ai déjà enregistré 4 CD sous mon seul nom. En ce moment, je mets l'accent sur le fandango sud-américain d'où le nom du dernier. Ma mère comprenait « flamengo » (flamand rose) ! C'est pour ça que je l'ai épelé sur la couverture... Il ne comporte que mes compositions.

David, guitariste

En tant que membre de la communauté, j'interviens pour soutenir différentes causes mais je me limite en nombre à environ 5 par an car le professionnel ne peut pas vivre que de ça !

Merci David et bonne chance dans ton parcours professionnel !

Repost 0